Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 septembre 2006 7 03 /09 /septembre /2006 09:56

Le site RésistanceS  publie tout un dossier consacré aux élections communales d'octobre prochain.

Parmi une mine d'informations, un article qui aborde une réalité cachée : L'extrême droite chez les ''immigrés'' sur les listes des partis traditionnels : Une réalité tabouisée.

Je ne résiste pas sà copier ici cet article et à vous inviter à lire le dossier complet sur leur site.

C'est une Interview de Mehmet Koksal (*)

Victimes en premier lieu du racisme, au sein des populations issues de l'immigration, il existe aussi des racistes et des partisans d'une société liberticide

Pour les communales du mois d'octobre, figurent sur les listes électorales de formations dites ''démocratiques'' des candidats issus de l'immigration, mais provenant d'organisations ''non démocratiques''. Ces dernières développent souvent une doctrine politique à l'opposé de celles du PS, du MR, du CDH... Cet aspect de la realpolitik est dénoncé depuis bien longtemps par Mehmet Koksal. Pour ce journaliste belge d'origine turque et animateur de plusieurs sites Internet consacrés aux populations immigrées : ''la 'peste brune' touche toutes les composantes de la société, y compris les personnes d’origine étrangère''. Nous l'avons rencontré. Interview.

Q : Listez-vous systématiquement les candidats d'origine étrangère provenant d'organisations ''antidémocratiques'' et présents sur des listes électorales de formations dites ''démocratiques'' pour les élections communales du 8 octobre prochain ?
MK: Non, je n’aborde le sujet que lorsque le candidat fait justement lui-même campagne sur ces thèmes. Dans le climat actuel, si au moins les candidats belges d'origine turque s'abstenaient de faire campagne sur le génocide arménien, ce serait déjà un bon début. Si en tant que personnalité politique, vous manifestez pour le démantèlement du monument au génocide arménien (Emir Kir du PS et consorts), si vous vous affichez ouvertement négationnistes (Sevket Temiz PS ex-MR, Sait Köse du FDF, Derya Bulduk du FDF) afin de jouer la surenchère communautariste, si en plus vous écrivez des livres pour défendre l'indéfendable (Mustafa Öztürk du MR-Liste du bourgmestre), permettez alors aux journalistes de vous interpeller sur le sujet ou au minimum de rapporter vos propos dans une langue que tout le monde comprend (ou presque) en Belgique.

Q : Aujourd'hui, grâce à vos enquêtes journalistiques, les directions du PS, du MR, du FDF et du CDH sont au courant des ''CV'' politiques de leurs candidats issus par exemple de la droite nationaliste turque ou de la mouvance nationaliste marocaine anti-algérienne. Comment ont-ils réagi ?
MK: Par le silence radio. Aucune des formations politiques démocratiques n’ose faire le ménage, malgré les preuves irréfutables mis en avant. C’est la politique de l’autruche jusqu’après les élections. Pire, on accuse les journalistes indépendants de calomnie et de diffamation, on les traîne en justice. Parmi la classe politique et certains journalistes de grands médias règne un climat de crainte d’être accusé de racisme dès qu’il faut relater le communautarisme antidémocratique des candidats et élus d’origine étrangère. Il y a aussi la volonté légitime de soutenir les candidats issus des minorités. Mais doit-on le faire à tout prix ? Ce n’est pas parce qu’on est d’origine étrangère qu’on est automatiquement immunisé face au discours d’extrême droite ou aux fréquentations douteuses. Le racisme n’est pas uniquement le refuge de l’ouvrier blanc en mal contre la mondialisation, la ''peste brune'' touche toutes les composantes de la société, y compris les personnes d’origine étrangère ou les hommes d’affaires.

Q : Vos enquêtes journalistiques dérangent certainement les tenants de la realpolitik, ceux qui par opportunisme, pour gagner les élections, ratissent tous azimuts, y compris en s'adressant à l'électorat immigré via des candidats pourtant forts proches des thèses antidémocratiques du Vlaams Blok/Belang et du Front national. Selon vous, sont-ils dès lors en infraction morale vis-à-vis du cordon sanitaire mis en place contre l'extrême droite ?
MK: Certainement, le débat sur le cordon sanitaire garde sa pertinence pour autant qu’on soit cohérent avec soi-même. Il est, par exemple, moralement inacceptable de maintenir à sa place un secrétaire d’Etat qualifié par nous de menteur, délinquant et négationniste après qu’un jugement confirme nos enquêtes. Il est moralement inacceptable d’assister à des réunions organisées par l’extrême droite alors qu’en mai 2001, le ministre flamand de l’Intérieur, Johan Sauwens, avait dû se démettre de ses fonctions à la demande de son parti (feue Volksunie) pour avoir participé à une réunion de sympathisants d’extrême droite et d’anciens SS. Vous n’aimez pas l’extrême droite ? Très bien, mais alors renseignez-vous avant d’accepter un petit-déjeuner avec ses lobbies et ses organisations installés en Europe.

Q : Constatez-vous une montée du racisme parmi les populations héritières de l'immigration, victimes pourtant en premier lieu du racisme ambiant de notre société ? Comment s'exprime-t-il ? Quelles sont les communautés les plus touchées par ce fléau ?
MK: Je ne suis pas sûr : pour confirmer ou non une montée du racisme dans ce segment, il faudrait comptabiliser le nombre de plaintes introduites au Mouvement contre le racisme, l’antisémitisme et la xénophobie, le MRAX, et au Centre pour l’égalité des chances et la lutte contre le racisme. Parmi les populations immigrées, on dirait qu’il existe le principe du « last In, last served » (dernier arrivé, dernier servi) où les stéréotypes négatifs sont d’abord véhiculés parmi la précédente vague contre les derniers arrivés comme les Polonais, les Bulgares ou les Roumains. Est-ce déjà une preuve d’intégration dans la société belge ? Il faut alors remettre en cause le modèle d’intégration (inexistant) à la belge. Plus généralement, je constate simplement que plus les Etats-Unis restent en Irak, plus le recrutement de candidats jihadistes se facilite en Europe ; plus Israël viole le droit international, plus le discours antisémite se propage principalement parmi les personnes d’origine arabe, etc.

Q : Contre les racisme inter-communautaire, anti-Belges et anti-''immigrés'' : que faire ?
Il faut en tout cas être très ferme contre ceux qui agissent ou diffusent des discours d’extrême droite, quelle que soit la langue utilisée. Le double discours des partis politiques à ce sujet n’aide pas les militants antifascistes dans leur combat légitime.


(c) ResistanceS -  Propos recueillis par Manuel ABRAMOWICZ

(*) Qui est Mehmet Koksal ?

Journaliste de profession (notamment à l’hebdo ''Courrier international''), Mehmet Koksal est né en Belgique de parents turcs. Il vit à Bruxelles. Diplômé de l'Université libre de Bruxelles (ULB), ce multilingue (outre nos langues nationales, il parle le turc, l'anglais et le russe) anime plusieurs sites Internet. Ces derniers sont des médias de référence en matière d'études et de recherches sur les populations immigrées. Mehmet Koksal travaille également en étroite collaboration avec Pierre-Yves Lambert, le spécialiste belge de la politisation des populations issues de l'immigration. Ensemble, ils co-animent le site ''Suffrage Universel''.

Maintenant, il n'y a aussi des candidats "belges" bon teint qui tiennent - souvent en privé - ds propos inadmissible. Il faut les dénoncer.

Partager cet article

Repost 0
Published by Claude Thayse - dans Carnet de campagne
commenter cet article

commentaires

« Le courage. C'est de refuser la loi du mensonge triomphant, de chercher la vérité et de la dire »  (Jean Jaurès)
*
« (…) il n'existe aucun accommodement durable entre ceux qui cherchent, pèsent, dissèquent, et s'honorent d'être capables de penser demain autrement qu'aujourd'hui et ceux qui croient ou affirment de croire et obligent sous peine de mort leurs semblables a en faire autant. » (Marguerite Yourcenar)
*

« Ce qui nous intéresse ce n'est pas la prise de pouvoir mais la prise de conscience. » (Armand Gatti)

Les textes publiés ici sont évidemment libres de droits et peuvent être reproduits ou diffusés, en partie ou en entier... sans modération à condition d’en citer la source.

Recherche

Réunioniste

Pour la réunion à la France Mon action se base sur les Valeurs républicaines,
les déclarations des Droits de l'Homme et du Citoyen
1789 & 1793

La République indivisible, laïque, démocratique et sociale

Dans Le Rétro...

Pour y réfléchir

Vidéos

- Participation à Controverses (RTL) sur BHV…
- Message improvisé pour les législatives de 2007
- Interview sur TV-Com
- Chirac, une certaine idée de la France
- Mes pubs préférées sur le rugby
- Gendebien, un avis...
- L'identité wallonne est-elle incompatible avec l'identité française ?
- Religions, Neutralité ou laïcité de l'Etat
- "Bye bye Belgium"
- "Enregistrement, Evaluation et Autorisation des substances CHimiques" : Qu'en penser ?
- Attention à la publicité !
- Le Club du Net : Karl Zero et Dupont-Aignan
- Magnifique leçon de civisme d'Elisabeth Badinter.
- François Mitterrand

Textes

- Le vrai visage des Français
- Bicentenaire de la réunion de Mulhouse à la République
- La loi d'unanimité et de contagion
- L'heure décisive approche pour les Bruxellois
- Appel à la France, à tous les francophones :  pour une action mondiale pour le français et la Francophonie
- Les réformes des régimes de retraites - Comparons la Belgique et la France
- Un peu de tout... mais des infos utiles
- Du 24/10/62 au 24/10/63, pour comprendre les dessous d'une évolution institutionnelle (CRISP)
- Une histoire de la Wallonie (Institut Jules Destrée)
- Les pouvoirs en Wallonie et environs, mode d'emploi (Crisp)
- Wallons et Bruxellois francophones, pour en finir avec le syndrome de Stockholm !
- ISF - Impôt de solidarité sur la fortune, de quoi s’agit-il ?
 
- Aux origines de la frontière linguistique 
-
La Wallonie sauvera-t-elle l'Europe ? 

Autres sujets ?


Merci à
FreeFind !

Sur Le Feu...