Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 mars 2008 6 22 /03 /mars /2008 17:15

Dans une interview au journal « Le Soir », Joëlle Milquet déclare : (…) « nous nous trouvons dans une crise d'Etat immensément profonde, avec un équilibre dans le pays terriblement fragile, avec un gouvernement fédéral condamné à réussir… S'il échoue en juillet, je crains un chaos institutionnel gravissime »… Elle poursuit par : « c'est la première fois que l'existence même de l'Etat est sur la table aussi brutalement, que l'option d'une séparation est aussi réelle, au point que les francophones en arrivent à se préparer… Une crise dans ces conditions, ce serait l'aventure. »
 
Et à la question : « On a l'impression que du côté socialiste, ils se préparent déjà… », elle répond : « Se préparer, oui, mais attention à ne pas participer à l'accélération du processus », reconnaissant par là qu’elle acte déjà l'échec annoncé.
 
« S'il échoue en juillet, je crains un chaos institutionnel gravissime »… La phase de dramatisation est donc loin d’être terminée. Les prochains mois vont être passionnants.
 
Tout est possible…  Entre la vision transférant aux sciences humaines (et donc à la politique) les principes déterministe acquis sur base des théories « raisonnables » ou économiques (c’est à dire toutes les raisons (les idées reçues ou toutes faites) de rester dans un pays unitaire, uni, « fédéral d’union » ou encore de créer une petite Belgique résiduelle « Wallo-bruxienne » ou « Brulonie ») et l’imprédictibilité, les lois du hasard (le vrai chaos, c'est-à-dire  – comment vont réagir les électeurs Flamands ?) Prigogine (*) a montré que « quelque chose d'autre » peut émerger d’une faille entre le déterminisme et le chaos. Une petite perturbation qui peut prendre des proportions gigantesques et aboutir à une nouvelle cohérence, un nouvel état.

 
Nous sommes le 22 mars… Il y a 40 ans, « Mai 68 » a commencé par une manifestation d’étudiants mécontents de se voir interdire l’accès au dortoir des filles à Nanterre. Notre monde n’a plus jamais été pareil après…
 
Qui sait ce que l’avenir très proche réserve en cette période d’instabilité.
 
(*)Selon I. Prigogine, « s’éloigner de l’équilibre réserve des surprises ». En effet, «  il est impossible de prolonger ce que l’on a appris de l’équilibre, on découvre ainsi de nouvelles situations, parfois plus organisées qu’à l’équilibre. Cela se produit en des points particuliers, qui correspondent à des changements de phases de non-équilibre, ce que j’appelle des points de bifurcation. » N’est-ce pas un beau filtre pour observer l’évolution des réformes successives de l’Etat ?

Partager cet article

Repost 0
Published by Claude Thayse - dans Actualité
commenter cet article

commentaires

francolâtre 27/03/2008 14:43



L'analyse du Gerfa: rien n'a changé depuis Verhofstadt IIIGouvernement Leterme: Francophones achetés pour des sucettes (GERFA)


BRUXELLES 27/03 (BELGA)



Selon le Groupe d'Etude et de Réforme de la Fonction Publique (GERFA), les Francophones sont sous-représentés dans le gouvernement Leterme, tout comme ils l'étaient dans le gouvernement intérimaire de Guy Verhofstadt.
Toutes les grandes fonctions "régaliennes" de l'Etat (sauf les Finances) sont attribuées à des Néerlandophones (Justice, Intérieur, Défense, Affaires étrangères, Fonction publique), remarque le GERFA jeudi dans un communiqué, ajoutant qu'Open Vld et CD&V reçoivent par ailleurs les Entreprises publiques et la Mobilité au moment où le financement de la SNCB et le survol de Bruxelles constituent des enjeux particulièrement sensibles pour les Francophones.
Plusieurs ministres francophones reçoivent des compétences assez légères, comme Paul Magnette (Energie) et Marie Arena (Intégration sociale, Grandes villes et Pensions) et les Francophones n'héritent d'aucune compétence leur permettant de jouir d'une visibilité à l'étranger, accréditant ainsi l'idée que la Belgique est bel et bien dirigée par les Flamands, dit le GERFA.
Le gouvernement Leterme a exclu le premier ministre du calcul de parité, de telle sorte qu'un avantage important est donné aux Flamands et que la parité est rompue, dit encore le Groupe d'étude. Pour lui, si la Francophones se taillent la part du lion dans les Secrétaires d'Etat, il ne s'agit souvent que de compétences peu significatives et ils ne sont souvent que des satellites de leur ministre de tutelle./

Claude Thayse 27/03/2008 17:08


Ils sont toujours très pertinents.


francolâtre 25/03/2008 17:12




A quand l'étoile jaune?Liedekerke ne veut que des néerlandophones sur ses plaines de jeux


LIEDEKERKE 25/03 (BELGA)



Le nouveau règlement des plaines de jeux à Liedekerke, commune du Brabant flamand, prévoit que le moniteur principal pourra refuser des enfants qui ne parlent pas ou ne comprennent pas le néerlandais. Les activités qui sont organisées ne seront en outre accessibles qu'aux enfants qui vivent dans la commune ou qui ont un lien familial avec un habitant de la commune.
La commune a pris cette mesure à la suite des problèmes de communication qui se sont posés à plusieurs reprises dans le passé. "Quand il faut s'occuper d'un groupe d'enfants et les laisser jouer en toute sécurité, il est important qu'ils comprennent ce que les moniteurs leur disent. Dans le passé, nous avons eu beaucoup d'enfants qui venaient dans nos plaines de jeux, même de Bruxelles, et qui ne connaissaient pas le néerlandais", a expliqué le bourgmestre Luc Wynants (CD&V) sur les ondes de la station flamande Radio 2./.NBA/JLS

Claude Thayse 26/03/2008 08:03


Logique...


Guillaume 25/03/2008 14:31

Un sondage du journal internet satirique flamand De Frut vient de sortir. Il a été réalisé au lendemain de la prestation de serment d'Yves Leterme. Le VB passerait devant le cartel CD&V/NVA de peu, ce dernier s'effondre : http://defrut.be/ym/ym_peiling_maart_2008_defrut.htm

Claude Thayse 26/03/2008 08:03


Un sondage est le reflet d'un instant donné...


Renaud Lachamp 25/03/2008 12:02

Voilà ce que rapporte Fabrice Grosfilley, journaliste de RTL TVI , sur son blog ( ruedelaloi.blogspot.com ). C'est un "morçeau choisi " concernant les débats au sein du nouveau gouvernement  : " Les flamands hurlent plus que les francophones.C’est ce qu’affirment tous les négociateurs que j’ai rencontré. En négociation les chefs de file néerlandophones perdraient régulièrement leur calme et manieraient facilement l’insulte. L’ambiance se serait nettement détériorée par rapport aux négociations précédentes (sous l’égide de Guy Verhofstadt pour former le gouvernement violet, mais aussi lors des discussions sur BHV lors de la dernière législature ou à l’occasion du dossier DHL). «On a franchi un cap, il existe désormais un climat ouvertement hostile aux francophones » commente l’un. « Ils n’ont plus aucune éducation : cela crie, insulte, et on se permet même de roter à table » regrette un autre. « Jamais vu ça, commente un troisième : Bart Sommers pique une crise toutes les heures, Yves Leterme est plus mesuré mais il "pète aussi les plombs" de temps à autre, les flamands sont nettement plus irrationnels que nous». Témoignage d’un autre sur les habitudes francophones « On voit tout de suite quand Joëlle s’irrite, mais elle ne crie pas. Elio et Didier ne se sont que très rarement énervés ». Dernière confidence d’un négociateur : «A l’intérieur Reynders était beaucoup plus zen que sur le pas de la porte. Lors de la crise de l’avant-dernière nuit il est même allé dormir ».Eh bien ,c'est édifiant , et cela n'a pas l'air d'aller vraiment fort la basAu train où l'on va , il va bientôt falloir appeler les forces de l'ordre pour les calmer et éviter un pugilat général........Qaand  est ce que toute cette vaine comédie va s'achever ? tout le problème est là.R.Lachamp

Claude Thayse 26/03/2008 08:02


Oui,marce, je le lis régulièrement aussi.


François lemaire 25/03/2008 10:51

Salut ClaudeIl y a bien de toute part dramatisation et bras levés au ciel à propos de l'avenir du pays, mais il ne faut pas s'y attarder.Si cela explose en juillet, chacun pourra dire : "je vous l'avais bien dit", et tirer à nouveau la couverture à lui.Si cela passe, comme je le pense, on entendra, côté francophone : "Nous avons sauvé le pays". Et ce cri, déjà entendu en décembre et tout récemment, permettra de faire passer les pilules des scissions accordées aux Flamands, pour mieux remettre le couvert quelques mois plus tard.Les Wallons ne devraient pas écouter les prophètes de tous ordre, mais1°/ Envisager le pire scénario pour eux, à savoir une Belgique continuée et détricotée lentement2°/ Echaffauder toutes les stratégies possibles et concrètes pour sortir de cette ornière sans rester dans une attitude attentiste.3°/ Obtenir un consensus et une adhésion populaire sur celui-ci.Avoir raison tout seul ou avoir raison trop tôt, c'est avoir tort. L' avantage des politiciens professionnels sur d'autres, c'est leur maîtrise du calendrier.

Claude Thayse 26/03/2008 08:01


Bien vu, comme d'habitude !


« Le courage. C'est de refuser la loi du mensonge triomphant, de chercher la vérité et de la dire »  (Jean Jaurès)
*
« (…) il n'existe aucun accommodement durable entre ceux qui cherchent, pèsent, dissèquent, et s'honorent d'être capables de penser demain autrement qu'aujourd'hui et ceux qui croient ou affirment de croire et obligent sous peine de mort leurs semblables a en faire autant. » (Marguerite Yourcenar)
*

« Ce qui nous intéresse ce n'est pas la prise de pouvoir mais la prise de conscience. » (Armand Gatti)

Les textes publiés ici sont évidemment libres de droits et peuvent être reproduits ou diffusés, en partie ou en entier... sans modération à condition d’en citer la source.

Recherche

Réunioniste

Pour la réunion à la France Mon action se base sur les Valeurs républicaines,
les déclarations des Droits de l'Homme et du Citoyen
1789 & 1793

La République indivisible, laïque, démocratique et sociale

Dans Le Rétro...

Pour y réfléchir

Vidéos

- Participation à Controverses (RTL) sur BHV…
- Message improvisé pour les législatives de 2007
- Interview sur TV-Com
- Chirac, une certaine idée de la France
- Mes pubs préférées sur le rugby
- Gendebien, un avis...
- L'identité wallonne est-elle incompatible avec l'identité française ?
- Religions, Neutralité ou laïcité de l'Etat
- "Bye bye Belgium"
- "Enregistrement, Evaluation et Autorisation des substances CHimiques" : Qu'en penser ?
- Attention à la publicité !
- Le Club du Net : Karl Zero et Dupont-Aignan
- Magnifique leçon de civisme d'Elisabeth Badinter.
- François Mitterrand

Textes

- Le vrai visage des Français
- Bicentenaire de la réunion de Mulhouse à la République
- La loi d'unanimité et de contagion
- L'heure décisive approche pour les Bruxellois
- Appel à la France, à tous les francophones :  pour une action mondiale pour le français et la Francophonie
- Les réformes des régimes de retraites - Comparons la Belgique et la France
- Un peu de tout... mais des infos utiles
- Du 24/10/62 au 24/10/63, pour comprendre les dessous d'une évolution institutionnelle (CRISP)
- Une histoire de la Wallonie (Institut Jules Destrée)
- Les pouvoirs en Wallonie et environs, mode d'emploi (Crisp)
- Wallons et Bruxellois francophones, pour en finir avec le syndrome de Stockholm !
- ISF - Impôt de solidarité sur la fortune, de quoi s’agit-il ?
 
- Aux origines de la frontière linguistique 
-
La Wallonie sauvera-t-elle l'Europe ? 

Autres sujets ?


Merci à
FreeFind !

Sur Le Feu...