Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 septembre 2010 5 24 /09 /septembre /2010 14:58

Je vous livre cette dépêche de l’AFP.

 

La Commission européenne a célébré jeudi « la Journée européenne des langues »... essentiellement en anglais, même si l'UE compte 23 langues officielles et plus de 40 langues régionales.

« Je voudrais attirer votre attention sur le fait que ce dimanche 26 septembre sera la Journée européenne des langues », a annoncé, en anglais, le porte-parole de la commissaire européenne chargée du multilinguisme, Androulla Vassiliou.

 

« Une multitude d'événements seront célébrés partout en Europe à cette  occasion », a-t-il poursuivi, toujours en anglais, devant des journalistes originaires de toute l'Europe.

 

Quand les soupirs des non-anglophones sont devenus un peu bruyants, le porte-parole s'est essayé brièvement à l'allemand, au français, à l'espagnol, à l'italien et au polonais, recueillant des applaudissements pour louer ses efforts et des rires bienveillants pour sa prononciation approximative.

 

Interrogé, en français, pour savoir si la Commission reconnaissait le romani, la langue parlée des Roms, comme une des langues minoritaires de l'UE, le porte-parole a montré combien il était parfois difficile pour les Européens de se comprendre entre eux.

« Le romani n'est pas une langue minoritaire, mais une langue officielle de l'UE », a dit, visiblement surpris par la question, le porte-parole qui a confondu romani et roumain.

 

A l'issue de l'exercice, la porte-parole de la Commission Pia Ahrenkilde Hansen a chaudement remercié les interprètes de la Commission mis à rude épreuve pour aider à une meilleure compréhension mutuelle.

 

Mais des efforts sont encore nécessaires. Le communiqué de presse annonçant  la Journée européenne des langues a été publié sur le site officiel de la  Commission dans toutes les langues officielles de l'Union, mais le programme  des festivités n'est disponible qu'en anglais. On apprend ainsi que le 30  septembre, la Maison de l'Europe à Paris va organiser une « round table on multilingualism and enterprise » sous l'égide de « l'European Commission ».

 

En conséquence, le ridicule finit, heureusement, par être perçu par pas mal de monde. Les Français d'Europe ne doivent rien attendre des Anglais sinon leur volonté de faire de l'Europe un continent de langue anglaise, ce dont ils ont toujours rêvé de faire en Amérique du nord où seule la résistance du peuple Canadien-français , du Québec surtout, a permis que ce rêve ne se soit pas encore réalisé.

 

L’AFP rejoindrait-elle le camp des défenseurs du français ?

Partager cet article

Repost 0
Published by Claude Thayse - dans Réflexions
commenter cet article

commentaires

leon le gentil 06/10/2010 17:11



Concernant la lutte contre le "nivellement par l'anglais" en Europe, il semblerait qu'il y ait une lame de fond gaulliste qui se reveille en France, flinguant Sarko et anti OTAN, qui pourrait
d'un point de vue culturel bousculer un peu ce "tout a l'anglais".



Torsade de Pointes 27/09/2010 00:07



Je ne sais si vous avez appris
la nouvelle, mais Pascal Smet, ministre flamand de l’enseignement a proposé que l’anglais devienne première langue étrangère en Flandre au lieu du français. Il justifie cette proposition par la
nécessité de relancer l’Europe, qui aurait tendance à piétiner en ce moment. Le moyen d’y parvenir serait d’introduire l’anglais dès la maternelle dans les écoles flamandes.


 


On peut s’interroger sur cette
proposition, et y voir une nouvel acte d’hostilité vis-à-vis du français, vu que, si le français est relégué au deuxième rang, les petits Flamands, dans les faits, ne l’apprendront plus. Mais
est-ce le vrai motif? Ou Pascal Smet ne fait-il en réalité que répondre à une injonction européenne plus ou moins explicite? Si tel est le cas, cette mesure pourrait bientôt être généralisée dans
tous les pays de l’UE. L’objectif à terme serait que l’anglais soit, non plus une langue étrangère plus ou moins bien lmaîtrisée par les élites, mais une langue seconde de tous les citoyens.
L’anglais pourrait ensuite devenir la seule et unique langue administrative de l’UE, et tout citoyen serait censé connaître cette langue, de la même manière que dans le passé tout Wallon était
censé connaître le français, même si beaucoup de Wallons ne maîtrisaient véritablement bien que le wallon. Accessoirement, cela voudrait dire aussi que l’UE s’occuperait aussi désormais de
l’enseignement, y compris primaire. L’emprise de l’UE, à défaut d’être totalitaire, est en tout cas de plus en plus totale.


 


La proposition de Pascal Smet
pourrait donc être un ballon d’essai européen. Bien sûr, quelques francophobes invétérés s’en féliciteront, car cette mesure signerait la fin du léger tropisme francophone qui existait encore en
Flandre grâce à l’enseignement prioritaire du français. La Flandre se couperait ainsi définitivement de cette partie de son passé qui s’est exprimée en français. Au lieu que comme aujourd'hui les
élites sauront correctement l’anglais et le français, et souvent aussi l’allemand, les élites, mais aussi le commun des mortels, connaîtra l’anglais presque aussi bien que sa langue maternelle
(voire mieux), et plus que très médiocrement le français ou toute autre langue. En outre, on peut craindre que cette mesure ne soit suicidaire, car on ne voit pas comment le néerlandais, langue
extrêment faible, contrairement à ce que l’on croit en Wallonie, ni l’identité flamande, déjà fort mise à mal par le rouleau compresseur anglo-saxon, pourraient résister à une telle
pression.


 


J’ai parlé d’UE, mais il faut
sans doute voir plus loin. Ce qui se met en place, c’est l’Union transatlantique, laquelle sera totalement, et férocement, anglophone, de mentalité, de culture et de pensée anglo-saxonnes. Il n’y
a aucune illusion à se faire à ce sujet. L’étau se resserre. Toute la bagarre autour de BHV sera bientôt sans objet.


 


N.B. : je poste sans relire, car il se fait tard et il est urgent que j’aille me coucher. Veuillez m’en excuser.



Claude Thayse 27/09/2010 08:31



je partage vos craintes.


Maintenant, il n'est pas inutile d'apprendre les langues du commerces. Les Hollandais qui sont les chinois d'Europe l'ont bien compris, eux qui prilégient l'anglais depuis longtemps.


Nous devons également favoriser l'anglais de base (il ne faut pas connaître trop de mots pour pouvoir se débrouiller en anglais international puisqu'il y a finalement autant de façon de le parler
qu'il y a de locuteurs), certainement comme seconde langue pour des raisons purement économiques, mais aussi et surtout le chinois. Or, là, nous n'en sommes encore qu'au début.


Mais l'accent doit être mis d'abord sur la connaissance parfaite de la langue maternelle. Chez nous, le français, en l'occurence. On en est loin...



« Le courage. C'est de refuser la loi du mensonge triomphant, de chercher la vérité et de la dire »  (Jean Jaurès)
*
« (…) il n'existe aucun accommodement durable entre ceux qui cherchent, pèsent, dissèquent, et s'honorent d'être capables de penser demain autrement qu'aujourd'hui et ceux qui croient ou affirment de croire et obligent sous peine de mort leurs semblables a en faire autant. » (Marguerite Yourcenar)
*

« Ce qui nous intéresse ce n'est pas la prise de pouvoir mais la prise de conscience. » (Armand Gatti)

Les textes publiés ici sont évidemment libres de droits et peuvent être reproduits ou diffusés, en partie ou en entier... sans modération à condition d’en citer la source.

Recherche

Réunioniste

Pour la réunion à la France Mon action se base sur les Valeurs républicaines,
les déclarations des Droits de l'Homme et du Citoyen
1789 & 1793

La République indivisible, laïque, démocratique et sociale

Dans Le Rétro...

Pour y réfléchir

Vidéos

- Participation à Controverses (RTL) sur BHV…
- Message improvisé pour les législatives de 2007
- Interview sur TV-Com
- Chirac, une certaine idée de la France
- Mes pubs préférées sur le rugby
- Gendebien, un avis...
- L'identité wallonne est-elle incompatible avec l'identité française ?
- Religions, Neutralité ou laïcité de l'Etat
- "Bye bye Belgium"
- "Enregistrement, Evaluation et Autorisation des substances CHimiques" : Qu'en penser ?
- Attention à la publicité !
- Le Club du Net : Karl Zero et Dupont-Aignan
- Magnifique leçon de civisme d'Elisabeth Badinter.
- François Mitterrand

Textes

- Le vrai visage des Français
- Bicentenaire de la réunion de Mulhouse à la République
- La loi d'unanimité et de contagion
- L'heure décisive approche pour les Bruxellois
- Appel à la France, à tous les francophones :  pour une action mondiale pour le français et la Francophonie
- Les réformes des régimes de retraites - Comparons la Belgique et la France
- Un peu de tout... mais des infos utiles
- Du 24/10/62 au 24/10/63, pour comprendre les dessous d'une évolution institutionnelle (CRISP)
- Une histoire de la Wallonie (Institut Jules Destrée)
- Les pouvoirs en Wallonie et environs, mode d'emploi (Crisp)
- Wallons et Bruxellois francophones, pour en finir avec le syndrome de Stockholm !
- ISF - Impôt de solidarité sur la fortune, de quoi s’agit-il ?
 
- Aux origines de la frontière linguistique 
-
La Wallonie sauvera-t-elle l'Europe ? 

Autres sujets ?


Merci à
FreeFind !

Sur Le Feu...