Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 juin 2009 3 17 /06 /juin /2009 11:45

C’est bien connu, la seule maladie mortelle pour l’olivier est le « pourridié ».

Les oléiculteurs savent que les conditions favorisant l'apparition de ce champignon (de pourriture en occitan) sont :

- Un terrain lourd et humide en permanence.

- Des racines mortes et pourrissantes.

- Des débris végétaux ligneux enterrés avant décomposition.

- Un arbre affaibli et aux racines blessées.

- Un amendement avec du fumier frais et non décomposé.

 

Constatons le avec sérénité, toutes ces conditions sont bel et bien réunies avant même que la plantation ne soit faite.

 

Les résultats des élections ont différé fortement entre les trois principales régions du pays. On parle même de pays différents. On est bel et bien dans deux configurations socio-économiques, socio-culturelles, qui ont de moins en moins de points communs. L’idée d’un destin commun est de moins en moins présente. Et ça ne va pas s’améliorer. La stratégie flamande qui va se développer dans les prochains mois est dictée par la pensée d’un politologue à la KUL (Leuven), Bart Maddens. Celui-ci a largement inspiré la stratégie gagnante de la N-VA et souhaite que la Flandre utilise largement ses compétences, même en contournant la Constitution, recoure le plus souvent à la procédure du conflit d’intérêts (comme ce fut le cas lors du dernier accord interprofessionnel) et renfloue le moins possible les caisses de l’Etat fédéral, etc. Bref une stratégie agressive   
Dès le 7 juin au soir, il n’y avait qu’un seul thème qui retenait l’attention des présidents de parti flamands : la réforme de l’État. (À l’exception des écologistes (*)de groen), chacun s’accordait sur le fait que la Flandre devait développer au maximum ses compétences. Si les partis traditionnels semblent se démarquer encore (un peu) des nationalistes flamands quant au but poursuivi. Affichant leur croyance en une Belgique fédérale ou confédérale et s’opposant encore officiellement au séparatisme, la question – réelle – est de savoir si ce n’est plus qu’une discussion purement sémantique. Après tout, le SP.A demande une réforme sociale de l’État touchant à un symbole décrit comme essentiel de la survie de l’Etat fédéral, la Sécurité sociale.

Culturellement, la Flandre est plus tournée vers le monde anglo-saxon et les Pays-Bas; la Wallonie est plus influencé par le débat latin et en particulier français. Reste Bruxelles évidemment où il faudra suivre attentivement la progression de sa propre conscience nationaliste.

Bruxelles, où rejeté dans l’opposition, on peut compter sur le FDF pour en rajouter une couche dans ce qu’il sait le mieux faire.

Le terrain est lourd. Rien n’est réglé en matière institutionnelle. Tout est en place pour que les prochaines élections soient centrées sur une réforme de l’Etat qui n’aura pas eu lieu et surtout sans qu’un certain nombre de réalisations de demandes sociales ne soient rencontrées. La crise va compliquer les choses plutôt que de rassembler.

 

Bref, un arbre aux racines mortes, planté sur un terrain composite (Bruxelles et la Wallonie sont deux entités différentes) bourré des déchets d’un Etat pourrissant, avec un deux partis affaiblis sur trois et le dernier composé de déchets verts trop frais… J’imagine mal cet arbre à deux troncs résister au choc communautaire qui se prépare. Faut-il le regretter ? Non. Le peu de temps que la branche wallonne pourra consacrer à la Wallonie ne sera pas perdu. C’est déjà ça.

 

Pour le reste, les arbres infectés par un pourridié sont souvent renversés par le vent. Un vent qui viendra du Nord.


NB Les liens vers des articles publiés ont été ajoutés au fur et à mesure de la publication du billet. Ils confirment celui-ci.
 

(* J’étais aux Amis de la terre dans les années 80 et opposé à la création d’un parti spécifiquement dédié à l’écologie, considérant que cette préoccupation ne devait pas tomber dans le partisan ou encore sectarisme et le doctrinaire.  Comme l’avait dit un ami à l’époque, éviter de faire en sorte que « l’écologie politique devienne à l’écologie ce que la musique militaire est à la musique »… Mais on pourrait dire la même chose d’autres tendances politiques, sans compter que chaque idéologie a ses dérives extrêmes...

Partager cet article

Repost 0
Published by Claude Thayse - dans Réflexions
commenter cet article

commentaires

francolatre 19/06/2009 11:45

Tout d'abord,  bravo pour la nouvelle présentation du blog.Il est tout aussi clair et plus complet qu'avant, notamment avec les liens qui évitent d'enregistrer une multitude de "favoris" sur son PC.Au sujet de votre billet du jour, tout en partageant vos idées, je constate qu'une nouvelle fois, il est question des "prochaines élections" pour régler le débat communautaire.C'est une vieille rengaine qui nous a été servie la dernière fois en 2007, quand les commentateurs écrivaient que rien ne se réglerait avant les  régionales de 2009.Nous y sommes et voilà qu'on nous annonce déjà 2011 comme prochaine étape.Feu Lucien Outers avait raison en disant que la Belgique était un pays qui évolue (très) lentement. Quarante ans qu'il a écrit le Divorce belge, quinze ans qu'il est décédé. Quinze ans aussi depuis la dernière réforme communautaire.A ce train-là, le prof Delperée a raison: nos petits-enfants pourront faire la fête à la reine Elisabeth lorsqu'elle visitera leur école!

Claude Thayse 19/06/2009 12:00


Ne soyons pas pessimistes. Une accélération est toujours possible. Des structures comme la Belgique n'évoluent que dans la douleur et sous l'effet de chocs puissants.


« Le courage. C'est de refuser la loi du mensonge triomphant, de chercher la vérité et de la dire »  (Jean Jaurès)
*
« (…) il n'existe aucun accommodement durable entre ceux qui cherchent, pèsent, dissèquent, et s'honorent d'être capables de penser demain autrement qu'aujourd'hui et ceux qui croient ou affirment de croire et obligent sous peine de mort leurs semblables a en faire autant. » (Marguerite Yourcenar)
*

« Ce qui nous intéresse ce n'est pas la prise de pouvoir mais la prise de conscience. » (Armand Gatti)

Les textes publiés ici sont évidemment libres de droits et peuvent être reproduits ou diffusés, en partie ou en entier... sans modération à condition d’en citer la source.

Recherche

Réunioniste

Pour la réunion à la France Mon action se base sur les Valeurs républicaines,
les déclarations des Droits de l'Homme et du Citoyen
1789 & 1793

La République indivisible, laïque, démocratique et sociale

Dans Le Rétro...

Pour y réfléchir

Vidéos

- Participation à Controverses (RTL) sur BHV…
- Message improvisé pour les législatives de 2007
- Interview sur TV-Com
- Chirac, une certaine idée de la France
- Mes pubs préférées sur le rugby
- Gendebien, un avis...
- L'identité wallonne est-elle incompatible avec l'identité française ?
- Religions, Neutralité ou laïcité de l'Etat
- "Bye bye Belgium"
- "Enregistrement, Evaluation et Autorisation des substances CHimiques" : Qu'en penser ?
- Attention à la publicité !
- Le Club du Net : Karl Zero et Dupont-Aignan
- Magnifique leçon de civisme d'Elisabeth Badinter.
- François Mitterrand

Textes

- Le vrai visage des Français
- Bicentenaire de la réunion de Mulhouse à la République
- La loi d'unanimité et de contagion
- L'heure décisive approche pour les Bruxellois
- Appel à la France, à tous les francophones :  pour une action mondiale pour le français et la Francophonie
- Les réformes des régimes de retraites - Comparons la Belgique et la France
- Un peu de tout... mais des infos utiles
- Du 24/10/62 au 24/10/63, pour comprendre les dessous d'une évolution institutionnelle (CRISP)
- Une histoire de la Wallonie (Institut Jules Destrée)
- Les pouvoirs en Wallonie et environs, mode d'emploi (Crisp)
- Wallons et Bruxellois francophones, pour en finir avec le syndrome de Stockholm !
- ISF - Impôt de solidarité sur la fortune, de quoi s’agit-il ?
 
- Aux origines de la frontière linguistique 
-
La Wallonie sauvera-t-elle l'Europe ? 

Autres sujets ?


Merci à
FreeFind !

Sur Le Feu...