Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 septembre 2007 5 28 /09 /septembre /2007 18:30

Frustration de ne pas avoir été invité aux discussions par « l’Explorateur » ou plutôt preuves que celles-ci patinent méchamment ? Le Vice-président bruxellissime (*) du MR s’est fendu hier de propos bien dans l’air du temps. «  Que personne ne s'y trompe, la Flandre s'est constituée en nation, et aujourd'hui elle a la prétention de s'ériger en Etat, dans la Belgique si elle en tire encore avantage, hors d'elle si ses intérêts le lui dictent. Les francophones auraient tort de croire qu'ils arrêteront la marche en avant de la Flandre nationaliste en payant toujours un prix plus élevé pour maintenir un semblant d'unité  ». « Face à l'Etat flamand qui se construit, les francophones ne peuvent plus se contenter de raisonner en termes de Communauté ou de Région. Wallons et Bruxellois peuvent envisager de garder l'Etat belge sans la Flandre, en veillant au lien territorial entre Bruxelles et la Wallonie.  »
 
« Face à l'Etat flamand qui se construit, Wallons et Bruxellois peuvent envisager de garder l'Etat belge sans la Flandre ». Voilà le message principal de cette sortie ultra-médiatisée et qui pourtant n’apporte rien de nouveau. Sauf que Maingain, se parant comme d’habitude de son rôle de « défenseur de la cause frankeupheune » aura bien mérité de la « patrie résiduelle belgo-wallo-bruxellienne » qu’on nous prépare. Sachant l’effet de ses propos en Flandre, il montre par là que quel que soit le résultat des négociations (en fait, je pense qu'il s’en tape !) : élargissement de Bruxelles à certaines communes de la périphérie ou maintien définitif de ces communes en Flandre, pour les politiciens (**) élus comme lui sur le message « il faut sauver Willy la Belgique unie », leur choix est fait. Et il est temps de préparer la population et donc les esprits à la phase suivante : l’Etat « Belgique-résidu ». 
Contre la France. Il n’y a pas de surprise, finalement.
 

(*) Avez-vous remarqué qu'il ne prononce jamais (ou alors j'ai été distrait...) le mot « Wallon » ? C'est également lui aui est l'auteur de l'expression assez méprisante : « République des bords de Meuse »...  pour qualifier laWallonie.
 
(**) Comparaison hasardeuse et n'ayant rien à voir avec la personne d'O. M. certes, mais voici une citation à méditer : « Après tout, ce sont les dirigeants d'un pays qui en déterminent les lignes d'action, et ce n'est jamais qu'une question simple que d'entraîner le peuple, que ce soit dans une démocratie, une dictature fasciste, un Parlement, ou une dictature communiste. (...) Le peuple peut toujours être converti à la cause des dirigeants. Cela est facile. Tout ce qu'il suffit de faire, c'est de leur dire qu'ils sont attaqués et dénoncer les pacifistes pour leur manque de patriotisme qui expose le pays au danger. Cela marche de la même manière dans tous les pays ».Elle est d'un certain... Hermann Goering, notable nazi au procès de Nuremberg en 1945.
Je ne vous apprendrai pas que c'est Carl von Clausewitz (si mes souvenirs sont bons...) qui a écrit qu'une guerre commence toujours comme la précédente a terminé et qu'une armée battue adopte les méthodes de son vainqueur. 
Depuis 1945 (date du Congrès wallon de Liège) et plus particulièrement le referendum de 1950, dernière défaite de l'Etat unitaire, la propagande du régime a repris à son compte la recette de cet individu en l'amplifiant aux moyen de ce medium extraordinairement puissant qu'est la télévision.

Ceci n'a rien à voir, mais avez-vous remarqué qu'Olivier Maingain et José Happart s'expriment tous deux sur un ton assez monocorde ?

Partager cet article

Repost 0
Published by Claude Thayse - dans Coup de gueule
commenter cet article

commentaires

borriello benoit 03/10/2007 09:06

A propos de la colonisation flamande en brabant wallon, n' y aurait il pas moyen d' attenter une action en justice contre l' affichage bilingue ou exlusivement en flamand de plus en plus répendu?C' est pas illégal ?Borriello B

Claude Thayse 03/10/2007 12:54

L’affichage public est régi par la Loi sur l’usage des langues en matière administrative. Celle-ci ne concerne que les avis officiels publiés par les autorités publiques ou les organismes à qui cette délégation a été confiée. En Région wallonne et donc en Brabant wallon, c’est le français qui est la langue officielle de la région. Tout affichage public en une autre langue contrevient à la Loi et doit être dénoncé.Vous avez raison d’être vigilant car nos « bourgmestres » (on n’ose plus dire « maïeurs », tellement ils se montrent peu Wallons. Leurs réactions à la provocation de Grouwels en est la preuve) sont capable de tout.Il en va tout autrement de l’affichage privé ou commercial sur les propriétés privées où rien n’est prévu. Et qui n’est donc pas illégal. Tout ça pose la question de savoir si, un jour, il ne faudra pas agir physiquement pour défendre notre culture et notre langue. A l’instar des Flamands qui le font, mais eux avec l’assentiment, si pas les encouragements de leurs autorités. A ce propos, quatre citations qui peuvent vous aider à vous faire votre… religion ?- Maximilien Marie Isidore de ROBESPIERRE (un incontournable !) Homme politique (1758-1794)« Quand le gouvernement viole les droits du peuple, l’insurrection est pour le peuple le plus sacré et le plus indispensable des devoirs ».- Louis de BONALD Écrivain politique (1754-1840)«  Dans les crises politiques, le plus difficile pour un honnête homme n’est pas de faire son devoir, mais de le connaître. » tiré de : « Considérations sur la Révolution française »- François René de CHATEAUBRIAND  Écrivain (1768-1848)« C’est le devoir qui crée le droit et non le droit qui crée le devoir. » dans : « Mémoires d’outre-tombe »- Victor HUGO  Écrivain et homme politique (1802-1885)« Je ne fais point fléchir les mots auxquels je crois : Raison, progrès, honneur, loyauté, devoirs, droits. On ne va pas au vrai par une route oblique. » dans : « L’Année terrible »

François 30/09/2007 10:11

Tout à fait d'accord avec toi. maingain essaye peut-être de racheter le mépris avec lequel il avait parlé "d'une république des bords de Meuse il y aquelques années".Le pire, c'est que tout ces fanfarons nous expliquerons ensuite, que face au circonstances, leur attitude aura été la plus adaptée, alors qu'en réalité ils manquent totalement de courage politique.Il faut bien qu'ils restent en phase avec le matracage belgicain qui a tant ramolli les esprits en Wallonie et à Bruxelles.

Emmanuel 29/09/2007 09:57

Même si je me suis fait traiter de poujadiste par certains non-comprenants il faut aussi remarquer que si ces politiciens veulent "sauver" la Belgique c'est aussi pour pouvoir garder leurs places et prérogatives, ce qui risque de disparaître avec le rattachement à la France. Le Wallobrux c'est aussi un fond de commerce !

Claude Thayse 30/09/2007 10:42

Je pense qu'il n'y pas que ça...

benoit 28/09/2007 14:52

Quelqu'un pourrait-il m'expliquer une fois pour toute quel est le problème de Maigain et des autres avec la France ?

Claude Thayse 28/09/2007 16:15

Ils se sont trop engagés en faveur de la "Belgique francophone" et il est rès difficile de renverser un engagement même quand on se rend compte que c'est une erreur... C'est l'objet d'une étude très intéressante sur la "psychologie de l'engagement " de Robert-Vincent Joule et Jean-Léon Beauvois publiée sous le titre : "Petit traité de manipulation à l'usage des honnêtes gens" aux PUF (Presses universitaires de France). Un classique ! Il vous suffit d'écouter les médias audiovisuels oui de lire les journaux pour vous rendre compte que la Belgique francophone ne peut exister qu'en contraste avec la France d'où rien de bon ne peut (presque- jamais venir. Forcément.Par ailleurs, ils font ce qu'ils ont obtenu comme mandat de leurs électeurs à qui ils (eux et leurs prédécesseurs) ont fait croire qu'ils pouvaient "sauver leur Belgique". Il leur est très difficile de se dédire maintenant, d'où ce jeu, cette attitude de surprise soudaine, cette fausse découverte, de la linéarité et de la permanence des objectifs du Mouvement flamand. Alors que celui-ci a toujours été clair et constant.Mais, tout ça, c'est une longue histoire !

« Le courage. C'est de refuser la loi du mensonge triomphant, de chercher la vérité et de la dire »  (Jean Jaurès)
*
« (…) il n'existe aucun accommodement durable entre ceux qui cherchent, pèsent, dissèquent, et s'honorent d'être capables de penser demain autrement qu'aujourd'hui et ceux qui croient ou affirment de croire et obligent sous peine de mort leurs semblables a en faire autant. » (Marguerite Yourcenar)
*

« Ce qui nous intéresse ce n'est pas la prise de pouvoir mais la prise de conscience. » (Armand Gatti)

Les textes publiés ici sont évidemment libres de droits et peuvent être reproduits ou diffusés, en partie ou en entier... sans modération à condition d’en citer la source.

Recherche

Réunioniste

Pour la réunion à la France Mon action se base sur les Valeurs républicaines,
les déclarations des Droits de l'Homme et du Citoyen
1789 & 1793

La République indivisible, laïque, démocratique et sociale

Dans Le Rétro...

Pour y réfléchir

Vidéos

- Participation à Controverses (RTL) sur BHV…
- Message improvisé pour les législatives de 2007
- Interview sur TV-Com
- Chirac, une certaine idée de la France
- Mes pubs préférées sur le rugby
- Gendebien, un avis...
- L'identité wallonne est-elle incompatible avec l'identité française ?
- Religions, Neutralité ou laïcité de l'Etat
- "Bye bye Belgium"
- "Enregistrement, Evaluation et Autorisation des substances CHimiques" : Qu'en penser ?
- Attention à la publicité !
- Le Club du Net : Karl Zero et Dupont-Aignan
- Magnifique leçon de civisme d'Elisabeth Badinter.
- François Mitterrand

Textes

- Le vrai visage des Français
- Bicentenaire de la réunion de Mulhouse à la République
- La loi d'unanimité et de contagion
- L'heure décisive approche pour les Bruxellois
- Appel à la France, à tous les francophones :  pour une action mondiale pour le français et la Francophonie
- Les réformes des régimes de retraites - Comparons la Belgique et la France
- Un peu de tout... mais des infos utiles
- Du 24/10/62 au 24/10/63, pour comprendre les dessous d'une évolution institutionnelle (CRISP)
- Une histoire de la Wallonie (Institut Jules Destrée)
- Les pouvoirs en Wallonie et environs, mode d'emploi (Crisp)
- Wallons et Bruxellois francophones, pour en finir avec le syndrome de Stockholm !
- ISF - Impôt de solidarité sur la fortune, de quoi s’agit-il ?
 
- Aux origines de la frontière linguistique 
-
La Wallonie sauvera-t-elle l'Europe ? 

Autres sujets ?


Merci à
FreeFind !

Sur Le Feu...