Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 août 2010 4 05 /08 /août /2010 06:04

Ceux qui connaissent ce blog depuis sa création (avec plus d’un million de pages vues depuis le 14 novembre 2005 !) à l’époque où j’ai été amené à reprendre la présidence d’un parti devenu si peu rassembleur auront suivi l’évolution, ou plutôt « l’affinage » de ma vision. Partant rattachiste militant pur et dur, sans trop de nuances, sympathique mais inefficace, cette évolution a été nourrie de divers apports dont l’excellent texte sur «  Le vrai visage des Français ».

 

Du billet militant : « Wallons et Bruxellois francophones, pour en finir avec le syndrome de Stockholm ! » à celui sur «La fin du syndrome de Waterloo ? » et « La Wallonie sauvera-t-elle l'Europe ? » ou encore « La Wallonie sur la voie d'une organisation nouvelle ? » à ceux plus récents, mais nullement contradictoires avec les premiers, sur l’indispensable identité wallonne dont je retrouve une belle synthèse dans ce beau texte d’Arnaud Pirotte qui fait le tour du sujet, je retrouve – modestement - une constante qui me rassure. Celle d’être capable d’intégrer, d’écouter, de continuer à réfléchir, à prendre du recul, bref à évoluer. Ce n’est pas simple dans le milieu politique, fait de croyance ou d’opportunisme ou encore d’hyper-certitude, de continuer à marcher hors des sentiers battus. Une éducation à la pratique du « doute raisonné », si elle n’est pas un handicap n’est certainement pas le meilleur moyen de se faire des « amis » dans ce monde où règnent les croyances parfois irrationnelle qui - précédant et prédéterminant les convictions - s’opposent à la vérification et demeurent inaccessible à la contradiction et aux arguments raisonnables.

 

Ethiquement, ma position, mon message politique ne peut se baser que sur la multitude d’éléments factuels, d’indices, de témoignages, sérieux et souvent concordants recueillis personnellement ou rapportés par d’autres. C’est – je le reconnais - une forme d’intime conviction, qui est une « croyance raisonnable » en quelque sorte.

 

En mai dernier au premier (et dernier !) congrès de « W+ », je disais que « nous étions les vrais continuateurs du Mouvement wallon, celui de nos grands anciens, les Albert Dubois, Jules Destrée, François Bovesse, Maurice Bologne et tant d’autres qui avaient déjà clairement défini la voie à suivre en parlant de « peuples indépendants et libres ainsi que d’intégrité française de la Wallonie ». J’ajoutais que, dans cette logique, « nous devions réclamer d’urgence l'émergence de quatre Régions autonomes par le transfert de nouvelles compétences et des moyens correspondants de l’Etat fédéral. Dans un souci de cohérence, de simplification de dynamisation et surtout d’efficacité. En particulier le transfert des compétences de l'actuelle Communauté française aux Régions, wallonne et bruxelloise. Régions égales en Droits, libres et autonomes. C’est que, pour la Wallonie, cette maîtrise indispensable de compétences essentielles, comme l’enseignement et la culture, vont renforcer une identité négligée, mais historiquement fondée sur la fraternité et l’égalité, et agiront comme un puissant moteur de changement social, culturel et économique ». J’ajoutais à ces notions de Régions (avec une majuscule car il s’agit d’entités humaines qui ont rang d’Etats, quelle que soit par ailleurs la terminologie utilisée.) libres et égales en Droits, « le droit de s’associer deux à deux en fonction de leurs intérêts propres, mais aussi de s’adosser à un pays voisin pour les mêmes raisons ». Autonome en effet, la Wallonie peut sortir de la logique belge qui veut que son économie soit mise au service des autres. Le monde a changé, les frontières et les relations entre états européens ne sont plus les mêmes. Une Wallonie souveraine pourra – librement – choisir ses alliés ». Ajoutant : «  Par exemple, un pays voisin dont nous partageons tant de chose sans perdre pour autant nos spécificités. Une Wallonie souveraine sera libre de négocier les accords qui lui conviendront avec ses voisins. Sans subir ! »

 

J’ai constaté que ce terme « d’adossement » a été repris à plusieurs reprises dans la presse ou sur des fora politiques.

 

Et confirmant la justesse de ma vision, dans l’interview donnée dans le « Paris-Match – édition Belgique » du 8 juillet dernier, Jean-Pierre Chevènement disait clairement que « si nous le demandions, et si en toute hypothèse les Flamands prenaient leur indépendance – conditions qui ne sont pas aujourd’hui réunies – je trouverais juste de les accueillir dans la République française sous un statut à déterminer. Ce pourrait être le statut actuel avec un simple rattachement de la sécurité sociale wallonne à la sécurité sociale française ».

 

Le confédéralisme n’est donc absolument pas le « fédéralisme des cons » suivant une expression autant malheureuse que ridicule, mais une étape essentielle, la meilleure chose qui puisse arriver à la Wallonie pour le moment. Je répète : celle-ci, souveraine, sera libre de négocier les accords qui lui conviendront avec - tous - ses voisins. Sans subir ! 

Partager cet article

Repost 0
Published by Claude Thayse - dans Réflexions
commenter cet article

commentaires

Marc Dodinval 07/08/2010 15:08



En lisant votre article "l 'adossement", permettez moi de reagir en particulier aux commentaires et en général à vos propos. Actuellement en Nouvelle Zelande, j'arrive de Nouvelle Caledonie et
croyez-moi rien n'est moins sur que les Canaques veuillent rester français. La région pacifique ne n' a plus rien à voir avec l' economie européenne sinon d'avoir ses mineraux exploité par des
Français...tout comme la Guyane Française restera Française tant qu'Ariane aura besoin de l' avantage économique d'un point de lancement proche de l' équateur. Que diable nous ne sommes plus au
temps du Gaullisme mais du Sarkozysme. Depuis l'entrée dans l' Otan, la France n'a plus d' indépendantisme militaire et ses bases avancées ne sont plus stratégiques sauf économiques.


Pour revenir au général, j'ai trouvé extremement pertinente et clairvoyante mr Thayse votre analyse au lendemain des élections sur le bradage de BHV par les socialistes au vu des elus libéraux de
la périphérie....et celà se confirme.


Ce serait le moment pour des Maingain et des Reynders d' enfourcher le cheval de l'indépendantisme régional mais ils sont bloqués par le Belgicanisme de leurs électeurs.


Bon, en résumé, la liquidation de BHV par les socialos pour tuer les libéraux (une négociation du genre "je te donne fouron,tu me donnes comines"), l'immobilisme libéral asphyxié par le
Belgicanisme des petits commercants Bruxello/Wallons et la non présence des rattachistes (pour des raisons bassement financieres, je subodore) alors que c'est l'HEURE pour nous...va de
nouveau mener la Wallonie dans l'impasse du bourbier politique et socialiste.


Trouvons des sponsors ....qu'ont fait les rattachistes en ce sens ?


Cordialement, marc D.


 


 



Claude Thayse 08/08/2010 11:59



Merci pour ce point de vue. que pouvez-vous nous proposer ?



denis dinsart 05/08/2010 21:06



Le crédo belgicains des patris "francophones" n'est qu'une façade pour coller au plus près d'une opinion publique qu'ils pensent majoritairement belgicaines. Je dis bien "qu'ils pensent" car au
delà de professions de foi belgisciste dont les médias se font l'échos TRES exagérement, je pense que les Wallons aspirent à entendre d'autres discours, plus en phase avec la réalité qui
veut que l'on s'approche de la fin de ce pays qui n'a plus sa raison d'être. De plus, ce crédo belgicain dont je parle , je suis certain qu'Elio et les autres n'y croient qu'à moitié et
encore...Le problème des Wallons est leur croyance en un indéfectible devoir de solidarité à l'égard de tous les francophones de ce non-pays à quoi s'ajoute une certaine déréliction. Cette
solidarité nous devons certe l'exprimer mais sous une forme qui ne compromet pas notre avenir ce qui nous permettra de retrouver la fièreté de notre Pays Wallon, fièreté dont je ne me suis jamais
départi.


Bonne soirée


Denis DINSART



Claude Thayse 06/08/2010 07:49



Merci ! Je pense la même chose.



Yves Pierlot 05/08/2010 15:31



Je ne pense pas que la Flandre laissera partir sa "colonie" sans réagir. De plus, je doute de la volonté "rattachiste" de nos politiciens. J'aimerais bien mais désir et réalité sont des choses
différentes. Le problème se présentera en 2014 en Nouvelle-Calédonie mais j'y habiterai déjà. To stay french or not?



Claude Thayse 05/08/2010 19:54



La NC restera française... Tu verras !



francolatre 05/08/2010 15:23



Le confédéralisme, fédéralisme des cons, est une formule de l'illustre professeur Delperée. Celui-là même qui proposait voici quelques années qu'on ajoute dans la Constitution un article
stipulant qu'elle ne pourrait plus être réformée à l'avenir. Etrange démarche de la part d'un constitutionnaliste.



Claude Thayse 05/08/2010 19:54



Oui, ce n'est plus un expert mais un partisan (je lui ai dit un jour)  avec toutes les dérives que ça comporte !



« Le courage. C'est de refuser la loi du mensonge triomphant, de chercher la vérité et de la dire »  (Jean Jaurès)
*
« (…) il n'existe aucun accommodement durable entre ceux qui cherchent, pèsent, dissèquent, et s'honorent d'être capables de penser demain autrement qu'aujourd'hui et ceux qui croient ou affirment de croire et obligent sous peine de mort leurs semblables a en faire autant. » (Marguerite Yourcenar)
*

« Ce qui nous intéresse ce n'est pas la prise de pouvoir mais la prise de conscience. » (Armand Gatti)

Les textes publiés ici sont évidemment libres de droits et peuvent être reproduits ou diffusés, en partie ou en entier... sans modération à condition d’en citer la source.

Recherche

Réunioniste

Pour la réunion à la France Mon action se base sur les Valeurs républicaines,
les déclarations des Droits de l'Homme et du Citoyen
1789 & 1793

La République indivisible, laïque, démocratique et sociale

Dans Le Rétro...

Pour y réfléchir

Vidéos

- Participation à Controverses (RTL) sur BHV…
- Message improvisé pour les législatives de 2007
- Interview sur TV-Com
- Chirac, une certaine idée de la France
- Mes pubs préférées sur le rugby
- Gendebien, un avis...
- L'identité wallonne est-elle incompatible avec l'identité française ?
- Religions, Neutralité ou laïcité de l'Etat
- "Bye bye Belgium"
- "Enregistrement, Evaluation et Autorisation des substances CHimiques" : Qu'en penser ?
- Attention à la publicité !
- Le Club du Net : Karl Zero et Dupont-Aignan
- Magnifique leçon de civisme d'Elisabeth Badinter.
- François Mitterrand

Textes

- Le vrai visage des Français
- Bicentenaire de la réunion de Mulhouse à la République
- La loi d'unanimité et de contagion
- L'heure décisive approche pour les Bruxellois
- Appel à la France, à tous les francophones :  pour une action mondiale pour le français et la Francophonie
- Les réformes des régimes de retraites - Comparons la Belgique et la France
- Un peu de tout... mais des infos utiles
- Du 24/10/62 au 24/10/63, pour comprendre les dessous d'une évolution institutionnelle (CRISP)
- Une histoire de la Wallonie (Institut Jules Destrée)
- Les pouvoirs en Wallonie et environs, mode d'emploi (Crisp)
- Wallons et Bruxellois francophones, pour en finir avec le syndrome de Stockholm !
- ISF - Impôt de solidarité sur la fortune, de quoi s’agit-il ?
 
- Aux origines de la frontière linguistique 
-
La Wallonie sauvera-t-elle l'Europe ? 

Autres sujets ?


Merci à
FreeFind !

Sur Le Feu...