Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 juin 2008 4 19 /06 /juin /2008 19:01

Ce vendredi, a lieu à Liège une réunion préparatoire pour ces Etats-Généraux.
On y entendra des politologues, des professeurs d'université, des écrivains, des hommes politiques
(*), des syndicalistes...
Tous les signataires du Manifeste sont invités à cette réunion, qui se tiendra dans la salle académique de l'Université, le 20 juin, de 19h à 22h30.
Venez débattre de l'avenir de la Wallonie et forcer son destin !

Mise à jour : Résumé des intervention

(*) Tout en gardant en mémoire cette phrase de Napoléon :  « Les grands orateurs qui dominent les assemblées par l’éclat de leurs paroles sont, en général, les hommes politiques les plus médiocres ; leur force est dans le vague, la pratique les tue… »

Partager cet article

Repost 0
Published by Claude Thayse - dans Actualité
commenter cet article

commentaires

Vincent 23/06/2008 18:06

La réunion du mouvement wallon à Namur en février dont vous aviez parlé sur ce blog. Vous aviez même ensuite consacré un article sur votre déception quant à la qualité de cette réunion.

Claude Thayse 23/06/2008 18:19


D'accord ! C'était évidemment différent.
Les objectifs n'étant pas les mêmes.


Vincent 22/06/2008 17:54

Combien de personnes se sont déplacées ce vendredi à Liège? Y avait-il des responsables politiques et économiques (si oui, lesquels?)? Cela s'est-il mieux passé que la réunion de Namur de février qui n'avait pas vraiment été un succès?

Claude Thayse 23/06/2008 08:45


J'ai ajouté le résumé de la soirée au billet.
De quelle réunion de Namur parlez-vous ?


Renaud Lachamp 21/06/2008 13:11


Mais
bien entendu que la solution Ducarme est la plus adroite qui soit, et vous
n'ignorez pas que Daniel Ducarme,  a le mérite d'être un homme
qui a son franc parler, alors que d'autres n'ont que des arrière pensée. Sa
vision des choses inclue Bruxelles, Monarchie ou pas .  Il n'y aura
pas de solution boiteuse sur un territoire aussi rétréci que celui du
Royaume. Il n'y aura pas de Wallonie quittant le navire tout seul ( sauf s'il
s'agit là d'une stratégie comportant deux étapes- je l’ai déjà évoquée en ces
lieux  ). Il naîtra un Etat
Francophone résiduel dont la cohérence sera assurée par l'existence d'un centre
et de multiPles périphéries – sur le modèle des Landers Allemands par exemple, et qui se
rapprochera de la France par étapes. Et je me fous de savoir quels sont les
sentiments actuels du Bruxellois moyen : l'unification territoriale se chargera
de lui apporter de facto une autre vision du territoire et de son
avenir ( au risque de me répéter, j’ai déjà affirmé que les frontières et autre
enclavements  demeurent des
symboles extrêmement importants dans l’imaginaire des peuples, contrairement à
ce que voudrait nous faire croire la Droite dite libérale, régionaliste ,
Fédérale et cie ) .
Evidemment
, j’ai conscience que dès qu’un Français, s’exprime on le taxe ‘’ d’impérialiste
culturel ‘’.
Je
conseille par ailleurs aux lecteurs de ce blog de consulter deux ouvrages (‘’
Vive La Belgique ? ‘’ de Rillaerts et ’’ La Flandre aux Flamands ‘’
de  Stéphany chez Racine )
Evidemment
ces deux là ont AU MEME MOMENT une vision complètement différente de la
présence Francaise de 1792
à 1815 ).
 Cela
vous étonne il …….moi pas vraiment. 

Claude Thayse 21/06/2008 23:44


ben... non.


Yaya 21/06/2008 11:26

Je répondrai à monsieur Francolâtre, pour peu que Monsieur Thayse m'approuve, que notre combat ici n'est pas de créer un pays d'outre quièvrain (tel le POM - pays d'outre mer - que constitue la polynésie française ou encore, la nouvelle calédonie). Notre but et notre droit légitime, en tant que sujet d'une démocratie, (l'est-elle encore réellement quand on ne peut avoir de temps de paroles dans les médias ? lorsque des maires démocratiquement élus sont traîtés en criminels ?) est de pourvoir à un avenir meilleur pour d'abord les Wallons de ce pays mais, également si les Bruxellois francophones et/ou flamands le souhaitent, de garantir nos droits qu'ils soient juridiques, culturels ou socio-économiques. Maintenant, là où cela me pose problème, c'est lorsque beaucoup d'entre nous jurent par tous les saints que la Belgique reste éternelle et donc, pourrait constitué un second état monégasque au sein de la France avec une forte décentralisation. Autant des personnalités politiques wallonnes le disent (van cauwenberghe, happart, ... oui, je sais que je ne prend pas là de bons exemples), autant des bruxellois leur emboîtent le pas (pardonnez moi si je ne puis trouver quelqu'un(e)*) et tous affirment ceci : Bruxelles et la Wallonie ont chacunes leurs spécificités propres qui font qu'une Belgique française non seulement, n'est pas nécessaire mais, ne serait pas pensable dans la mesure du possible. La seule option claire et logique dans tout cela (bien que j'ai aimé mon pays en tant que royaliste fut un temps mais, un royaliste non de raison mais, de compassion car, je tiens à préciser que mes relans républicains sont apparus ou réapparus vers 15-16 ans) c'est un statut négocié de chaque région de la communauté française de Belgique au sein de la République Française. Ce statut serait aussi bien un statut particulier calqué sur les modèles corse ou alsacien ou encore, le droit à devenir une région à part entière dans la République.  Dès l'âge de 13 ans, j'ai compris que l'appareil d'état capotait du fait que la Flandre cherchait à s'ériger en Etat souverain selon le principe, je cite monsieur Jules Gheude, "un pays, une culture, une langue".C'est pourquoi, aujourd'hui et depuis maintenant avril 2007, j'ai rejoint les rangs des militants de la mouvance majoritaire du mouvement wallon : le Rassemblement Wallonie France. Et cela, pour avoir eu la malchance de ne pas avoir connu mon grand père (polonais de son état etrésistant au service de son pays d'accueil. Paix à son âme) , permettez moi de vous dire que, j'en suis très fier.C'est pourquoi plus que jamais nous devons prendre les devants et décider de notre avenir avant le jour fatidique. C'est pourquoi, je n'ai plus honte de dire en tant que Wallon (assimilé et français empêché par l'histoire) : Vive La Wallonie ! Vive La République ! Vive La France ! (Aaaah si De Gaulle avait pu nous faire le même coup qu'à Montréal à Liège et à Bruxelles). Bien à vousYaya

Claude Thayse 21/06/2008 11:41



Je tiens à dire que si l'objectif final est clair, les moyens d'y arriver sont multiples et il ne faut pas négliger l'option "Polynésie" proposée par Daniel Ducarme. C'est une proposition
intelligente, qui se tientet montre une excellente conaissance du système institutionnel français. 



Renaud Lachamp 21/06/2008 00:55

Voilà ce que je relève de choquant dans l'article : Aux sources du problème BHV : la Francisation ( sur Liège France ) 1) que Bruxelles et son agglomération étaient bien, comme le disent les Flamands, une terre historiquement flamande;


2) qu'à la fin du 19è siècle, un certain nombre de ces communes étaient peuplées d'une majorité écrasante de Flamands : 81,79% à Auderghem (dont M. Lucien Outers devint bourgmestre FDF dans les années '80), 97,16% à Woluwe-Saint-Pierre; 90,33% à Woluwe-Saint-Lambert ( dont le bourmestre actuel est M.Olivier Maingain, président du FDF et vice-président du MR); 81,26% à Uccle; 70, 51% à Watermael; 58,58% à Forest.
3) qu'il n'y a aucune comparaison possible entre la situation de la Wallonie, vieille terre de langue et de culture romane - dont les dialectes, autant que le français, sont issus du latin- ,et celle de l'agglomération de Bruxelles, terre de langue et de culture flamande, dont les dialectes sont d'origine germanique.------------------------------------------------------------------------mon commentaire : voilà une vision "ethniciste "de la situation  . En supposant que nous la validions et que nous donnions corps à ce régionalisme Historique , Bruxelles est autant peuplée de Brabançons ( un patois nééerlandophone ) que de Wallons importés ou de Flamand francisés . ------------------------------------------------------------------------- 4) que les Wallons sont chez eux en Wallonie, alors que les francophones bruxellois occupent, en quelque sorte, une terre conquise par la francisation .-------------------------------------------------------------------------L'Alsace et La Lorraine ( dans son ex partie germanique ) sont dés lorsdes terres Allemandes .....et le Pays Basque a été honteusement Francisé , de même que la Savoie, la Bretagne et tout le tuttim------------------------------------------------------------------------- 
5) que dès lors, les mentalités, les sensibilités, les réactions et les intérêts des uns et des autres sont nécessairement différents, un peu comme ce fut le cas pour les Français de France et les "Pieds-noirs" d'Algérie.-------------------------------------------------------------------------Admettons le , mais jusqu'à preuve du contraire, Les Français d'Algérie dont il convient de souligner que 20 % d'entre eux étaient d'origine Espagnole ou Israélite , naturalisés par le décret Crémieux en 1870 , n'ont pas éprouvé trop de difficultés à s'intégrer à la Métropole.------------------------------------------------------------------------ 
6) que ce qui est vrai pour les 19 communes de la Région bruxelloise l' est encore davantage pour les 6 communes "à facilités", où les "droits" des francophones sont encore plus discutables.------------------------------------------------------------------------Je serais curieux de connaître le pourcentage de Francophones dans les 6 communes à facIilté en 1963 , sachant que beaucoup de communes bilingues ont été marchandées et sacrifiées sur l'autel de la démocratie représentative.___________________________________________________________ 
7) que le combat des francophones de Bruxelles et surtout de sa périphérie, pour respectable qu'il soit, est profondément étranger aux problèmes des Wallons et en particulier des partisans de la réunion à la France, qui doivent axer tous leurs efforts sur leurs véritables objectifs, sans se laisser distraire - voire entraîner - par de vieux réflexes anti-flamands indignes de notre Cause.------------------------------------------------------------------------Ici intervient l'alliance objective de certains membres de Liége- France avec l'extrêmisme Flamand, tandis que 5 kilomètres nous séparent de Bruxelles . Bref, c'est lamentable et si je voulais vous répondre en utilisant des arguments du même calibre que les vôtres , je vous dirais que le Duché deLiége ( cette pastille ) a été sous influence Garmanique pendant des siècles et qu'il nous faut rendre Rijsel de toute urgence.Donc , je signe et je persiste : est Français celui qui le désire à travers une manifestation de Volonté sans équivoque et je dénie au Groupe Liège-France le droit de choisir les impétrants qui en sont dignes.° vous avez répondu à Zmoden il y a 2 jours.....* Mr Scheurs a répondu comme il convenait à cet article abscons. 
Source : La francisation des arrondissements de Bruxelles, Arlon et Verviers au cours d'un demi-siècle (1880-1930), par J.M. Remouchamps, ancien secrétaire général de l'Assemblée Wallonne, 2é édition, Bruxelles, 1937.


10 commentaires 


Claude Thayse 21/06/2008 11:45


Soit !
La suite de l'histoire nous montrera si les habitants francophones de la grande région bruxelloise (Région + périphérie) désirent devenir Français à travers une manuifestation de volonté sans
équivoque.
C'est à eux à faire ce choix.


« Le courage. C'est de refuser la loi du mensonge triomphant, de chercher la vérité et de la dire »  (Jean Jaurès)
*
« (…) il n'existe aucun accommodement durable entre ceux qui cherchent, pèsent, dissèquent, et s'honorent d'être capables de penser demain autrement qu'aujourd'hui et ceux qui croient ou affirment de croire et obligent sous peine de mort leurs semblables a en faire autant. » (Marguerite Yourcenar)
*

« Ce qui nous intéresse ce n'est pas la prise de pouvoir mais la prise de conscience. » (Armand Gatti)

Les textes publiés ici sont évidemment libres de droits et peuvent être reproduits ou diffusés, en partie ou en entier... sans modération à condition d’en citer la source.

Recherche

Réunioniste

Pour la réunion à la France Mon action se base sur les Valeurs républicaines,
les déclarations des Droits de l'Homme et du Citoyen
1789 & 1793

La République indivisible, laïque, démocratique et sociale

Dans Le Rétro...

Pour y réfléchir

Vidéos

- Participation à Controverses (RTL) sur BHV…
- Message improvisé pour les législatives de 2007
- Interview sur TV-Com
- Chirac, une certaine idée de la France
- Mes pubs préférées sur le rugby
- Gendebien, un avis...
- L'identité wallonne est-elle incompatible avec l'identité française ?
- Religions, Neutralité ou laïcité de l'Etat
- "Bye bye Belgium"
- "Enregistrement, Evaluation et Autorisation des substances CHimiques" : Qu'en penser ?
- Attention à la publicité !
- Le Club du Net : Karl Zero et Dupont-Aignan
- Magnifique leçon de civisme d'Elisabeth Badinter.
- François Mitterrand

Textes

- Le vrai visage des Français
- Bicentenaire de la réunion de Mulhouse à la République
- La loi d'unanimité et de contagion
- L'heure décisive approche pour les Bruxellois
- Appel à la France, à tous les francophones :  pour une action mondiale pour le français et la Francophonie
- Les réformes des régimes de retraites - Comparons la Belgique et la France
- Un peu de tout... mais des infos utiles
- Du 24/10/62 au 24/10/63, pour comprendre les dessous d'une évolution institutionnelle (CRISP)
- Une histoire de la Wallonie (Institut Jules Destrée)
- Les pouvoirs en Wallonie et environs, mode d'emploi (Crisp)
- Wallons et Bruxellois francophones, pour en finir avec le syndrome de Stockholm !
- ISF - Impôt de solidarité sur la fortune, de quoi s’agit-il ?
 
- Aux origines de la frontière linguistique 
-
La Wallonie sauvera-t-elle l'Europe ? 

Autres sujets ?


Merci à
FreeFind !

Sur Le Feu...