Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 juillet 2008 6 19 /07 /juillet /2008 08:46

Excellent rappel des propos de Claude de Groulard sur le blog "Liège-France" à propos de notre identité.
Je ne peux que vous inviter
à le lire.
J'aime beaucoup la phrase : "
Notre identité substantive devient adjective par défaut de substance..."
Partageant sa conclusion, à force d'accepter de se dire "francophone", "par le peu d'empressement à s'assumer, le peuple wallon éternise la Belgique"...


Notez que je déteste tout autant l'usage du terme "Hexagone" qui n'est qu'une des façons de ne pas prononcer le nom de "France" !

Partager cet article

Repost 0
Published by Claude Thayse - dans Coup de coeur
commenter cet article

commentaires

francolâtre 19/07/2008 16:08

J'ai du mal à vous suivre sur terrain. Comment pourrait par exemple se définir un Bruxellois rattachiste de père bruxellois de lointaine origine flamande et de mère wallonne? Bruxellois tout court? Ce serait faire fi de la solidarité culturelle avec les Wallons. Alors francophone, ma foi, c'est encore l'élément le plus objectif.Dans un autre ordre d'idées, je ne peux que conseiller la lecture du "Napoleon" de Max Gallo. On y trouve des choses très intéressantes Ainsi, en 1809, après la bataille de Wagram, Napoleon approuve le tsar Alexandre qui refuse l'autonomie de la Pologne. "Moi même, explique Napoléon, je serais prêt à sacrifier dix armées et exposer ma propre vie à leur tête  si on voulait m'enlever la Belgique!"  

Claude Thayse 19/07/2008 17:18


Mais, de Bruxellois francophone, tout simplement.
Et Napoléon a tenu parole !


Le 24 pluviôse an 9, une députation du Corps législatif est allée féliciter les Consuls au sujet de la conclusion du traité de paix de
Lunéville.


On lit dans le Journal de Paris : 


“Les Belges qui sont membres du corps législatif, ont parlé ensuite et se sont félicités d’appartenir
définitivement à la république française.


Le premier consul leur a fait une réponse terminée par cette phrase : “Dans la guerre qui a suivi le traité
de Campo-Formio, les armées ont éprouvé quelques revers ; mais quand même l’ennemi aurait eu son quartier-général au faubourg Saint-Antoine, le peuple français n’eût jamais cédé ses droits, ni
renoncé à la réunion de la Belgique.” 


 


Le Moniteur a donné une version plus complète de la réponse du Premier Consul :


“Il n’était plus au pouvoir du Gouvernement de transiger pour les neuf départements qui formaient autrefois
la Belgique, puisque, depuis leur réunion, ils font partie intégrante du territoire français. Il est cependant vrai de dire que le droit public, tel qu’il était à cette époque reconnu en Europe,
a pu autoriser des individus, qui voyaient dans S.M. l’Empereur leur légitime souverain, à ne pas se reconnaître comme Français.


Mais, depuis le traité de Campo-Formio, tout habitant de la Belgique qui a continué à reconnaître l’Empereur
pour son souverain et est resté à son service a par cela seul trahi son devoir et sa patrie. Depuis ce traité, les Belges étaient donc Français, comme le sont les Normands, les Languedociens, les
Bourguignons.


Dans la guerre qui a suivi ce traité, les armées ont éprouvé quelques revers ; mais quand même l’ennemi
aurait eu son quartier-général au faubourg Saint-Antoine, le peuple français n’eût jamais cédé ses droits, ni renoncé à la réunion de la Belgique.”



« Le courage. C'est de refuser la loi du mensonge triomphant, de chercher la vérité et de la dire »  (Jean Jaurès)
*
« (…) il n'existe aucun accommodement durable entre ceux qui cherchent, pèsent, dissèquent, et s'honorent d'être capables de penser demain autrement qu'aujourd'hui et ceux qui croient ou affirment de croire et obligent sous peine de mort leurs semblables a en faire autant. » (Marguerite Yourcenar)
*

« Ce qui nous intéresse ce n'est pas la prise de pouvoir mais la prise de conscience. » (Armand Gatti)

Les textes publiés ici sont évidemment libres de droits et peuvent être reproduits ou diffusés, en partie ou en entier... sans modération à condition d’en citer la source.

Recherche

Réunioniste

Pour la réunion à la France Mon action se base sur les Valeurs républicaines,
les déclarations des Droits de l'Homme et du Citoyen
1789 & 1793

La République indivisible, laïque, démocratique et sociale

Dans Le Rétro...

Pour y réfléchir

Vidéos

- Participation à Controverses (RTL) sur BHV…
- Message improvisé pour les législatives de 2007
- Interview sur TV-Com
- Chirac, une certaine idée de la France
- Mes pubs préférées sur le rugby
- Gendebien, un avis...
- L'identité wallonne est-elle incompatible avec l'identité française ?
- Religions, Neutralité ou laïcité de l'Etat
- "Bye bye Belgium"
- "Enregistrement, Evaluation et Autorisation des substances CHimiques" : Qu'en penser ?
- Attention à la publicité !
- Le Club du Net : Karl Zero et Dupont-Aignan
- Magnifique leçon de civisme d'Elisabeth Badinter.
- François Mitterrand

Textes

- Le vrai visage des Français
- Bicentenaire de la réunion de Mulhouse à la République
- La loi d'unanimité et de contagion
- L'heure décisive approche pour les Bruxellois
- Appel à la France, à tous les francophones :  pour une action mondiale pour le français et la Francophonie
- Les réformes des régimes de retraites - Comparons la Belgique et la France
- Un peu de tout... mais des infos utiles
- Du 24/10/62 au 24/10/63, pour comprendre les dessous d'une évolution institutionnelle (CRISP)
- Une histoire de la Wallonie (Institut Jules Destrée)
- Les pouvoirs en Wallonie et environs, mode d'emploi (Crisp)
- Wallons et Bruxellois francophones, pour en finir avec le syndrome de Stockholm !
- ISF - Impôt de solidarité sur la fortune, de quoi s’agit-il ?
 
- Aux origines de la frontière linguistique 
-
La Wallonie sauvera-t-elle l'Europe ? 

Autres sujets ?


Merci à
FreeFind !

Sur Le Feu...