Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
31 janvier 2008 4 31 /01 /janvier /2008 18:43
Pour comprendre la Flandre profonde, vous ne devez pas rater l’édito de Paul Geudens dans la « Gazet van Antwerpen » de ce jeudi 31 janvier.
Il est consacré à la chance extraordinaire que nous avons, Bruxellois comme Wallons, d’avoir de cet outil extraordinaire qu’est le port d’Anvers. Nous sommes des ingrats, et c’est peu dire !
Je vous invite à en lirte la traduction de Jules Gheude sur « Debout la Wallonie ! ». Un très grand moment, exceptionnel de mauvaise foi remarquable.

Partager cet article

Repost 0
Published by Claude Thayse - dans Actualité
commenter cet article

commentaires

didier 01/02/2008 10:34

Cet édito du Gazet Van Antwerpen vient illustrer parfaitement le gouffre, que dis-je l'abîme de malentendu qui existe entre Flamands et Wallons. Un tel gouffre ne peut plus être comblé.

Claude Thayse 01/02/2008 11:13

C'est plus que du malentendu... La Flandre est semblable à un coucou qui est né dans le nid belge... il s'y développe au détriment des autres oisillons...           ;-) Le choix du lion comme symbole de la nation flamande est une erreur.

ninane 31/01/2008 21:11

Pourquoi est-ce de la mauvaise foi ? Ils grossissent l'importance du port d'Anvers ?

Claude Thayse 01/02/2008 08:39

Cher Monsieur,Vous aurez compris que je fais allusion au principe de péréquation (60/40) qui veut qu'en Belgique, la région le plus riche soit également la plus favorisée par les investissements. Système de solidarité nationale unique au monde dans les pays qui se veulent démocratiques. Certes, la Wallonie n'a pas - dans le cadre belge - de port de mer, mais elle a des ports fluviaux, ce que l'auteur de cet édito veut ignorer. 

Anthony Lapeyre 31/01/2008 20:45

Bonjour,Dans le même style on pourrait organiser une visite des parlementaires flamands à Dunkerque. Je suis certain qu'il apprécieraient la tenue du port. Savoir qu'en cas de défaillance d'Anvers, Dunkerque est grande ouvert au traffic des marchandises Wallonnes les rassurerait certainement.Ou encore mener ces mêmes parlementaires flamands à Bruxelles (mais ils y sont déjà, non?) afin de leur montrer à quel point l'activité des navetteurs flamands profite à leur région.AL

Claude Thayse 01/02/2008 08:50

En effet ! Et il y a aussi Le Havre...Mais croyez bien qu'ils (les parlementaires flamands) le savent parfaitement. Pourquoi croyez-vous qu'ils naviguent entre menaces et bons sentiments pour obtenir un maximum pour leur région tout en gardant la Wallonie (et Bruxelles) dans leur sphère d'influence économique au sein d'une Belgique "coquille vide" ?

Pierre 31/01/2008 19:05

Intervention lue sur le site www.bruxelles-francophone.beElle est due à Monsieur François Barberis, Français du sud qui y intervient régulièrement et de manière pertinente en matière de géo-politique."Paris veut faire du Le pôle Lille-Courtrai le premier maillon d'un axe destiné à capter une partie importante du trafic Manche qui irrigue actuellement les 3 grands ports d'Anvers, Rotterdam et Hambourg. Pour la poursuite et l'ouverture de cet axe à l'est, vers Mons, Charleroi, Liège et finalement Aix La Chapelle (2,5 millions d'habitants en conurbation à teme), tout dépendra donc de la décision de la Wallonie et de Bruxelles d'adhérer au projet. Si cette adhésion ne se fait pas, le projet français se limitera au développement de l'Europole lilloise. Si vous, Wallo-Bruxellois y adhérez, alors ce projet trouvera toute son ampleur et irriguera toute la partie sud de l'actuelle Belgique et la partie ardenaise et lorraine de la France. Si ce projet ne s'est pas réalisé à ce jour, c'est parce que les pouvoirs publics belges, contrôlés par les flamands, se sont efficacement opposés à tout détournement partiel du trafic Manche par la Wallonie. C'est pour cela, et uniquement pour cela, que les infrastructures wallones n'ont pas été développées. La stratégie des flamands est de tout faire pour conserver en territoire flamand l'activité générée par le port d'Anvers (à l'instar de la stratégie des Hollandais qui est de tout faire pour que Rotterdam demeure le premier port mondial).. Dans cette stratégie, la capture de Bruxelles est secondaire : c'est le drapeau politique de la victoire économique. La contre stratégie que les wallo-bruxellois pourraient opposer, ce n'est pas d'attendre que les flamands leur permettent de bénéficier d'une partie des activités et de la plus-value permise pas Anvers : ceci ne se produira jamais, mais, avec les français, d'ouvrir l'axe concurrent de pénétration qui passe par Charleroi, Mons, puis Lille et Dunkerque. L'ouverture de cet axe sert aussi les intérêts allemands, qui auront ainsi une autre possibilité pour déboucher sur la Mer du Nord, en cas d'opposition de conflit avec NL. Il faut donc que les wallo-bruxellois conquièrent leur autonomie, fut-ce au prix de l'abandon de la "solidarité" avec les flamands. Voilà, chers amis francophone, ce que je voulais vous dire. Vous détenez en partie du moins, votre destin entre vos mains. Cet avenir n'est pas aussi sombre, et en tout cas n'est écrit nulle part"(...)"Jusqu'à un temps récent, la création de cet axe au sud ne s'imposait pas, car les distances et les liaisons avec Anvers et Rotterdam et les capacités de ces ports étaient suffisantes. Ce ne sera plus le cas demain, en raison de 2 facteurs: 1) l'émergence de cette fameuse conurbation qui est en train de s'installer autour de Liège Aix-la Chapelle. La liaison par le sud devient compétitive, à condition de pouvoir disposer d'un débouché sur la Mer du Nord : ce débouché naturel c'est Dunkerque. 2) le doublement du trafic en mer du nord dans les 20 ans avec l'arrivée de gigantesques porte conteneurs. Le plan de Paris est donc de positionner les régions françaises du nord sur cet axe et sur cette activité. Mais pour y parvenir Paris doit nécessairement associer la Wallonie à ce projet, car sans Wallonie, impossible de relier Aix la Ch. à Dunkerque. A terme, il s'agirait de relier les deux activités de Calais (pour les passagers) et Dunkerque (pour les boites) dans un ensemble unique qui pourrait concurrencer les ports d'Anvers et Rotterdam et qui constituerait la 3ème voie d'entrée et de sortie du bassin de la Meuse et du Rhin. Compte tenu des problèmes d'ensablement d'Anvers, cette stratégie me paraît jouable. Mais pas sans les Wallons. C'est pourquoi je dis que Paris interviendra nécessairement dans la confrontation Flandre-Wallonie-Bruxelles."Qu'attendent les décideurs wallons pour renforcer la collaboration avec le port de Dunkerque ???

Claude Thayse 01/02/2008 06:25

Cet intervenant a parfaitement raison. Je partage complètement son analyse. La France et la Wallonie ont toutes deux beaucoup à y gagner.J'en parlais encore dans ce billet récent : ( 21 janvier) : " Ce qui se cache derrière les réticences flamandes à l’instauration d’une vignette autoroutière "

« Le courage. C'est de refuser la loi du mensonge triomphant, de chercher la vérité et de la dire »  (Jean Jaurès)
*
« (…) il n'existe aucun accommodement durable entre ceux qui cherchent, pèsent, dissèquent, et s'honorent d'être capables de penser demain autrement qu'aujourd'hui et ceux qui croient ou affirment de croire et obligent sous peine de mort leurs semblables a en faire autant. » (Marguerite Yourcenar)
*

« Ce qui nous intéresse ce n'est pas la prise de pouvoir mais la prise de conscience. » (Armand Gatti)

Les textes publiés ici sont évidemment libres de droits et peuvent être reproduits ou diffusés, en partie ou en entier... sans modération à condition d’en citer la source.

Recherche

Réunioniste

Pour la réunion à la France Mon action se base sur les Valeurs républicaines,
les déclarations des Droits de l'Homme et du Citoyen
1789 & 1793

La République indivisible, laïque, démocratique et sociale

Dans Le Rétro...

Pour y réfléchir

Vidéos

- Participation à Controverses (RTL) sur BHV…
- Message improvisé pour les législatives de 2007
- Interview sur TV-Com
- Chirac, une certaine idée de la France
- Mes pubs préférées sur le rugby
- Gendebien, un avis...
- L'identité wallonne est-elle incompatible avec l'identité française ?
- Religions, Neutralité ou laïcité de l'Etat
- "Bye bye Belgium"
- "Enregistrement, Evaluation et Autorisation des substances CHimiques" : Qu'en penser ?
- Attention à la publicité !
- Le Club du Net : Karl Zero et Dupont-Aignan
- Magnifique leçon de civisme d'Elisabeth Badinter.
- François Mitterrand

Textes

- Le vrai visage des Français
- Bicentenaire de la réunion de Mulhouse à la République
- La loi d'unanimité et de contagion
- L'heure décisive approche pour les Bruxellois
- Appel à la France, à tous les francophones :  pour une action mondiale pour le français et la Francophonie
- Les réformes des régimes de retraites - Comparons la Belgique et la France
- Un peu de tout... mais des infos utiles
- Du 24/10/62 au 24/10/63, pour comprendre les dessous d'une évolution institutionnelle (CRISP)
- Une histoire de la Wallonie (Institut Jules Destrée)
- Les pouvoirs en Wallonie et environs, mode d'emploi (Crisp)
- Wallons et Bruxellois francophones, pour en finir avec le syndrome de Stockholm !
- ISF - Impôt de solidarité sur la fortune, de quoi s’agit-il ?
 
- Aux origines de la frontière linguistique 
-
La Wallonie sauvera-t-elle l'Europe ? 

Autres sujets ?


Merci à
FreeFind !

Sur Le Feu...