Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 janvier 2009 5 23 /01 /janvier /2009 10:21

Vous connaissez la blague : "sur trois Flamands, croisés dans la rue à Bruxelles, le premier est échevin, le second est ministre et le troisième est électeur du Vlaams Belang"... 

Un de ces Flamand, bruxellois, ministre et socialiste, Pascal Smet, a développé mercredi soir son point de vue sur l'élargissement de la Région bruxelloise (bilingue, ou plutôt trilingue comme il la souhaite). Il n'y serait pas opposé, à condition de pouvoir également - dans un but de "solidarité sociale et de solidarité économique" - absorber des communes du Brabant wallon réputées riches telles que Lasnes et Waterloo... Ajoutant que les élections régionales qui arrivent sont peut-être la dernière occasion de réaliser ce projet... 

 "Vers l'Avenir" note que cette proposition n'est pas appréciée par le parti de ce ministre, mais curieusement ajoute qu'en Brabant wallon, "c'est pire"... Pourquoi "pire" ? Curieux choix !

Si fort logiquement (et en partie pour ça...), ceux qui seront tête de liste aux prochaines élections comme Kubla (qu'en pense son ami Maingain qui propose la même chose que Smet ?) ou Antoine rejettent cette proposition avec mépris, sans vraie surprise, Marcel Cheron (celui qui a dit un jour qu'il n'aimait pas les Wallons mais... qu'il travaillait pour eux... C'est-y pas beau ça ?) ne ferme pas la porte. Précisant : "à moins que le parti de Monsieur Smet ne soit prêt à envisager l'élargissement de Bruxelles, ce serait un premier bon pas". Confirmant par là qu'il est prêt à utiliser les habitants du Brabant wallon comme une vulgaire monnaie d'échange... Il a commencé sa carrière à "Solidarité et Participation", deux mots dont il ne semble pas avoir retenu grand chose. Soyons sur nos gardes !
 
L'intégrité wallonne du Brabant wallon ne se dicute pas. Point !

Partager cet article

Repost 0
Published by Claude Thayse - dans Coup de gueule
commenter cet article

commentaires

Stéphane Dohet 25/01/2009 12:52

Même si ce n'est que de la provocation, il faut à chaque fois s'opposer à cela. Non, le Brabant wallon n'est ni bruxellois ni flamand. Non, la Wallonie n'est pas à vendre, pas même par morceaux. Non, nous ne cèderons aucune commune, qu'elle soit riche ou pauvre, parce que la solidarité signifie quelque chose pour les Wallons. Et en ce qui concerne l'élargissement de Bruxelles aux communes de la périphérie, seul un référendum démontrera la réelle volonté de ces populations à changer de Région.

Claude Thayse 25/01/2009 21:24


Evidemment !


didier 23/01/2009 14:17

C'est assez fort. En somme, certains Bruxellois souhaitent donc échanger à leur profit le territoire des uns contre le territoire des autres.Or l'élargissement de Bruxelles n'est pas une fin en soi pour les francophones, mais bien la seule contrepartie valable à la scission de BHV. Pas besoin de monnaie d'échange supplémentaire, a fortiori le sort de populations unilingues wallonnes qui ne sont pas concernés par la problématique BHV.Ceci dit, si on devait élargir Bruxelles à Lasne et Waterloo, on engloberait toutes les communes les séparant de Bruxelles: Overijse, Beersel, ... aucune chance. Pascal Smet fait de la provocation. Comme Maingain. Ni plus ni moins.La seule logique juste voudrait que l'on DEMANDE L'AVIS DES HABITANTS DES COMMUNES concernées. Mais là, on rêve... ça n'effleure même pas les esprits.

Claude Thayse 24/01/2009 10:48


Pour mémoire, nous ne sommes pas dans un Etat où on consulte les populations...

En 1963, les Fourons ont été arrachés à la Wallonie et transférés à la Flandre
- contre la volonté manifeste de l’écrasante majorité des habitants de Fourons : lors de deux consultations populaires quelque 65% de la population fouronnaise – 2 Fouronnais sur 3 – avaient émis
le vœu de rester en Wallonie.
- en bafouant la volonté manifeste des parlementaires wallons, dont l’écrasante majorité – 65 % des députés wallons et près de 90 % des sénateurs wallons – a voté contre le transfert. Les
Flamands détenaient la majorité absolue au Parlement belge, et il leur suffisait donc de voter massivement en faveur du transfert pour le réaliser, puisque cela pouvait encore se faire à la
majorité simple à l'époque.



« Le courage. C'est de refuser la loi du mensonge triomphant, de chercher la vérité et de la dire »  (Jean Jaurès)
*
« (…) il n'existe aucun accommodement durable entre ceux qui cherchent, pèsent, dissèquent, et s'honorent d'être capables de penser demain autrement qu'aujourd'hui et ceux qui croient ou affirment de croire et obligent sous peine de mort leurs semblables a en faire autant. » (Marguerite Yourcenar)
*

« Ce qui nous intéresse ce n'est pas la prise de pouvoir mais la prise de conscience. » (Armand Gatti)

Les textes publiés ici sont évidemment libres de droits et peuvent être reproduits ou diffusés, en partie ou en entier... sans modération à condition d’en citer la source.

Recherche

Réunioniste

Pour la réunion à la France Mon action se base sur les Valeurs républicaines,
les déclarations des Droits de l'Homme et du Citoyen
1789 & 1793

La République indivisible, laïque, démocratique et sociale

Dans Le Rétro...

Pour y réfléchir

Vidéos

- Participation à Controverses (RTL) sur BHV…
- Message improvisé pour les législatives de 2007
- Interview sur TV-Com
- Chirac, une certaine idée de la France
- Mes pubs préférées sur le rugby
- Gendebien, un avis...
- L'identité wallonne est-elle incompatible avec l'identité française ?
- Religions, Neutralité ou laïcité de l'Etat
- "Bye bye Belgium"
- "Enregistrement, Evaluation et Autorisation des substances CHimiques" : Qu'en penser ?
- Attention à la publicité !
- Le Club du Net : Karl Zero et Dupont-Aignan
- Magnifique leçon de civisme d'Elisabeth Badinter.
- François Mitterrand

Textes

- Le vrai visage des Français
- Bicentenaire de la réunion de Mulhouse à la République
- La loi d'unanimité et de contagion
- L'heure décisive approche pour les Bruxellois
- Appel à la France, à tous les francophones :  pour une action mondiale pour le français et la Francophonie
- Les réformes des régimes de retraites - Comparons la Belgique et la France
- Un peu de tout... mais des infos utiles
- Du 24/10/62 au 24/10/63, pour comprendre les dessous d'une évolution institutionnelle (CRISP)
- Une histoire de la Wallonie (Institut Jules Destrée)
- Les pouvoirs en Wallonie et environs, mode d'emploi (Crisp)
- Wallons et Bruxellois francophones, pour en finir avec le syndrome de Stockholm !
- ISF - Impôt de solidarité sur la fortune, de quoi s’agit-il ?
 
- Aux origines de la frontière linguistique 
-
La Wallonie sauvera-t-elle l'Europe ? 

Autres sujets ?


Merci à
FreeFind !

Sur Le Feu...