Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 janvier 2007 1 15 /01 /janvier /2007 01:00
C'est le 15 janvier 1790, à Paris, que l'Assemblée constituante établit la carte des départements. Les députés voulaient mettre fin à la confusion administrative héritée d'un millénaire d'Histoire. A noter qu'ils envisagèrent d'abord de créer des circonscriptions géométriques, à l'image des États américains.
 
Heureusement, Mirabeau s'y opposa avec véhémence: «Je demande une division qui ne paraisse pas, en quelque sorte, une trop grande nouveauté; qui, si j'ose le dire, permette de composer avec les préjugés et même avec les erreurs, qui soit également désirée par toutes les provinces et fondée sur des rapports déjà connus.»
 
Les nouvelles divisions sont baptisées «départements», d'un vieux mot français qui appartient au vocabulaire administratif depuis François 1er. Leurs limites respectent les anciennes provinces. C'est ainsi que la Bretagne et la Normandie sont divisées en cinq départements chacune. Leur taille est telle que chaque citoyen puisse accéder à son chef-lieu en une journée de cheval au maximum.
 
Sans le savoir, les députés ont recréé de la sorte les anciens pays... de la Gaule d'avant les Romains. De nombreux chefs-lieux rappellent en effet les tribus gauloises locales. Amiens évoque les Ambiens, Beauvais les Bellovaques, Cahors les Cadurques, Nantes les Namnètes, Paris les Parisii, Poitiers les Pictones, Reims les Rèmes, Soissons les Suessiones,Tarbes les Tarbelles, Vannes les Vénètes,...
 
Le département est ainsi la circonscription la mieux enracinée dans l'Histoire de France, en concurrence avec la commune, héritière des anciennes paroisses.
Au fond d'eux-mêmes, les Français lui restent très attachés. C'est la principale circonscription de référence (administrations de proximité, plaques minéralogiques, statistiques...).

Partager cet article

Repost 0
Published by Claude Thayse - dans Pour la petite histoire...
commenter cet article

commentaires

Pierre P. 22/01/2007 14:42

Pour compléter vos textes : À l'origine, les départements français étaient numérotés (de 01 à 83) pour les seuls besoins des services postaux (voir Liste des 83 départements de 1790). La poste faisait figurer sur chaque lettre un cachet au numéro du département de départ. Ce système fonctionna sous la Révolution et l'Empire puis fut abandonné. Un nouveau classement fut mis en place au XXe siècle avec cinq nouveaux départements (Alpes-Maritimes, Loire, Savoie, Haute-Savoie et Tarn-et-Garonne) qui décalaient les numéros. En 1922 en effet, les 89 départements étaient classés dans l'ordre alphabétique ; le numéro 01 était attribué à l'Ain et le 89 à l'Yonne. Lorsque le territoire de Belfort fut constitué comme département cette année-là, il fut rajouté en fin de liste avec le numéro 90. Le redécoupage de l'Île-de-France, en 1964, prit effet en 1965. Il conduisit à la création des départements de Paris (qui prit le numéro 75 attribué jusqu'alors à la Seine), des Yvelines (qui fut numérotée 78 en lieu et place de la Seine-et-Oise) ainsi que de l'Essonne, des Hauts-de-Seine, de la Seine-Saint-Denis, du Val-de-Marne et du Val-d'Oise, ajoutés en fin de liste avec les numéros 91 à 95. La Corse (numéro 20) fut partagée en 1976 entre la Corse-du-Sud (2A) et la Haute-Corse (2B). Les départements d'outre-mer reçurent finalement les numéros 971 à 974 (le numéro 96 n'est donc pas utilisé). Au-delà de leur fonction de découpage du territoire français, les numéros de départements font partie de la vie quotidienne des Français. On les retrouve sur les plaques d'immatriculation des véhicules, au début des codes postaux (ceux des deux départements de la Corse débutent toujours par 20) ou dans les numéros de sécurité sociale. Les territoires français qui ne sont pas des départements possèdent également des numéros analogues : 975 et 976 pour Saint-Pierre-et-Miquelon et Mayotte (les deux collectivités d'outre-mer qui se rapprochent le plus d'un département), 986, 987 et 988 pour Wallis-et-Futuna, la Polynésie française et la Nouvelle-Calédonie. Bien qu'extérieur à la France, Monaco utilise « 98 » pour ses codes postaux. Mais Andorre a, pour sa part, refusé d'utiliser le code que les postes françaises lui avaient attribué.

LB 22/01/2007 14:35

La liste des Départements actuels... 01 - Ain - Bourg-en-Bresse 02 - Aisne - Laon 03 - Allier - Moulins 04 - Alpes-de-Haute-Provence - Digne 05 - Hautes-Alpes - Gap 06 - Alpes-Maritimes - Nice 07 - Ardèche - Privas 08 - Ardennes - Charleville-Mézières 09 - Ariège - Foix 10 - Aube - Troyes 11 - Aude - Carcassonne 12 - Aveyron - Rodez 13 - Bouches-du-Rhône - Marseille 14 - Calvados - Caen 15 - Cantal - Aurillac 16 - Charente - Angoulême 17 - Charente-Maritime - La Rochelle 18 - Cher - Bourges 19 - Corrèze - Tulle 2A - Corse-du-Sud - Ajaccio 2B - Haute-Corse - Bastia 21 - Côte-d'Or - Dijon 22 - Côtes d'Armor - St-Brieuc 23 - Creuse - Guéret 24 - Dordogne - Périgueux 25 - Doubs - Besançon 26 - Drôme - Valence 27 - Eure - Evreux 28 - Eure-et-Loir - Chartres 29 - Finistère - Quimper 30 - Gard - Nîmes 31 - Haute-Garonne - Toulouse 32 - Gers - Auch 33 - Gironde - Bordeaux 34 - Hérault - Montpellier 35 - Ille-et-Vilaine - Rennes 36 - Indre - Châteauroux 37 - Indre-et-Loire - Tours 38 - Isère - Grenoble 39 - Jura - Lons-le-Saunier 40 - Landes - Mont-de-Marsan 41 - Loir-et-Cher - Blois 42 - Loire - Montbrison (1793) puis St-Étienne 43 - Haute-Loire - Le Puy 44 - Loire-Atlantique - Nantes 45 - Loiret - Orléans 46 - Lot - Cahors 47 - Lot-et-Garonne - Agen 48 - Lozère - Mende 49 - Maine-et-Loire - Angers 50 - Manche - St-Lô 51 - Marne - Châlons-sur-Marne 52 - Haute-Marne - Chaumont 53 - Mayenne - Laval 54 - Meurthe-et-Moselle - Nancy 55 - Meuse - Bar-le-Duc 56 - Morbihan - Vannes 57 - Moselle - Metz 58 - Nièvre - Nevers 59 - Nord - Lille 60 - Oise - Beauvais 61 - Orne - Alençon 62 - Pas-de-Calais - Arras 63 - Puy-de-Dôme - Clermont-Ferrand 64 - Pyrénées-Atlantiques - Pau 65 - Hautes-Pyrénées - Tarbes 66 - Pyrénées-Orientales - Perpignan 67 - Bas-Rhin - Strasbourg 68 - Haut-Rhin - Colmar 69 - Rhône - Lyon 70 - Haute-Saône - Vesoul 71 - Saône-et-Loire - Mâcon 72 - Sarthe - Le Mans 73 - Savoie - Chambéry 74 - Haute-Savoie - Annecy 75 - Paris - Paris 76 - Seine-Maritime - Rouen 77 - Seine-et-Marne - Melun 78 - Yvelines - Versailles 79 - Deux-Sèvres - Niort 80 - Somme - Amiens 81 - Tarn - Albi 82 - Tarn-et-Garonne - Montauban 83 - Var - Toulon 84 - Vaucluse - Avignon 85 - Vendée - La Roche-sur-Yon 86 - Vienne - Poitiers 87 - Haute-Vienne - Limoges 88 - Vosges - Épinal 89 - Yonne - Auxerre 90 - Territoire de Belfort - Belfort 91 - Essonne - Evry 92 - Hauts-de-Seine - Nanterre 93 - Seine-St-Denis - Bobigny 94 - Val-de-Marne - Créteil 95 - Val-D'Oise - Pontoise

Laurent Brogniet 16/01/2007 08:05

Pour notre Wallonie, il s'agissait des départements suivants: le département de la Dyle, le département de l'Ourte, le département des Forêts, le département de Jemappes et le département de Sambre et Meuse. Bientôt ...

Claude Thayse 16/01/2007 09:27

En effet, mais quelques années plus tard. Et le Département de la Dyle avait comme Chef-lieu... Bruxelles. Fait peu connu, c'est l'actuel Palais royal qui était le siège de la Préfecture, Place de la République, si mes souvenirs sont bons !

« Le courage. C'est de refuser la loi du mensonge triomphant, de chercher la vérité et de la dire »  (Jean Jaurès)
*
« (…) il n'existe aucun accommodement durable entre ceux qui cherchent, pèsent, dissèquent, et s'honorent d'être capables de penser demain autrement qu'aujourd'hui et ceux qui croient ou affirment de croire et obligent sous peine de mort leurs semblables a en faire autant. » (Marguerite Yourcenar)
*

« Ce qui nous intéresse ce n'est pas la prise de pouvoir mais la prise de conscience. » (Armand Gatti)

Les textes publiés ici sont évidemment libres de droits et peuvent être reproduits ou diffusés, en partie ou en entier... sans modération à condition d’en citer la source.

Recherche

Réunioniste

Pour la réunion à la France Mon action se base sur les Valeurs républicaines,
les déclarations des Droits de l'Homme et du Citoyen
1789 & 1793

La République indivisible, laïque, démocratique et sociale

Dans Le Rétro...

Pour y réfléchir

Vidéos

- Participation à Controverses (RTL) sur BHV…
- Message improvisé pour les législatives de 2007
- Interview sur TV-Com
- Chirac, une certaine idée de la France
- Mes pubs préférées sur le rugby
- Gendebien, un avis...
- L'identité wallonne est-elle incompatible avec l'identité française ?
- Religions, Neutralité ou laïcité de l'Etat
- "Bye bye Belgium"
- "Enregistrement, Evaluation et Autorisation des substances CHimiques" : Qu'en penser ?
- Attention à la publicité !
- Le Club du Net : Karl Zero et Dupont-Aignan
- Magnifique leçon de civisme d'Elisabeth Badinter.
- François Mitterrand

Textes

- Le vrai visage des Français
- Bicentenaire de la réunion de Mulhouse à la République
- La loi d'unanimité et de contagion
- L'heure décisive approche pour les Bruxellois
- Appel à la France, à tous les francophones :  pour une action mondiale pour le français et la Francophonie
- Les réformes des régimes de retraites - Comparons la Belgique et la France
- Un peu de tout... mais des infos utiles
- Du 24/10/62 au 24/10/63, pour comprendre les dessous d'une évolution institutionnelle (CRISP)
- Une histoire de la Wallonie (Institut Jules Destrée)
- Les pouvoirs en Wallonie et environs, mode d'emploi (Crisp)
- Wallons et Bruxellois francophones, pour en finir avec le syndrome de Stockholm !
- ISF - Impôt de solidarité sur la fortune, de quoi s’agit-il ?
 
- Aux origines de la frontière linguistique 
-
La Wallonie sauvera-t-elle l'Europe ? 

Autres sujets ?


Merci à
FreeFind !

Sur Le Feu...