Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 mars 2007 6 24 /03 /mars /2007 01:20
Napoléon III obtient ces deux territoires en récompense de son intervention militaire contre l'Autriche, aux côtés du royaume du Piémont, et en échange de l'annexion de l'Italie centrale par le Piémont.
 
Pour la première fois au monde, l'exécution du traité est subordonnée à son approbation par les populations concernées en vertu du «droit des peuples à disposer d'eux-mêmes».
C'est ainsi qu'un référendum est organisé dans le comté de Nice et en Savoie.
C'est sans surprise que les habitants de ces provinces francophones approuvent à une écrasante majorité leur rattachement à la France.
À Nice, on compte 25.743 oui, 160 non et 5.000 abstentions.
En Savoie, 235 non et une poignée d'abstentions sur 130.000 votants. Ces résultats montrent que les habitants s'étaient par avance résignés à leur sort. Un sénatus-consulte du 12 juin 1860 confirme l'incorporation des deux provinces à l'Empire français.
- Au nord des Alpes, la Savoie est divisée en deux départements : Savoie et Haute-Savoie.
- Au sud, le comté de Nice est réuni à un morceau du département du Var, avec le fleuve Var lui-même, pour former le département des Alpes-maritimes (c'est ainsi que le département du Var se réfère depuis lors à un fleuve qui lui est extérieur!).
- À noter que la partie nord du comté de Nice reste au Piémont malgré le vote favorable à la réunion de ses habitants. Napoléon III ne voulait pas priver son ami le roi Victor-Emmanuel de ses territoires de chasse du massif du Mercantour ! Mais ces territoires reviendront finalement à la France en 1947.
 
Très en avance sur son temps, Napoléon III avait une politique étrangère inspirée par de généreux sentiments comme le «droit des peuples à disposer d'eux-mêmes». Hélas, tout le monde ne partageait pas les même sentiments, sa  «politique des nationalités» va entraîner l'Europe occidentale dans une exacerbation des passions nationalistes et conduire à l'unification de l'Allemagne autour de la Prusse et à la dislocation de l'Autriche. En politique, la générosité et les bons sentiments sont très rarement payants !

Partager cet article

Repost 0
Published by Claude Thayse - dans Pour la petite histoire...
commenter cet article

commentaires

segismund 17/08/2007 20:46

il est à noter que le traité de Turin est aujourd'hui caduc de par le non repect de ses dispositions par l'état Français et que de ce fait l'état Savoisien est également en droit de dénoncer le traité.La tutelle qu'a la France sur l'état Savoisien est juridiquement très fragile, il suffit aux savoisiens de porter plainte devant un tribunal internationnal pour que la Savoie se détemine comme souveraine et non plus comme un état annexé.

etienne thienpont 26/03/2007 10:08

Bonjour Claude,
je voudrais ajouter à cet excellent billet un témoignage vécu qui traduit la réussite de cette "annexion" territoriale.
pour avoir travaillé dans les trois départements rattachés en 1860, je pense pouvoir dire qu'en dépit de spécificités bien réelles, ils se sont aujourd'hui parfaitement intégrés à la République et en ont retiré de nombreux bénéfices.
L'intégration des populations n'était pas si évidente quand on connait Nice et son caractère italien ou quand on sait qu'à Chambery on fabrique toujours un Vermouth très convenable, plus de pâtes que partout ailleurs en France (dont les fameuses croix de savoie) et que les enfants y attendent encore la BUFFADA de leur grand-mère. 
Plus au nord, la proximité de la Haute-Savoie avec la Suisse et Genève en particulier pourraient aussi avoir rendu l'intégration difficile.  Ce ne fut pas le cas.
Les Savoyards sont comme les Alsaciens, les Wallons et les Francs-Comtois, un peuple longtemps rattaché à l'empire germanique. Un peuple des marches possèdant les traits de plusieurs cultures . Tout en possèdant une identité indéniable, ils ne sont pas pour autant capables d'être une nation. Ils trouvent leur place naturellement au sein de La République qui loin d'être un facteur de répression, est devenue le ciment qui leur manquait pour affirmer leurs spécificités dans un ensemble plus vaste. 
Pour ce que j'ai pu constater de visu, là comme ailleurs, la République assure sans faillir ses pouvoirs régaliens, elle est même devenue l'arbitre indispensable des différents continuels entre Savoyards, qui ne s'apprécient  pas forcément beaucoup. L'assemblée des deux Savoies, qui réunit périodiquement les élus Savoyards et Haut Savoyards pour parler des dossiers de territoire est davantage un colloque qu'un symbole de l'union passée. Elle n'est qu'un lieu de discussions parfois assez rudes...Le phénomène est identique en Alsace entre Bas-Rhinois et Haut-Rhinois même si là les débats ont lieu dans le cadre Régional.
Sur les marches de l'est, la France a su intégrer et obtenir l'adhésion de populations proches d'elle mais tournées vers l'extérieur. La Wallonie et Bruxelles sont des espaces analogues quoique bien plus peuplés et plus riches que ne l'étaient initialement  les Savoies ou les Alpes Maritimes.
Les trois derniers départements à avoir rejoint la République ont connu un essor important grâce aux milliards qui ont été injectés dans les infrastructures. Autoroutes et TGV désenclavent chaque jour davantage ses territoires. La liaison LYON/TURIN est un ouvrage franchement titanesque de même que l'autoroute des géants qui joint lyon au sillon Alpin via Genève.
Et pour finir parlons du Mercantour, dernier véritable gain territorial de la France, j'engage ceux et celles qui ne connaissent pas à aller y faire un tour. La montagne y est belle et le patrimoine architectural et militaire particulièrement important. La visite de Colmar des Alpes, place Frontière durant des siècles s'impose en cette année VAUBAN. Enfin pour le frisson sachez que les loups y sont de retour depuis quelques temps...
bien à vous

Claude Thayse 26/03/2007 12:08

Merci pour cet excellent commentaire. Parfaitement complémentaire du billet. On pouvait, en effet, craindre pour l'intégration de la Savoie (voir d'ailleurs la faible participation au referendum, les peuples de l'époque étaient soumis à leurs maîtres et ne se faisaient pas vraiment d'illusion sur leur degré de choix), mais on voit combien ces craintes étaient vaines. Par ailleurs, l'excellente intégration des autres départements "de marches" confirme la théorie de Vauban sur l'importance du "pré carré" sur laquelle je prépare un prochain billet à l'occasion de l'anniversaire de sa mort.

politic-tac 24/03/2007 11:35

Une petite compilation des affiches électorales de ces 30 dernières années, ça vous dis? Alors venez faire un tour par ici.

« Le courage. C'est de refuser la loi du mensonge triomphant, de chercher la vérité et de la dire »  (Jean Jaurès)
*
« (…) il n'existe aucun accommodement durable entre ceux qui cherchent, pèsent, dissèquent, et s'honorent d'être capables de penser demain autrement qu'aujourd'hui et ceux qui croient ou affirment de croire et obligent sous peine de mort leurs semblables a en faire autant. » (Marguerite Yourcenar)
*

« Ce qui nous intéresse ce n'est pas la prise de pouvoir mais la prise de conscience. » (Armand Gatti)

Les textes publiés ici sont évidemment libres de droits et peuvent être reproduits ou diffusés, en partie ou en entier... sans modération à condition d’en citer la source.

Recherche

Réunioniste

Pour la réunion à la France Mon action se base sur les Valeurs républicaines,
les déclarations des Droits de l'Homme et du Citoyen
1789 & 1793

La République indivisible, laïque, démocratique et sociale

Dans Le Rétro...

Pour y réfléchir

Vidéos

- Participation à Controverses (RTL) sur BHV…
- Message improvisé pour les législatives de 2007
- Interview sur TV-Com
- Chirac, une certaine idée de la France
- Mes pubs préférées sur le rugby
- Gendebien, un avis...
- L'identité wallonne est-elle incompatible avec l'identité française ?
- Religions, Neutralité ou laïcité de l'Etat
- "Bye bye Belgium"
- "Enregistrement, Evaluation et Autorisation des substances CHimiques" : Qu'en penser ?
- Attention à la publicité !
- Le Club du Net : Karl Zero et Dupont-Aignan
- Magnifique leçon de civisme d'Elisabeth Badinter.
- François Mitterrand

Textes

- Le vrai visage des Français
- Bicentenaire de la réunion de Mulhouse à la République
- La loi d'unanimité et de contagion
- L'heure décisive approche pour les Bruxellois
- Appel à la France, à tous les francophones :  pour une action mondiale pour le français et la Francophonie
- Les réformes des régimes de retraites - Comparons la Belgique et la France
- Un peu de tout... mais des infos utiles
- Du 24/10/62 au 24/10/63, pour comprendre les dessous d'une évolution institutionnelle (CRISP)
- Une histoire de la Wallonie (Institut Jules Destrée)
- Les pouvoirs en Wallonie et environs, mode d'emploi (Crisp)
- Wallons et Bruxellois francophones, pour en finir avec le syndrome de Stockholm !
- ISF - Impôt de solidarité sur la fortune, de quoi s’agit-il ?
 
- Aux origines de la frontière linguistique 
-
La Wallonie sauvera-t-elle l'Europe ? 

Autres sujets ?


Merci à
FreeFind !

Sur Le Feu...