Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 décembre 2012 2 11 /12 /décembre /2012 22:05

 

Lu sur TOUDI cet avis de José Fontaine :

 

"On s'étonne ici que nous puissions parfois nous sentir plus proches de certains Flamands que de la RTBF et de Maingain.

 

Pourtant, celui-ci propose une Brabant bilingue qui serait la même chose que l'ancienne province, avec trois millions d'habitants, ce qui pose quand même des problèmes car ce serait imposer un bilinguisme sans fondement à 300.000 Brabançons wallons (je veux dire dans les administrations, les communes etc, ce qui coûte cher).

 

Or cette démarche coûteuse, la finalité n'en est que l'agrandissement de Bruxelles au détriment de la Flandre qui y perdrait sans doute sa langue: en effet, dans un cadre belge, elle devient minoritaire et comme le bilinguisme débouche sur la francisation (déjà bien avancée dans le Brabant flamand), cette proposition est une proposition qui consiste à dire aux Flamands que l'on va détruire ce pour quoi ils se battent depuis 150 ans. On ne peut pas dire que cet homme cherche les solutions les plus adéquates à l'entente.

 

En outre la Wallonie perdrait sa région la plus riche.

 

Il est possible que pour certains Bruxellois, se vivant comme des non nationalistes, que la Wallonie perde une partie de son territoire est sans importance. Pourtant, à ce que je sache - et personne ne les a contestés et nous les avons approuvés en mai à cet égard - les Bruxellois cherchent aussi à demeurer eux-mêmes, à ne pas être considérés sous le seul angle francophone. Ils devraient donc partager notre perplexité devant des propositions du type de celles de Maingain.

 

Mais celui-ci va encore plus loin: en cas de disparition de la Belgique, Bruxelles et la Wallonie doivent faire un seul pays, fusionner sur tous les plans. On se demande ce que cela peut bien vouloir dire. Xavier Mabille a souvent insisté sur le fait qu'un Etat moderne ne doit pas se donner une seule capitale et c'est ce que les Wallons ont fait en partageant la fonction capitale entre Namur, Liège, Charleroi et Mons.

 

Si Bruxelles rentre dans la danse il va partager quoi avec qui? Avec personne. Le raisonnement de Maingain comme celui de Rudy Aernoudt c'est que Bruxelles est encore plus importante que la Belgique, qu'il faut donc tout miser sur Bruxelles: une telle union - une métropole urbaine a divers atouts que n'a pas un pays même plus étendu et plus peuplé sans grande ville qui puisse équilibrer - consisterait en une absorption de la Wallonie par Bruxelles.

 

En 1965, je me souviens avoir entendu Théo Lefèvre, ancien premier ministre, vanter lui aussi les mérites de Bruxelles, dans une perspective belge. Dès cette époque, je me suis posé la question de savoir si l'on ne vouait pas ainsi la Wallonie à devenir la banlieue de la capitale de l'Europe.

 

Il me semble légitime d'avoir comme ambition pour la Wallonie autre chose que cela. Le projet de Maingain y conduit évidemment. Si dans le cadre belge tout est déjà tendu à concentrer à peu près tout à Bruxelles, sur un territoire plus restreint, la tentation sera encore plus grande et les résultats plus néfastes: on aurait ainsi une ville boursouflée, à la manière de ces essences d'ombres (les forêts de hêtres), qui ne laissent rien subsister en dehors d'elles-mêmes. La Wallonie disparaîtrait évidemment comme pays, même probablement, à termes, les grandes villes.

 

Nous avons eu ici le fantasme explicite de Bruxelles-francophone n'imaginant pour la télé wallonne que dans la conversation avec les vaches en wallon. Nous avons ici le fantasme d'un Bruxellois qui, un grand sourire aux lèvres, nous annoncent que notre avenir c'est d'être bouffés par la capitale de l'Europe.

 

Il ne faut pas quand même oublier que la politique c'est viser à l'entente, à travers des compromis. Bart de Wever est ce qu'il est mais il ne propose pas l'annexion de la Wallonie par la Flandre et ne dit rien non plus de tel pour Bruxelles.

 

Maingain est le plus dangereux des nationalistes, car, dans la difficile entente entre les trois composantes belges, il préconise au fond que celle à laquelle il appartient détruise la Flandre et bouffe la Wallonie.

 

Qui a des fantasmes? Et en l'occurrence les fantasmes les plus troublants: ceux de la toute-puissance.

 

Maingain = "Je tiens à vous dire que vous ne serez jamais aussi heureux que lorsque je vous aurai tous mangés".

 

Le danger pour la Wallonie est que beaucoup de gens - y compris en Wallonie - sont prêts à adhérer au projet de se faire bouffer et à renoncer non seulement à la liberté mais à l'être même.

 

Il faut espérer en une révolte des forces du cœur et de l'esprit.

 

Elle ne viendra pas de la RTBF où ces propos ne feront pas scandale alors qu'ils sont plus dangereux qu'un dérapage sur les mille collines.

Oui à la Flandre, la Wallonie et Bruxelles, non aux totalitaires qui n'acceptent pas la diversité."

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Claude Thayse - dans Réflexions
commenter cet article

commentaires

Wallon 12/12/2012 11:07


Bonjour Monsieur Thayse,


Maingain est l'image parfaite du belge francophone comme son mentor en politique, Madame Spaak. Cette dernière tient d'ailleurs sa caractéristique "belgissime" de feu son père
Paul-Henri, le politique le plus francophobe et wallophobe de l'Histoire de la Belgique contemporaine. Souvenez-vous qu'il ne sortit de sa retraite (bien à l'abri au Roman
Païs) qu'à partir du moment où l'offensive de la  Flandre contre Bruxelles mettait aussi la Belgique en cause! Le Front des francophones, comme le FDF actuellement, n'a jamais
défendu la Wallonie. Lors des rassemblements à la Madelaine, Outers ne servait qu'à émouvoir les Wallons de Bruxelles et à récolter leurs voix. Cela dura un temps et quand l'imposture
fut comprise (que de temps perdu) le FDF ne récolta plus que les votes bruxellois. On pouvait ne  pas l'aimer mais un tribun comme André Renard manque cruellement à la Wallonie. Jusqu'à
présent la NVA avance selon son ordre de marche et elle vient de conquérir pour six ans Antwerpen, la "première capitale politique de l'Union d'Utrecht". Quel symbôle! Le tout
est de savoir si Bart rêve comme le Taciturne des "Provinces Unies "?  Pourra-t-il résister aux belgicains du CDNV toujours trop marqué par la religion dominante ? Pourtant
l'Union d'Utrecht ne put voir le jour qu'après la Pacification de Gand.  Bien à vous.          

« Le courage. C'est de refuser la loi du mensonge triomphant, de chercher la vérité et de la dire »  (Jean Jaurès)
*
« (…) il n'existe aucun accommodement durable entre ceux qui cherchent, pèsent, dissèquent, et s'honorent d'être capables de penser demain autrement qu'aujourd'hui et ceux qui croient ou affirment de croire et obligent sous peine de mort leurs semblables a en faire autant. » (Marguerite Yourcenar)
*

« Ce qui nous intéresse ce n'est pas la prise de pouvoir mais la prise de conscience. » (Armand Gatti)

Les textes publiés ici sont évidemment libres de droits et peuvent être reproduits ou diffusés, en partie ou en entier... sans modération à condition d’en citer la source.

Recherche

Réunioniste

Pour la réunion à la France Mon action se base sur les Valeurs républicaines,
les déclarations des Droits de l'Homme et du Citoyen
1789 & 1793

La République indivisible, laïque, démocratique et sociale

Dans Le Rétro...

Pour y réfléchir

Vidéos

- Participation à Controverses (RTL) sur BHV…
- Message improvisé pour les législatives de 2007
- Interview sur TV-Com
- Chirac, une certaine idée de la France
- Mes pubs préférées sur le rugby
- Gendebien, un avis...
- L'identité wallonne est-elle incompatible avec l'identité française ?
- Religions, Neutralité ou laïcité de l'Etat
- "Bye bye Belgium"
- "Enregistrement, Evaluation et Autorisation des substances CHimiques" : Qu'en penser ?
- Attention à la publicité !
- Le Club du Net : Karl Zero et Dupont-Aignan
- Magnifique leçon de civisme d'Elisabeth Badinter.
- François Mitterrand

Textes

- Le vrai visage des Français
- Bicentenaire de la réunion de Mulhouse à la République
- La loi d'unanimité et de contagion
- L'heure décisive approche pour les Bruxellois
- Appel à la France, à tous les francophones :  pour une action mondiale pour le français et la Francophonie
- Les réformes des régimes de retraites - Comparons la Belgique et la France
- Un peu de tout... mais des infos utiles
- Du 24/10/62 au 24/10/63, pour comprendre les dessous d'une évolution institutionnelle (CRISP)
- Une histoire de la Wallonie (Institut Jules Destrée)
- Les pouvoirs en Wallonie et environs, mode d'emploi (Crisp)
- Wallons et Bruxellois francophones, pour en finir avec le syndrome de Stockholm !
- ISF - Impôt de solidarité sur la fortune, de quoi s’agit-il ?
 
- Aux origines de la frontière linguistique 
-
La Wallonie sauvera-t-elle l'Europe ? 

Autres sujets ?


Merci à
FreeFind !

Sur Le Feu...