Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 mars 2007 7 25 /03 /mars /2007 06:13
J’ai pris le temps de lire avec attention les sondages et articles croisés du « Soir » et du « Standaart » consacrés à cette espèce de redécouverte virtuelle de la Belgique. Intéressant à plus d’un titre. Surtout en cherchant à décoder les messages cachés. C’est aussi qu’il y est parfois assez difficile de savoir de qui (ou de quoi) on parle. Sans parler des contradictions.

Des Bruxellois francophones ? Oui, mais parfois. Mais pour dire, qu’avec d’autres (Des Flamands bruxellois… notez la nuance dans ces derniers cas, francophone redevient un adjectif, mais Flamand reste bien un nom propre, or ils sont (ou seraient)  tous deux Bruxellois ) et très vite, que les Bruxellois se verraient bien exister en qualité de « peuple » à part entière. Ils sont différents des Wallons et des Flamands.
Des Wallons ? Parfois, mais ils sont souvent confondus avec les Bruxellois (enfin, certains…) sous le terme générique de « Francophones ». Ainsi, à côté des Bruxellois et des Flamands il ne resterait plus que des « Francophones génériques ».
Non différenciés. Pas mal !

Si on suit bien, les Wallons n'existant pas vraiment, les choses seront plus simples. Il reste à convaincre les Flamands d’en faire autant. La Belgique sera alors toujours unie… Les problèmes communautaires n’étant qu’épiphénomènes.

Bonne chance ! Quand Vande Lanotte et Leterme se disent, tous deux, très surpris par les résultats - il est vrai étonnants - de ces sondages, que Verhofstadt parle déjà de confédération de Belgique… il faut croire qu’ils ne savent pas ce qui se passe chez eux !
Ou alors on manipule les résultats des élections en Flandre avec le même talent que Di Rupo manipule les statistiques économiques wallonnes !
Le Système nous ment effrontément ? Diable !

Au rugby, pour se dégager, il faut parfois botter en touche. Et relancer le jeu. Je pense que la vérité vient d’un Flamand généralement qualifié de modéré et vanté pour sa grande connaissance de la partie wallonne et bruxelloise de la Belgique : Guido Fonteyn. Il propose cette analyse dans le « Morgen »: « Le rapprochement entre « De Standaart» et « Le Soir » se fait entre la Flandre et Bruxelles francophone. « Le Soir » reste dans les faits un journal belgicain francophone bruxellois, et même antiwallon et antiflamand. »  
 
Avez-vous remarqué que la presse est le seul pan de l’économie à ne pas être passée (ou alors très brièvement) dans des mains étrangères ? Le seul pan de l’économie à être directement contrôlé par les partis politiques traditionnels pourvoyeurs de subsides ?

Partager cet article

Repost 0
Published by Claude Thayse - dans Actualité
commenter cet article

commentaires

benoit 29/03/2007 19:58

Pour une fois je ne suis pas vraiment d'accord: la haine anti-française est terrible en walloni, et c'est une haine "médiocre" dans le sens où elle n'est soutenue que par des clichés des idées reçues...j'en connais même qui refusent d'aller faire leurs courses chez carrefour ! par contre quand je demande aux gens ce qui les rattache à la Belgique, ils sont dans 100 % des cas incapables de me répondre

Claude Thayse 30/03/2007 08:18

176 ou 177 ans de Belgique : "Rempart de l'Europe contre la France" comme on nous l' a enseigné à l'école primaire, ça laisse des traces. Les Wallons sont victimes du syndrôme de Stockholm... Ce curieux phénomène psychique qui incite les victimes d’enlèvement (1815 - traité de Vienne) à manifester une certaine sympathie vis-à-vis de leurs ravisseurs. Réaction d’autant plus courante que la "captivité" a duré longtemps et que le groupe n’est pas uni.

didier 28/03/2007 08:25

Mon expérience (toute récente) me fait penser qu'il suffit d'un peu de bon sens chez son interlocuteur, et un peu de temps de discussion et de persuasion, pour que ce sentiment anti-français bien ancré soit remis en question et s'efface.
La plupart des Wallons passent leurs vacances en France, ont des amis, voire de la famille en France ... ce sentiment hostile est sans fondement.
Je pense que cette hostilité trahit avant tout un joli complexe d'infériorité chez les Wallons ...
 

benoit 27/03/2007 22:29

Je suis bien d'accord mais notre but c'est de changer ça non ? D'où l'intérêt de répondre à toutes les attaques y compris celles qu'on peut trouver dans des journaux "tout public"

benoit 27/03/2007 20:46

Peut-être mais en ce qui me concerne je suis très inquiet de voir ce qui se trame dans les media; on joue sur le registre émotionnel  voire mythique parfois même ouvertement francophobe (j'ai pris ma plume et j'ai écrit à RTL il y a peu suite à une interview donnée à télépro, franchement odieuse, donnée par une certaine Bérénice qui travaille sur TF1 et qui trouve néanmoins que les français sont des cons...).Je pourrais multiplier les exemples de racisme anti-français sur les ondes (Mr Benoit Thans pendant la coupe du monde par exemple) ou dans la presse (exemples trop nombreux). Je me suis souvent demandé si le RWF ne devrait pas systématiquement répondre aux propos francophobes.

Claude Thayse 27/03/2007 21:32

La xénophobie anti-française fait partie de la raison d'être de la Belgique. Je m'en suis déjà expliqué. C'est historique. La Belgique n'existe que comme anti-France. Dur ? non, réalité. Relisez ce qu'écrivaient Destrée, Bovesse et tant d'autres.

didier 26/03/2007 09:04

comme Benoît, je pense malheureusement que si la Wallonie devient française un jour, ce sera suite au départ de la Flandre et non au départ d'une volonté wallonne...
Par contre pour l'anecdote, j'ai eu ce week-end une discussion très franche, parfois animée, avec le mari flamand d'une collègue flamande. Un gars intelligent, tendance CDV, très flamand parfois aux accents flamingants. Il verrait bien la Flandre indépendante, n'en fait pas une priorité, mais n'imagine pas au passage une seule concession (périphérie, BHV, etc). L'option réunioniste lui a semblé au premier abord comme tombée de la planète Mars, puis après 1h de discussion, plutôt comme "une très bonne solution pour tout le monde". Comique.
Je vous passe les détails de la discussion, mais ce qui m'a le plus frappé c'est sa position de départ, très intransigeante, teintée d'un mépris à peine dissimulé pour les wallons (bruxellois = eux pas exister), et très mal informée (Wallonie = PS, etc), position qui finalement s'est assouplie il me semble, par la seule exposition d'une position francophone (chose inédite ... le dialogue avec des francophones est rare en Flandre) qui lui a détaillé le point de vue des francophones pas prêts à baisser leur culotte (espèce très rare dans la visibilté médiatique flamande, et assimilée à Happart et Co.).
Ce qui manque côté francophone, c'est une presse équitable et neutre

Claude Thayse 26/03/2007 12:20

Tout à fait d'accord. De plus, ce qui se passe en ce moment dans la presse est très important, le message dominant et martelé sans mesure va permettre aux différentes composantes de mieux se connaître, et je l'espère, donner envie aux gens de se parler et de se rendre compte que la solution (au sens de dissolution dans...) belge n'est la meilleure pour personne.  Persévérons ! Bravo pour ce dialogue... et le résultat !J'avais été interviewé par le "Tijd" - Journal économique - en début 2005 et j'avais reçu des très nombreux échos favorables et intéressés de la part de Flamands qui n'avaient jamais entendu parler de notre position. Je me répète peut-être, mais je crois sincèrement que chercher à comprendre l’autre communauté est un processus diviseur… La campagne de propagande en cours pourrait avoir des effets surprenants.
 

« Le courage. C'est de refuser la loi du mensonge triomphant, de chercher la vérité et de la dire »  (Jean Jaurès)
*
« (…) il n'existe aucun accommodement durable entre ceux qui cherchent, pèsent, dissèquent, et s'honorent d'être capables de penser demain autrement qu'aujourd'hui et ceux qui croient ou affirment de croire et obligent sous peine de mort leurs semblables a en faire autant. » (Marguerite Yourcenar)
*

« Ce qui nous intéresse ce n'est pas la prise de pouvoir mais la prise de conscience. » (Armand Gatti)

Les textes publiés ici sont évidemment libres de droits et peuvent être reproduits ou diffusés, en partie ou en entier... sans modération à condition d’en citer la source.

Recherche

Réunioniste

Pour la réunion à la France Mon action se base sur les Valeurs républicaines,
les déclarations des Droits de l'Homme et du Citoyen
1789 & 1793

La République indivisible, laïque, démocratique et sociale

Dans Le Rétro...

Pour y réfléchir

Vidéos

- Participation à Controverses (RTL) sur BHV…
- Message improvisé pour les législatives de 2007
- Interview sur TV-Com
- Chirac, une certaine idée de la France
- Mes pubs préférées sur le rugby
- Gendebien, un avis...
- L'identité wallonne est-elle incompatible avec l'identité française ?
- Religions, Neutralité ou laïcité de l'Etat
- "Bye bye Belgium"
- "Enregistrement, Evaluation et Autorisation des substances CHimiques" : Qu'en penser ?
- Attention à la publicité !
- Le Club du Net : Karl Zero et Dupont-Aignan
- Magnifique leçon de civisme d'Elisabeth Badinter.
- François Mitterrand

Textes

- Le vrai visage des Français
- Bicentenaire de la réunion de Mulhouse à la République
- La loi d'unanimité et de contagion
- L'heure décisive approche pour les Bruxellois
- Appel à la France, à tous les francophones :  pour une action mondiale pour le français et la Francophonie
- Les réformes des régimes de retraites - Comparons la Belgique et la France
- Un peu de tout... mais des infos utiles
- Du 24/10/62 au 24/10/63, pour comprendre les dessous d'une évolution institutionnelle (CRISP)
- Une histoire de la Wallonie (Institut Jules Destrée)
- Les pouvoirs en Wallonie et environs, mode d'emploi (Crisp)
- Wallons et Bruxellois francophones, pour en finir avec le syndrome de Stockholm !
- ISF - Impôt de solidarité sur la fortune, de quoi s’agit-il ?
 
- Aux origines de la frontière linguistique 
-
La Wallonie sauvera-t-elle l'Europe ? 

Autres sujets ?


Merci à
FreeFind !

Sur Le Feu...