Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 juillet 2009 3 01 /07 /juillet /2009 12:30

On en a très peu parlé avant les élections. Depuis, les langues se sont déliées. Tout le monde (enfin, surtout les politiques et les journalistes qui étaient pourtant au courant…) affiche une surprise de bon aloi devant les déficits des budgets (mais aussi surtout des comptes) fédéraux et régionaux.

Mais tout le monde reste calme. On nous promet de « ne pas sacrifier l’investissement » et de traquer tous les « gaspillages » d’argent public… comme d’habitude.

 

De toute façon, nous annonce-t-on, « les Etats-Unis ont déjà redémarré », la relance est pour très bientôt. Evidemment, on ne vous dit pas que quand on parle de « reprise américaine », ce sont les grands établissements financiers qui recommencent à spéculer, avec l’argent que leur a fourni l’Etat sans contrôler l’usage qui en est fait ! Depuis le 1er janvier, le nombre de chômeurs officiels a augmenté là-bas de 2,9 millions. Les ménages sont endettés jusqu’au cou et le taux d’épargne est insignifiant. Ceux qui parlent de « reprise » se moquent donc du monde. D’ailleurs, on ne parle plus des responsabilités à l’origine de la crise. Le « Nouveau Bretton Woods » que d’aucun appelaient de leurs vœux (pieux, finalement…) a bel et bien été enterré au G20 de Londres qui s’est simplement attaqué aux effets secondaires sans remonter aux causes réelles.

 

Le prochain stade, c’est le retour de « la politique de la rigueur ». Gageons que les arguments qu’on va nous vendre très bientôt  seront classiques, nous contraignant à  nous adapter à la règle du jeu de l’oligarchie financière mondiale. Vieille tradition des gouvernements belges quels qu’ils soient : « évoquer le bien commun et l’intérêt général » sans définir de politique. En tous cas pas de politique claire et volontaire, évoluer au jour le jour en tenant deux fers au feu. Comme pendant le période 40-45 où le gouvernement réfugié à Londres donnait des gages aux Alliés, tout demandant aux Secrétaires généraux de tout faire pour ne pas déplaire à l’occupant.

Quels arguments ? Simples… Réduire les moyens de vivre et la population à la mesure de ressources limitées parce que le pouvoir financier ne crée plus rien. Et donc annoncer que « nos concitoyens  »  – comme diraient ceux qui ont annoncé qu’ils ne veulent pas de bain de sang social - doivent bien se rendre compte que la dette devra être remboursée, avec de l’argent pris essentiellement sur leurs salaires et leurs pensions ».

 

Tiens, serais-je lucide ou pessimiste ? De toute façon quand on sait qu’un optimiste n’est jamais qu’un pessimiste très mal informé…

Partager cet article

Repost 0
Published by Claude Thayse - dans Réflexions
commenter cet article

commentaires

Oli 12/08/2009 22:24

Pour revenir un peu tardivement sur le sujet, je viens d'apprendre due la région wallonne viens de décréter un moratoire sur les prêts sociaux.Bien sur pas un mot sur le site officiel http://www.swcs.be/visiteur/swcs/index.cfmLes caisses sont vides même pour le social.Il sera bientôt impossible de cacher la vérité. 

Mike Guillaume 09/07/2009 17:08

Vous vez raison sur de nombreux points, et notamment sur le fait que l'on ne parle plus des responsables de la crise, qui révèle en fait un changement dans la nature du capitalisme, devenu financier, braqué sur le court terme et huilé par une cupidité et un égoisme sans précédent, comme le montrent les chiffres.Si cela vous intéresse, je viens d'écrire là-dessus un petit livre intitulé "The Seven Deadly Sins of Capitalism". Il n'existe actuellement qu'en anglais (devenu ma langue véhiculaire et de travail depuis longtemps) mais, entre Wallons, je me ferais un plaisir de vous envoyer un exemplaire si vous m'indiquez votre adresse postale. D'ici ou d'ailleurs, j'ai toujours plaisir à lire vos commentaires et suis très pessimiste sur l'avenir de la Wallonie dans ce cadre belge en voie de décomposition confédérée.Bien à vous

francolatre 03/07/2009 14:44



Une dépêche de l'agence Belga nous apprend que:Les syndicats de Carrefour s'indignent du énième changement de pouvoir (GvA)


BRUXELLES 03/07 (BELGA)



La chaîne de supermarchés Carrefour Belgique a récemment remplacé le Français Marc Oursin par un autre Français, Gérard Lavinay, à la tête de l'entreprise. Un changement de pouvoir que les syndicats ne comprennent pas, indique vendredi le quotidien Gazet van Antwerpen. Marc Oursin, qui ne comprend pas le néerlandais, avait à l'époque reçu l'ordre de repositionner les anciens magasins GB. Carrefour perd depuis des années déjà des parts de marché et Paris veut remettre Bruxelles sur la bonne voie. Une mission que Marc Oursin n'a vraisemblablement pas réussi à remplir.Pauvre Marc Oursin! Combien de patrons de multinationales implantées en Belgique sont-ils capables de s'exprimer en français? Ce serait intéressant de poser la question chez Zeeman, C&A, Blokker, Aldi, Lidl et autres.

francolatre 01/07/2009 20:36

Constat imparable. Dommage que sur le plan des finances publiques, la France ne fasse pas mieux que nous et ne puisse être citée comme modèle à suivre. Quel pays d'ailleurs pourrait passer pour un exemple d'orthodoxie financière? Le problème est : les politiques sont élus pour 4 ans. Un Premier ministre tient même rarement cette distance. Pourquoi dès lors s'encombrer en plus avec des mesures impopulaires qui ne produiront leurs effets que sur une ou plusieurs générations? C'est tellement plus facile de rassurer et de tirer sur l'adversaire!  

Claude Thayse 02/07/2009 08:10


Merci.

Je ne suis pas de ceux que j'avais appelé les "Khmers tricolores de la République" pour qui tout est parfait en France. E effet, malgré quelques propos musclés au plus fort de la crise, les
dirigeants politiques français actuels sont tombés dans le même piège. Il est difficile d'aller à l'encontre de la pensée unique.


didier 01/07/2009 13:40

La crise budgétaire que la Belgique s'apprête à affronter risque de gonfler les conflits communautaires, au lieu de le mettre provisoirement de côté ...Les Flamands ont déjà annoncé qu'il était dorénavant exclu pour eux de grèver leur budget pour renflouer le fédéral ... Voici venu le temps du fédéralisme de la confrontation et du blocage ...

Claude Thayse 01/07/2009 13:44


Evidemment !


« Le courage. C'est de refuser la loi du mensonge triomphant, de chercher la vérité et de la dire »  (Jean Jaurès)
*
« (…) il n'existe aucun accommodement durable entre ceux qui cherchent, pèsent, dissèquent, et s'honorent d'être capables de penser demain autrement qu'aujourd'hui et ceux qui croient ou affirment de croire et obligent sous peine de mort leurs semblables a en faire autant. » (Marguerite Yourcenar)
*

« Ce qui nous intéresse ce n'est pas la prise de pouvoir mais la prise de conscience. » (Armand Gatti)

Les textes publiés ici sont évidemment libres de droits et peuvent être reproduits ou diffusés, en partie ou en entier... sans modération à condition d’en citer la source.

Recherche

Réunioniste

Pour la réunion à la France Mon action se base sur les Valeurs républicaines,
les déclarations des Droits de l'Homme et du Citoyen
1789 & 1793

La République indivisible, laïque, démocratique et sociale

Dans Le Rétro...

Pour y réfléchir

Vidéos

- Participation à Controverses (RTL) sur BHV…
- Message improvisé pour les législatives de 2007
- Interview sur TV-Com
- Chirac, une certaine idée de la France
- Mes pubs préférées sur le rugby
- Gendebien, un avis...
- L'identité wallonne est-elle incompatible avec l'identité française ?
- Religions, Neutralité ou laïcité de l'Etat
- "Bye bye Belgium"
- "Enregistrement, Evaluation et Autorisation des substances CHimiques" : Qu'en penser ?
- Attention à la publicité !
- Le Club du Net : Karl Zero et Dupont-Aignan
- Magnifique leçon de civisme d'Elisabeth Badinter.
- François Mitterrand

Textes

- Le vrai visage des Français
- Bicentenaire de la réunion de Mulhouse à la République
- La loi d'unanimité et de contagion
- L'heure décisive approche pour les Bruxellois
- Appel à la France, à tous les francophones :  pour une action mondiale pour le français et la Francophonie
- Les réformes des régimes de retraites - Comparons la Belgique et la France
- Un peu de tout... mais des infos utiles
- Du 24/10/62 au 24/10/63, pour comprendre les dessous d'une évolution institutionnelle (CRISP)
- Une histoire de la Wallonie (Institut Jules Destrée)
- Les pouvoirs en Wallonie et environs, mode d'emploi (Crisp)
- Wallons et Bruxellois francophones, pour en finir avec le syndrome de Stockholm !
- ISF - Impôt de solidarité sur la fortune, de quoi s’agit-il ?
 
- Aux origines de la frontière linguistique 
-
La Wallonie sauvera-t-elle l'Europe ? 

Autres sujets ?


Merci à
FreeFind !

Sur Le Feu...