Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 avril 2008 4 03 /04 /avril /2008 09:12

Période calme sur le plan politique… Les Flamands et les autres crient tous victoire après l’arrêt de la Cour de Justice de Luxembourg, et le gouvernement se cherche une raison d’exister.

Pour le reste, l’actualité nous tiens au courant avec minutie des moindres faits du procès de Charleville-mézières à un point tel que ce Fourniret va en devenir plus le symbole que Rimbaud. Un peu comme Dutroux qui a fait plus pour la réputation de Charleroi que Jules Destrée… Hélas !
Merci à la presse et à ce qu’elle est devenue...

 

Je suis allé voir le film de Dany Boon dont tout le monde parle. Et je n’ai pas été déçu. Au contraire. Certes, il s’agit d’une comédie bon enfant, pleine de cliché, mais savoureuse. Un bon moment de cinéma. Beaucoup de tendresse et de bonnes intentions. J’ai vraiment bien aimé.

Wallon ordinaire, les dialogues en patois ne m’ont pas dérangés. Bien au contraire. Que d’expressions communes, et pour le reste, que de ressemblance avec mon coin de Wallonie.

L’ambiance du bureau de poste, la tournée du facteur, l’accueil et le naturel des gens, la chicorée dans le café… C’est mon village d’il y a quelques années (d’avant la forte immigration bruxelloise) transposé de l’autre côté de la frontière.

Emouvant. Un film sain.

 

Certes, et c’est la raison de ce billet, certains esprits chagrins verront ça d’une autre manière. Comme dans ce courriel que j’ai reçu et qui s’est retrouvé sur de nombreux fora… (j’en connais l’auteur, et cette violence m’a vraiment étonné jusqu’au moment où j’ai appris qu’il avait assisté à une conférence commune de P.-H. Gendebien et de De Dekker à Louvain-la Neuve…).
Je vous le cite intégralement :

« Ce film que j'ai vu en France a un succès extraordinaire. Comment comprendre cela?
Les Français seraient-ils de plus en plus intéressés à leur "particularismes" régionaux?
Dans ce film les Ch'tis sont présentés de façon ridicule et caricaturale mais sympathique voire jovial.
Cela met aussi en scène des employés de la Poste sous un jour peu favorable.
Au premier abord le film se veut rigolard comme souvent les films français de cette veine. J'ai ri aussi mais quand je suis sorti je ne souhaitais pas vraiment être un Ch'ti
Comme toujours c'est à la grosse louche.
Les wallons pourraient être aussi caricaturé de cette façon.
Au match de foot PSG(Paris)-Lens(Nord-Pas de Calais) ce dimanche les parisiens ont sorti une banderole sur laquelle ils avaient inscrit: " Pédophiles, chômeurs, consanguins, bienvenue chez les Ch'tis".
Voilà sans doute l'accueil dont rêvent certains wallons rattachistes de la part des parisiens. »

 

Passons sur l’affaire de la banderole des supporteurs de foot. C’est con, mais qu’attendre d’autre ? Ce jeu, ce spectacle (le sport professionnel n’est plus vraiment du sport) incite à la haine, c’est bien connu. J’ai cru comprendre que le même genre d’attitudes débiles se retrouve régulièrement dans nos stades locaux. Bof… C’est toléré par les autorités (c’est même là que se passent le moments forts des négociations partisanes) et ça canalise la violence, pendant ce temps là, ces « gens » (comme dirait Di Rupo, ça sonne mieux que « sujets ») ne sont plus des citoyens conscients, ni actifs. Le foot, opium du Peuple…

 

Non, ce qui m’a frappé dans ce message, c’est le ressenti inconscient d'appartenance ethnique avec les Ch'tis. C’est ce mélange complexe d’attraction et de répulsion, de fascination et de peur de ceux qui n’osent pas affirmer leur appartenance ou plutôt qui la sentent fragile. C’est pourtant une grande force que d’appartenir à un terroir, de se caricaturer soi-même. Plutôt que se replier sur soi, se « victimiser », soyons fiers de ce que nous sommes !

Merci à Dany Boon, ce qui est vrai pour les ch'tis vaut pour les Wallons. Il a fait là oeuvre utile.

 

Je laisserai le dernier mot au correspondant (un rien sarcastique !) en France du journal « The Independent ».

J’y relève ce petit extrait:   " To the French, who seldom go there, the most northerly region of France is a frozen, post-industrial wasteland. It is a part of Belgium which is, unaccountably, part of France. It is a place where unemployed miners speak a dialect which sounds like a blend of Polish and Portuguese. It only rains three timesa year but each shower lasts for four months."
 

Traduction : « Pour les Français, qui s’y rendent rarement, la région la plus septentrionale de la France est une friche post-industrielle figée. C’est une partie de la Belgique qui s’est, inexplicablement, retrouvée en France ».

Sacrés Britaniques va, ils sont mêmes capables de se moquer de leur créature…

Partager cet article

Repost 0
Published by Claude Thayse - dans Coup de coeur
commenter cet article

commentaires

Pierre 07/04/2008 19:03

Je suis persuadé que dans les partis francophones, on se prépare discrètement  à "l'après-belgique".Chaque parti a son "plan" à ce propos.Mais en effet, l'idée réunioniste est beaucoup trop frileuse et ne doit pas apparaître comme telle dans ces plans.C'est pourquoi il convient de tout faire pour qu'au prochain scrutin la solution française prenne vraiment de la valeur au niveau %. Je rappelle que les idées environnementales ont été reprises dans tous les autres partis quand Ecolo a dépassé les 5 à 10 % de voix.Merci Claude Thayse d'intensifier vos efforts pour que les partisans de cette idée n'apparaissent pas trop désunis en juin 2009 (ou avant, qui sait?)

Thierry 07/04/2008 15:41

salut à vous tous...   comme vous j'ai vu aussi ce film la semaine denière...rien de plus à rajouter si ce n'est la tristesse actuelle mais un espoir ténu mais qui demeure...! de voir d'ici 2009 un cartel electoral de toute la sphère réunioniste pour marquer enfin le coup...les fameux 5% détonnant...le déblocage...    le Graal mediatique ...je vous dis pas les reportages qu'il y aurait aux 20h de TF1 ou La 2...rêvons....

Claude Thayse 07/04/2008 16:10


Hé oui ! Il nous reste à espérer que ce cartel se fasse ! Croyez bien que nous sommes quelques-uns à y travailler...


Francois Collette 05/04/2008 14:36

J'ai aussi écrit un billet sur ce beau film et ma conclusion est la même que la tienne : le sentiment d'appartenance de la Wallonie à la France. Vu de France, en plus, ce film a créé un véritable choc chez moi.

Claude Thayse 06/04/2008 18:10


Cher François,
J'ai même été touché à plus d'un titre, mon père était facteur dans un petit village de l'Est du Brabant wallon... Et ma mère mettait de la chicorée dans le café.
Ce n'était pas les madeleines de la grand-mère de Proust, mais...


François 03/04/2008 16:42

Le Soir se sent obligé de publier un dossier complet pour contrer ce phénomène cinématographique, qui clairement, dérange aux entournures.  J'ai fait part de ma réaction :Les Ch'tis dérangent à Bruxelles, une fois. On a bien compris que cette poussée de sympathie régionale pour les voisins immédiats de la Wallonie, dont une partie est d'ailleurs partie intégrante à cette région de France, irrite au plus haut point les pètes-culs bruxellois, déjà harcelés au Nord par l'intégrisme flamand. Il ne leur reste plus que les dociles Wallons à mépriser pour se donner l'air d'être les Parisiens de quelques-uns. Ca ne pèse déjà pas très lourd, alors si le Hainaut se fend de choisir Lille pour capitale du coeur, c'est tout un royaume qui va partir en quenouille. En tout cas, ce n'est pas les imitations lamentables de la bande à Mercier sur La Première qui remontront la cote de Bruxelles en Wallonie.Toute sympathie intacte, bien sûr, aux nombreux habitants de Bruxelles qui ne sont pas victimes de ce complexe de supériorité.

didier 03/04/2008 14:06

Cette méconnaissance du Nord par le reste de la France me rassure: les Ch'tis sont aussi peu connus en France que ce qu'on y appelle "les Belges" (càd les Wallons et les Bruxellois)... finalement. Nous sommes si proches. Il est étonnant qu'on semble seulement découvrir en France mais aussi chez nous (cf demotte) cette évidence...

« Le courage. C'est de refuser la loi du mensonge triomphant, de chercher la vérité et de la dire »  (Jean Jaurès)
*
« (…) il n'existe aucun accommodement durable entre ceux qui cherchent, pèsent, dissèquent, et s'honorent d'être capables de penser demain autrement qu'aujourd'hui et ceux qui croient ou affirment de croire et obligent sous peine de mort leurs semblables a en faire autant. » (Marguerite Yourcenar)
*

« Ce qui nous intéresse ce n'est pas la prise de pouvoir mais la prise de conscience. » (Armand Gatti)

Les textes publiés ici sont évidemment libres de droits et peuvent être reproduits ou diffusés, en partie ou en entier... sans modération à condition d’en citer la source.

Recherche

Réunioniste

Pour la réunion à la France Mon action se base sur les Valeurs républicaines,
les déclarations des Droits de l'Homme et du Citoyen
1789 & 1793

La République indivisible, laïque, démocratique et sociale

Dans Le Rétro...

Pour y réfléchir

Vidéos

- Participation à Controverses (RTL) sur BHV…
- Message improvisé pour les législatives de 2007
- Interview sur TV-Com
- Chirac, une certaine idée de la France
- Mes pubs préférées sur le rugby
- Gendebien, un avis...
- L'identité wallonne est-elle incompatible avec l'identité française ?
- Religions, Neutralité ou laïcité de l'Etat
- "Bye bye Belgium"
- "Enregistrement, Evaluation et Autorisation des substances CHimiques" : Qu'en penser ?
- Attention à la publicité !
- Le Club du Net : Karl Zero et Dupont-Aignan
- Magnifique leçon de civisme d'Elisabeth Badinter.
- François Mitterrand

Textes

- Le vrai visage des Français
- Bicentenaire de la réunion de Mulhouse à la République
- La loi d'unanimité et de contagion
- L'heure décisive approche pour les Bruxellois
- Appel à la France, à tous les francophones :  pour une action mondiale pour le français et la Francophonie
- Les réformes des régimes de retraites - Comparons la Belgique et la France
- Un peu de tout... mais des infos utiles
- Du 24/10/62 au 24/10/63, pour comprendre les dessous d'une évolution institutionnelle (CRISP)
- Une histoire de la Wallonie (Institut Jules Destrée)
- Les pouvoirs en Wallonie et environs, mode d'emploi (Crisp)
- Wallons et Bruxellois francophones, pour en finir avec le syndrome de Stockholm !
- ISF - Impôt de solidarité sur la fortune, de quoi s’agit-il ?
 
- Aux origines de la frontière linguistique 
-
La Wallonie sauvera-t-elle l'Europe ? 

Autres sujets ?


Merci à
FreeFind !

Sur Le Feu...