Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 octobre 2006 4 12 /10 /octobre /2006 11:20
Les remous et accusations de trahison autour des désignations des majorités communales et provinciales font couler beaucoup d’encre.
Amusant aussi de constater que tous les partis de pouvoir nous annonçaient, la main sur le cœur, qu’il n’y avait pas d’accords électoraux, que ce serait à l’électeur de décider. Que cette fois, promis, on en tiendrait compte. Craché, juré !
Et évidemment, dès le dimanche soir, nous avions confirmation qu’il y avait bien des accords partout (parfois sous réserve des résultats, quand même…) puisque certains se sont empressés de les dénoncer et que d’autres hurlaient à la trahison tout en faisant la même chose ailleurs.
Quelle image de notre démocratie !
 
On ne s’étonnera plus alors du rejet de la politique et de la progression du parti des abstentionnistes et votes blancs. De nombreux électeurs se sentant trahis dans leurs choix.
A titre d’information, voici les pourcentages par provinces :
Namur
Brabant wallon
Hainaut
Liège
Luxembourg
14,97 %
12,37 %
17, 11 %
15, 8 %
13,9 %
Si on ajoute à ces dégoutés ceux qui ont fait le choix de l’extrême droite, les résultats sont inquiétants :
Namur
Brabant wallon
Hainaut
Liège
18,74 %
17,67 %
25,02 %
20,07 %
 
Et les difficultés de former de majorités cohérentes avec des personnalités qui « sortent du lot » suite au Décret wallon qui désigne comme bourgmestre (maire) celui qui a obtenu le plus grand nombre de voix sur la liste la plus importante de la coalition ne vont rien arranger.
 
Ces effets pervers du Décret montrent qu’on n’est pas allé suffisamment loin. Je suis partisan d’une élection à deux tours. Au premier tour, les électeurs choisissent un parti en fonction de leur affinité. Un second tour, deux semaines plus tard, départageant alors les deux premières listes ayant rassemblé autour de leur programme ou d’une personnalité, une coalition reprenant les partis arrivés ensuite. Evidemment, dans ce choix clair entre deux coalitions, ce serait vraiment la volonté de la majorité de la population qui primerait.
 
Ce serait une révolution dans notre système particratique très « troisième république ». Chiche !

Partager cet article

Repost 0
Published by Claude Thayse - dans Carnet de campagne
commenter cet article

commentaires

braquenier 13/10/2006 12:16

Au lieu d'analyser les résultats des autres j'aimerais une petite alyse sur vos propres résultats...
Combien de % de wallon souhaite-t-il réellement ce rattachement ne faites vous pas fausse route.  En tous cas ayant suivi comme vous avec attention les résultats de dimanche dernier, je n'ai rien vu concernant le rwf-rbf.
Enfin si vous pensez pouvoir capter les vote blanc ou anti démocratique pourquoi pas...

Claude Thayse 13/10/2006 15:56


Le projet du RWF, en raison même de la nature "radicale" de son message, ne doit  pas escompter un ralliement massif et rapide de l'opinion publique wallonne en terme de suffrages électoraux. C'est un changement de croyance, et donc de priorité, important.
Il en va tout autrement en terme d'évolution des esprits. Là, notre premier objectif est d'ores et déjà atteint. L'option de la réunion de la Wallonie (et de bruxelles) à la France fait désormais partie des choix possibles pour l'après Belgique. Sans nous, cette prise en compte aurait été beaucoup plus tardive.  Nous en reparlerons.
Enfin, sachez que nous avons maintenant une présence assez homogène dans toute la Wallonie et que 25.190 électeurs nous ont fait confiance cette fois-ci.
Ce que je souhaitais montrer c'est que les absents, votes blancs et nuls sont le signe d'un malaise certain à l'égard de toute la politique. Mais je n'ai pas du être suffisament clair pour vous.
Pour ce que vous appelez les votes anti démocratiques, c'est tout à fait différent. Il est bien connu que les transferts se font au départ des partis dits démocratiques qui ont déçu leurs électeurs. On peut donc en retrouver l'origine. On l'a vu à Mons, par exemple, où la perte du PS corrrespond grosso modo à la poussée de l'extrême droite. Ce sont des voix récupérables par le parti qui les a perdues. A terme !

« Le courage. C'est de refuser la loi du mensonge triomphant, de chercher la vérité et de la dire »  (Jean Jaurès)
*
« (…) il n'existe aucun accommodement durable entre ceux qui cherchent, pèsent, dissèquent, et s'honorent d'être capables de penser demain autrement qu'aujourd'hui et ceux qui croient ou affirment de croire et obligent sous peine de mort leurs semblables a en faire autant. » (Marguerite Yourcenar)
*

« Ce qui nous intéresse ce n'est pas la prise de pouvoir mais la prise de conscience. » (Armand Gatti)

Les textes publiés ici sont évidemment libres de droits et peuvent être reproduits ou diffusés, en partie ou en entier... sans modération à condition d’en citer la source.

Recherche

Réunioniste

Pour la réunion à la France Mon action se base sur les Valeurs républicaines,
les déclarations des Droits de l'Homme et du Citoyen
1789 & 1793

La République indivisible, laïque, démocratique et sociale

Dans Le Rétro...

Pour y réfléchir

Vidéos

- Participation à Controverses (RTL) sur BHV…
- Message improvisé pour les législatives de 2007
- Interview sur TV-Com
- Chirac, une certaine idée de la France
- Mes pubs préférées sur le rugby
- Gendebien, un avis...
- L'identité wallonne est-elle incompatible avec l'identité française ?
- Religions, Neutralité ou laïcité de l'Etat
- "Bye bye Belgium"
- "Enregistrement, Evaluation et Autorisation des substances CHimiques" : Qu'en penser ?
- Attention à la publicité !
- Le Club du Net : Karl Zero et Dupont-Aignan
- Magnifique leçon de civisme d'Elisabeth Badinter.
- François Mitterrand

Textes

- Le vrai visage des Français
- Bicentenaire de la réunion de Mulhouse à la République
- La loi d'unanimité et de contagion
- L'heure décisive approche pour les Bruxellois
- Appel à la France, à tous les francophones :  pour une action mondiale pour le français et la Francophonie
- Les réformes des régimes de retraites - Comparons la Belgique et la France
- Un peu de tout... mais des infos utiles
- Du 24/10/62 au 24/10/63, pour comprendre les dessous d'une évolution institutionnelle (CRISP)
- Une histoire de la Wallonie (Institut Jules Destrée)
- Les pouvoirs en Wallonie et environs, mode d'emploi (Crisp)
- Wallons et Bruxellois francophones, pour en finir avec le syndrome de Stockholm !
- ISF - Impôt de solidarité sur la fortune, de quoi s’agit-il ?
 
- Aux origines de la frontière linguistique 
-
La Wallonie sauvera-t-elle l'Europe ? 

Autres sujets ?


Merci à
FreeFind !

Sur Le Feu...