Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 juillet 2006 3 26 /07 /juillet /2006 09:57
J'ai reçu le message suivant :
 
"Beaucoup de gens craignent d'afficher publiquement leurs sympathies pour votre parti.
 
La cause en est le clientèlisme dont presque tous subissent les effets.
Qui n'a pas eu recours à tel ou tel homme politique pour obtenir un emploi ou un quelconque piston ?
 
C'est comme ça que les barons magouilleurs des partis traditionnels obtiennent la "fidélité" des électeurs.
La Wallonie ressemble à un pays médiéval que se partagent des barons locaux qui se ralient plus ou moins à des seigneurs aux étendards rouge, bleu, orange ou même vert.
 
Il serait, il me semble, utile de dénoncer ceci avec encore plus de force et d'y opposer ce qui ce passe en France où, à part à très haut niveau, la politique s'arrête aux portes des administrations."
 
Comment ne pas être d'accord ?
Ayant fait un bref passage dans un Cabinet ministériel "compétent" en matière de fonction publique (pour ne reprendre que cet aspect de la particratie), j'avais, après avoir en vain tenté de faire admettre des propositions dépolitisant le fonctionnement des administrations wallonnes, proposé en dérision (mais en était-ce ? Provocation plutôt...) de sortir de l'hypocrisie en déclarant que toute décision de nomination, proposition, embauche, etc.. soit clairement une décision politique. Comme ça, tout le monde serait sur pied d'égalité. La politisation devenant la règle ! Mais ça ne pouvait pas marcher... le Pouvoir étant compris dans ce pays comme celui de transgresser les règles. Et en plus, quel bénéficiaire de ces transgressions ira à l'encontre de ses propres intérêts. Et tant pis pour la collectivité !
Tant que la Belgique existera, le système perdurera !
 
Ce qui n'empêche pas de le dénoncer !
 
-------------------
  
Pour information, voici un extrait du programme régional wallon du RWF :
 
Une administration publique de haut niveau. C’est une des conditions de la relance économique wallonne. Il y a une élite de jeunes Wallons, mais elle est d'abord attirée par le privé et quitte souvent la Wallonie pour Bruxelles ou l'étranger. Elle déserte la fonction politique ou administrative. En Wallonie, il faut regagner la bataille des ressources humaines de qualité au profit des services publics et pas seulement du privé. Le Gouvernement wallon doit cesser de politiser ses administrations et doit les respecter. Il faut qu'il sélectionne des jeunes par concours et les envoie en formation complémentaire dans les hautes écoles françaises de type ENA (Ecole Nationale d’Administration).

Enfin, les agents publics doivent être dotés d'un statut syndical démocratique, fondé sur des élections sociales ouvertes.

Dépolitiser, c’est aussi revoir le statut administratif des agents de la Fonction publique dans le sens d’une plus grande égalité des chances. C’est organiser la mobilité entre niveaux de pouvoir (Région, Communauté, Provinces, Communes). C’est, lorsqu’il y a des emplois vacants, ouvrir l’administration (tous les niveaux) à du sang neuf par des concours accessibles à tous, aux agents mais aussi aux simples citoyens.

 

Assainir en profondeur les Intercommunales, Invests et autres outils de développement dont la politisation est l'une des causes de stagnation économique pour la Wallonie quadrillée dans chacune de ses provinces par une mainmise à but politique. On sait que les divers clans des quatre partis officiels se déchirent pour obtenir des parcelles d'un pouvoir économique non transparent et peu performant. Il en va de même dans les TEC.

Il est impératif de :

·   remplacer les Intercommunales gestionnaires de services publics par des établissements publics unifiés au niveau de la Wallonie

·   intégrer dautres Intercommunales dans les futures Communautés urbaines

·   supprimer les filiales provinciales TEC, sources de mandats politiques parasitaires et les transformer en simples directions territoriales de la Société Régionale wallonne des Transports

·   Intégrer les trop nombreux O.I.P. (Organismes d’Intérêt Public) wallons dans les ministères wallons (ce sont des nids à parachutages politiques).

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Claude Thayse - dans Réflexions
commenter cet article

commentaires

Un Peu de Bon Sens 27/07/2006 10:08

J'applaudi!
Je suis navré de voir que des personnes ont peur d'afficher leurs convictions...
 
Pour ce qui est de la fonction publique, il est grand temps de la récurer au Karcher...
mais hélas nous pouvons réver...

Claude T. 27/07/2006 11:00

C'est que la peur est bien davantage que la monarchie le principal rempart du régime.  Vous-même n'utilisez-vous pas un pseudonyme ?
Les Wallons ont vécu depuis 60 ans une énorme catastrophe économique et politique. Ils vivent dans l'incertitude au quotidien. La Belgique les a abandonnés, tout en les culpabilisant. Les partis politiques traditionnels (et les nouveaux comme Ecolo) utilisent cette peur et cette incertitude pour asseoir leur pouvoir. Quand un emploi, une carrière (même dans le privé), un logement, le choix d'un terrain à bâtir, un contrat etc... dépendent peut-être (et ce "peut-être", dans le sens : "on ne sait jamais", est lourd d'incertitude) du bon vouloir ou de l'humeur d'un potentat local, on en arrive à des situations où effectivement les gens ont peur d'afficher leurs convictions. Et je peux les comprendre.
Et ne croyez pas que ceux qui, citoyens ordinaires, ont bénéficié d'un avantage quelconque s'en sortent mieux... Ils sont liés au système par une « dette d’honneur ». Et on se charge de leur rappeler.


Nous avons au pouvoir depuis près de 30 ans,  le seul parti au monde à subsidier son électorat (allocataires, chômeurs, fonctionnaires..) par des impôts payés en partie en dehors de sa région électorale... D'où son attachement viscéral à l'unité de "ce pays" et sa fausse résistance aux exigences flamandes
Un autre exemple. Supposez que vous ayez une petite société et qu’un beau matin, votre associé vient vous dire : "j'ai appris que tu serais peut-être intéressé à être candidat sur les listes du RWF... "On" m'a dit que si c'était le cas, il ne faut peut-être pas s'attendre à ce que nos contrats avec les institutions XXX soient renouvelés...", vous y réfléchissez à deux fois. C'est une forme de violence politique qui, si elle est discrète, n'est pas rare. Cette histoire est réelle et n'est pas unique.
 C'est un secret de polichinelle. L'hypocrisie de prétendues réformes, refondations ou messages de "dépolitisation" est bien connue... "Plus on change, plus c'est la même chose" dit la "sagesse populaire"... Par delà les messages officiels, nos concitoyens décodent dans quel monde ils vivent.
 Pour la Fonction publique, le recours au Karcher (je n'aime pas !) ne servirait à rien. Depuis les études de Crozier et Friedberg, on sait que ce type de structure n'évolue que dans la douleur, brutalement.
Aucune réforme réelle n'est possible dans le cadre belge. Ni Wallon.

« Le courage. C'est de refuser la loi du mensonge triomphant, de chercher la vérité et de la dire »  (Jean Jaurès)
*
« (…) il n'existe aucun accommodement durable entre ceux qui cherchent, pèsent, dissèquent, et s'honorent d'être capables de penser demain autrement qu'aujourd'hui et ceux qui croient ou affirment de croire et obligent sous peine de mort leurs semblables a en faire autant. » (Marguerite Yourcenar)
*

« Ce qui nous intéresse ce n'est pas la prise de pouvoir mais la prise de conscience. » (Armand Gatti)

Les textes publiés ici sont évidemment libres de droits et peuvent être reproduits ou diffusés, en partie ou en entier... sans modération à condition d’en citer la source.

Recherche

Réunioniste

Pour la réunion à la France Mon action se base sur les Valeurs républicaines,
les déclarations des Droits de l'Homme et du Citoyen
1789 & 1793

La République indivisible, laïque, démocratique et sociale

Dans Le Rétro...

Pour y réfléchir

Vidéos

- Participation à Controverses (RTL) sur BHV…
- Message improvisé pour les législatives de 2007
- Interview sur TV-Com
- Chirac, une certaine idée de la France
- Mes pubs préférées sur le rugby
- Gendebien, un avis...
- L'identité wallonne est-elle incompatible avec l'identité française ?
- Religions, Neutralité ou laïcité de l'Etat
- "Bye bye Belgium"
- "Enregistrement, Evaluation et Autorisation des substances CHimiques" : Qu'en penser ?
- Attention à la publicité !
- Le Club du Net : Karl Zero et Dupont-Aignan
- Magnifique leçon de civisme d'Elisabeth Badinter.
- François Mitterrand

Textes

- Le vrai visage des Français
- Bicentenaire de la réunion de Mulhouse à la République
- La loi d'unanimité et de contagion
- L'heure décisive approche pour les Bruxellois
- Appel à la France, à tous les francophones :  pour une action mondiale pour le français et la Francophonie
- Les réformes des régimes de retraites - Comparons la Belgique et la France
- Un peu de tout... mais des infos utiles
- Du 24/10/62 au 24/10/63, pour comprendre les dessous d'une évolution institutionnelle (CRISP)
- Une histoire de la Wallonie (Institut Jules Destrée)
- Les pouvoirs en Wallonie et environs, mode d'emploi (Crisp)
- Wallons et Bruxellois francophones, pour en finir avec le syndrome de Stockholm !
- ISF - Impôt de solidarité sur la fortune, de quoi s’agit-il ?
 
- Aux origines de la frontière linguistique 
-
La Wallonie sauvera-t-elle l'Europe ? 

Autres sujets ?


Merci à
FreeFind !

Sur Le Feu...