Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 décembre 2009 7 20 /12 /décembre /2009 13:55

Copenhague est considéré  comme un échec, mais qui en attendait plus ? « Obama le Messie » a déçu, normal, il a obéi à ses créanciers (les Chinois) qui le tiennent par les co… les cordons de la bourse.

Ce n’est pas un hasard s’il y a un aujourd’hui un débat sur l’identité nationale en France. C’est dans l’air du temps. Des événements récents me laissent un sentiment de malaise et suscitent ma réflexion.

A la faveur de la fameuse votation suisse sur les minarets, on a beaucoup reparlé des mouvements populistes ou néopopulistes (et même néodegelliste en Belgie-que si j’en crois cet article de « la Libre ») qui se répandent en Europe. En même temps l’ensemble de la classe politique s’émeut tout à coup d’une proposition de loi de séparation des églises et de l’Etat déposée au Sénat belge il y a deux ans et donc plus de cent ans après la loi de 1905 sur la laïcité de la République. Avant de la retirer

Dans les deux derniers cas, j’ai le sentiment que ce sont des signaux qu’on aurait tort de prendre à la légère. On aurait tort de « botter en touche ». Ce n’est ni en proposant de dissoudre le Peuple suisse, ni en se retranchant derrière des « assises de la multi culturalité » qu’on sortira de ce malaise par le haut.

 

En France, on fait bien la différence entre la laïcité et l'athéisme, ce qui n'est pas le cas chez nous où on confond les deux... alors que c'est si simple. La laïcité, c'est le ciment qui doit remettre tout le monde au même niveau devant les lois du pays. Celles-ci doivent être au-dessus de toutes les religions et croyances.... La multi culturalité « à la belge », c’est en réalité du multi communautarisme qui ne veut pas dire son nom.

Parce que, soyons sérieux, il suffit d‘écouter les conversations dans la rue, je vous avouerai que mon inquiétude grandit concernant les relations chez nous entre autochtones et ceux qu’on appelle (par facilité et tout à fait incorrectement) allochtones. Si un immigré de la 1ère génération voit surtout le progrès en qualité de vie par rapport à son pays d’origine, ceux des générations suivantes n’acceptent plus le sort subalterne qui leur est souvent réservé. Ceci est source de ressentiment et de haine. C’est ça qui n’est pas vraiment pris en compte. Il faut sortir du politiquement correct.

 

Choix des écoles par les parents… Pas simple, non plus, le gouvernement de la Communauté française a eu un mal fou à accorder les différents chefs de partis sur le décret mixité. Et je ne suis absolument pas certain que l’objectif de mixité sera atteint. Objectif louable, mais là aussi utilise-t-on les meilleurs moyens ? En Scandinavie, on ne travaille pas sur des sujets ponctuels, c’est une réflexion de société, la mixité est organisée au sein des quartiers par exemples.

Il y a toujours eu des privilégiés, et il est tout à fait humain de vouloir garder ses privilèges. De même, il est normal de souhaiter pour ses enfants une vie et des conditions d’enseignement et d’évolution sociale meilleure que celles de leurs parents. C’est là que je me retrouve,  c'est de là que je viens, ce sont les miens, la classe ouvrière supérieure qui se mêle à la classe moyenne, ce groupe informe et discret qui s'est battu pour son pays, a payé ses impôts et s'est accroché à ce qui lui restait de traditions. Tout ce qu'ils ont obtenu en échange c’est de voir leur patriotisme naïf tourné en dérision, leur moralité méprisée, leurs économies dévaluées. Ils ne créaient pas d'ennuis. Les pouvoirs publics déversaient régulièrement des moyens dans leurs quartiers, dans le but de les inciter à la vertu civile, parfois au moyen de faveurs (les postes ou nominations obtenus par le biais d’un politicien) et de coercition. Et maintenant, si ces citoyens ordinaires font remarquer qu'ils ne se sentent plus chez eux dans leur ville, que leurs enfants se retrouvent dans des classes surchargées où quatre-vingt-dix pour cent des élèves ne parlent pas français, ils se font sermonner et accuser du péché capital de racisme par ceux  qui vivent dans des conditions financières plus faciles et dans un plus grand confort. Privés de la protection de comptables, ils restent les vaches à lait du fisc rapace. Aucune industrie lucrative d'études sociologiques et d'analyses psychologiques ne s'était développée pour disséquer et expliquer leurs inadaptations par des carences affectives ou par la pauvreté. Peut-être devrait-on écrire quelque chose sur cette catégorie de la population si d’autres défis, bien plus intéressants et plus rémunérateurs, n’attendaient  pas les sociologues et les politiciens.

 

N’est-ce pas là le cœur du débat ?

 

Si on ne le comprend pas, ça fera le lit des populistes,  à la Modrikamen-Aernould, nouvel avatar du Robin des bois des riches, avec leur message simpliste, « tous pourris ».

 

Finalement, et si tout se résumait à de grandes aspirations simples, être écoutés, être considérés, être respectés, mettre la sécurité en avant ; sécurité de l’emploi, sécurité de son identité, sécurité de l’avenir ?

 

Et si le changement et les conditions de celui-ci se résumaient à ça ?

Il faut en tenir compte dans nos messages. Etre congruents et  tenir parole !

Et rien à voir (encore que...) mais pour le plaisir : "l'essence d'une nation" !
Et un autre regard : Le ras-le-bol d'une citoyenne laïque, féministe et athée, par Anne Zelensky dans "LE MONDE" du 21.12.09

Partager cet article

Repost 0
Published by Claude Thayse - dans Réflexions
commenter cet article

commentaires

Yves Pierlot 20/12/2009 14:35


Le problème entre "autochtones" et "allocthones" ne cesse de grandir. Il fait, en effet, le lit du populisme. Je dois reconnaître aussi que la multi-culutralité est un leurre. Il y avait encore
débat ce midi sur RTL-TVi. Sempiternnelement, les mêmes faits sont évoqués. L'un des intervenants a d'ailleurs spécifié qu'il ne voyait pas de différence entre un clocher d'église et un minaret. La
réponse qui fusera "les cloches ne sonnent pas à 5 heures du mat' ni à 22 heures". L'Islam provoque et cela est mal barré car les exemples de maltraitances d'autres confessions ne manquent pas dans
les pays musulmans. Non, décidément, il faudrait trouver autre chose car cet état de fait finira par bien profiter à ceux (et ce n'est pas la population en général) qui y ont tout intérêt. Quant à
Copenhague, les lobbies sont dans la danse. Demander à Herman Van Rompuy ce qu'il pense du groupe Bilderberg.


Claude Thayse 20/12/2009 15:55



"allochtone" se disait antérieurement pour un terain ayant subi un mouvement vertical de grande amplitude. C'est par un glissment sémantique que ce terme qui s'appliquait aux espèces animales ou
végétales non originaires de la région où elle se trouve qu'e c'est dvenu un synonyme impropre d'immigré.
A ce titre, il y a beaucoup d'allochtones... depuis que les descendants de Lucy ont quitté leur sol natal.
Et oui, la multiculturalité est un leure. Inventée (ou plutôt importée) par les Flamands avec pour objectif de réduire la culture française à une culture parmi d'autres à Bruxelles, les beaux
esprits s'en sont emparés pour lui faire dire n'importe quoi.

Pour Copenhague, c'est évidemment un épisode dans la guerre économique mondiale. A qui profite le crime ?



« Le courage. C'est de refuser la loi du mensonge triomphant, de chercher la vérité et de la dire »  (Jean Jaurès)
*
« (…) il n'existe aucun accommodement durable entre ceux qui cherchent, pèsent, dissèquent, et s'honorent d'être capables de penser demain autrement qu'aujourd'hui et ceux qui croient ou affirment de croire et obligent sous peine de mort leurs semblables a en faire autant. » (Marguerite Yourcenar)
*

« Ce qui nous intéresse ce n'est pas la prise de pouvoir mais la prise de conscience. » (Armand Gatti)

Les textes publiés ici sont évidemment libres de droits et peuvent être reproduits ou diffusés, en partie ou en entier... sans modération à condition d’en citer la source.

Recherche

Réunioniste

Pour la réunion à la France Mon action se base sur les Valeurs républicaines,
les déclarations des Droits de l'Homme et du Citoyen
1789 & 1793

La République indivisible, laïque, démocratique et sociale

Dans Le Rétro...

Pour y réfléchir

Vidéos

- Participation à Controverses (RTL) sur BHV…
- Message improvisé pour les législatives de 2007
- Interview sur TV-Com
- Chirac, une certaine idée de la France
- Mes pubs préférées sur le rugby
- Gendebien, un avis...
- L'identité wallonne est-elle incompatible avec l'identité française ?
- Religions, Neutralité ou laïcité de l'Etat
- "Bye bye Belgium"
- "Enregistrement, Evaluation et Autorisation des substances CHimiques" : Qu'en penser ?
- Attention à la publicité !
- Le Club du Net : Karl Zero et Dupont-Aignan
- Magnifique leçon de civisme d'Elisabeth Badinter.
- François Mitterrand

Textes

- Le vrai visage des Français
- Bicentenaire de la réunion de Mulhouse à la République
- La loi d'unanimité et de contagion
- L'heure décisive approche pour les Bruxellois
- Appel à la France, à tous les francophones :  pour une action mondiale pour le français et la Francophonie
- Les réformes des régimes de retraites - Comparons la Belgique et la France
- Un peu de tout... mais des infos utiles
- Du 24/10/62 au 24/10/63, pour comprendre les dessous d'une évolution institutionnelle (CRISP)
- Une histoire de la Wallonie (Institut Jules Destrée)
- Les pouvoirs en Wallonie et environs, mode d'emploi (Crisp)
- Wallons et Bruxellois francophones, pour en finir avec le syndrome de Stockholm !
- ISF - Impôt de solidarité sur la fortune, de quoi s’agit-il ?
 
- Aux origines de la frontière linguistique 
-
La Wallonie sauvera-t-elle l'Europe ? 

Autres sujets ?


Merci à
FreeFind !

Sur Le Feu...