Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 août 2006 7 27 /08 /août /2006 16:36
« Faites de la Communauté flamande un Etat flamand membre de l'Union européenne, il y a un large consensus pour un pas en direction d'une Flandre indépendante » a déclaré ce midi le président (très modéré) du Comité du pèlerinage de l'Yser, Walter Baeten.
Il a appelé les partis flamands à ne pas former de gouvernement au fédéral en 2007 aussi longtemps que les partis francophones s'opposeront à une réforme de l'Etat.  Réforme lors de laquelle la Flandre veut des avancées « significatives » dans les matières économiques, mais aussi la régionalisation de la santé, la justice et les matières concernant les familles.
 
Fort remarquée au milieu d'autres ministres et personnalités, la présence d’Yves Leterme qui a y annoncé qu'il ferait part de ses objectifs électoraux au début de l'année prochaine… rejetant les excuses quémandées pour rassurer leurs électeurs par le président du PS Elio Di Rupo et la ministre de la Justice Laurette Onkelinx.
La vraie question sera bientôt celle-ci : Quand Yves Leterme sera-t-il élu Président de la République de Flandre ?

Partager cet article

Repost 0
Published by Claude Thayse - dans Actualité
commenter cet article

commentaires

L. Dethaye 31/08/2006 08:51

Monsieur,
Même si vos commentaires sont plus pertinents que "l'aplatventrisme" ridicul et raccoleur des partis traditionnels, je trouve vos commentaires assez modérés. Ce Sieur Leterme mérite une réponse beaucoup plus dure !
Il faut répondre qu'ilm est inutile et même malsain d'apprendre le flamand ! Je m'explique :
1. Le flamand ne sert à rien dans le monde actuel. Les "grands FDlamands" se sont faot connaître parce qu'ils parlaient français ou anglais (e tallemand à une autre époque...).2. L'apprentissage de flamand est un "nutteloos Kruysweg" au niveau scientifiqe, commrcial, philosophique international.3. L'usage obligatoire du flamand dans les administrations à Bruxelles (et maintenant  l'interdiction du français dans les cours de récréation des écoles !) ne sert qu'à diminuer artificiellement le chômage en Flandre. Il suffit de passer la porte d'un bureau de poste à Bruxelles pour voir à l'oeuvre ces "bons éléments" parfaitemant bilingues.4. Pendant leurs études (humanités) les élèves francophones (et Wallons) sont obligés d'apprendre le néerlandais (qui n'a qu'un liontain rapport avec le flamand parlé en Belgique) à raison de 5 heures par semaine pendant 6 ans !Imaginez l'handicap professionnel que ça leur donne ! Parce que pendant ce temps là, les jeunes Anglais, Français, Allemands, Italiens... et Flamands apprennent des choses utiles comme les mathématique, la Physique, la Chimie, la philosophie... et au moins une langue utile !
Non, il est temps de dire la vérité aux gens. Au contraire des médias et des partis traditionnels qui se précipitent pour culpabiliser nos concitoyens, réclamant encore plus d'apprentissage de cette langue inutile.

Claude T 31/08/2006 12:19

Cher Monsieur,
Votre analyse ne manque pas d'une certaine pertinence !
Je pourrais compléter en disant que si les Flamands sont souvent polyglottes, c'est surtout par intérêt vital !
En jouant l'avocat du diable, l'apprentissage (et je vous rejoins sur l'utilité toute relative, exagérée et  surtout fabriquée de cette langue, tout à fait honorable et digne d'intérêt par ailleurs - Mais en Flandre justement !) du flamand peut être un exercice de volonté pour forger les caractères de nos jeunes !  "C'est plus beau quand c'est inutile"  dit  le dicton. Trève de plaisanterie (encore que...) Il est bien connu qu'une langue ne s'apprend bien que si on en a besoin. Les Lois de 1932 ont été une erreur, encore heureux que la généralisation imbécile d'un bilinguisme batard n'en ait pas résulté.
La propagande permanente (accentuée actuellement) pour l'apprentissage du Flamand apporte beaucoup aux partis politiques traditionnels PS,MR, CDH, FDF, Ecolo) qui vivent du régime et de la (non)négociation permanente entre les deux communautés.
Nous sommes la seule alternative démocratique. La seule chance de donner à nos jeunes les mêmes chances que dans les pays démocratiques voisin. Mais ce ne sera plus dans le cadre de la Belgique actuelle.
Et un jour on se dira : "Mais pourquoi diable, ne l'avons nous pas fait plus tôt ?".

Alex 28/08/2006 15:14

Monsieur,
Je suis Belge, Wallon et fier de l'être. J'ai toujours défendu mon pays partout lors d'une carrière professionnelle passée à l'exportation.
Mais j'avoue maintenant que cette attitude n'a plus beaucoup d'avenir. J'ai vécu 5 ans en Flandre et parlant pourtant parfaitement le néerlandais, j'y ai été considéré comme un étranger. Rejetté, ostracisé même ! Jamais mon épouse et moi ne nous sommes sentis intégrés. Menacés parfois !
Après avoir entendu Monsieur leterme dernièrement et m'être informé, je pense que la seule solution valable et viable pour nous, c'est celle du rattachement à la France. Je ne comprends pas comment nos politiciens peuvent encore nous faire croire qu'une solution à l'amiable est possible.
J'y ai cru moi-même longtemps. C'est fini.

Claude Thayse 28/08/2006 15:58

Je comprends votre dépit. Nombreux sont ceux qui sont passés par là. même parmi nos militants.
Le choix que nous proposons n'est pas fait par opposition aux Flamands. Certes, il tient compte de leur attitude et de l'évolution de ce qu'il faudra bientôt nommer "l'ancienne société belge". Il y a sur ce territoire deux peuples n'ayant plus rien en commun (à part la bière et quelques autres chose comme le disait quelqu'un...) et dont l'un développe un rejet de l'autre. Soit !
Que les partis politiques traditionnels et les médias qui leur sont asservis refusent d'en tenir compte pour des raisons qui leur sont propres ?  Soit !
L'Histoire jugera...
Nous voulons un meilleur avenir pour les Wallons et les Bruxellois et autres francophones. Nous disons que c'est dans la démocratie et la solidarité républicaine que nous le trouverons.
Je terminerai par cette phrase de Romain Gary : " Le patriotisme, c'est l'amour des siens; le nationalisme, c'est la haine des autres ".

« Le courage. C'est de refuser la loi du mensonge triomphant, de chercher la vérité et de la dire »  (Jean Jaurès)
*
« (…) il n'existe aucun accommodement durable entre ceux qui cherchent, pèsent, dissèquent, et s'honorent d'être capables de penser demain autrement qu'aujourd'hui et ceux qui croient ou affirment de croire et obligent sous peine de mort leurs semblables a en faire autant. » (Marguerite Yourcenar)
*

« Ce qui nous intéresse ce n'est pas la prise de pouvoir mais la prise de conscience. » (Armand Gatti)

Les textes publiés ici sont évidemment libres de droits et peuvent être reproduits ou diffusés, en partie ou en entier... sans modération à condition d’en citer la source.

Recherche

Réunioniste

Pour la réunion à la France Mon action se base sur les Valeurs républicaines,
les déclarations des Droits de l'Homme et du Citoyen
1789 & 1793

La République indivisible, laïque, démocratique et sociale

Dans Le Rétro...

Pour y réfléchir

Vidéos

- Participation à Controverses (RTL) sur BHV…
- Message improvisé pour les législatives de 2007
- Interview sur TV-Com
- Chirac, une certaine idée de la France
- Mes pubs préférées sur le rugby
- Gendebien, un avis...
- L'identité wallonne est-elle incompatible avec l'identité française ?
- Religions, Neutralité ou laïcité de l'Etat
- "Bye bye Belgium"
- "Enregistrement, Evaluation et Autorisation des substances CHimiques" : Qu'en penser ?
- Attention à la publicité !
- Le Club du Net : Karl Zero et Dupont-Aignan
- Magnifique leçon de civisme d'Elisabeth Badinter.
- François Mitterrand

Textes

- Le vrai visage des Français
- Bicentenaire de la réunion de Mulhouse à la République
- La loi d'unanimité et de contagion
- L'heure décisive approche pour les Bruxellois
- Appel à la France, à tous les francophones :  pour une action mondiale pour le français et la Francophonie
- Les réformes des régimes de retraites - Comparons la Belgique et la France
- Un peu de tout... mais des infos utiles
- Du 24/10/62 au 24/10/63, pour comprendre les dessous d'une évolution institutionnelle (CRISP)
- Une histoire de la Wallonie (Institut Jules Destrée)
- Les pouvoirs en Wallonie et environs, mode d'emploi (Crisp)
- Wallons et Bruxellois francophones, pour en finir avec le syndrome de Stockholm !
- ISF - Impôt de solidarité sur la fortune, de quoi s’agit-il ?
 
- Aux origines de la frontière linguistique 
-
La Wallonie sauvera-t-elle l'Europe ? 

Autres sujets ?


Merci à
FreeFind !

Sur Le Feu...