Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 mars 2008 6 08 /03 /mars /2008 17:15
J'ai reçu ce texte engagé d'un réunioniste sincère, observateur assidu de l'évolution politique. Je le publie intégralement, il me plait bien. Merci Michel !
  
Souvenez-vous, il y a presque un an (27/03/2007), le Ministre-Président flamand, Yves Leterme (tiens !) enterrait de manière magistrale le principe de la vignette autoroutière après une visite aux Pays-Bas. Du côté francophone, André Antoine, ministre des transports,  parlait de trahison ! Michel Daerden quand à lui parlait de sacrifice des intérêts du pays (lequel ?).
Même l’Union wallonne des entreprises se demandait qui décidait de la politique en Belgique.
Dont coût pour la Région, 24 millions d’euros de rentrées escomptées.
 
Ce jeudi 06/03/2008en visite au Pays-Bas, Rudy Demotte, notre très bilingue ministre président wallon déclarait acceptable la création d’une taxe « intelligente » pour camions dès 2011 et en 2012 pour les voitures, se ralliant ainsi au point de vue défendu par la Flandre et par sa capitale, Bruxelles !
 
« Jusqu’à présent en Belgique, la Flandre y était très favorable ; plusieurs ministres bruxellois ont dit de même. Seule la Wallonie restait en retrait, tentant toujours d’imposer une vignette classique pour les camions. Le virage est donc notable, note Michel De Meulenaere dans le Soir de ce vendredi. « Si l’on ajoute le Luxembourg, les Pays-Bas et l’Allemagne où le système existe déjà pour les poids lourds depuis plus de cinq ans, cela représenterait un espace et un trafic considérable au centre de l’Europe. Le principe ? Intégrer dans les véhicules une puce couplée à un GPS qui, par satellite, mesurait le nombre de kilomètres parcourus, mais aussi le type de trajet, l’heure à laquelle il est effectué et le type de véhicule hôte du système. A partir de là, les possibilités sont multiples: payer simplement le kilomètre, augmenter le prix aux heures de pointe, faire payer davantage lorsqu’il existe une alternative valable de transport en commun (une liaison ferroviaire, par exemple), etc. » 
« D’un coût modique, le système ne devrait pas alourdir la taxation sur les autos puisque la taxe de circulation serait supprimée. On ne paierait plus qu’à l’usage. Certains conducteurs qui choisiraient de réduire l’usage de leur auto verraient donc la facture diminuer. Et cerise sur le gâteau, un plus pour l’environnement et pour la mobilité espère les partisans du système.
Rappelez-vous, il s’agissait du même discours à propos de la libéralisation de la distribution du gaz et de l’électricité pour ne prendre que l’exemple le plus récent. 
  
Ainsi sur le papier, tout va pour le mieux. Oui mais voilà la Wallonie n’est ni la Flandre, ni Bruxelles.
Négligée, voir volontairement sacrifiée par la SNCB d’Etienne Schouppe, son ancien administrateur et actuel président du CD&V-NVA (!) son réseau n’a plus la densité d’autrefois, nombres de gares ont été vendues ou désaffectées et parmi celles qui restent, nombres d’entre elles sont délabrées. Ne parlons pas plus des kilomètres de voies qui non entretenues durant des décennies ne pourraient plus être remise en service sans des réparations trop lourdes et trop coûteuses pour notre région.
Son habitat dispersé, surtout dans le sud ne permet pas l’instauration hors agglomération de ligne de bus et de tram rentable (mot d’ordre actuel) en nombre suffisant  pour permettre une mobilité telle que l’exige notre époque.
 
Relevons également à ce propos le mot d’ordre du valet de la Flandre qui déclarait il y a peu de temps vouloir envoyer des chômeurs wallons travailler en Flandre. Sachant que les Tec ne desservent pas la Flandre et De Lijn la Wallonie, on leur promet bien du courage pour s’y rendre à moindre coût et dans un délai raisonnable. Cela sans tenir compte de l’accueil qui leur sera réservé s’il ne maîtrise pas la langue de nos toujours compatriotes du Nord.
 
« Dans l’entourage de Demotte, jeudi, on confirmait sa volonté d’être partie prenante à partir de 2011, « sans préjugé de ce qui se passera entre-temps ». En clair, le Sud ne renonce pas à l’idée d’une vignette forfaitaire à court terme. La Flandre y est cependant opposée et personne ne semble imaginer que les wallons pourront seuls concrétiser cette idée. Prélude à un nouveau virage ? »  ajoute courageusement le journaliste.
 
Degrelle ne renierait pas l’évolution actuelle des choses lui qui considérait que
« les Pays-Bas bourguignons avaient constitués le plus beau fleurons du Saint Empire germanique »*.
  
*Louise, duchesse de Valence, Degrelle m’a dit », Roubaix, 1961, pages 375-376, citée par Fr. Perin dans « Histoire d’une nation introuvable » 

Partager cet article

Repost 0
Published by Michel Martens - dans Invités
commenter cet article

commentaires

Pierre 08/03/2008 18:35

J'aimerais ajouter deux précisions à cet exposé.Si je ne me trompe, il y avait accord entre les TROIS régions du pays sur l'instauration de la vignette autoroutière.Les Néerlandais qui n'ont pas d'autre solution que de passer par chez nous dans leur transhumance vers le sud sont montés alors aux barricades pour la dénoncer.A l'époque Ministre flamand du transport, Leterme a saisi la balle au bond: il a cassé cette décision concernant la vignette. Curieusement, dans les semaines qui suivaient, les Pays-Bas se mettaient à draguer et appronfondir l'Escaut alors qu'ils refusaient de le faire auparavant pour ne pas avantager Antwerpen par rapport à Rotterdam.Strange isnt'it ???J'ai aussi relevé que Demotte proposait aux Néerlandais des facilités pour le transport fluvial Rotterdam-Liège. Serait-ce une prise de conscience qu'il n'y a pas qu'avec Antwerpen que les Wallons doivent composer ???Si Demotte amplifiait aussi les synergies avec Dunkerque comme le suggère François Barberis dans ses excellentes analyses géopolitiques, ce serait aussi un signal que l'establishment politique wallon commence à prendre conscience de certaines choses évidentes.On peut toujours rêver....

Claude Thayse 09/03/2008 17:30

Le changement d'attitude du gouvernement flamand à propos de la vignette a bien été un échangé contre l'approfondissement de la partie hollandaise de l'Escaut.

« Le courage. C'est de refuser la loi du mensonge triomphant, de chercher la vérité et de la dire »  (Jean Jaurès)
*
« (…) il n'existe aucun accommodement durable entre ceux qui cherchent, pèsent, dissèquent, et s'honorent d'être capables de penser demain autrement qu'aujourd'hui et ceux qui croient ou affirment de croire et obligent sous peine de mort leurs semblables a en faire autant. » (Marguerite Yourcenar)
*

« Ce qui nous intéresse ce n'est pas la prise de pouvoir mais la prise de conscience. » (Armand Gatti)

Les textes publiés ici sont évidemment libres de droits et peuvent être reproduits ou diffusés, en partie ou en entier... sans modération à condition d’en citer la source.

Recherche

Réunioniste

Pour la réunion à la France Mon action se base sur les Valeurs républicaines,
les déclarations des Droits de l'Homme et du Citoyen
1789 & 1793

La République indivisible, laïque, démocratique et sociale

Dans Le Rétro...

Pour y réfléchir

Vidéos

- Participation à Controverses (RTL) sur BHV…
- Message improvisé pour les législatives de 2007
- Interview sur TV-Com
- Chirac, une certaine idée de la France
- Mes pubs préférées sur le rugby
- Gendebien, un avis...
- L'identité wallonne est-elle incompatible avec l'identité française ?
- Religions, Neutralité ou laïcité de l'Etat
- "Bye bye Belgium"
- "Enregistrement, Evaluation et Autorisation des substances CHimiques" : Qu'en penser ?
- Attention à la publicité !
- Le Club du Net : Karl Zero et Dupont-Aignan
- Magnifique leçon de civisme d'Elisabeth Badinter.
- François Mitterrand

Textes

- Le vrai visage des Français
- Bicentenaire de la réunion de Mulhouse à la République
- La loi d'unanimité et de contagion
- L'heure décisive approche pour les Bruxellois
- Appel à la France, à tous les francophones :  pour une action mondiale pour le français et la Francophonie
- Les réformes des régimes de retraites - Comparons la Belgique et la France
- Un peu de tout... mais des infos utiles
- Du 24/10/62 au 24/10/63, pour comprendre les dessous d'une évolution institutionnelle (CRISP)
- Une histoire de la Wallonie (Institut Jules Destrée)
- Les pouvoirs en Wallonie et environs, mode d'emploi (Crisp)
- Wallons et Bruxellois francophones, pour en finir avec le syndrome de Stockholm !
- ISF - Impôt de solidarité sur la fortune, de quoi s’agit-il ?
 
- Aux origines de la frontière linguistique 
-
La Wallonie sauvera-t-elle l'Europe ? 

Autres sujets ?


Merci à
FreeFind !

Sur Le Feu...