Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 décembre 2007 7 02 /12 /décembre /2007 18:50
Nous revoici au point de départ, petit bilan des (presque) 6 mois de formation d’un gouvernement :
Du côté de la majorité putative flamande :
- Le CD&V/NV.A reste incontournable. Ils veulent une grande réforme de l’Etat.
- Bart Somers (Open VLD) déclare : « L'important maintenant est de mettre sur pied un gouvernement, de réaliser une réforme de l'État ».
 
Du côté francophone :
- Le CDH souhaite qu’une « nouvelle dynamique puisse rapidement voir le jour avec pour objectif un gouvernement qui s’occupe des vraies préoccupations des Belges, de tous les Belges et donc aussi des francophones
- Le MR ne veut toujours pas des socialistes, sa tendance bruxello-belgiciste, Maingain, déclare que l'urgence était maintenant de former un gouvernement avec un programme socio-économique.
 
Et pendant ce temps là, du côté de l’opposition…
- Elio Di Rupo et Isabelle Durant plaident pour que le prochain formateur soit « un Belge fier de l'être ». A noter l'intéressant lapsus de Di Rupo à propos d'un gouvernement "d'unité" nationale.
- Mme Gennez (SP-A) déclare : « Pendant six mois, on a négocié avec un CDH qui croit toujours à une Belgique qui n'existe plus »…
 
Les choses sont claires. Il y a bel et bien deux points de vue tout à fait opposés. Finalement, le refus de toute la classe politique francophone (ou plutôt "Frankeupheune" suivant la prononciation de fils Michel (Charles)) de voir la réalité aura permis à la stratégie flamande d’aller plus loin que prévu : dépasser sa volonté de vassaliser Bruxelles et la Wallonie (*) et aller irrémédiablement vers la scission sans avoir à endosser la responsabilité de la rupture finale… Bon, c’était prévu. Que n’a-t-on écouté les prédictions du Mouvement wallon…
L’apparition de tant de drapeaux aux fenêtres bruxelloises n’est elle pas la prise de conscience qu’il est trop tard et que c’est dans la panique que l’on réagit ?
 
(*) Bart De Wever disait dans « Le Soir », il y a plusieurs semaines, ne pas vouloir la disparition de la Belgique et il ajoutait que la Belgique ne disparaîtra pas parce qu'on transfère un nombre important de compétences vers les régions et que l'on scinde BHV... C’est là un message clé qui n’a pas été décodé. Ils veulent Bruxelles parce qu'elle est un centre international important qu'ils pourront contrôler en possédant la sécurité sociale, la politique de l'emploi, les transports, etc.
Et quand ils parlent de la scission de la sécurité sociale, il s'agit de la scission de la redistribution de l'assurance maladie, des allocations familiales, des allocations de chômage.
Mais ils ne revendiquent pas la scission du financement de la sécurité sociale. Ils savent ce que ça leur coûterait. Ils veulent contrôler ces fameux transferts Nord-Sud, l’inverse restant fédéral C’est sous contrôle. Vassaliser la Wallonie et Bruxelles, c’est l’objectif décrit dans le manifeste de la Warrande. La vision flamande du confédéralisme. 
Est-ce ça que nous voulons ? Il est temps qu'un parti se déclare ouvertement séparatiste en Wallonie.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Claude Thayse - dans Actualité
commenter cet article

commentaires

Bustin Jean - Louis 02/12/2007 22:34

Oui , il y a de quoi être très pessimiste car quel est le parti traditionnel prêt à sauter le pas ?

Claude Thayse 03/12/2007 08:25

Aucun, hélas. J'entendais encore ce matin les présidents (ou le parte-parole) des partis traditionels faire assaut de Belgitude et de "Frankeupheunerie"... Aucun n'a même pris la peine de mentionner les Wallons..

francolâtre 02/12/2007 20:54

Je voyais Jo Vandeurzen samedi soir à la VRT. Il acquiescait à une analyse selon laquelle il devient très difficile de maintenir un pays où les deux communautés votent très différemment l'une de l'autre et ont des aspirations totalement opposées. Une lueur de lucidité hélas démentie le lendemain par Pieter De Crem venant clamer sur les ondes que "l'Orange bleue' gardait sa préférence. Avec Yves Leterme comme formateur sans doute. C'est la version flamande d'"Un jour sans fin".Pour rester dans le cinéma, c'est plutôt à la fin d'"Il était une fois la révolution" que la situation actuelle me fait penser avec deux trains fous lancés l'un contre l'autre sur la même voie. Ici, le train des revendications flamandes s'est heurté au mur de la résistance francophone. Un scénario prévisible depuis le soir du 12 juin.Enfin, j'aimerais que les commentateurs (francophones évidemment) arrêtent d'opposer le brave CD&V otage du méchant N-VA. Pour moi, il n'ya pas l'épaisseur d'un papier à cigarettes entre De Wever, Leterme ou Vandeurzen. Seul le timing les différencie et encore... 

Claude Thayse 03/12/2007 08:23

Je partage tout  fait votre point de vue. J'irais m^me plus loin en disant qu'il y a également peu de distance entre les thèses du CDNV&N-VA et celles de l'open-VLD...

David 02/12/2007 20:03

Il est grand temps qu'un parti se déclare ouvertement séparatiste en Wallonie notre patrie. Et si la Wallonie prenait sont indépendance (ou sont ratachement) maintenant, pourquoi attendre ? http://lucyin.walon.org/tchanson/tchant-wal.html : Nosse nouve pitite patreye1. Nous sommes fiers de notre petite partie / car, jusque très loin, on parle de ses enfants / Au premier rang pour les nouvelles technologies, / et par sa culture, elle brille tout autant / Notre terroir est petit, mais nous avons la richesse, / des scientifiques, des écrivains wallons de renom. / Et nous avons énormément de libertés / Voilà pourquoi nous sommes fiers d'être Wallons.2. De notre passé, quand on regarde l'histoire, / on se redresse certainement avec fierté à chaque étape. / Et notre coeur se gonfle quand on pense à la gloire / de nos ancêtres qui n'avaient peur de rien. / Grâce a eux, nous vivons aujourd'hui en paix, / au milieu de l'Europe [comme] le plus beau de ses morceaux. / César nous proclama les plus braves " qu'il n'y aie " / C'est pourquoi nous sommes fiers d'être Wallons.3. Parlons wallon entre frères de Wallonie ! / On se comprend malgré nos nombreux accents. / Notre belle langue, nous voulons qu'on la respecte, / dans toutes les écoles, qu'on l'enseigne, enfin. / Si elle fut déconsidérée dans les temps d'ignorance [l'ignorance du fait que posséder deux langues donne une facilité à en apprendre d'autres], / qu'elle aie à nouveau, dès maintenant, ses pleins droits. / Si on ne parle que la langue de la France, / il est inutile d'encore se déclarer Wallons.4. Petit pays, même si tu es en crise, / nous t'aimons, sans devoir le claironner. / Si on te calomnie, nous en avons la larme à l'oeil, / et nous sentons notre coeur battre la chamade. / N'aie crainte et réjouis-toi de ta fête. / De tes enfants, les bras et le coeur sont bons. / Et même si nous sommes un peu susceptibles [litt. nous avons les cheveux très près de la tête], / c'est aussi pour cette raison que nous sommes fiers d'être Wallons.

Claude Thayse 03/12/2007 08:20

Pas mal !Mais je préfère la Marseillaise !

Pierre 02/12/2007 19:05

Même si quelqu'un sort dans quelques semaines ou mois un lapin de son chapeau et parvient à former un gouvernement, celui-ci n'aura qu'un temps et la tragi-comédie reprendra. Ce pays est devenu une utopie et il est temps que tout le monde s'en aperçoive rapidement. Mais les drapeaux belges sont encore en fleurs aux fenêtres et balcons: chiche qu'ils finiront par se faner. En attendant, ne serait-il pas urgent de se décider à penser à un nouvel avenir: que chacune des régions prenne son destin en mains comme la Tchécoslovaquie le fit il y a peu avec bonheur. Groupons les forces vives francophones et dessinons-nous enfin un futur réaliste loin des griffes du lion. Et pourquoi pas un partenariat avec la France qui n'attend qu'un mot pour nous accueillir? Il est temps de démythifier cette solution, la seule vraiment réaliste pour la Wallonie. WALLONS ENFANTS DE LA PATRIE.......

« Le courage. C'est de refuser la loi du mensonge triomphant, de chercher la vérité et de la dire »  (Jean Jaurès)
*
« (…) il n'existe aucun accommodement durable entre ceux qui cherchent, pèsent, dissèquent, et s'honorent d'être capables de penser demain autrement qu'aujourd'hui et ceux qui croient ou affirment de croire et obligent sous peine de mort leurs semblables a en faire autant. » (Marguerite Yourcenar)
*

« Ce qui nous intéresse ce n'est pas la prise de pouvoir mais la prise de conscience. » (Armand Gatti)

Les textes publiés ici sont évidemment libres de droits et peuvent être reproduits ou diffusés, en partie ou en entier... sans modération à condition d’en citer la source.

Recherche

Réunioniste

Pour la réunion à la France Mon action se base sur les Valeurs républicaines,
les déclarations des Droits de l'Homme et du Citoyen
1789 & 1793

La République indivisible, laïque, démocratique et sociale

Dans Le Rétro...

Pour y réfléchir

Vidéos

- Participation à Controverses (RTL) sur BHV…
- Message improvisé pour les législatives de 2007
- Interview sur TV-Com
- Chirac, une certaine idée de la France
- Mes pubs préférées sur le rugby
- Gendebien, un avis...
- L'identité wallonne est-elle incompatible avec l'identité française ?
- Religions, Neutralité ou laïcité de l'Etat
- "Bye bye Belgium"
- "Enregistrement, Evaluation et Autorisation des substances CHimiques" : Qu'en penser ?
- Attention à la publicité !
- Le Club du Net : Karl Zero et Dupont-Aignan
- Magnifique leçon de civisme d'Elisabeth Badinter.
- François Mitterrand

Textes

- Le vrai visage des Français
- Bicentenaire de la réunion de Mulhouse à la République
- La loi d'unanimité et de contagion
- L'heure décisive approche pour les Bruxellois
- Appel à la France, à tous les francophones :  pour une action mondiale pour le français et la Francophonie
- Les réformes des régimes de retraites - Comparons la Belgique et la France
- Un peu de tout... mais des infos utiles
- Du 24/10/62 au 24/10/63, pour comprendre les dessous d'une évolution institutionnelle (CRISP)
- Une histoire de la Wallonie (Institut Jules Destrée)
- Les pouvoirs en Wallonie et environs, mode d'emploi (Crisp)
- Wallons et Bruxellois francophones, pour en finir avec le syndrome de Stockholm !
- ISF - Impôt de solidarité sur la fortune, de quoi s’agit-il ?
 
- Aux origines de la frontière linguistique 
-
La Wallonie sauvera-t-elle l'Europe ? 

Autres sujets ?


Merci à
FreeFind !

Sur Le Feu...