Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 décembre 2007 1 24 /12 /décembre /2007 18:44
Un pamphlet consacré à l’effet délétère des médias, surtout télévisuels, sur nos esprits est paru il y a quelques dizaines d’années  – je n’arrive plus à le retrouver dans mes archives. L’auteur avait appelé cette entreprise « la crétinisation ».
 
A quoi d’autre, en effet, avons-nous assisté ces derniers jours ?
Sorti des louanges et des cris d’allégresse – Alléluia ! Noël ! Il est né le divin gouvernement. Sonnez hautbois, résonnez musettes… - le bricolage à durée déterminée, intérimaire, asymétrique, réduit, constitué sans programme mais avec des préséances et des chasses gardées n’a comme objectif que de mettre au frigo – pour trois mois, ce qui est fort long – les « faux problèmes » qui sont bien vrais et régler des problèmes urgents.
Et « on » veut nous faire croire que tout est réglé, que la crise est derrière nous ? Quel spectacle ! « On » n’a pas lésiné sur les moyens. Retransmission en direct du discours du premier sinistre. Annonce d’une menace terroriste – quel en serait l’intérêt, la Belgique est connue à l’étranger pour être la plaque tournante et le sanctuaire de ces terroristes « suicidaires mais pas cons pour autant ».
 
Et puis… Et puis… le discours ! Le point d’orgue !
Magnifique communication dans le style. Dormez braves gens, ou mieux, circulez, il n’y a rien à voir. Quoi de neuf ou d’important ? Apprenons à nous connaître mieux…  parlons l'autre langue… bâtissons de grands projets mobilisateurs… esprit d’ouverture, de respect mutuel et de tolérance… dialogue constructif... écouter et à comprendre les sensibilités des uns et des autres et à progresser ensemble… Certes !
Et ça : « J’ai fondamentalement confiance dans l’avenir de notre pays parce que je crois aux ressources des Belges lorsqu’ils sont acculés. » Acculés ?Tu parles !
Plus curieux, et Luc Delfosse dans « Le Soir » l’a même remarqué : « L’effort de rapprochement nécessite une « forme de réconciliation entre communautés ». Dans notre histoire il y eut certainement des « injustices collectives ». Il importe de surmonter ces blessures. Belle langue de bois.
 
De quoi s’agit-il ? De quelles injustices parle-t-il ? Du génocide congolais ? De l’abdication de Léopold III ? De la prétendue domination des Wallons sur les Flamands en 1830 ? Du refus de l’amnistie des collabos ? Du détournement des moyens de l’Etat belge au profit de la Flandre ? Du lâchage des Fourrons ? Ou quoi ... ?
 
Enfin, comme le dit le titre du Soir, le roi est soulagé…. A preuve cette phrase qui clôturait son pensum : « il est nécessaire de lutter plus efficacement contre la pauvreté. En effet, celle-ci se développe sous des formes parfois nouvelles et préoccupantes, et nous devons renforcer et adapter nos moyens pour la combattre. »
Il va pouvoir partir en vacances, conscient de l'avoir échappé belle. 

Joyeux Noël quand même à ceux qui le fêteront  !
 

Noël ? Noël ? Tiens, ça me rappelle la phrase du regretté Pierre Desproges... Elle est de circonstance : "Noël au scanner, Paques au cimetière..."

Partager cet article

Repost 0
Published by Claude Thayse - dans Coup de gueule
commenter cet article

commentaires

Un petit Belge 31/12/2007 11:17

Je ne doute pas du succès et de l'intérêt de votre blog, mais vous devez être conscient que les personnes qui lisent vos articles ne sont pas nécessairement des adeptes du rattachisme (c'est valable également pour mon blog). J'en suis la preuve vivante : je lis votre blog presque tous les jours, bien que ne partageant pas vos idées. Je profite de mes congés pour prendre le temps de rédiger mes commentaires et débattre courtoisement avec vous.Ce que j'essaie de vous faire comprendre, c'est que la grande médiatisation des élections présidentielles françaises et cette longue crise politique de six mois auraient dû profiter au RWF qui a eu droit à des articles de presse et qui a été invité à des débats télévisés (on ne peut plus parler de censure à son égard).  Or, le RWF ne compte toujours que 600 membres en décembre, alors que dans la même période, il y a eu un petit sursaut patriotique (140.000 signatures en faveur de l'unité de la Belgique, augmentation du nombre de membres de BPlus de 3.000 à 4.000, 35.000 personnes dans les rues de Bruxelles le 18 novembre, 105.000 signatures en faveur du maintien de la sécurité sociale fédérale, etc.). Une série de personnalités (y compris flamandes) ont quitté leur traditionnelle neutralité pour s'exprimer en faveur d'une Belgique unie et ont signé la pétition sur www.sauvonslasolidarite.be  : Axelle Red, Kim Gevaert, Hugo Claus, Jacques Mercier, Arno, etc. Alors que toutes les conditions étaient réunies pour connaître un bel élan, je n'ai pas vu un tel engouement en faveur du rattachisme. Le RWF stagne et je considère donc que c'est un échec (attention : je ne crie cependant pas victoire pour les défenseurs de la Belgique!). Les partisans du rattachisme doivent admettre cet échec et se remettre en question. Je pense que l'arrogance de certaines personnes sur des blogs (du style "C'est nous qui avons raison, vous avez tort") énervent beaucoup de Belges. Mon propre blog est en faveur de l'unité de la Belgique, mais vous n'y lirez aucun article critique ou moqueur à l'égard de votre mouvement que je respecte car nous vivons en démocratie.Enfin, même si nous ferons ce soir des voeux différents pour l'avenir de la Belgique, je vous souhaite, Monsieur Thayse, un joyeux réveillon et une heureuse année 2008 sur le plan personnel. 

Claude Thayse 31/12/2007 12:11

Merci ! J'avais compris le sens de votre message. Et je vous réciproque vos voeux !

Un petit Belge 30/12/2007 21:16

Malgré mon opposition au rattachement à la France, je ne suis cependant pas naïf et suis conscient que la Belgique est en danger parce que, selon moi, la fédéralisation de notre pays a été mal négociée par nos responsables politiques d'il y a quelques années (les facilités, par exemple). Oui, je pense qu'il faut défendre la Belgique, notamment en créant une circonscription nationale (voir le projet du groupe bilingue Pavia) où des députés seraient élus par tous les Belges et devraient faire campagne dans l'autre communauté linguistique. Il faut aussi discuter des compétences. Certaines (comme le commerce extérieur ou l'aide à la jeunesse) doivent retourner à l'Etat fédéral, tandis que d'autres peuvent être régionalisées. Je suis également favorable à la suppression des provinces devenues obsolètes et à la fusion région wallone-communauté française. Comme je l'ai écrit dans mon précédent commentaire, je préfère défendre l'unité de la Belgique et les droits des francophones lors de la future réforme de l'Etat, que de devoir m'abaisser à rejoindre sans gloire la France dans laquelle nous perdrons notre identité (si la Belgique se scindait et malgré les difficultés économiques, je préférerais une Wallonie indépendante où on se battrait tous ensemble pour s'en sortir). Voilà le sens de ma phrase. Peut-être ai-je trop d'amour propre? Si j'ai choisi sur mon blog ce texte de Pascal de Duve et si j'ai cité toute cette série de chiffres dans mon commentaire précédent sur votre blog, c'est pour démontrer que les extrémistes flamingants et les rattachistes francophones représentent une minorité (voir les récents sondages de décembre malgré six mois de crise). Le problème est le peu de réactions de la grande majorité des citoyens qui sont habitués depuis des années aux tensions communautaires et pensent que tout cela va s'arranger par un compromis bien belge. Mais au cours de ces six mois de crise, j'ai cependant constaté un sursaut patriotique (voir les chiffres que j'ai cités dans mon précédent commentaire) et pas du tout un sursaut rattachiste. La meilleure preuve est que la presse vient de faire remarquer que le nombre de membres du RWF n'avait pas augmenté significativement (je pensais d'ailleurs qu'il y avait plus que 600 membres). Les responsables politiques qui parlent d'un éventuel rattachement à la France (Daniel Ducarme, Robert Collignon, p.ex.) sont tous des has been en fin de carrière. Ils n'incarnent nullement l'avenir. Enfin, vous parlez de la fierté d'être wallon. Travaillant avec des jeunes gens de vingt ans avec qui j'ai eu l'occasion de parler de cette crise, je peux vous dire qu'elle n'existe pratiquement plus dans la jeune génération. A l'heure d'Internet, ils se sentent Belges et Européens, mais pas Wallons. Cette nouvelle génération est beaucoup plus ouverte au monde que ne le sont les précédentes et peu attachée au terroir (les dialectes wallons auront d'ailleurs bientôt disparu).Mais je le répète : si j'ai tenté de démontrer l'échec du RWF au cours de ces six mois de crise à mobiliser les francophones autour de son projet, nous vivons en démocratie, vous avez tout à fait le droit d'avoir votre propre opinion et je suis ravi d'en débattre avec vous. Je tiens cependant à signaler que ce n'est pas le cas de tous les partisans du rattachement qui adoptent déjà sur certains blogs l'arrogance et le nombrilisme de certains Parisiens... A méditer si vous voulez recevoir plus d'attention...

Claude Thayse 31/12/2007 09:07

Et oui, il y a peu de réactions de nos concitoyens. Mais relisez (ou lisez) le "Meilleur des Mondes", tout y est déjà expliqué sous une forme romanesque.Je ne refuse jamais de débattre, même avec quelqu'un qui se cache derrière un pseudonyme. C'est par le débat et la pédagogie que les idées pourront progresser. Vous n'êtes pas le premier à venir défendre ce genre d'idées. Même si vous limitez la possibilité de déposer des commentaires sur votre blog. Très (trop) jeune dans les années '60, j'ai vu des gens sincères essayer de sauver ce pays en proposant un fédéralisme équilibré et responsable. Et ce sont les mêmes que ceux qui actuellement plaident encore, comme vous, pour un certain conservatisme - ou plutôt pour un Etat idéal qui n'a jamais existé et qui ont bâti ce "fédéralisme de désunion" dans lequel ils sont entrés à reculon. N'ayant pas intégré qu'il y a une nationalité flamande bien réelle qui est en compétition avec le nationalisme belge que vous défendez ou promouvez.Il n'est pas non plus étonnant de voir que de nombreux jeunes Wallons se sentent désemparés, depuis l'Affaire royale, les médias se sont acharnés à les culpabiliser. En gros pour les médias, rien de bon ne peut venir de Wallonie, tel est le message diffusé. Observez le...Enfin, en ce qui concerne ce que vous appelez "l'échec du RWF", vous devriez plutôt vous adresser aux dirigeants actuel du parti dont je ne fais pas partie. Il y a, je pense, un formulaire de contact sur leur site Internet.Si il 'y a un échec du RWF - ce qui restera à démontrer prochainement sur le plan électoral - j'ai plutôt le sentiment que, par contre,  l'idée réunioniste - ou rattachiste, c'est une question de sémantique et de références historiques -  progresse dans les esprits. Au moins comme sortie honorable à la crise que ne manquera pas de vivre le pays dans les prochaines semaines. C'est de bon augure. Nous ne fréquentons probablement pas les mêmes personnes ou les mêmes milieux, mais je suis frappé du nombre de ceux qui viennent spontanément me dire que nous, les rattachistes, avions finalement raison et que les événements que nous avions prévus ont fini par arriver. C'est un début.Et enfin, je me suis déjà souvent opposé aux intégistes des deux camps, "belgicains" ou réunionistes. Ce n'est pas en s'envoyant des invectives à la tête qu'on arrivera à se comprendre, à défaut de se convaincre. Votre Belgie-que est en train d'en mourir... Vous avez bien raison de vous inquiéter.Ce qui n'empêche pas les gens de nous porter attention. A titre d'information, j'aurai eu plus de 50.000 billets lus, rien que pour le seul mois de décembre, sur ce modeste blogue. Et je n'oblige personne !Merci à tous ceux qui viennent y trouver un regard différent.

Un petit Belge 30/12/2007 11:41

Malgré les tensions communautaires et l'arrivée de Sarkozy au pouvoir durant la campagne, le Rassemblement Wallonie-France n'a obtenu qu'1% des voix lors des élections du 10 juin 2007. Au cours des six mois de crise politique, je n'ai vu que des initiatives citoyennes en faveur de l'unité de la Belgique (et rien en faveur du rattachement à la France) : 140.000 signatures en faveur de l'unité du pays, manifestation nationale le 18 novembre en présence de plus de 35.000 personnes, vente de 56.000 drapeaux belges au cours des six derniers mois, augmentation du nombre de membres de l'asbl BPlus (de 3.000 à 4.000), 105.000 signatures (dont 60% de néerlandophones) en faveur du maintien de la sécurité sociale fédérale, etc.  Les derniers sondages parus en décembre montrent qu'une majorité de Belges (y compris en Flandre) sont opposés au séparatisme.  Nous vivons en démocratie et vous avez tout à fait le droit de donner votre opinion. Mais soyez réalistes : ces chiffres incontestables démontrent que vous ne représentez qu'une toute petite minorité (600 membres adhérents pour le RWF d'après la presse, est-ce correct?).  Je reste fier d'être Belge et préfère défendre les droits des francophones face aux exigences flamandes que devoir m'abaisser à rejoindre sans gloire un grand pays voisin dans lequel nous perdrons notre identité...

Claude Thayse 30/12/2007 19:35

Ce sont les petites minorités qui sont à l'origine des plus grands changements ! (Goethe) 600 adhérents au RWF ? Oui, c'est plausible, mais je l'ignore. Heureusement, il n'y a pas qu'au RWF qu'on trouve des réunionistes ! Vous "abaisser à rejoindre sans gloire"... "dans lequel nous perdrons notre identité"...  Evidemment, vu comme ça, je peux comprendre votre point de vue. Quand vous citezsur votre blog un texte de 1985 : "L'idée belge ne doit en aucun cas sombrer et devenir un phénomène de mode sporadique, sans signification profonde, et donc sans influence durable. Nous devons pouvoir nous appuyer sur une tradition glorieuse "... je suis franchement étonné. Si la Belgique était si solide, auarit-elle vraiment besoin d'être défendue ? Si tout allait si bien, pourquoi écrire que vous "préférez défendre les droits des francophones" ? Y aurait-il un problème ?Pour ma part, je n'ai aucune haine à l'égard des néerlandophones. Ils seront demain des voisins tout à fait respectables.Un détail... Quand la Belgique aura disparu, vous resterez "belge". Comme moi, qui serai encore et toujours Wallon. Et fier de l'être !

francolâtre 27/12/2007 20:29

Sans commentaire!Les Francophones sous-représentés dans le gouvernement intérimaire(Belga) Le Groupe d'étude et de réforme de la fonction administrative (GERFA) estime que le gouvernement intérimaire Verhofstadt III est "déséquilibré et accorde un avantage disproportionné au nord du pays", affirme-t-il dans un communiqué."Toutes les fonctions régaliennes, à l'exception des Finances, soit la Justice, l'Intérieur, la Défense, les Affaires étrangères, la Fonction publique et le Budget sont attribuées à des néerlandophones", indique le GERFA. Il relève par ailleurs que plusieurs ministres francophones reçoivent des "compétences assez légères", ainsi en va-t-il de Paul Magnette avec l'Energie, "qui n'est qu'une direction des Affaires économiques", et de Christian Dupont qui reçoit l'Intégration sociale, "une direction des Affaires sociales". Enfin, les Francophones ne reçoivent pour "l'essentiel que des compétences internes, à l'exception de la Coopération et n'assument quasi aucune visibilité au niveau international, accréditant l'idée que la Belgique est bel et bien dirigée par les Flamands", souligne encore le GERFA. Organisation syndicale agréée depuis 1990, le GERFA compte environ 1.500 membres, répartis principalement dans les ministères et organismes d'intérêt public relevant de l'Etat fédéral, de la Communauté française, de la Région wallonne et de la Région bruxelloise. (DEC)

Claude Thayse 28/12/2007 09:54

Un commentaire quand même, Merci au GERFA pour ses excellentes analyses !

Marc Demin 26/12/2007 23:23

Je ne rappellerai que cette phrase de Jules Destrée dans une de ses lettre au roi Albert Ier : "Sire (...) Vous régnez sur deux peuples. Il y a en Belgique, des Wallons et des Flamands ; il n'y a pas de Belges".

Claude Thayse 27/12/2007 09:40

Oui, il avait vu juste ! C'était en 1913... Il proposait déjà le fédéralisme, seul moyen de "sauver" la Belgique. On ne l'a pas écouté. La situation s'est dégradée.

« Le courage. C'est de refuser la loi du mensonge triomphant, de chercher la vérité et de la dire »  (Jean Jaurès)
*
« (…) il n'existe aucun accommodement durable entre ceux qui cherchent, pèsent, dissèquent, et s'honorent d'être capables de penser demain autrement qu'aujourd'hui et ceux qui croient ou affirment de croire et obligent sous peine de mort leurs semblables a en faire autant. » (Marguerite Yourcenar)
*

« Ce qui nous intéresse ce n'est pas la prise de pouvoir mais la prise de conscience. » (Armand Gatti)

Les textes publiés ici sont évidemment libres de droits et peuvent être reproduits ou diffusés, en partie ou en entier... sans modération à condition d’en citer la source.

Recherche

Réunioniste

Pour la réunion à la France Mon action se base sur les Valeurs républicaines,
les déclarations des Droits de l'Homme et du Citoyen
1789 & 1793

La République indivisible, laïque, démocratique et sociale

Dans Le Rétro...

Pour y réfléchir

Vidéos

- Participation à Controverses (RTL) sur BHV…
- Message improvisé pour les législatives de 2007
- Interview sur TV-Com
- Chirac, une certaine idée de la France
- Mes pubs préférées sur le rugby
- Gendebien, un avis...
- L'identité wallonne est-elle incompatible avec l'identité française ?
- Religions, Neutralité ou laïcité de l'Etat
- "Bye bye Belgium"
- "Enregistrement, Evaluation et Autorisation des substances CHimiques" : Qu'en penser ?
- Attention à la publicité !
- Le Club du Net : Karl Zero et Dupont-Aignan
- Magnifique leçon de civisme d'Elisabeth Badinter.
- François Mitterrand

Textes

- Le vrai visage des Français
- Bicentenaire de la réunion de Mulhouse à la République
- La loi d'unanimité et de contagion
- L'heure décisive approche pour les Bruxellois
- Appel à la France, à tous les francophones :  pour une action mondiale pour le français et la Francophonie
- Les réformes des régimes de retraites - Comparons la Belgique et la France
- Un peu de tout... mais des infos utiles
- Du 24/10/62 au 24/10/63, pour comprendre les dessous d'une évolution institutionnelle (CRISP)
- Une histoire de la Wallonie (Institut Jules Destrée)
- Les pouvoirs en Wallonie et environs, mode d'emploi (Crisp)
- Wallons et Bruxellois francophones, pour en finir avec le syndrome de Stockholm !
- ISF - Impôt de solidarité sur la fortune, de quoi s’agit-il ?
 
- Aux origines de la frontière linguistique 
-
La Wallonie sauvera-t-elle l'Europe ? 

Autres sujets ?


Merci à
FreeFind !

Sur Le Feu...