Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 mars 2007 4 08 /03 /mars /2007 11:52
Je ne plaindrai certainement pas ces parents qui s’obstinent à mettre leurs enfants dans l’enseignement néerlandophone à Bruxelles. C’est leur choix, à eux de l’assumer.
 
Il est vrai que les locaux sont en général agréables, la Communauté flamande y a mis les grands moyens (3 fois plus par élève…). Je ne vois pas vraiment d’autres raisons objectives.
Il est bien connu qu’une langue ne s’apprend que si on en a vraiment besoin (voir :
Une réponse indirecte à tous ceux (y compris Leterme) qui prônent l'utilité de l'apprentissage du Flamand). Il est aussi bien connu que le taux d'échec est élevé pour les enfants francophones qui sont inscrits dans l'enseignement flamand et, cerise sur le gâteau, on sait aussi ils sont également et généralement en difficulté quand ils reviennent dans l'enseignement en français… Ils sont donc deux fois en échec. Particulièrement pénalisés !
Pour ceux qui réussissent, (il y en a…) ils ne seront jamais vraiment acceptés comme Flamands (même si aller dans l'enseignement flamand, ce n'est pas seulement apprendre une langue, c'est baigner dans une autre culture, un autre environnement intellectuel, historique, national, bref c’est acquérir des réflexes flamands… et une certaine image péjorative de tout ce qui parle français, à commencer par les Wallons !) ni ne seront plus tout à fait de culture française. Sans généraliser (heureusement, quelques-uns passent au travers), ils deviennent souvent des « asexués communautaires » qui pensent dans cette langue particulière à la Belgique : ils pensent et parlent « le bilingue ». Ni Flamands, ni Wallons, ils n’ont plus que le choix d’être uniquement « belges ». Et donc opposés, par incompréhension, aux aspirations légitimes des uns et des autres. Relais de la pensée unique du régime.
Relisez ce qu’en écrivait Destrée, dans le langage fleuri de son époque.
 
Et pour le temps que va encore exister la Belgique… Est-ce bien la peine ?
 
Sans compter que les ministres flamands le reconnaissent eux-mêmes, le niveau de l'enseignement dispensé par la Communauté flamande à Bruxelles est en baisse… par rapport à la Flandre. Alors que ce niveau est mieux coté que le nôtre dans les enquêtes internationales de niveau des élèves (Pisa).
Serait-ce uniquement à cause des élèves francophones (qui sont intellectuellement incapable… voir ce qu’en pense Leterme !) ? Peut-être. Mais peut-être pas, puisque la Communauté flamande a financé fort longtemps des campagnes publicitaires pour inciter les francophones bruxellois à mettre leurs enfants dans l'enseignement flamand. L’objectif initial étant de flamandiser un maximum de monde
 
Comique ou inconséquente suite au contenu  de  son récent décret (lire : La mixité sociale dans les écoles ? Oui, mais pas n’importe comment Madame Arena ! & Un recours contre le Décret Arena à la Cour d'Arbitrage ? Comment faire ?), Marie Arena (PS), souligne que les mesures proposées : prouver une connaissance du flamand ou demander aux parents des enfants inscrits dans l'enseignement néerlandophone bruxellois de s'engager à apprendre au moins des rudiments de flamand ou encore de donner une priorité aux enfants inscrits en flamand en maternelle) violeraient le principe constitutionnel de la liberté de choisir l'école de ses enfants.
 
Je ne veux pas hurler avec les loups et crier aux mesures discriminatoires. Je trouve que les Flamands ont raison ! Pour lutter contre les écoles à deux vitesses, ils proposent, parmi d’autres mesures, de lier la détermination du budget de fonctionnement des écoles aux caractéristiques de la population scolaire. Le degré de pauvreté et la connaissance linguistique devraient ainsi engendrer un effort au niveau de l'encadrement. Des assistantes en langues soutiendraient les institutrices maternelles des établissements présentant un taux élevé d’enfants issus d'autres communautés.
Belle façon de lutter contre le communautarisme linguistique de favoriser et même de faciliter l’intégration culturelle et la mixité sociale tout en maintenant un enseignement de qualité.
 
La Flandre se comporte comme une vraie nation. Elle se bat vraiment pour son identité culturelle et la qualité de son enseignement.  Et chez nous ?

Partager cet article

Repost 0
Published by Claude Thayse - dans Coup de gueule
commenter cet article

commentaires

Dominique 11/03/2007 18:52

Tout-à-fait d'accord avec toi.
Au passage, j'ai remarqué que dans ma fougue, j'avais quelque peu malmené la langue française dans ma première réaction .... le chou est très bien sans "x" ... et Molière ne serait probablement pas heureux de ne plus être seul !!!!
;o)

Dominique 08/03/2007 18:58

Excellent Claude ! En plein dans le mille, si je puis me permettre  ;o)
J'avoue être 100% pour que les enfants fassent les études dans leur langue maternelle. Même ainsi, il n'est pas aisé de leur enseigner toutes les finesses de la langue française. De plus, ce que je trouve triste, c'est que lors des cours de français en communauté française, nous soyons de moins en moins souvent confrontés à des professeurs qui demandent aux élèves de lire, tout simplement, plusieurs oeuvres de grands auteurs francophones. Je constate régulièrement qu'ils demandent aux enfants de lire un livre, quelqu'il soit (ou presque), ce qui amène des exposés très intéressants sur les dernières aventures de Yu-Gi-Ho (?) ou sur la culture du choux en province de Liège ... (et je n'ai rien contre le chou ni contre la province de Liège !!!).
Où sont passés les Molières, Beaudelaire, Hugo, Zola, ....
A bientôt,
Dominique.
PS : ça y est, je vais une nouvelle fois me faire traiter d'attardé, de nostalgique ou de conservateur .... mais j'assume ! Pour moi, l'enseignement du français doit avoir une priorité toute autre que celle que lui donne Marie Arena ...

Claude Thayse 09/03/2007 08:24

Pas "une priorité" Dominique, "la" priorité ! Le rôle de l'enseignement fondamental est d'ouvrir l'esprit des élèves, de leur apprendre les meilleures bases possible dans deux disciplines essentielles : la langue maternelle (et pour les nouveaux arrivants, celle de leur pays d'accueil !) et la logique mathématique. Tout le reste, aussi utile que ce soit comme l'Histoire (la vraie...) et les autres matières ne sont là que pour illustrer, diversifier leur apprentissage.J'ajouterais, parce que c'est un facteur d'avenir important en termes des Santé publique et de développement de la volonté, l'éducation physique.Quand on pense que les Universités organisent des cours de mise à niveau en français pour les élèves sortis du secondaire... Il y a quelque chose qui ne va pas !

« Le courage. C'est de refuser la loi du mensonge triomphant, de chercher la vérité et de la dire »  (Jean Jaurès)
*
« (…) il n'existe aucun accommodement durable entre ceux qui cherchent, pèsent, dissèquent, et s'honorent d'être capables de penser demain autrement qu'aujourd'hui et ceux qui croient ou affirment de croire et obligent sous peine de mort leurs semblables a en faire autant. » (Marguerite Yourcenar)
*

« Ce qui nous intéresse ce n'est pas la prise de pouvoir mais la prise de conscience. » (Armand Gatti)

Les textes publiés ici sont évidemment libres de droits et peuvent être reproduits ou diffusés, en partie ou en entier... sans modération à condition d’en citer la source.

Recherche

Réunioniste

Pour la réunion à la France Mon action se base sur les Valeurs républicaines,
les déclarations des Droits de l'Homme et du Citoyen
1789 & 1793

La République indivisible, laïque, démocratique et sociale

Dans Le Rétro...

Pour y réfléchir

Vidéos

- Participation à Controverses (RTL) sur BHV…
- Message improvisé pour les législatives de 2007
- Interview sur TV-Com
- Chirac, une certaine idée de la France
- Mes pubs préférées sur le rugby
- Gendebien, un avis...
- L'identité wallonne est-elle incompatible avec l'identité française ?
- Religions, Neutralité ou laïcité de l'Etat
- "Bye bye Belgium"
- "Enregistrement, Evaluation et Autorisation des substances CHimiques" : Qu'en penser ?
- Attention à la publicité !
- Le Club du Net : Karl Zero et Dupont-Aignan
- Magnifique leçon de civisme d'Elisabeth Badinter.
- François Mitterrand

Textes

- Le vrai visage des Français
- Bicentenaire de la réunion de Mulhouse à la République
- La loi d'unanimité et de contagion
- L'heure décisive approche pour les Bruxellois
- Appel à la France, à tous les francophones :  pour une action mondiale pour le français et la Francophonie
- Les réformes des régimes de retraites - Comparons la Belgique et la France
- Un peu de tout... mais des infos utiles
- Du 24/10/62 au 24/10/63, pour comprendre les dessous d'une évolution institutionnelle (CRISP)
- Une histoire de la Wallonie (Institut Jules Destrée)
- Les pouvoirs en Wallonie et environs, mode d'emploi (Crisp)
- Wallons et Bruxellois francophones, pour en finir avec le syndrome de Stockholm !
- ISF - Impôt de solidarité sur la fortune, de quoi s’agit-il ?
 
- Aux origines de la frontière linguistique 
-
La Wallonie sauvera-t-elle l'Europe ? 

Autres sujets ?


Merci à
FreeFind !

Sur Le Feu...