Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 janvier 2011 4 27 /01 /janvier /2011 05:21

Et voilà ! Le conciliateur royal est donc retourné à ses occupations. Sur un nouveau constat d’échec.

Ce matin, les responsables de partis (remplaçant leurs présidents… fatigués ou prudents ?) en appelaient aux « décisions du Souverain » dont ils attendaient qu’il prenne des initiatives. Curieux signe d’immaturité de ceux que nous (enfin, pas moi !) avons désignés pour nous représenter. Quel « souverain » d’ailleurs ? Quand on sait « qu’il règne, mais ne gouverne pas » tout en ayant une influence énorme qui lui est donnée par ses conseillers… (Vous me suivez ?)
Une marionnette qui aurait échappé à ses montreurs.

En démocratie, c’est le Peuple qui est Souverain. Il semble bien facile de l’oublier dans ce pays…

 

Il en va de même, au nom de la modernité du pouvoir exorbitant du quarteron (pour rester sur le territoire (fictif en plus !) de la Communauté française de Belgique) de présidents de partis qui décident de tout ou pour tout, tout le temps.

 

Qu’on ne se méprenne pas, dans un pays où on a cultivé l’analphabétisme démocratique, comme je l’écrivais dans un billet précédent, je ne pense pas que le referendum baptisé pour l’occasion « démocratie directe » soit une bonne chose. Connaissant les intentions de ceux qui nous gouvernent, leurs obsessions, cet outil, serait utilisé pour imposer le faux changement par excellence, celui qui veut adapter les êtres humains aux structures existantes mais inopérantes de préférence (ou encore rêvées comme cette « Région de Bruxelles incluant son « aire dite socio-économique » ou encore cette fédération hybride Bruxelles-Wallonie, construction fausse comme une pimbêche anorexique et botoxée) alors que le vrai changement serait de mettre les structures au service de l’être humain. Au service du citoyen.

 

Se substituer ainsi au Peuple de Wallonie pour lui indiquer ce qui doit être, c’est faire bon marché de son libre arbitre, en un mot, pratiquer le despotisme. Même si les despotes sont bien intentionnés, le despotisme éclairé sera toujours du despotisme disait déjà Diderot à Voltaire. Il savait de quoi il parlait, ayant vu Catherine II à l’œuvre…

 

Le blocage est total ? Et bien, allons-y, scindons !

 

Il y a des structures qui fonctionnent, la Région par exemple, (re)partons de là. Certes, ça demandera le courage, et pas seulement politique, d’accepter l’impopularité en allant à contre courant de la pensée dominante (et imposée) comme a su le faire en son temps un Charles de Gaulle face au pourrissement de la question algérienne. Malgré les inévitables dégâts collatéraux.

 

Il n’est pas possible de faire cohabiter deux nations antagonistes sur un même territoire. C’est pourtant ce qu’on essaye de faire officiellement depuis 1963. Près de 50 ans après le « compromis des belges », assez de mensonges et de faux semblants !

 

Pour les responsables politiques wallons, c’est se mettre dans les pas des héritiers des manants des rois mérovingiens et carolingiens, des citoyens-soldats de la première république, sachant d’instinct l’intérêt du Peuple, le comment vivre ensemble dans une nation en perpétuel devenir.

Partager cet article

Repost 0
Published by Claude Thayse - dans Coup de gueule
commenter cet article

commentaires

draugtor 03/02/2011 19:02



Le sentiment rattachiste c'est pas encore dans les têtes. Je pense qu'il faut pour cela d'abord se séparer de la flandre calmement. Un arbitrage de l'ONU sera surement nécessaire vu que la
Flandre essaye de voler les terres brabançonne.


Ensuite, quand l'entité Wallo-brux sera créée, nous auront la possiblité de penser oui ou non à un rattachement. Ce scénario est pour moi le moins violent.


Ensuite, il y a le scénario d'un soulèvement populaire contre la flandre et ces milice paramilitaires du TAK - Voorpost et autres fous de l'OVV. Là cela sera plus violent et donc le rattachement
à la france sera un appel à l'aide. 


Par contre, le sentiment actuel est que l'idée de séparatisme fait son chemin et devient petit à petit un avis d'une majorité dans la population. Après il faudra juste 5 min de courage d'un
politique Francophone.


"Messieurs Mesdames, à la faveur des résultats des élections, et à l'impossibilité de raisonner les séparatistes Flamands de la NVA, du CD&V, de l'Open VLD et du VB & LDD. Je me vois dans
l'obligation de séparer la belgique de la Flandre. Je demande donc à l'ONU d'arbitrer cette séparation. Puisse les flamands exrémistes ne pas mettre leur violence en marche"...


Voilà 5 minutes de courage pour l'Histoire...


 



momo 31/01/2011 18:13



notre mouvement vient de lancer une pétition nationale :   






Claude Thayse 01/02/2011 08:46



http://poilagratter.over-blog.net/



Alex 28/01/2011 18:42



Tiens, n'ai je pas répondu ?



francolatre 28/01/2011 14:45



Pour fédérer tous les rattachistes francophones, ne serait-il pas plus simple de voter directement pour la N-VA?



Claude Thayse 28/01/2011 15:18



;-)


Vous ne croyez pas si bien dire... Je sais de source sure que la N-VA a reçu des courriers électroniques (peu, mais quand même) pour leur proposer de déposer des listes en
Wallonie...



Alex 28/01/2011 14:16



http://www.wallonie-france-bruxelles.com/Statuts.pdf


Quelle cacophonie ! Comment le citoyen lambda peut-il s'y retrouver? C'est là ma critique que je veux constructive pour votre mouvement et pour nous, je répète, les autonomistes, régionalistes et
indépendantistes. Comment voulez-vous qu'on discute ensemble si vous n'êtes déjà pas d'accord entre rattachistes? Les citoyens wallons et bruxellois ne vont pas dire oui au
rattachement si nous ne connaissons pas les modalités de celui-ci ! Ne penses-tu pas que ce serait plus facile pour Eerdekens, par exemple, de défendre le rattachement au sein du pS si il avait
de la matière concrète, un projet concret intéressant et attirant, pas des slogans et du vent ... Ce sont les électeurs des grands partis qu'il vous faut convaincre pour changer la direction
prises par ces partis.



« Le courage. C'est de refuser la loi du mensonge triomphant, de chercher la vérité et de la dire »  (Jean Jaurès)
*
« (…) il n'existe aucun accommodement durable entre ceux qui cherchent, pèsent, dissèquent, et s'honorent d'être capables de penser demain autrement qu'aujourd'hui et ceux qui croient ou affirment de croire et obligent sous peine de mort leurs semblables a en faire autant. » (Marguerite Yourcenar)
*

« Ce qui nous intéresse ce n'est pas la prise de pouvoir mais la prise de conscience. » (Armand Gatti)

Les textes publiés ici sont évidemment libres de droits et peuvent être reproduits ou diffusés, en partie ou en entier... sans modération à condition d’en citer la source.

Recherche

Réunioniste

Pour la réunion à la France Mon action se base sur les Valeurs républicaines,
les déclarations des Droits de l'Homme et du Citoyen
1789 & 1793

La République indivisible, laïque, démocratique et sociale

Dans Le Rétro...

Pour y réfléchir

Vidéos

- Participation à Controverses (RTL) sur BHV…
- Message improvisé pour les législatives de 2007
- Interview sur TV-Com
- Chirac, une certaine idée de la France
- Mes pubs préférées sur le rugby
- Gendebien, un avis...
- L'identité wallonne est-elle incompatible avec l'identité française ?
- Religions, Neutralité ou laïcité de l'Etat
- "Bye bye Belgium"
- "Enregistrement, Evaluation et Autorisation des substances CHimiques" : Qu'en penser ?
- Attention à la publicité !
- Le Club du Net : Karl Zero et Dupont-Aignan
- Magnifique leçon de civisme d'Elisabeth Badinter.
- François Mitterrand

Textes

- Le vrai visage des Français
- Bicentenaire de la réunion de Mulhouse à la République
- La loi d'unanimité et de contagion
- L'heure décisive approche pour les Bruxellois
- Appel à la France, à tous les francophones :  pour une action mondiale pour le français et la Francophonie
- Les réformes des régimes de retraites - Comparons la Belgique et la France
- Un peu de tout... mais des infos utiles
- Du 24/10/62 au 24/10/63, pour comprendre les dessous d'une évolution institutionnelle (CRISP)
- Une histoire de la Wallonie (Institut Jules Destrée)
- Les pouvoirs en Wallonie et environs, mode d'emploi (Crisp)
- Wallons et Bruxellois francophones, pour en finir avec le syndrome de Stockholm !
- ISF - Impôt de solidarité sur la fortune, de quoi s’agit-il ?
 
- Aux origines de la frontière linguistique 
-
La Wallonie sauvera-t-elle l'Europe ? 

Autres sujets ?


Merci à
FreeFind !

Sur Le Feu...