Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 janvier 2008 4 10 /01 /janvier /2008 12:06
On le voit tous les jours, l’impuissance des responsables politiques nourrit des doutes sur leurs capacités de pilotage de la société. Pire, on peut se poser la question de leur réelle volonté de remplir cette mission. C’est pourtant une des bases de leur légitimité.
C’est que les partis politiques « installés », officiels, sont devenus des institutions qui semblent vivre pour elles-mêmes, en vase clos avec un système de cooptation de leurs élites qui composent ainsi, avec leurs courtisans et leurs obligés, une « nouvelle caste »
Certes, si la pratique du compromis et le souci du « réalisme » a, en 170 et quelques années de Belgique, conduit ceux qu’il faut bien appeler « les professionnels »  de la politique à réduire leurs ambitions et les points saillants de leurs programmes, force est de constater que les électeurs sont de plus en plus confrontés à un choix entre des valeurs qui ne sont plus que des slogans aux frontières forcément floues. Transformés ainsi en consommateurs à qui on propose des produits concurrents à des prix quasi similaires. 
L’influence des médias, par la réduction du débat de fond lié à la disparition de la presse d’opinion et la promotion de ce qu'il faut bien appeler des « marques » par les moyens audio-visuels et particulièrement la télévision, a remplacé le débat par la visibilité. Un sourire, un nœud pap’, des yeux bleus, un passage fréquent, une gueule… font plus pour le succès d’un parti que son message réel. Et en rétroaction, les partis adaptent leur communication aux réactions du « public ». Peut-on d’ailleurs encore parler d’opinion publique ? Puisque le monde politique peut maintenant d’abord prendre le pouls de l’opinion (l'influencer par les sondages !) pour définir ses propositions, infléchir son programme ou exécuter tel ou tel projet. Les partis suivent et deviennent de plus en plus conservateurs.
Si on n’est pas un obligé, un agent d’un Service public en quête d’avancement rapide ou un candidat à la cooptation parmi cette « nouvelle aristocratie », rien finalement ne nous attache à soutenir un parti plutôt qu’un autre. Et à cotiser… 
 
Ce n’est évidemment qu’une réflexion de ma part dans cette société où les responsables politiques auscultent, sondent, analysent et « exploitent » l’opinion pour obtenir finalement son approbation.
On peut le regretter et c’est mon cas. J’avais été séduit par l’idée défendue à l’époque du Rassemblement Wallon qui voulait qu’un parti n’existe que pour faire appliquer un programme et que ses membres puissent se redistribuer dans d’autres formations une fois ses objectifs atteints... Peut-être suis-je un idéaliste finalement ?
Je garde en mémoire cette phrase de François Perin, pleine de bon sens et de courage : « Quand mon parti fait des bêtises, je le quitte en en fonde un nouveau ».
Pas mal, non ?

Partager cet article

Repost 0
Published by Claude Thayse - dans Réflexions
commenter cet article

commentaires

Jean R. 17/01/2008 10:23

@ Didier : "(selon Di Rupo) "cela permettrait de stabiliser l'état pour très longtemps". Et c'est vrai, sur le papier."Etienne Schouppe, le nouveau président du CD&V a clairement déclaré que ce ne serait que pour un maximum de trois législatures... "très longtemps", c'est donc très relartif !@ Claude Thayse : J'ai bien aimé l'expression "tout à l'égo" que vous avez utilisée pour parler d'un certain site Internet...Sinon, bravo pour vos analyses.

Claude Thayse 17/01/2008 12:35

Merci ! je résiste difficilement à un bon mot.

Pierre 11/01/2008 13:57

Une autre option ???Ce serait évidemment une solution mais cela aurait comme gros désavantage de faire apparaître les réunionnistes en ordre très dispersés.En fait il me semble que nous trouvons devant une situation classique: un "parti" se crée sur base d'un mouvement autour d'idées; beaucoup embrayent: certains par idéologie pour promouvoir les idées du mouvement, d'autres par intérêt personnel en se servant de ces mêmes idées pour assouvir une soif de pouvoir.C'est en quelque sorte banal. Regardez Reynders pourtant disciple de Jean Gol. MR d'alors.

Claude Thayse 11/01/2008 14:39

Oui. C'est humain, hélas.Mais l'exemple de la mouvance écologiste est intéressante à cet égard. Après avoir donné naissance à plusieurs partis, un seul a finalement émergé. Ce qu'il est devenu par rapport à ses débuts sort du sujet...Ici, ce qui est important c'est de faire passer l'idée. Comme je l'ai mis sur ma page d'accueil, ce qui nous intéresse, c'est la prise de conscience... pas la prise de pouvoir. Mais tout le monde ne partage pas ce point de vue...parmi ceux qui se disent réunionistes, évidemment. D'où la sclérose et le manque de dynamisme lié aux blocages entre des personnes qui se méfient les unes des autres. Sans parler des attitudes intégristes et sans nuances de certains qui nuisent à l'image de la cause. Ou encore l'irruption de déviances comme, par exemple, le culte de la personnalité...

Pierre 10/01/2008 20:40

Bon d'accord....Mon parti pour qui je vote depuis 1981 fait des bêtises.Je n'ai vraiment pas la prétention de pouvoir en former un.Et j'ai déjà dit que je ne me reconnaissais pas dans la manière d'agir du parti sclérosé du baron.Que me conseillez-vous ??????

Claude Thayse 11/01/2008 11:27

Bonne question... Je suis tout aussi mal à l'aise et nous n'avons pas beaucoup de choix. En attendant, j'essaie de faire de la pédagogie et de propager l'idée en y apportant des arguments.Mais rien ne dit que d'ici quelques temps une autre option ne se présentera pas. Restons ouverts !

francolâtre 10/01/2008 19:20

Encore un bon Flamand qui nous lâche!Note Verhofstadt: Vanhengel boycotte réception: "une mise en garde"BRUXELLES 10/01 (BELGA)L'absence du ministre bruxellois des Finances, Guy Vanhengel (Open Vld), à la réception de Nouvel an du parlement bruxellois constitue une "mise en garde". Elle ne sera pas suivie d'une manoeuvre de déstabilisation du gouvernement bruxellois, a affirmé le ministre libéral flamand, jeudi en fin de journée."Je tiens à manifester mon mécontentement quant à la manière dont Charles Piqué (ndlr, le ministre-président de la Région bruxelloise) a réagi à la note de Guy Verhofstadt dont il a rapproché la thèse de celle défendue par la N-VA. C'est à la limite de l'insulte", a commenté Guy Vanhengel à l'agence BELGA.

Defroyere Jacques 10/01/2008 18:14

Cela vaut pour tous les partis, du plus grand au plus petit !

Claude Thayse 11/01/2008 11:18

Bien entendu.

« Le courage. C'est de refuser la loi du mensonge triomphant, de chercher la vérité et de la dire »  (Jean Jaurès)
*
« (…) il n'existe aucun accommodement durable entre ceux qui cherchent, pèsent, dissèquent, et s'honorent d'être capables de penser demain autrement qu'aujourd'hui et ceux qui croient ou affirment de croire et obligent sous peine de mort leurs semblables a en faire autant. » (Marguerite Yourcenar)
*

« Ce qui nous intéresse ce n'est pas la prise de pouvoir mais la prise de conscience. » (Armand Gatti)

Les textes publiés ici sont évidemment libres de droits et peuvent être reproduits ou diffusés, en partie ou en entier... sans modération à condition d’en citer la source.

Recherche

Réunioniste

Pour la réunion à la France Mon action se base sur les Valeurs républicaines,
les déclarations des Droits de l'Homme et du Citoyen
1789 & 1793

La République indivisible, laïque, démocratique et sociale

Dans Le Rétro...

Pour y réfléchir

Vidéos

- Participation à Controverses (RTL) sur BHV…
- Message improvisé pour les législatives de 2007
- Interview sur TV-Com
- Chirac, une certaine idée de la France
- Mes pubs préférées sur le rugby
- Gendebien, un avis...
- L'identité wallonne est-elle incompatible avec l'identité française ?
- Religions, Neutralité ou laïcité de l'Etat
- "Bye bye Belgium"
- "Enregistrement, Evaluation et Autorisation des substances CHimiques" : Qu'en penser ?
- Attention à la publicité !
- Le Club du Net : Karl Zero et Dupont-Aignan
- Magnifique leçon de civisme d'Elisabeth Badinter.
- François Mitterrand

Textes

- Le vrai visage des Français
- Bicentenaire de la réunion de Mulhouse à la République
- La loi d'unanimité et de contagion
- L'heure décisive approche pour les Bruxellois
- Appel à la France, à tous les francophones :  pour une action mondiale pour le français et la Francophonie
- Les réformes des régimes de retraites - Comparons la Belgique et la France
- Un peu de tout... mais des infos utiles
- Du 24/10/62 au 24/10/63, pour comprendre les dessous d'une évolution institutionnelle (CRISP)
- Une histoire de la Wallonie (Institut Jules Destrée)
- Les pouvoirs en Wallonie et environs, mode d'emploi (Crisp)
- Wallons et Bruxellois francophones, pour en finir avec le syndrome de Stockholm !
- ISF - Impôt de solidarité sur la fortune, de quoi s’agit-il ?
 
- Aux origines de la frontière linguistique 
-
La Wallonie sauvera-t-elle l'Europe ? 

Autres sujets ?


Merci à
FreeFind !

Sur Le Feu...