Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 février 2009 2 17 /02 /février /2009 12:00

Après avoir annoncé que ce serait un Flamand francophone qui serait tête de liste aux élections régionales à Bruxelles, la presse nous informe aujourd'hui que ce même parti réserve des places sur ses listes – en Wallonie ! – au sous-marin populiste flamand dont je vous ai parlé précédemment. Edifiant !

 

Effet de la régionalisation, il est maintenant clair qu'il n'y a plus vraiment de Wallons impliqués dans le champ politique à Bruxelles. C'est pourtant eux, les Wallons de Bruxelles et de Wallonie, qui ont mené le combat pour la défense et la présence de la langue française dans cette ville… Après en avoir fait la richesse par leur travail.

 

Je n'ai évidemment pas l’impudence de prétendre décider pour les Bruxellois et j'ai déjà dit tout le mal que je pensais de l'appendice bruxellois "dit francophone" du MR qui nous avait déjà montré ses visées – territoriales et politiques - sur la Wallonie. Appendice extrêmement conservateur – au sens belgo-nationaliste et anti-flamand – du terme(*). Je ne pensais pas qu'il s'agissait là de ce qui pourrait apparaître comme une tactique concertée pour nous mettre complètement sous influence. Voyez plutôt, ce matin le fils Michel disait à la RTB(f?) que son parti était d'accord avec plus de 85 % des propositions de l'énergumène qui est venu faire son nid à Lustin. Ces propositions, ça signifie pour la Wallonie : un enseignement bilingue (en immersion néerlandaise) qui en abâtardissant le français nous coupera également des autres grandes langues internationales et une circonscription électorale unique favorisant la majorité belgo-flamande (*)… Décidément, les grands libéraux wallons comme François Bovesse ou Jean Rey qui ont défendu l'intégrité française de la Wallonie doivent se retourner dans leur tombe.

 

Et ce n'est pas mieux dans les autres partis, hélas. Autres partis où on assiste aujourd'hui au retour d'expressions vides de sens qui nous ont fait tant de mal comme ces appels à "prendre en compte les "vrais" problèmes de gens" qui cachent les vrais enjeux. Il ne faut perdre de vue que la Flandre va faire face à de très grandes difficultés économiques à très court terme. Ce sera l'occasion pour ceux qui n'ont jamais eu un fifrelin de sentiment wallon de ressortir les vieux oripeaux de cette Belgique qui nous a tant coûté. Il est temps que les Wallons conscients, dans ou en dehors des partis, se ressaisissent. Allons-nous oublier ce que nous a coûté la Belgique dont la richesse et le développement de Bruxelles et de la Flandre se sont fait avec le sang, la sueur et le travail des Wallons ? Allons-nous oublier les trente dernières années de mépris dont la Flandre nous a gratifié ? Avez-vous remarqué à ce propos que les Flamands ne parlent presque plus des transferts ? Allons-nous voler à leur secours, entrainés par les cœurs purs, atterrés par la dégradation galopante de l’économie en Flandre ? 

 

Les circonstances nous sont favorables.  La Wallonie en train de se reconstruire encaisse mieux le choc que d'autres. Il faut agir au plus vite. Et partir !

 

Tout retard nous sera préjudiciable. Il suffirait d'un événement aussi anodin qu'un changement de roi par exemple pour nous faire perdre des années…

 

(*) Sous des déclarations répétées d’appel à un « Etat wallon-bruxellois au sein de la Belgique », ce que certains veulent éviter, là comme en Flandre, c'est l'émergence d'un dynamisme régional wallon et d'un dynamisme régional bruxellois. Car ceux-ci seraient fatals à l'Etat belge. Les problèmes institutionnels sont voulus comme « communautaires », c'est à dire opposant les tenants des deux langues principales. C’est faire le jeu de la Flandre. Le jour où Wallons et Bruxellois ne se sentiront plus liés entre eux par ce lien qui n'a d'autre finalité que de donner la réplique au nationalisme flamand, la Belgique aura cessé d'exister. La Flandre n'ayant alors plus aucun espoir de conquérir Bruxelles qui se sera rendue autonome, et alors oui, elle prendra son indépendance. A contrario, si Bruxelles devenait flamande, la Wallonie serait, au mieux larguée, au pire colonisée. Les positions communautaires, au sens littéral du terme, sont donc, paradoxalement, nécessaire à la survie de l'Etat belge. Il fait partie du rôle de propagande, de la raison d’être, de certains partis de les entretenir en s’abritant derrière des prétextes linguistiques.

(**) Ils se retrouvent sur notre dos, observez les convergences…

Partager cet article

Repost 0
Published by Claude Thayse - dans Réflexions
commenter cet article

commentaires

olivier Salomé 25/02/2009 19:04

Vous avez raison, j'ai effacé votre nom avant même de lire votre réponse ici. Ce propos était totalement dépassé et je vous prie de m'en excuser.J'apprécie Maingain parce que son combat est juste. Mais je ne partage pas l'acharnement du FDF à vouloir conserver l'Etat fédéral. Le programme du FDF pour les régionales aborde d'ailleurs très peu les questions institutionnelles.

Claude Thayse 27/02/2009 17:46


Effacé ? Mais si c'était votre avis, il n'y avait aucune raison. j'y étais en bonne compagnie, c'est trop injuste ! Je me reconnais comme Wallon et certainement ps comme "francophone", ce qui ne
veut rien dire et est une façon détournée de dire "belge"... Observez d'ailleurs que le FDF n'use que de ce terme...

Ce que je n'apprécie pas chez Maingain, et vous l'aurez compris si vous me lisez, c'est cette propension qu'ont beaucoup de Bruxellois (politiques ou non) à ne pas encore avoir intégré le fait
régional. J'ai horreur de ces gens qui croient savoir mieux que les Wallons ce qui est bon pour ces derniers. Il y a quelques années, le slogan du FDF était : "Bruxellois, maître chez toi".
Pourquoi ne pas considérer que d'autres peuvent (ont le droit !) de penser la même chose dans leur région.
Les Wallons ont toujours été solidaires des Bruxellois dans leur combat pour la reconnaissance de leur région. Il n'y a pas de raison que ça change.
Par contre, et fort logiquement, le maintien d'une Communauté française,  erzatz de Belgique unitaire, doit être remis en question. Oui pour la solidarité, et non pour l'union-fusion. Et
tant pis pour votre tête de liste à Bruxelles (Tirmarche, c'est ça ?) qui a essayé il y a quelques années de me convaincre que le FDF avait raison de défendre le principe du Wallo-brux ! La
meilleure solution d'après lui... La même que le FDF qui rêve bien d‘un seul espace francophone belge unifié. Les débats s'annoncent intéressants dans votre parti ! mais je doute
qu'il puisse réellement y avoir débat un jour.


olivier Salomé 23/02/2009 14:55

Je me suis fortement inspiré du titre de votre article pour mon propre billet "Le MR choisit la Belgique flamande". Je le trouve en effet particulièrement approprié à la situation.

Claude Thayse 25/02/2009 15:41


Euh... Oui, je suis allé voir. J'inspire beaucoup de monde pour le moment ;-)
Même votre Maingain a repris ma comparaison entre Aernoudt et Van Rossem dans une interview au Vif de la semaine dernière. Amusant, ce n'est pas la première fois.

Merci aussi de m'avoir traité de " wallingant pathétique " sur un forum peuplé de peudonymes anonymes  ( quoique... j'ai lu quelque part que le plus odieux de tous, celui qui fait
tant de tort au rattachisme en vomissant sur la Wallonie que vous n'appréciez pas plus que le Flamand moyen,  votre ami Vincent, alias Eric Basso, osait enfin sortir de son courageux
anonymat en se présentant sur votre liste à Bruxelles, évidemment.) .
" wallingant pathétique " C'est un honneur ! Voilà bien un titre que je porterai avec fierté.
Mes respects à votre gourou et à ses séides !


Pierre 18/02/2009 19:48

Je n'y suis pas militant mais je crois Monsieur Thayse que RWF a un rôle majeur à jouer.Nonobstant votre passé et vos difficultés au sein de ce parti, j'aimerais rappeler qu'il est le seul (jusqu'à preuve du contraire) à pouvoir aiguilloner les 4 partis dits traditionnels.Je pense avoir déjà dit que si RWF augmente de manière substancielle son score, nous verrons les loups rattachistes sortir des bois socialistes ou réformateurs voire d'ailleurs.Rappelez-vous ce qui s'est passé en 1982 (si je ne me trompe sur la date) lorsque les barbes fleuries écologistes ont atteint le score de 5% sans avoir aucun programme que leurs slogans ! Les idées écologiques ont été reprises ipso facto par les 3 autres partis (plus ou moins vite selon le cas, j'en conviens).Certes nous sommes ici dans le contexte de la disparition d'un pays me direz-vous .Certes et surtout. Ca en vaut la peine non ??? 

Claude Thayse 25/02/2009 15:28


Euh.. "jusqu'à preuve du contraire" et jusque maintenant, oui... peut-être... Si vous le dites.
Nous verrons bien en juin !


Thierry 18/02/2009 10:13

Bonjour Mr Thayse...N'étant qu'un citoyen lambda, je n'ai pas toujours le recul nécessaire et les connaissances géo-socio-politico-économico pour cerner et comprendre certaines situations et/ou d'autres déclarations. Mais depuis le 7 nov 2007, j'ai (enfin) ouvert les yeux. Le plus navrant pour moi sont les "gesticulations" et l'hypocrisie des politiques Fr... Chaque jour apporte son lot de lèchâge de bottes, de mains tendues à "l'ennemi", de contradictions, de paroles de soumissions...etc.. etc... Vous connaissez tout cela mieux que moi...Mais ma coupe est pleine depuis longtemps... A moins d'un revirement de dernière minute de nos partis "habituels", à moins d'une sortie du bois d'un ténor de la société politique et/ou civile Fr, je n'ai plus à hésiter et le RWF recevra ma voix lors des prochaines élections... Je suis vraiment outré par le comportement de nos élus qui n'ont ni vision et donc ni projets pour notre région (et avec BXL si elle le désire)... Le pon-pon, c'est cette main tendue à un aernout qui ne se cache même pas pour insulter les chômeurs Wallons... Une gifle de Fr au Fr que je suis...Bonne francophonie à vous...

Claude Thayse 18/02/2009 10:28


Il n'y a pas de citoyen lambda ! Chacun de nous doit et peut utiliser les moyens à sa disposition pour faire évoluer le monde.
Et oui... Bienvenue dans le monde réel dans lequel le militants de longue date dénoncent les vérités impossibles (pour reprendre les termes de François Perin lors de sa démission du Sénat).
Vous êtes libre de votre choix électoral, bien sûr. L'essentiel est qu'un maximum de citoyens se rendent compte du piège dans lequel ils sont tombés depuis 1830 sans pour celà faire un choix
extrémiste...
Pour ma part, j'attendrai de lire les programmes qui seront proposés lors de la campagne électorale qui va commencer. Vous aurez compris, si vous me lisez régulièrement, que je ne suis pas partisan
du chaos. Je ne partage donc pas le radicalisme de la direction actuelle du RWF.


Francois Collette 17/02/2009 20:48

Le sierur De Decker a justifié sa première place au micro de la RTBF en déclarant qu'il ne sied pas au président du Sénat d'être en troisième place sur la liste. Rien que ça. Quant à Reynders,, il ne se grandit pas en faisant des ronds de jambe à Aernoudt pour des raisons exclusivement stratégiques auxquelles il est un des seuls à croire.

Claude Thayse 18/02/2009 08:28


Tout ça montre bien le désarroi de nos "élites"...
Typique d'une fin de régime.


« Le courage. C'est de refuser la loi du mensonge triomphant, de chercher la vérité et de la dire »  (Jean Jaurès)
*
« (…) il n'existe aucun accommodement durable entre ceux qui cherchent, pèsent, dissèquent, et s'honorent d'être capables de penser demain autrement qu'aujourd'hui et ceux qui croient ou affirment de croire et obligent sous peine de mort leurs semblables a en faire autant. » (Marguerite Yourcenar)
*

« Ce qui nous intéresse ce n'est pas la prise de pouvoir mais la prise de conscience. » (Armand Gatti)

Les textes publiés ici sont évidemment libres de droits et peuvent être reproduits ou diffusés, en partie ou en entier... sans modération à condition d’en citer la source.

Recherche

Réunioniste

Pour la réunion à la France Mon action se base sur les Valeurs républicaines,
les déclarations des Droits de l'Homme et du Citoyen
1789 & 1793

La République indivisible, laïque, démocratique et sociale

Dans Le Rétro...

Pour y réfléchir

Vidéos

- Participation à Controverses (RTL) sur BHV…
- Message improvisé pour les législatives de 2007
- Interview sur TV-Com
- Chirac, une certaine idée de la France
- Mes pubs préférées sur le rugby
- Gendebien, un avis...
- L'identité wallonne est-elle incompatible avec l'identité française ?
- Religions, Neutralité ou laïcité de l'Etat
- "Bye bye Belgium"
- "Enregistrement, Evaluation et Autorisation des substances CHimiques" : Qu'en penser ?
- Attention à la publicité !
- Le Club du Net : Karl Zero et Dupont-Aignan
- Magnifique leçon de civisme d'Elisabeth Badinter.
- François Mitterrand

Textes

- Le vrai visage des Français
- Bicentenaire de la réunion de Mulhouse à la République
- La loi d'unanimité et de contagion
- L'heure décisive approche pour les Bruxellois
- Appel à la France, à tous les francophones :  pour une action mondiale pour le français et la Francophonie
- Les réformes des régimes de retraites - Comparons la Belgique et la France
- Un peu de tout... mais des infos utiles
- Du 24/10/62 au 24/10/63, pour comprendre les dessous d'une évolution institutionnelle (CRISP)
- Une histoire de la Wallonie (Institut Jules Destrée)
- Les pouvoirs en Wallonie et environs, mode d'emploi (Crisp)
- Wallons et Bruxellois francophones, pour en finir avec le syndrome de Stockholm !
- ISF - Impôt de solidarité sur la fortune, de quoi s’agit-il ?
 
- Aux origines de la frontière linguistique 
-
La Wallonie sauvera-t-elle l'Europe ? 

Autres sujets ?


Merci à
FreeFind !

Sur Le Feu...