Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 décembre 2007 2 04 /12 /décembre /2007 10:22

Après la procession d'Echternacht on va devoir supporter maintenant la danse de Saint-Guy !
 
(Merci Jacques ! )

Partager cet article

Repost 0
Published by Claude Thayse - dans Clin d'oeil
commenter cet article

commentaires

mars2000 04/12/2007 21:48

Si on en croit De Standaard,  journal  proche du CD&V, Verhofdstadt risque de préparer l'arrivée de Didier Reynders comme Premier Ministre. L'ambition sans limites de Didier risque de déforcer les Francophones et de retarder la chute finale de la Belgique.http://destandaard.be/Artikel/Detail.aspx?artikelId=621KUN2G

Claude Thayse 05/12/2007 08:52

Oui, j'avais lu... Reynders ? peut-être... mais le prix sera terrible !

Baré 04/12/2007 17:18

Pour Francolâtre. Accuser la N-VA de tous les maux ne me paraît pas judicieux; c'est tomber dans le panneau des partis majoritaires flamands qui cachent leurs exigences derrière celles de la N-VA de manière à rester populaires auprès des francophones, tout en espérant leur prendre le beurre et l'argent du beurre. Tous les Partis flamands (sauf Groen) se sont mis d'accord sur les réformes qui consacrent le confédéralisme (et donc le séparatisme) depuis 1999, réformes explicitées dans les programmes de leurs congrès respectifs. La N-VA n'est donc que le partie immergée de l'iceberg, le bouc émissaire, comme l'a été forcément Monsieur Leterme. Reconnaissons lui d'avoir gardé une certaine élégance dans ce rôle ingrat d'arnaqueur.

Claude Thayse 04/12/2007 18:07

C'était de l'humour !

Pierre 04/12/2007 12:22

Article de LLB de ce jour;Crise belgeUne Flandre indépendante et hors de l'UERobert NONDONFAZMis en ligne le 04/12/2007- - - - - - - - - - - Dans la même logique du repli sur soi, la Flandre, qui refuse des transferts financiers vers la Wallonie, va refuser les transferts vers l'UE où quatorze Etats membres sur vingt-sept ont un PIB/habitant inférieur à celui de la Wallonie... Depuis la trop célèbre émission de la RTBF "Bye-bye Belgium ?", on n'entend plus parler que de la volonté séparatiste des Flamands. Mais s'est-on posé la question du devenir d'une Flandre indépendante ? A-t-on expliqué aux citoyens néerlandophones ce que sera leur avenir s'ils suivaient cette voie ? La première question à se poser concerne le devenir d'une Flandre indépendante. Il faut évidement poser la question de son intégration dans l'Union européenne. L'UE peut-elle accepter un nouvel Etat membre qui serait une Flandre indépendante ? Je vois, pour l'UE, trois raisons de refuser l'intégration d'une Flandre indépendante au sein de l'UE.- Il faut l'accord des 27 Etats membres. Il me parait évident que plusieurs pays, dans lesquels il y a des groupes indépendantistes, refuseront cette perspective par crainte d'une contagion chez eux.- Il faut aussi tenir compte qu'une Flandre indépendante deviendrait progressivement un état fascisant vu l'importance des deux extrêmes (gauche et droite). En effet, tous les partis démocratiques ont été gangrenés par les ex-Volksunie qu'ils ont accueillis. Le premier parti qui a été phagocyté est le SPA chez qui M. Peeters, l'auteur des décrets antifrancophones concernant la périphérie bruxelloise, a été influencé par M. B. Anciaux, ex-Volksunie et père d'un célèbre plan de survol aérien. Ensuite, le CD&V qui en s'alliant à la N-VA se retrouve être à la traîne de M. De Wever et consorts. Et enfin l'Open-VLD où M. Keulen refuse de nommer des bourgmestres francophones démocratiquement élus. Il paraît même plausible que le très théorique cordon sanitaire autour du VB s'évanouisse très rapidement. L'Europe démocratique n'accueillera pas d'état fascisant.- L'UE a déjà de grandes difficultés à bien fonctionner à vingt-sept. Une Europe régionalisée avec de nombreux petits Etats indépendants issus de la même logique que celle des politiques flamands sera totalement paralysée et appelée à disparaître de la carte mondiale.Ce serait d'ailleurs dans la logique des revendications flamandes de quitter l'UE. En effet, refuser un transfert financier vers la Wallonie ou un transfert financier de la Flandre vers l'UE correspond à la même logique du repli sur soi. (Pour rappel, quatorze Etats membres sur vingt-sept ont un PIB/habitant inférieur à celui de la Wallonie).Et donc, les plans des politiques flamands doivent prendre en compte que la Flandre indépendante ne sera plus membre de l'UE, qu'elle sortira du marché commun douanier, du marché commun financier (Euro), du marché commun de la libre circulation des citoyens (Schengen). Le refus d'accepter toutes les règles édictées par le Conseil de l'Europe, en particulier concernant la protection des minorités, devrait également les exclure de ce Conseil.Il est évident qu'à ce moment, le tissu économico-industriel se détricotera très rapidement et que Jean de la Fontaine leur appliquera une de ses célèbres fables.Certains Flamands imaginent que l'UE viendra se mettre à genoux devant eux pour leur offrir, sur un plateau d'argent, un statut d'association identique à celui accordé à la Suisse. Il est certain que l'UE ne fera jamais cette démarche qui reviendrait à se saborder pour les mêmes raisons que les trois raisons citées ci-dessus. Anvers vivra à ce moment un second déclin (le premier, selon J. Attali, a été vécu au XVIe siècle).Evidement, les politiques flamands ont une arme redoutable : le chantage sur Bruxelles. Bruxelles, enfermé dans un carcan géographique, serait progressivement asphyxiée. Faudra-t-il que la Ville de Bruxelles ou le gouvernement de la Région de Bruxelles exproprie le bâtiment du parlement flamand ou/et le bâtiment du gouvernement de la Communauté flamande pour que ces gifles les ramènent à la réalité démocratique ?Depuis plusieurs semaines, des indépendantistes flamands se répandent dans les médias francophones.Il est, enfin, dommage que certains politiques wallons s'appuient sur ces mêmes thèses flamandes pour demander, eux aussi, la fin de la Belgique. La Belgique n'est pas un frein au développement de la Wallonie, mais ce sont certains politiques wallons qui refusent d'appliquer les recettes qui créent le progrès dans beaucoup de pays en devenir et je pense non seulement aux dragons du Pacifique, mais aussi aux pays BRIC (Brésil, Russie, Chine, Inde) et même à la croissance phénoménale des derniers pays adhérents à l'UE. Voyons l'Irlande et la Pologne. L'assistanat institutionnalisé, érigé en système, n'a aucune référence montrant un quelconque succès (même s'il a tenu 72 ans en URSS et qu'il vit encore dans certains pays dans lesquels la population a un sort très peu enviable). Le premier plan Marshall (1947) a créé une formidable dynamique, même en Wallonie. Le second (car il n'y en aura pas de troisième) doit mettre en oeuvre les mêmes outils. A ce moment, la Wallonie ne sera plus un boulet que la Flandre et/ou l'UE doivent tirer mais redeviendra un acteur significatif comme elle le fut pendant 350 ans. Dont la Flandre en fut d'ailleurs une des premières bénéficiaires.

Claude Thayse 04/12/2007 13:11

Oui, Il est à cette adresse : http://www.lalibre.be/article.phtml?id=11&subid=118&art_id=387258 Après le temps du refus, voici venu celui des menaces. Soyons clairs. L'Europe reconnaitra le fait accompli. Je suis persuadé qu'en plus, la France sera la première à reconnaître le nouvel Etat.Que fait-on du Droit des Peuples à disposer d'eux-mêmes ? Ce qui est bon pour le Kossovo ou la Macédoine ne serait-il pas valable pour la Flandre ?

francolâtre 04/12/2007 11:15

Dans sa première déclaration, le "Sauveur de la nation" a insisté sur l'urgence d'une réforme de l'Etat. Voilà les francophones prévenus. Leur ami Guy, ce "bon Belge" ne va pas tarder à gagner les rangs des "otages de la N-VA" comme un certain Jean-Luc Dehaene avant lui, l'homme qui allait tout arranger....

Claude Thayse 04/12/2007 11:48

En effet ! Ils sont vraiment redoutables à la N-VA !

« Le courage. C'est de refuser la loi du mensonge triomphant, de chercher la vérité et de la dire »  (Jean Jaurès)
*
« (…) il n'existe aucun accommodement durable entre ceux qui cherchent, pèsent, dissèquent, et s'honorent d'être capables de penser demain autrement qu'aujourd'hui et ceux qui croient ou affirment de croire et obligent sous peine de mort leurs semblables a en faire autant. » (Marguerite Yourcenar)
*

« Ce qui nous intéresse ce n'est pas la prise de pouvoir mais la prise de conscience. » (Armand Gatti)

Les textes publiés ici sont évidemment libres de droits et peuvent être reproduits ou diffusés, en partie ou en entier... sans modération à condition d’en citer la source.

Recherche

Réunioniste

Pour la réunion à la France Mon action se base sur les Valeurs républicaines,
les déclarations des Droits de l'Homme et du Citoyen
1789 & 1793

La République indivisible, laïque, démocratique et sociale

Dans Le Rétro...

Pour y réfléchir

Vidéos

- Participation à Controverses (RTL) sur BHV…
- Message improvisé pour les législatives de 2007
- Interview sur TV-Com
- Chirac, une certaine idée de la France
- Mes pubs préférées sur le rugby
- Gendebien, un avis...
- L'identité wallonne est-elle incompatible avec l'identité française ?
- Religions, Neutralité ou laïcité de l'Etat
- "Bye bye Belgium"
- "Enregistrement, Evaluation et Autorisation des substances CHimiques" : Qu'en penser ?
- Attention à la publicité !
- Le Club du Net : Karl Zero et Dupont-Aignan
- Magnifique leçon de civisme d'Elisabeth Badinter.
- François Mitterrand

Textes

- Le vrai visage des Français
- Bicentenaire de la réunion de Mulhouse à la République
- La loi d'unanimité et de contagion
- L'heure décisive approche pour les Bruxellois
- Appel à la France, à tous les francophones :  pour une action mondiale pour le français et la Francophonie
- Les réformes des régimes de retraites - Comparons la Belgique et la France
- Un peu de tout... mais des infos utiles
- Du 24/10/62 au 24/10/63, pour comprendre les dessous d'une évolution institutionnelle (CRISP)
- Une histoire de la Wallonie (Institut Jules Destrée)
- Les pouvoirs en Wallonie et environs, mode d'emploi (Crisp)
- Wallons et Bruxellois francophones, pour en finir avec le syndrome de Stockholm !
- ISF - Impôt de solidarité sur la fortune, de quoi s’agit-il ?
 
- Aux origines de la frontière linguistique 
-
La Wallonie sauvera-t-elle l'Europe ? 

Autres sujets ?


Merci à
FreeFind !

Sur Le Feu...