Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 septembre 2010 1 06 /09 /septembre /2010 12:00

Les voltigeurs du PS (ou plus précisément de Di Rupo) ont fait ces derniers jours quelques déclarations qui ont fort marqué la presse aux ordres, toujours à l’affut de petites phrases permettant de relancer une opinion publique assoupie et à la conscience politique endormie par des années de propos lénifiants.

 

Les récentes déclarations ne sont sans doute que musculation et rodomontades qui ne sont que des écrans de fumée.

 

Le président de la N-VA qui est loin d’être un imbécile dit d’ailleurs ne pas comprendre le message envoyé par les socialistes francophones et les renvoie dans les cordes : . « Quelqu'un peut-il m'expliquer leur logique ? », déclare-t-il au « Het Laatste Nieuws ». « Lorsque vous lui demandez de faire en sorte que Bruxelles et la Wallonie soient plus responsables, le PS dit « non ». Et avec quelles menaces viennent-ils maintenant ? Faire exploser le pays, conséquence de quoi Bruxelles et la Wallonie seront totalement responsables de leur sort ».

 

En Flandre, la presse s’empresse de faire chorus. Et chose amusante, «  Le Soir », relatant les réactions dans la presse flamande s’associe complètement dans un article à cette dernière, y signalant que sa rédactrice en chef, Béatrice Delvaux, est d'avis que les menaces francophones relatives à la séparation du pays sont « stratégiquement et psychologiquement bien vues ». Elles permettent de dire que « les francophones ne sont pas réduits à conclure un accord à n'importe quel prix » et que, le cas échéant, « on empoignera sans complexe ce projet séparatiste, plutôt que de le subir ». Confirmant les propos de Guy Tegenbos dans le « Standaard », qui croit avoir décelé dans cette stratégie un « truc » visant à faire reposer la culpabilité sur les Flamands. C'est aussi, précise-t-il, un moyen permettant par la suite de légitimer un nouveau compromis, sur le mode « nous avons fait des concessions mais nous avons pu éviter une véritable catastrophe – la fin de la Belgique ».

 

Souvenons-nous, il y a déjà quelques années lors d'un congrès du PS (à Gembloux ?), Elio Di Rupo avait déjà menacé la Flandre de la même manière, ou peu s’en faut.

 

Au risque de décevoir les quelques excités compulsifs des forums, mais ça n’a pas d’importance, je ne pense pas qu’il y ait là matière à penser que les socialistes (ouvertement) et les autres (plus discrètement) soient prêts, cette fois ci encore, à oser prendre leurs responsabilités vis-à-vis des Wallons.

Comme des boxeurs, avant de commencer un nouveau round, les partis à la négociation sont en train de s'évaluer et de tester, de fixer, les limites à ne surtout pas dépasser. Certes, l'opinion publique évolue - mais comme toujours - lentement. Le fait que l’on ait demandé au roi de nommer deux médiateurs de chaque bord soit considéré par tout le monde comme très positif démontre que le chemin vers un compromis est actuellement très proche d’aboutir et est toujours préféré à celui vers la rupture.

Un compromis sera conclu entre les deux formations et suivi par les autres. Ce sera certes un mauvais accord, mais l'une comme l'autre partie à la négociation n'en ont cure. et ont besoin de cet accord, simplement pour subsister. En particulier le PS pour pouvoir dire qu’il a sauvé l’essentiel.

 

La négociation va se poursuivre puisqu’ils sont trop près d’un accord. Après tout, du point de vue de la Wallonie, nous pouvons nous réjouir des premiers acquis de la négociation pour les entités fédérées. Auparavant, les transferts (hors le service de la dette publique) qui représentaient 51% des ressources étatiques et passeraient à environ 70% de celles-ci, ce qui augmenterait considérablement l’autonomie wallonne. Tout en continuer à vider la Belgique de sa substance..

A ce propos, j’estime tout à fait ridicule et offensant pour les Wallons de présenter, comme la presse le fait généralement, l’accroissement d’autonomie comme quelque chose à quoi l’on doit se résigner !  La presse francophone n’a pas encore intégré le fait que même si on est entré à reculons dans le fédéralisme, la Belgique unitaire n’existera plus jamais.

 

Mise à jour : http://mediatheque.lesoir.be/v/le_kroll/432sept0710.jpg.html

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Claude Thayse - dans Réflexions
commenter cet article

commentaires

Guy Lardinois 06/09/2010 17:34



Effectivement la prise en compte de l'option scission, Wallobru et variantes n'est qu'une puérile tentative du PS de reprendre un semblant d'initiative. C'est surtout la preuve de leur
impréparation. BDW n'est pas dupe.


La proposition du MR d'avancer les rentrées parlementaires du sud pour débattre des propositions de scission du PS peut paraître très positive. Ce n'est que de la technique d'opposition à cours
terme. Il n'y a là aucune vision à long terme juste un jeu politique de bas étage.


En attendant profitons de la rupture du cordon sanitaire autour du RWF et autre W+.



Claude Thayse 06/09/2010 18:33



Merci de voter commentaire.


Jer ne crois ps qu'il y aie un cordon sanitaire autour du RWf ou du RW (ex W+). On n'en parle pas simplement parce qu'ils n'ont aucun élu... Jusqu'ici et que leurs options n'ont pas l'air
d'exciter beaucoup les journalistes qui leur préfèrent la droite extrême qui à défaut d'être sexy est très belgicaine...



Alex Remacle 06/09/2010 15:50



Tous des fanfarons, BDW et la NVA aussi d'ailleurs.


Qu'attendent-ils pour créer la République flamande tant annoncée ?



« Le courage. C'est de refuser la loi du mensonge triomphant, de chercher la vérité et de la dire »  (Jean Jaurès)
*
« (…) il n'existe aucun accommodement durable entre ceux qui cherchent, pèsent, dissèquent, et s'honorent d'être capables de penser demain autrement qu'aujourd'hui et ceux qui croient ou affirment de croire et obligent sous peine de mort leurs semblables a en faire autant. » (Marguerite Yourcenar)
*

« Ce qui nous intéresse ce n'est pas la prise de pouvoir mais la prise de conscience. » (Armand Gatti)

Les textes publiés ici sont évidemment libres de droits et peuvent être reproduits ou diffusés, en partie ou en entier... sans modération à condition d’en citer la source.

Recherche

Réunioniste

Pour la réunion à la France Mon action se base sur les Valeurs républicaines,
les déclarations des Droits de l'Homme et du Citoyen
1789 & 1793

La République indivisible, laïque, démocratique et sociale

Dans Le Rétro...

Pour y réfléchir

Vidéos

- Participation à Controverses (RTL) sur BHV…
- Message improvisé pour les législatives de 2007
- Interview sur TV-Com
- Chirac, une certaine idée de la France
- Mes pubs préférées sur le rugby
- Gendebien, un avis...
- L'identité wallonne est-elle incompatible avec l'identité française ?
- Religions, Neutralité ou laïcité de l'Etat
- "Bye bye Belgium"
- "Enregistrement, Evaluation et Autorisation des substances CHimiques" : Qu'en penser ?
- Attention à la publicité !
- Le Club du Net : Karl Zero et Dupont-Aignan
- Magnifique leçon de civisme d'Elisabeth Badinter.
- François Mitterrand

Textes

- Le vrai visage des Français
- Bicentenaire de la réunion de Mulhouse à la République
- La loi d'unanimité et de contagion
- L'heure décisive approche pour les Bruxellois
- Appel à la France, à tous les francophones :  pour une action mondiale pour le français et la Francophonie
- Les réformes des régimes de retraites - Comparons la Belgique et la France
- Un peu de tout... mais des infos utiles
- Du 24/10/62 au 24/10/63, pour comprendre les dessous d'une évolution institutionnelle (CRISP)
- Une histoire de la Wallonie (Institut Jules Destrée)
- Les pouvoirs en Wallonie et environs, mode d'emploi (Crisp)
- Wallons et Bruxellois francophones, pour en finir avec le syndrome de Stockholm !
- ISF - Impôt de solidarité sur la fortune, de quoi s’agit-il ?
 
- Aux origines de la frontière linguistique 
-
La Wallonie sauvera-t-elle l'Europe ? 

Autres sujets ?


Merci à
FreeFind !

Sur Le Feu...