Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 janvier 2008 4 24 /01 /janvier /2008 12:15
Pour coller à l’actualité, j’aurais pu gloser sur la énième sortie, hier, du bruxello-nombriliste Maingain et son rêve « d’Etat Wallonie-Bruxelles ». Mais bon, il n’y a là rien de neuf et ce n’est qu’un message à l’usage de ses électeurs – ceux qui mettent des drapeaux aux fenêtres des immeuble bruxellois – inquiets, à juste titre en ce qui les concerne, de voir leur « ancienne Belgique » se déliter. 
Il y a pour la Wallonie – et pour Bruxelles si elle le veut – une bien meilleure solution. Et certainement pas uniquement pour des raisons économiques comme certains le disent.
 
Je m’inquiète davantage des propos récents de Nicolas Sarkozy qui semble vouloir faire une « révolution cultuelle ».
Même si le Chef de l’Etat prétend « ne pas remettre gravement en cause le principe de laïcité », il a eu des propos inquiétants dans plusieurs discours.
- Au Vatican : « Les racines de la France sont essentiellement chrétiennes » et « Dans la transmission des valeurs et dans l’apprentissage de la différence entre le bien et le mal, l’instituteur ne pourra jamais remplacer le curé ou le pasteur. »
- En Algérie : «  je suis venu vous dire que la France se trouvera toujours à vos côtés lorsqu’il s’agira de combattre le terrorisme, l’extrémisme, l’intégrisme, l’islamophobie »... « Mais si nous voulons ensemble vaincre un jour l’islamophobie, l’antisémitisme, le racisme, le fanatisme, si nous voulons décourager le terrorisme, il ne faut pas que nous transigions non plus avec la justice. »
- En Arabie saoudite (pays où l’islam n’es pas très modéré) : « Je ne connais pas de pays dont l’héritage, dont la culture, dont la civilisation n’ait pas de racines religieuses ». Louant Dieu « qui n’asservit pas l’homme mais le libère », «Dieu, qui est le rempart contre l’orgueil démesuré et la folie des hommes », «Dieu,source d’espérance et de progrès ».
 
Ce que je comprends de sa « laïcité positive », c’est que, pour lui, la religion est davantage un atout qu’une tare et mérite à ce titre d’être encouragée… et qu’elle vide le concept de laïcité de son sens, puisque la définition de la laïcité est forcément négative et minimaliste. La société politique laïque repose sur la forme de la non-croyance, on se constitue comme citoyen indépendamment de ce qu’on est préalablement, aux plans religieux ou culturel. La société politique ne peut garantir la liberté d’expression que si elle est aveugle sur les croyances des citoyens et si elle s’abstient de se prononcer sur ce sujet. C’est ce que garantit d’ailleurs l’excellente loi de 1905. Ce qui est en jeu ici, c’est la reconnaissance des « communautarismes » comme partenaires ou pire, égaux du monde politique.
 
Des écarts choquants par rapport à ce qui a été l’attitude des Présidents précédents qui ont toujours mis un point d’honneur à ne pas à imposer leurs croyances privées à la République. La France – à l’inverse de la Belgique - ne mélange pas les religions, aussi respectables que soient leurs croyances, et le domaine public dans lequel elles n'ont pas à interférer. La France, ce n’est pas non plus l’Amérique de Georges W. Bush…
 
Choquant quand il explique que « le fait spirituel est la tendance naturelle de tous les hommes à rechercher une transcendance ». De quelle « tendance naturelle » parle-t-il ? Il nie ainsi la capacité des athées ou des agnostiques à se poser des questions existentielles. comme il dénie aussi ce droit aux milliards de gens, des animistes aux confucianistes et autres, qui ne croient pas non plus à une transcendance ! C’est une vision très étroite et assez insultante.
 
Des propos choquants à l’égard des enseignants et une remise en cause des Valeurs de l’Ecole publique républicaine, laïque et obligatoire qui a fait la France moderne.
 
Choquant également cet amalgame : l’antisémitisme et le racisme, le fanatisme et le terrorisme, qui restent pour tous les humanistes les maux les plus violents et les plus insupportables, qui sont mis sur le même plan que la « phobie » d’une religion. C’est tout le débat sur ce thème contre lequel nous nous élevons : le procès de Charlie Hebdo, l’inquisition et les poursuites contre les auteurs des caricatures de Mahomet, le délit de blasphème... On ne peut pas mettre l’antisémitisme et l’islamophobie sur un même plan. C’est presque du révisionnisme.
 
Mais, qu’est-ce qui lui a pris ? Les calculs électoraux et le racolage ne justifient pas de prendre des risques aussi important pour l’avenir d’une Nation.
 
Heureusement, la Démocratie française est saine et gageons que le Peuple saura actionner les leviers adéquats pour ramener le président à la raison, s'il lui prenait l'envie de dépasser les bornes. 
C’était Victor Hugo qui écrivait dans « Histoire d’un crime » que : « L'Elysée fut dans Paris le coin inquiétant et noir. Dans ce lieu mauvais on était petit et redoutable. On était en famille, entre nains. On avait cette maxime : jouir. On vivait de la mort publique. Là on respirait de la honte, et l'on se nourrissait de ce qui tue les autres. C'est là que se construisait avec art, intention, industrie et volonté, l'amoindrissement de la France. » A méditer...

(M. à J.) Une réflexion complémentaire de Jean-Claude Monod dans "Le Monde" du 29 janvier

Partager cet article

Repost 0
Published by Claude Thayse - dans Coup de gueule
commenter cet article

commentaires

Pascal T. 28/01/2008 14:29

Hervé Nathan qui est le rédac' chef du magazine français Marianne a fait un "papier" très percutant intitulé "Sarkozy, fou de dieu".J'ai trouvé l'articule truculent et l'ai relayé sur mon blog (http://i-love-silly.skynetblogs.be/).Pauvre France !

Benoit B 25/01/2008 18:14

  entre sa peopelisation et ses déclarations débiles sur la laicité , sarko risque de bruler sa chandelle de popularité par les deux bouts .....c' est dommage , car il y' avait du bon en lui ; il a notamment eu le mérite de nommer à des postes importants des personnes (rachida Dati, Fadela amara...) qui à gauche auraient malheureusement été cantonnées à un role purement figuratif.....réformer ce qui ne va pas est une chose  ; chambouler la laicité à la francaise en est une autre .....Et enfin, je trouve qu' il manque singulièrement d' audace en ce qui concerne l' éternelle crise belge ....

didier 25/01/2008 09:58

Je suis à 100% en phase avec tes inquiétudes et ta réflexion.J'ai été par ailleurs très heureux de constater que les réactions de la société française, de gauche comme de droite, et celles de même la droite catholique, ont été unanimes pour condamner ces propos de Nicolas Sarkozy. A force de vouloir ratisser trop large, il en fait trop et commet des énormes bourdes (je lui laisse le bénéfice du doute et considère ça comme des maladresses répétées), et risque de se mettre son opinion encore plus à dos.Mais la démocratie française fonctionnant bien, les gens sont informés et en débattent, et ils pourront en tenir compte dans 4 ans et demi. Qui sait, peut-être pourrons-nous, nous aussi, à ce moment en tenir compte aussi et voter contre, ou pour lui, pour un second mandat?

Claude Thayse 25/01/2008 10:14

Comme dirait Sarkosy : "Dieu t'entende !" ;-)

Baré 24/01/2008 17:40

Il est toujours bon de rappeler que Votaire était croyant (déïste) mais assimilait la religion à la superstition. Faire la distinction entre les croyances (à un dieu défini, un "Etre", un Principe", une idéologie), et les religions qui en sont les habillages, les constructions humaines est absolument primordial. Les cruautés commisent par les religions aux noms de dieux divers doivent inciter à la plus grande méfiance à leur égard. La loi de 1905 répondait à ces excès, à une mainmise des religieux sur la vie de chacun qu'on ne peut plus se figurer aujourd'hui en France. Emile Combes désirait éradiquer la religion catholique et non pas créer une Laïcité, comme il est sans cesse répété, "permettant l'épanouissement des religions dans la tolérance" et le respect de tous". A méditer.

Feuilly 24/01/2008 14:40

Cette dérive est en effet inquiétante.

Je me permets de faire référence à ce que j'en disais il y a quelque temps:

http://feuilly.hautetfort.com/archive/2007/12/21/de-la-religion.html

« Le courage. C'est de refuser la loi du mensonge triomphant, de chercher la vérité et de la dire »  (Jean Jaurès)
*
« (…) il n'existe aucun accommodement durable entre ceux qui cherchent, pèsent, dissèquent, et s'honorent d'être capables de penser demain autrement qu'aujourd'hui et ceux qui croient ou affirment de croire et obligent sous peine de mort leurs semblables a en faire autant. » (Marguerite Yourcenar)
*

« Ce qui nous intéresse ce n'est pas la prise de pouvoir mais la prise de conscience. » (Armand Gatti)

Les textes publiés ici sont évidemment libres de droits et peuvent être reproduits ou diffusés, en partie ou en entier... sans modération à condition d’en citer la source.

Recherche

Réunioniste

Pour la réunion à la France Mon action se base sur les Valeurs républicaines,
les déclarations des Droits de l'Homme et du Citoyen
1789 & 1793

La République indivisible, laïque, démocratique et sociale

Dans Le Rétro...

Pour y réfléchir

Vidéos

- Participation à Controverses (RTL) sur BHV…
- Message improvisé pour les législatives de 2007
- Interview sur TV-Com
- Chirac, une certaine idée de la France
- Mes pubs préférées sur le rugby
- Gendebien, un avis...
- L'identité wallonne est-elle incompatible avec l'identité française ?
- Religions, Neutralité ou laïcité de l'Etat
- "Bye bye Belgium"
- "Enregistrement, Evaluation et Autorisation des substances CHimiques" : Qu'en penser ?
- Attention à la publicité !
- Le Club du Net : Karl Zero et Dupont-Aignan
- Magnifique leçon de civisme d'Elisabeth Badinter.
- François Mitterrand

Textes

- Le vrai visage des Français
- Bicentenaire de la réunion de Mulhouse à la République
- La loi d'unanimité et de contagion
- L'heure décisive approche pour les Bruxellois
- Appel à la France, à tous les francophones :  pour une action mondiale pour le français et la Francophonie
- Les réformes des régimes de retraites - Comparons la Belgique et la France
- Un peu de tout... mais des infos utiles
- Du 24/10/62 au 24/10/63, pour comprendre les dessous d'une évolution institutionnelle (CRISP)
- Une histoire de la Wallonie (Institut Jules Destrée)
- Les pouvoirs en Wallonie et environs, mode d'emploi (Crisp)
- Wallons et Bruxellois francophones, pour en finir avec le syndrome de Stockholm !
- ISF - Impôt de solidarité sur la fortune, de quoi s’agit-il ?
 
- Aux origines de la frontière linguistique 
-
La Wallonie sauvera-t-elle l'Europe ? 

Autres sujets ?


Merci à
FreeFind !

Sur Le Feu...