Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 mai 2008 2 27 /05 /mai /2008 12:01
On le sait, "les Belges" aiment à donner des leçons au monde entier. Des ministres aux journalistes, ils ne se privent pas de critiquer les comportements ou attitudes de dirigeants d'autres pays. Ceux qui suivent l'actualité au travers des différents organes de presse s'en rendent compte. Si les politiques français sont - vieille tradition - les premiers visés, peu de dirigeants y échappent. Il faut dire que les risques sont minimes, la Belgique ne compte pas dans le concert des nations.

Je ne vous parlerai donc pas de l'attitude et des propos de Karel De Gucht qui critique ouvertement la "mal-gouvernance" de pays étrangers. A tort ou à raison, peu importe ici. Ce qui est par contre intéressant à observer, c'est la logique qui est à l'œuvre.
Que se passe-t-il, en effet ?

"On" observe - à juste titre - le manque de cohérence du gouvernement Leterme-Reynders-Milquet-Onckelinx. "On"met en évidence les contradictions, les conflits de compétences. Les relations internationales en sont un bel exemple. Quelques faits récents :
- Leterme au Pérou annonçant unilatéralement la poursuite d'une certaine coopération sans en parler à son ministre responsable (en tous cas, c'est ce que ce dernier a prétendu...)
- De Gucht faisant la leçon aux Congolais sur le sujet du respect des Droits de l'Homme, alors qu'ici, ceux-ci ont été bafoués dans les Fourons où la Flandre, incapable de pratiquer l'épuration linguistique, a favorisé l'immigration (comme dans l'ancienne Yougoslavie...) d'une population hollandaise pour arriver à ses fins et obtenir une majorité néerlandophone.
 
Mais, ce manque d'unité de la politique étrangère n'est pas vraiment nouveau. Rappelons-nous le lâchage de la vignette autoroutière par la ministre président flamand lors d'une visite en Hollande il y a quelques années. Et je pourrais citer d'autres exemples. 

La politique du fait accompli - par les Flamands - est devenue un mode de fonctionnement normal. Sans reprendre leur vieux principe de négociation qui veut que "Ce qui est à moi est à moi, et ce qui est à vous est négociable", il faut reconnaître qu'il n'y a plus de cohérence en matière de politique étrangère, et donc, plus vraiment de... Belgique ! Ceux qui se disent ses représentants ne parlant plus d'une même voix.

Si on veut continuer à cohabiter comme le souhaitent certains, il faudra s'y habituer. On le sait, ce n'est pas mon choix.

C'est pourquoi, je me suis réjoui, contrairement à certains, de la décision du Président du Parlement wallon, José Happart, (loin d'être exempt de critiques par ailleurs, mais c'est un autre débat) d'avoir accepté une invitation à se rendre en Syrie (*)sans en référer au ministre fédéral des affaires étrangères.
Où est le problème ? Le régime politique syrien n'est pas très fréquentable ? Et alors ? Il n'est pas le seul !
Après tout, même si on feint de l'ignore, nous sommes dans un Etat fédéral (c'est écrit dans la Constitution). Un Etat fédéral est constitué d'Etats, même si on les a baptisé "Régions". Les Flamands l'ont déjà compris, chez-nous, ça tarde à venir (hélas !).
Je ne sais pas si c'est cette logique qui a consciemment présidé à l'acceptation de cette visite en Syrie, mais je trouve que le Président du Parlement wallon est donc parfaitement dans son droit. Les esprits chagrins qui y verraient d'autres raisons devraient penser à abandonner leur façon belgicaine d'appréhender le monde.

Alors les problèmes et les tensions liées à la cacophonie dans le domaine des relations extérieurs ne serait pas un problème communautaire selon certains ? Mon œil !

(*) Accompagné de son Directeur de Cabinet et d'un Conseiller-Expert. Ouf ! Il ne devrait pas y avoir fait trop de dégâts...

Partager cet article

Repost 0
Published by Claude Thayse - dans Réflexions
commenter cet article

commentaires

francolâtre 27/05/2008 15:03




A quand le rattachement de la Wallonie à la Bretagne?Bourgmestres: Guégan relève 5 manquements à la Charte de l'autonomie


BRUXELLES 27/05 (BELGA)



Michel Guégan, le rapporteur du Conseil de l'Europe sur la situation des trois bourgmestres non-nommés de la périphérie bruxelloise, a relevé dans ce dossier cinq "manquements" à la Charte européenne de l'autonomie locale, mardi à l'ouverture de la 15e session du Congrès des pouvoirs locaux et régionaux du Conseil de l'Europe, à Strasbourg.
Comme il l'avait déjà fait à l'issue de sa mission menée en Belgique les 13 et 14 mai derniers, M. Guégan a pointé du doigt le délai déraisonnable de l'absence de bourgmestre nommé dans ces trois communes, qui "entrave la bonne marche de la gestion de la commune".
Il a également stigmatisé l'obligation de parler le néerlandais au Conseil communal de ces communes à majorité francophone, au motif qu'elle ne serait pas "de nature à encourager la participation à la vie politique locale".
M. Guégan a par ailleurs souligné la "disproportion" existant à son estime entre les infractions reprochées aux bourgmestres et la sanction qui en découle, mais aussi la "tutelle forte" qu'exerce l'autorité régionale flamande sur ces communes et qui, à ses yeux, "frôle une ingérence du pouvoir exécutif".
Il a enfin critiqué l'absence de ratification par la Belgique de la convention-cadre sur la protection des minorités, contrairement à ses engagements.
Le Bureau du Congrès a transmis lundi à la Commission institutionnelle de cette institution les éléments du rapport Guégan. La Commission décidera par la suite de rédiger une recommandation au Comité des ministres, d'ouvrir une procédure de monitoring sur la Belgique, "ou les deux", a indiqué M. Guégan.
Paraissant soucieux d'affirmer sa légitimité dans un contexte belge qu'il a qualifié lui-même de "sensible et délicat", le rapporteur a souligné que le respect de la Charte de l'autonomie locale avait été "notre seul objectif durant notre mission".
Michel Guégan s'était rendu les 13 et 14 mai derniers en périphérie bruxelloise pour "clarifier la situation" des communes à facilités de Linkebeek, Crainhem et Wezembeek-Oppem, dont le ministre flamand Marino Keulen (Open Vld) refuse de nommer les bourgmestres au motif qu'ils ont envoyé des convocations électorales en français et autorisé des Conseillers communaux à parler français au Conseil communal.
Evoquant l'absence de recours des trois bourgmestres devant le Conseil d'Etat, M. Guégan a relevé qu'ils avaient entrepris une dernière tentative auprès de M. Keulen afin d'être nommés. Mais il leur recommande, en cas de nouveau refus ministériel, d'intenter un recours devant cette juridiction.
La réticence des trois bourgmestres à lancer une telle procédure est liée au fait que ce recours serait traité devant la seule chambre flamande.
Dans une allusion à cet élément, M. Guégan a souligné l'importance selon lui qu'il existe en Belgique à ce niveau un organe judiciaire "indépendant et impartial", dont la composition des chambres refléterait l'équilibre des communautés. ./.BPE

francolâtre 27/05/2008 15:02

Lors de la formation de Verhofstadt III puis de Leterme Ier, certains francophones avaient nié que la dévolution de ministères clés aux Flamands représentait un problème. On voit aujourd'hui le résultat. Le Premier? Flamand. Les Affaires étrangères? Un Flamand. Quoiqu'on pense de la situation au Congo, c'est davantage la voix de la Flandre qui s'est fait entendre ces derniers jours sur la scène internationale. Et on sait que depuis longtemps, le Congo n'a plus la cote au Nord car sans doute  jugé un vestige de la Belgique de papa.

Claude Thayse 27/05/2008 15:10


Et surtout, pour plagier K. Peeters, par cette politique assez inconséquente (mais logique du point de vue Flamand), "la Flandre salit la Belgique"...
Je ne sais plus quel dirigeant a dit qu'il fallait arrêter de considérer le Congo comme la dernière province belge... Tout est dit.
Vous avez raison, la Flandre s'est appropriée l'image de la Belgique... Une idée de ce qu'elle pourrait devenir demain dans d'autres domaines : une coquille vide.


« Le courage. C'est de refuser la loi du mensonge triomphant, de chercher la vérité et de la dire »  (Jean Jaurès)
*
« (…) il n'existe aucun accommodement durable entre ceux qui cherchent, pèsent, dissèquent, et s'honorent d'être capables de penser demain autrement qu'aujourd'hui et ceux qui croient ou affirment de croire et obligent sous peine de mort leurs semblables a en faire autant. » (Marguerite Yourcenar)
*

« Ce qui nous intéresse ce n'est pas la prise de pouvoir mais la prise de conscience. » (Armand Gatti)

Les textes publiés ici sont évidemment libres de droits et peuvent être reproduits ou diffusés, en partie ou en entier... sans modération à condition d’en citer la source.

Recherche

Réunioniste

Pour la réunion à la France Mon action se base sur les Valeurs républicaines,
les déclarations des Droits de l'Homme et du Citoyen
1789 & 1793

La République indivisible, laïque, démocratique et sociale

Dans Le Rétro...

Pour y réfléchir

Vidéos

- Participation à Controverses (RTL) sur BHV…
- Message improvisé pour les législatives de 2007
- Interview sur TV-Com
- Chirac, une certaine idée de la France
- Mes pubs préférées sur le rugby
- Gendebien, un avis...
- L'identité wallonne est-elle incompatible avec l'identité française ?
- Religions, Neutralité ou laïcité de l'Etat
- "Bye bye Belgium"
- "Enregistrement, Evaluation et Autorisation des substances CHimiques" : Qu'en penser ?
- Attention à la publicité !
- Le Club du Net : Karl Zero et Dupont-Aignan
- Magnifique leçon de civisme d'Elisabeth Badinter.
- François Mitterrand

Textes

- Le vrai visage des Français
- Bicentenaire de la réunion de Mulhouse à la République
- La loi d'unanimité et de contagion
- L'heure décisive approche pour les Bruxellois
- Appel à la France, à tous les francophones :  pour une action mondiale pour le français et la Francophonie
- Les réformes des régimes de retraites - Comparons la Belgique et la France
- Un peu de tout... mais des infos utiles
- Du 24/10/62 au 24/10/63, pour comprendre les dessous d'une évolution institutionnelle (CRISP)
- Une histoire de la Wallonie (Institut Jules Destrée)
- Les pouvoirs en Wallonie et environs, mode d'emploi (Crisp)
- Wallons et Bruxellois francophones, pour en finir avec le syndrome de Stockholm !
- ISF - Impôt de solidarité sur la fortune, de quoi s’agit-il ?
 
- Aux origines de la frontière linguistique 
-
La Wallonie sauvera-t-elle l'Europe ? 

Autres sujets ?


Merci à
FreeFind !

Sur Le Feu...