Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 février 2007 7 18 /02 /février /2007 17:59
Dans notre société de prohibition, (avez-vous remarqué qu’on cherche de plus en plus à vous contrôler ? Choix d’une école pour vos enfants, disposition d’une veste réfléchissante à portée de main…) la journée d'un toxicomane s'apparente à une quête obsessionnelle de drogue et d'argent. Avec, en corollaire, sentiment d'insécurité, de la délinquance, de la violence et un ras-le-bol pour beaucoup. Du pain bénit pour ceux qui voudraient vraiment nous supprimer toute liberté demain.
 
Il est clair que la répression d’abord, puis la prévention, ne suffisent manifestement pas à enrayer le fléau. Liège a eu raison d’innover.
 
Et encore, est-ce innover ? Dans un billet daté du 16 décembre 2005 (qui n’a pas vieilli), je plaidais déjà pour une véritable réflexion politique sur les assuétudes. J'y plaidais déjà pour une véritable réflexion politique sur les assuétudes.
 
La semaine dernière, les ministres de la Santé et de la Justice ont donné leur feu vert à un projet, inspiré d'autres pays d'Europe. Quelle que soit son appellation, ce projet pilote de bon sens ne s'appuie que sur un seul objectif, la thérapie, tant médicale que psychosociale. De bon sens parce qu’il ne faut pas réduire la toxicomanie à la drogue mais y inclure toutes les données sociales.
 
"Ce n'est pas par générosité de coeur que le boulanger vend son pain à la ménagère à un prix que celle-ci peut supporter, mais parce que tel est son intérêt". C'est ainsi qu'il y a deux siècles, le moraliste écossais Adam Smith définissait les fondements de l'économie de marché. Actuellement, ce marché ne profite qu’aux criminels.
 
Le CAL (Centre d'action laïque) a proposé de nationaliser, étatiser serait plus exact, ce marché clandestin. Il pose le débat dans les termes d'une alternative drogues prohibées/drogues vendues par des "officines publiques. Dans une situation de marché libre (ou presque, elle n'existe, du reste, que pour très peu de produits en somme), le client ne serait plus captif de ses fournisseurs et pourrait, par exemple, initier une campagne dénonçant la mauvaise qualité des drogues commercialisées par tel producteur et inciter ainsi à boycotter ses produits. Aujourd'hui, ce n'est évidemment pas possible. La publicité de l'information en ce domaine n'existe pas ou peu - du fait de la prohibition. De là, les nombreuses morts et maladies provoquées. L'interdiction ne protège pas les plus faibles de leur faiblesse, mais creuse leur tombe.
 
Bien entendu, les partis traditionnels qui ont toujours fermé les yeux sur cette situation et qui réagissent en flairant la direction que prendra le vent de l’opinion publique qu’ils ont contribué à créer, montent aux créneaux.
Ils sont prudents… le projet est loin de faire l'unanimité dans les cercles politiques.

Partager cet article

Repost 0
Published by Claude Thayse - dans Réflexions
commenter cet article

commentaires

« Le courage. C'est de refuser la loi du mensonge triomphant, de chercher la vérité et de la dire »  (Jean Jaurès)
*
« (…) il n'existe aucun accommodement durable entre ceux qui cherchent, pèsent, dissèquent, et s'honorent d'être capables de penser demain autrement qu'aujourd'hui et ceux qui croient ou affirment de croire et obligent sous peine de mort leurs semblables a en faire autant. » (Marguerite Yourcenar)
*

« Ce qui nous intéresse ce n'est pas la prise de pouvoir mais la prise de conscience. » (Armand Gatti)

Les textes publiés ici sont évidemment libres de droits et peuvent être reproduits ou diffusés, en partie ou en entier... sans modération à condition d’en citer la source.

Recherche

Réunioniste

Pour la réunion à la France Mon action se base sur les Valeurs républicaines,
les déclarations des Droits de l'Homme et du Citoyen
1789 & 1793

La République indivisible, laïque, démocratique et sociale

Dans Le Rétro...

Pour y réfléchir

Vidéos

- Participation à Controverses (RTL) sur BHV…
- Message improvisé pour les législatives de 2007
- Interview sur TV-Com
- Chirac, une certaine idée de la France
- Mes pubs préférées sur le rugby
- Gendebien, un avis...
- L'identité wallonne est-elle incompatible avec l'identité française ?
- Religions, Neutralité ou laïcité de l'Etat
- "Bye bye Belgium"
- "Enregistrement, Evaluation et Autorisation des substances CHimiques" : Qu'en penser ?
- Attention à la publicité !
- Le Club du Net : Karl Zero et Dupont-Aignan
- Magnifique leçon de civisme d'Elisabeth Badinter.
- François Mitterrand

Textes

- Le vrai visage des Français
- Bicentenaire de la réunion de Mulhouse à la République
- La loi d'unanimité et de contagion
- L'heure décisive approche pour les Bruxellois
- Appel à la France, à tous les francophones :  pour une action mondiale pour le français et la Francophonie
- Les réformes des régimes de retraites - Comparons la Belgique et la France
- Un peu de tout... mais des infos utiles
- Du 24/10/62 au 24/10/63, pour comprendre les dessous d'une évolution institutionnelle (CRISP)
- Une histoire de la Wallonie (Institut Jules Destrée)
- Les pouvoirs en Wallonie et environs, mode d'emploi (Crisp)
- Wallons et Bruxellois francophones, pour en finir avec le syndrome de Stockholm !
- ISF - Impôt de solidarité sur la fortune, de quoi s’agit-il ?
 
- Aux origines de la frontière linguistique 
-
La Wallonie sauvera-t-elle l'Europe ? 

Autres sujets ?


Merci à
FreeFind !

Sur Le Feu...