Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 juillet 2008 2 15 /07 /juillet /2008 21:24

Il y a quelques années, François Perin a dit qu’un jour, on constaterait l’impossibilité de former un gouvernement tellement les positions des deux communautés seront inconciliables. Nous en sommes proches.

Le fait nouveau, c’est l’irruption du fait régional dans le débat. Que ce soit dans le communiqué de Leterme que dans la consultation des présidents de région par le roi. L’Etat fédéral est dépassé dans les faits.

Rien d’étonnant donc à la proposition de démission d’Yves Leterme. Il poursuit ainsi l’objectif du mouvement flamand avec d’autres moyens. La preuve ? Un sondage en passant… celui de la "Gazet van Antwerpen" de ce 15 juillet.

Qui est responsable de la crise ?
Le cartel CD&V/N-VA : 11.77%
Les francophones : 77.59%
Leterme : 6.25%
Autres : 4.39%

Le cartel a-t-il eu raison de rester ferme sur ses positions ?
Ja : 83.25%
Nee : 16.75%

Doit-il y a voir de nouvelles élections ?
oui : 59.90 %
non: 40.10%

La Flandre doit-elle devenir indépendante maintenant ?
oui : 60.41%
non : 39.59%

Edifiant, non ?
Et pendant ce temps là, nos politiques « francophones » continuent à essayer de rassurer le « bon peuple ». Pour eux, tout ça n’est que l’effet d’une banale rivalité de personnes entre Leterme et Peeters… Le climat des négociations n’était-il pas « serein et constructif » ? Le seul à qui je donnerais raison, c’est à Marcel Cheron (Ecolo) qui a dit (mais sans le faire exprès) qu’il est temps de prendre des vacances… J’ajouterais de très longues vacances !

Heureusement, tout le monde n’est pas dupe et certains prennent leurs responsabilités. J’étais en France au moment de la publication de la « note confidentielle » adressée aux membres «
d’Énergie réformatrice » par Daniel Ducarme sur la Belgique française. Option qu’il avait déjà défendue en décembre de l’an dernier et que j’avais évoquée en parlant de l’ingénierie institutionnelle française qui n’a rien à envier à celle que nous connaissons, puisque elle au moins, elle fonctionne ! Certes, et c’est toute la différence avec certains rattachistes romantiques, Ducarme a compris que tout est à négocier selon les intérêts mutuels, les nôtres et ceux de la France. C’est ce que nous disons sur « Debout la Wallonie ! ». J’avais critiqué sa sortie en décembre, mais je lui dois reconnaître maintenant une efficacité certaine. Ce projet de « loi organique » composée de 132 articles constitutifs d’un « statut d’autonomie de la Belgique française », entendue comme une « collectivité territoriale autonome au sein de la République » rédigé avec un groupe de juristes, belges et français tient la route. Lisez-là !

Il reste maintenant à se demander comment Ducarme fera passer ses idées au sein d’un parti qui comporte des « belgicains rabiques» à la Fourneaux ou à la Charles Michel ?

Partager cet article

Repost 0
Published by Claude Thayse - dans Actualité
commenter cet article

commentaires

Pierre 17/07/2008 22:36

Glané par hasard....Monsieur Paul-Marie Couteaux, député français au Parlement européen, vient d'envoyer à la presse le communiqué ci-après. Tandis que la Belgique est plongée depuis un an dans une crise si évidemment inextricable qu'elle annonce, pour bien des observateurs, son probable effondrement comme Etat fédéral et sa séparation en deux ou trois entités indéfinissables, je m'étonne du complet silence des autorités françaises. Seraient-elles secrètement désireuses de voir une Belgique éclatée devenir le symbole de la dissolution des Etats composant l'Union européenne et s'insérant dans ce que ses thuriféraires nomment "l'Europe des régions" ? Le gouvernement français ne saurait rester plus longtemps indifférent aux nombreuses marques de sympathie des francophones du Nord(1) envers la France, patrie qui fut longtemps la leur, et vers laquelle beaucoup se tournent aujourd'hui. Faut-il rappeler que Clovis, fondateur du premier royaume de France, est né à Tournai, que le statut de 1830 a été imposé contre le sentiment des belges, que le 14 juillet vient d'être célébré avec ferveur à Liège ? Comment ne pas donner un signe d'intérêt à ces parlementares wallons qui ont récemment présenté une "loi organique portant statut d'une Belgique française"(2) qui serait intégrée comme collectivité territoriale autonome dans la République ? Comment ne pas prendre en compte la croissance si rapide des francopones qui, selon plusieurs sondages des derniers jours, souhaitent un tel statut - de 10% il y a un an, à 30% actuellement ? Les francophones belges sont libres de décider, mais la France se doit de donner un signal fraternel. Il est simple et aisé : il suffit qu'une voix officielle rappelle l'article 88 de notre Constitution disposant que "La République peut conclure des accords avec des Etats qui désirent s'associer à elle". Ce texte, déjà metionné par le général de Gaulle en 1967 après une entrevue avec des représentants "rattachistes", permettrait de conclure un contrat d'association avec la Wallonie, dans le cadre d'une France des régions bien plus souhaitable que "l'Europe des régions", synonyme de son absorption dans la moulinette euro-atlantique. Ce signe serait donc souhaitable, à la fois pour l'Europe et pour la France; il l'est par dessus tout pour répondre à la désespérance belge. Contact :01 40 63 40 20 / 06 81 41 89 12. (1) Vus de Paris, les Wallons se situent au Nord; il serait plus exact de dire : au Nord-Est. (2) Il s'agit du projet présenté par M. Daniel Ducarme, ancien président du MR, président "d'Energie réformatrice".

Claude Thayse 18/07/2008 09:13


Merci !

Je l'avais reçu. Et il est également en ligne sur le blog "Liège-France".


Maxou 17/07/2008 11:49

Des blogs français commencent à bien relayer tout ça !Regardez ici ce que j'ai lu : http://www.levraidebat.com/article-21298365.htmlça semble prendre !

Claude Thayse 17/07/2008 18:23


Super !


didier 16/07/2008 08:44

Cher Claude,A mon avis la démarche de Daniel Ducarme est une initiative personnelle (ou de quelques uns au MR) qui n'est peut-être par encouragée activement par les dirigeants du MR, mais qui est très certainement suivie de près par ces derniers, et qui en tout cas n'a été critiquée par personne lorsqu'elle a percé dans la presse... ni par le MR ni par le PS, ni même par le CDH ou Ecolo.Ballon d'essai? Atout de dernière minute?Personnellement ça me rassure de voir que ce genre de réflexions poussées existent dans les états-majors des partis. Que ce soit pour la France ou autre chose, la réflexion est là, en coulisses. Et c'est très bien.On peut aussi être certain que l'UMP suit l'affaire de près.La qualité de la réflexion et la caractère très abouti du papier démontre que ce travail dure depuis un certain temps déjà, et que des juristes français de qualité sont impliqués.Je remarque aussi que le front francophone belge est aujourd'hui une réalité, et que même si la communication se concentre toujours sur les électeurs ("rassurer, priorité au-socio économique" etc), le message officiel (cf Di Rupo hier soir en présence de Durant, Milquet et Reynders à la RTBF) est "nous avons fait preuve d'ouverture en acceptant le principe de la réforme de l'état, nous sommes prêts à décentraliser l'état à l'extrème, mais nous avons 2 lignes rouges que nous ne franchirons jamais:- toute réforme ne doit pas faire perdre 1 centime au moindre wallon- aucun droit des francophones où qu'ils soient ne peut leur être retiré sans compensation.Et ils ne démordent pas d'élargir Bruxelles...Leterme a choisi son cartel et sa crédibilité flamande à son gouvernement. Les francophones semblent, eux, ne pas sacrifier l'essentiel. Il faut leur reconnaître.

Claude Thayse 16/07/2008 09:56


Ils savent qu'ils ont tout à perdre. A commencer par leur crédibilité. Il est plus facile de resrer sur place quand on est dos au mur.


Juan LOPEZ 16/07/2008 08:26

Bonjour Claude, bonjour à tous les lecteurs !Je te fais part ici de ma stupéfaction quant à ton appréciation de la "note" de D. Ducarme. Selon moi, elle ne tient pas la route.La France et les valeurs de la République ne sont pas un buffet garni où pourraient se servir à leur convenance quelques aventuriers politiques en mal de reconnaissance électorale.Le nombre de députés (123 !) ne te paraît-il pas excessif ?Si je ne m'abuse, la France toute entière en compte 588 pour 64 millions de citoyens.Un roi et un président (et un premier ministre !) peuvent-ils vraiment cohabiter sereinement ?Avoir passé autant de temps - entouré de juristes experts en cette matière - pour rédiger une telle "note" ne relève en aucun cas de l'exploit. On sent trop bien à quel point l'auteur tient avant tout à protéger ses intérêts ainsi que ceux de son fiston.Par ailleurs, il revient justement à l'assemblée constituante - et non point à un obscur groupe de "spécialistes" n'ayant aucune légitimité représentative - de rédiger un tel document.La population francophone de ce "pays" a été prise en otage durant des décennies par le système particratique belge. Il s'agit maintenant de lui rendre sa voix au travers d'une véritable consultation populaire - après avoir été dûment formée et informée - et non point de lui imposer un texte étranger à ses intérêts.Ce monsieur a fait partie d'une élite politicienne ayant largement profité des "bienfaits" du système particratique belge.J'estime, sans vouloir jeter définitivement sur lui l'anathème, que toute proposition de sa part doit faire l'objet de la plus grande circonspection de la part de tous les républicains, et singulièrement de toi et des autres responsables de courants rattachistes.
 
Bien à toi,
 
 
Juan,
Liège.

Claude Thayse 16/07/2008 09:54


C'est évidemment un texte destiné à alimenter la réflexion. C'est comme ça qu'il faut le prendre. Comme tout projet de ce type, il sera amendé. Quand une assemblée représentative de la Wallonie
demandera un processus de réunion, il faudra bien négicier à partir de textes. Textes préparés par des "experts" pour répondre aux critères juridiques.
Ne soyons pas naïfs, c'est toujours le cas partout. Les politiques se basent sur ces textes pour trancher.
Il est évident - c'est logique et prévu - qu'il y aura une négociation préalable entre la France et les Représentants légitimes de la Wallonie. Négociation sanctionnée par un double referendum
précédé par une large information.
Le roi ? Et alors ? Sur Wallis et Futuna, il y a bien trois rois qui sont soumis aux règles de la République.
Je trouve la proposition intéressante en ce sens qu'elle prépare les esprits à la réunion et sort des propos catégoriques qui font peur en présentant la réunion comme une annexion.
Je n'ai jamais dit autre chose. Il y aura négociation dans le respect mutuel. Il suffit de voir c" qui s'est passé depuis deux siècles, la politique française n'a jamais varié.

Je maintien que la proposition Ducarme est un pas dans le bon sens.


Renaud Lachamp 16/07/2008 01:18

J'ai moi même toujours été en phase avec l'idée lancée par Ducarme au mois de décembre dernier . il vient de la charpenter adroitement à traversce teste à caractère institutionnel . A la différence de l'estimable PHB , qui me semble être un détestable stratège politique ( quelque soit " le temps qu'il fait " , il passe son temps à agiter son drapeau Français ) , Daniel Ducarme est un homme de caractère qui sait parler.  Reste à savoir s'il a encore quelque influence au sein du MR , mais sa construction est celle de l'avenir. Du coup , on entend plus parler Maingain qui se concentre un peu trop au quotidien sur les 6 communes . Mais je suis certain que celui ci sortira du bois quand il le faudra ( le gros Gosuinet une partie de son électorat, ce n'est pas de la tarte ) .

Claude Thayse 16/07/2008 09:41


Je partage votre point de vue sur Ducarme, c'est un vieux renard de la politique. Il est très habile à sentir d'où vient le vent. Maingain, c'est autre chose, il est prisonnier de son électorat et
je n'apprécie pas du tout ses véléités d'annexion du Brabant wallon.

Enfin, je suis surpris de vous lire encore, n'avez vous pas déclaré sur un forum bruxellois que je ne suis qu'un "empoté, coincé du Bistounet, pas clair et sévèrement embrumé" ?


« Le courage. C'est de refuser la loi du mensonge triomphant, de chercher la vérité et de la dire »  (Jean Jaurès)
*
« (…) il n'existe aucun accommodement durable entre ceux qui cherchent, pèsent, dissèquent, et s'honorent d'être capables de penser demain autrement qu'aujourd'hui et ceux qui croient ou affirment de croire et obligent sous peine de mort leurs semblables a en faire autant. » (Marguerite Yourcenar)
*

« Ce qui nous intéresse ce n'est pas la prise de pouvoir mais la prise de conscience. » (Armand Gatti)

Les textes publiés ici sont évidemment libres de droits et peuvent être reproduits ou diffusés, en partie ou en entier... sans modération à condition d’en citer la source.

Recherche

Réunioniste

Pour la réunion à la France Mon action se base sur les Valeurs républicaines,
les déclarations des Droits de l'Homme et du Citoyen
1789 & 1793

La République indivisible, laïque, démocratique et sociale

Dans Le Rétro...

Pour y réfléchir

Vidéos

- Participation à Controverses (RTL) sur BHV…
- Message improvisé pour les législatives de 2007
- Interview sur TV-Com
- Chirac, une certaine idée de la France
- Mes pubs préférées sur le rugby
- Gendebien, un avis...
- L'identité wallonne est-elle incompatible avec l'identité française ?
- Religions, Neutralité ou laïcité de l'Etat
- "Bye bye Belgium"
- "Enregistrement, Evaluation et Autorisation des substances CHimiques" : Qu'en penser ?
- Attention à la publicité !
- Le Club du Net : Karl Zero et Dupont-Aignan
- Magnifique leçon de civisme d'Elisabeth Badinter.
- François Mitterrand

Textes

- Le vrai visage des Français
- Bicentenaire de la réunion de Mulhouse à la République
- La loi d'unanimité et de contagion
- L'heure décisive approche pour les Bruxellois
- Appel à la France, à tous les francophones :  pour une action mondiale pour le français et la Francophonie
- Les réformes des régimes de retraites - Comparons la Belgique et la France
- Un peu de tout... mais des infos utiles
- Du 24/10/62 au 24/10/63, pour comprendre les dessous d'une évolution institutionnelle (CRISP)
- Une histoire de la Wallonie (Institut Jules Destrée)
- Les pouvoirs en Wallonie et environs, mode d'emploi (Crisp)
- Wallons et Bruxellois francophones, pour en finir avec le syndrome de Stockholm !
- ISF - Impôt de solidarité sur la fortune, de quoi s’agit-il ?
 
- Aux origines de la frontière linguistique 
-
La Wallonie sauvera-t-elle l'Europe ? 

Autres sujets ?


Merci à
FreeFind !

Sur Le Feu...