Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 mars 2007 2 27 /03 /mars /2007 06:10
Le déferlement de sondages contradictoires sur le "sentiment des Belges" et d’enquêtes que nous subissons depuis quelques semaines frise le ridicule.
 
« Le Belge sort du tombeau ! » Ce vieux film de commande, colorisé et rematricé (remastérisé ?), est sur tous les écrans à grand renfort de publicité. Plus fort (et aussi couteux) que « La guerre des étoiles » ! Il est vrai que c'est bientôt l'ouverture du "Festival du film fantastique" de Bruxelles...
 
La grande force de l'être humain, c'est - entre autres – son aptitude remarquable à oublier. Cela permet de rebondir, de repartir vers un autre demain. Mais ce qui est bon pour l'individu n'est pas forcément salutaire pour une société, car frappée d'amnésie, elle est conduite à renouveler les mêmes errements. J’ai l’impression de relire les mêmes propos que ceux publiés dans les années ’60, ’70, ’80… ! Autant aller au bout des choses ; à quand la distribution gratuite (financée par nos impôts) de drapeaux rendus obligatoires par décrets (en Wallonie) ou ordonnances (à Bruxelles) ? A quand une grande « marche noire-jaune-rouge » sur un boulevard bruxellois réunissant 10 millions de personnes d’après les organisateurs, deux mille d’après la police et 50 (dont trente en loden vert ou tailleurs Chanel) d’après les observateurs étrangers ?
 
Dans un pays qui a renoncé à sa souveraineté politique et économique (souveraineté fictive et de façade depuis sa création par les puissances d’ancien régime, il est vrai, mais quand même, certains y ont cru) au profit d’une Europe dominée par les lobbys anglo-saxons, et où il n’y a jamais vraiment eu d’identité nationale, on relance une nouvelle fois une campagne de persuasion qui n’aura qu’un temps. Comme les précédentes. On peut, particulièrement en Belgique, se poser la question de ce qui fait un peuple à l'heure de la mondialisation, et surtout à l'heure où l'Europe ne sait plus où aller… Quelle Europe d’ailleurs ?
 
Les sondages montrent aussi qu’à part une valeur commune, la famille (mais qui aurait pu en douter ? Est-ce différent ailleurs dans le monde ?), il n'y a que des divergences. Comment dans ces conditions mettre en avant des vraies valeurs communes aussi bien dans la bataille économique et politique mondiale que dans celle des politiques locales ? A part en minimisant, en niant, ces divergences ?
Les choix de société sont différents. On le voit avec tout le débat actuel sur la scission de la Sécurité sociale, de la Justice, des politiques de chômage, de prise en charge du vieillissement, de l’éducation, de la sécurité routière, de l'intégration, de la sécurité, etc…
 
On l’a souvent vu par le passé, des Etats souverains (comme la Belgique) mais sans identité forte ou aux multiples identités finissent par se désagréger. (et je ne parle pas du communautarisme – linguistique, religieux, ethnique - qu’on a laissé s’installer sous couvert d’un multiculturalisme d’apparence généreux, mais qui n’est qu’un refus du débat et la porte ouverte à toutes les intolérances).
 
Ce qui facilite l'émergence d'une Nation, ce sont les us et les coutumes proches et la langue d'échange commune, ça n’a jamais été le cas en Belgique et c’est même de plus en plus le contraire. J’ai l’impression (mais ça mériterait discussion) que l'esprit d’une nation doit préexister à son statut juridique et donc que son absence est la négation du concept même de nation, statut, constitution, ou pas. De la France on dit que c'est l'Etat qui a créé la Nation, mais celle-ci préexistait évidemment.
 
Et dans une République c'est l'Etat qui représente le Peuple, Peuple qui est souverain. Si pour beaucoup dans le monde, la France, superficiellement, c’est la révolution française, la Déclaration des Droits de l'Homme et la devise « liberté, égalité, fraternité » - ce qui n’est déjà pas si mal - pour les Français, elle se défini en plus par son identité de Nation laïque et républicaine. Cette identité républicaine, ce contrat entre un peuple et son Etat, est une valeur humaniste, progressiste ...universelle et forte. Ce n’est pas un hasard si elle se réinvite aujourd’hui, à côté de la redécouverte du principe de souveraineté, dans la campagne pour l’élection présidentielle. A gauche, au centre, comme à droite.

Pour les républicains, la Nation est un lieu de solidarité. Et le nationalisme est une maladie de la Nation. Le 27 Janvier 2006 je citais
Elisabeth Badinter qui, dans l'émission « A vous de juger », rappelait qu’être Français, c’est un choix assumé. Que c’est le choix de Valeurs. L’émission s’est terminée sur le constat que le débat qui allait s’ouvrir avec la campagne pour les élections présidentielles fera émerger celui (ou celle !) qui incarnera le mieux ces Valeurs.

Partager cet article

Repost 0
Published by Claude Thayse - dans Coup de gueule
commenter cet article

commentaires

Laurent 28/03/2007 19:41

Cher Claude Thayse,
Quel beau coup de poignard dans le dos des Wallons de la part du ministre-président flamand, non ?La Flandre n'ayant pas absolument besoin des retombées financières de la vignette, la Flandre fait semblant de s'y intéresser, se met d'accord avec les deux autres régions, puis la laisse tomber à La Haye, en échange de l'approfondissement de l'Escaut.
M. Leterme fait donc payer aux Wallons les travaux nécessaires au port d'Anvers. Très adroitement joué !
Les Wallons, chantres de la solidarité nationale, n'y ont, comme de bien sûr, rien vu ! et Le Soir, LLB et Vers l'Avenir de nous sortir un nouveau sondage aujourd'hui nous démontrant à nouveau comme les Belges sont unis et s'entendent bien !
Hilarant !

Claude Thayse 29/03/2007 09:20

Hé oui ! Une fois de plus la Flandre se sert de la Belgique pour son développement. Rien de bien nouveau. Mais bien joué de sa part, voilà qui va augmenter sa popularité en Flandre (N'est-ce pas l'essentiel ?) tout en évitant de devoir admettre que l'Europe n'en aurait pas voulu. Di Rupo et Daerden s'étant évidemment bien gardé de nous le dire... Leterme les tire d'un mauvais pas.Quand à la campagne "d'union envers et contre toute évidence", le Kroll (  http://www.lesoir.be/mediastore/_2007/mars/du_21_a_la_fin/_28_KROLL.jpg)  publié dans le Soir d'hier était très clair et confirmait vos observations. Peut être qu'un jour prochain, les Wallons et autres habitants francophones de ce pays s'en rendront compte.Il est curieux que les peuples - et cela est vrai des Flamands et des Wallons comme des autres - soient tétanisés par la peur d'essayer autre chose. C'est le syndrome de la grenouille dans la casserole d'eau que l'on met à chauffer. Si l'eau ne bout pas immédiatement, la grenouille préfère rester dans le confort de la casserole.  Il faut continuer à présenter la Belgique pour ce qu'elle est : un système de bloquage généralisé, qui à la fin n'est favorable à personne. Les scénarios de l'après-Belgique ayant ceci de commun qu'ils permettraient aux peuples de reprendre l'initiative.

didier 27/03/2007 12:53

Très intéressante réflexion.
Le gros problème, c'est qu'en matière identitaire, la réflexion est très souvent battue en brèche par les sentiments et par l'irationnel, et la violence n'est jamais loin (ex. Israël et Palestine, ou le Kosovo). Il est déjà très difficile pour une Nation existante (telle la France) de se (re)définir. Alors pour deux peuples différents, dont l'un croit toujours être de la même Nation que l'autre qui a presque complètement terminé de créer la sienne ...
(à ce sujet, et si vous ne l'avez déjà lu, je vous recommande vivement "les identités meurtrières" d'Amin Malouf, ouvrage éclairant!)
Personnellement, j'ai du mal à souscrire à l'opinion que je lis parfois selon laquelle les nombreuses initiatives sondagistes inter-communautaires dans la presse écrite francophone belge de ces dernières semaines, auraient quoi que ce soit d'une "campagne de propagande" orchestrée (par qui et pourquoi? La Libre et Le Soir ne sont pas la RTBF).
Je ne crois pas à la théorie du complot. Je crois simplement que les journalistes de ces quotidiens, comme bon nombre d'autres "Belges" (francophones), sont simplement envahis par un sentiment de peur, et en réaction par une résurgence de sentiments belgicains aveuglés et aveuglants, lesquels sont dus à la crise dans laquelle la Belgique se trouve et l'incertitude identitaire qu'elle crée.
Ainsi, on fait des sondages à la pelle(teuse), et on analyse les résultats de manière complètement biaisée, dans le sens de ce qu'on veut leur faire dire ("73% des Flamands sont pour une Belgique unie"), contre toute évidence et en occultant complètement ce qui se passe en Flandre (Standaart "15% des Flamands sont pour une Belgique unie") ? Qui aura compris?
 
 

Claude Thayse 27/03/2007 13:49

Il n'y a, en effet, pas de théorie du complot. Je n'y crois pas non plus. C'est effectivement la peur, l'angoisse de l'inconnu, celle du du lendemain, qui guide toute cette débauche de propos et d'analyses destinés à rassurer (et à se rassurer). Les techniques de propagande efficaces sont beaucoup souvent beaucoup plus subtiles...

« Le courage. C'est de refuser la loi du mensonge triomphant, de chercher la vérité et de la dire »  (Jean Jaurès)
*
« (…) il n'existe aucun accommodement durable entre ceux qui cherchent, pèsent, dissèquent, et s'honorent d'être capables de penser demain autrement qu'aujourd'hui et ceux qui croient ou affirment de croire et obligent sous peine de mort leurs semblables a en faire autant. » (Marguerite Yourcenar)
*

« Ce qui nous intéresse ce n'est pas la prise de pouvoir mais la prise de conscience. » (Armand Gatti)

Les textes publiés ici sont évidemment libres de droits et peuvent être reproduits ou diffusés, en partie ou en entier... sans modération à condition d’en citer la source.

Recherche

Réunioniste

Pour la réunion à la France Mon action se base sur les Valeurs républicaines,
les déclarations des Droits de l'Homme et du Citoyen
1789 & 1793

La République indivisible, laïque, démocratique et sociale

Dans Le Rétro...

Pour y réfléchir

Vidéos

- Participation à Controverses (RTL) sur BHV…
- Message improvisé pour les législatives de 2007
- Interview sur TV-Com
- Chirac, une certaine idée de la France
- Mes pubs préférées sur le rugby
- Gendebien, un avis...
- L'identité wallonne est-elle incompatible avec l'identité française ?
- Religions, Neutralité ou laïcité de l'Etat
- "Bye bye Belgium"
- "Enregistrement, Evaluation et Autorisation des substances CHimiques" : Qu'en penser ?
- Attention à la publicité !
- Le Club du Net : Karl Zero et Dupont-Aignan
- Magnifique leçon de civisme d'Elisabeth Badinter.
- François Mitterrand

Textes

- Le vrai visage des Français
- Bicentenaire de la réunion de Mulhouse à la République
- La loi d'unanimité et de contagion
- L'heure décisive approche pour les Bruxellois
- Appel à la France, à tous les francophones :  pour une action mondiale pour le français et la Francophonie
- Les réformes des régimes de retraites - Comparons la Belgique et la France
- Un peu de tout... mais des infos utiles
- Du 24/10/62 au 24/10/63, pour comprendre les dessous d'une évolution institutionnelle (CRISP)
- Une histoire de la Wallonie (Institut Jules Destrée)
- Les pouvoirs en Wallonie et environs, mode d'emploi (Crisp)
- Wallons et Bruxellois francophones, pour en finir avec le syndrome de Stockholm !
- ISF - Impôt de solidarité sur la fortune, de quoi s’agit-il ?
 
- Aux origines de la frontière linguistique 
-
La Wallonie sauvera-t-elle l'Europe ? 

Autres sujets ?


Merci à
FreeFind !

Sur Le Feu...