Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 septembre 2007 7 23 /09 /septembre /2007 18:53

Auprès des journalistes de la RTB(f) en tous cas. Mais faut-il s'en étonner ? 
 
Tant la RTBF que RTL-TVi consacraient leur débat dominical à l'avenir des francophones après l'appel lancé par la ministre-présidente de la Communauté française Marie Arena en faveur d'une Commission composée de représentants des partis. Je n'ai pas vu les débats de ce midi, mais le résumé des points important montre une nette préférence :
http://www.rtbf.be/video/jt/index.htm?jt=CONDUITEJT_2007092313_SKYNET&seq=10 
On y voit le président du parti réunioniste, mais son (ou ses) intervention(s) n'y sont pas reprises...
Il est vrai que ce "néo-nationalisme multiculturel " bruxellois, projet naissant et extrèmement périlleux pour la cohésion de la communauté commune, et française des Bruxellois francophones et des Wallons, est moins inquiétant pour le régime.
 
Ou alors, en quoi les arguments en faveur du réunionisme ne passent-ils pas la rampe des médias ? Seraient-ils trop... évidents ?

Partager cet article

Repost 0
Published by Claude Thayse - dans Actualité
commenter cet article

commentaires

Feuillyf 26/09/2007 15:51

Tiens, tiens, je vois que les commentaires sont maintenant proposés selon leur ordre d'arrivée. Merci.Par ailleurs, il est clair qu'il faudra passer par le stade d'un Etat wallon, la population semblant étrangement fort peu francophile.  On peut espérer que, par la suite, les mentalités évolueront (surtout si ce mini-état est géré avec aussi peu de rigueur que l'actuelle Région wallonne, ce qui ne manquera pas de faire naître un désir de changement)

Claude Thayse 27/09/2007 09:02

177 ans de propagande quotidienne anti-française ne s'effacent pas en quelques jours. Les tabous se lèvent. Actuellement commence à envisager de plus en plus la rupture. Avec en point de mire l'Etat croupion. Intéressant, un ministre bruxellois francophone en est déjà à revendiquer pour Bruxelles, le statut de capitale du futur Etat...

Feuilly 25/09/2007 13:56

Le problème de la région bruxelloise est des plus délicats. D’abord c’est là que la « frontière » linguistique est contestée. Ensuite cette région est officiellement bilingue (même si on compte plus de 85% de francophones). Si la Belgique éclate et si Bruxelles est du côté de la Wallonie, cela crée un double problème. D’une part on se retrouve avec une minorité de Flamands (+/- 100.000) avec lesquels on va recommencer à se disputer (et la Flandre viellera bien à la sauvegarde de leurs intérêts). D’autre part on crée les conditions idéales pour reconstituer une petite Belgique.
Dès lors, ne vaudrait-il pas mieux une Wallonie indépendante ? En espérant qu’après une période de transition elle se tourne vers sa voisine républicaine.

D’un autre côté, Bruxelles, c’est tout de même 1.000.000 de locuteurs francophones. On ne peut ni s’en passer (que représenterait une Wallonie de 3.000.000 d’habitants à l’échelle européenne ?) ne les abandonner (il y a beaucoup d’anciens Wallons parmi eux). Encore faut-il que les Bruxellois eux-même le veuillent. Généralement, ils gardent dans leur comportement à l’égard des Wallons ce côté supérieur propre aux habitants des grandes capitales. Honnis soient les provinciaux, ces paysans et ouvriers sans culture. Certains ont fait circuler une pétition où ils revendiquent leur spécificité (muliculturalisme, multilinguisme), qu’ils opposent à la Wallonie unilingue. Il est vrai que beaucoup d’entre eux ont des origines flamandes et qu’ils se sentent à l’aise dans les deux langues, ce qui n’est certainement pas mon cas.
Je me souviens de la tête de mes collègues (et de la mienne) quand je suis venu travailler à Bruxelles, il y a 23 ans maintenant. Le fait de ne pas être bilingue les étonnait. « Vous êtes belge, me disait-on, donc vous avez une double culture. » Bien sûr que non, je n’avais pas une double culture. C’est ce jour-là que j’ai compris que je n’étais pas belge au sens où ils l’entendaient.

Claude Thayse 25/09/2007 15:00

Je partage la même expérience. Ce sera aux Bruxellois à s'autodéterminer. C'est, en toute logique, leur choix. Je ne cros pas - pour des raisons pragmatiques et sociologiques - à la viabilité d'un "District européen bruxellois", j'ai déjà expliqué pourquoi et un journal comme "Le Soir" s'en est fait l'écho. Je pense que le jour venu, les Bruxellois sauront voir où est leur intérêt.Vous aurez compris que je ne suis pas partisan d'un Etat wallon. Pas parce que je pense que les Wallons en sont indignes, au contraire, mais j'estime qu'ils sont dignes d'un plus grand destin. Notre passé prestigieux, nos qualités seront mieux valorisées et reconnues dans un ensemble plus égalitaire et solidaire. Plus naturel aussi. Cependant, il faudra passer par cet étape, pour des raisons de procédure avant de négocier les conditions d'une réunion dans l'intérêt des deux (ou trois) partenaires. Trois ? Oui, parce que je suis certain que Bruxelles y sera. Et que les Flamands de Bruxelles (qui sont différent des Flamands de Flandre, tout comme les Bruxellois sont différents des Wallons, votre commentaire le montre) y trouveront leur intérêt également. Certains me l'ont déjà fait savoir. Clairement.

borriello benoit 24/09/2007 23:36

Personnellement, je trouve que Gendebien s' en est plus que bien tiré, (y' avais qu' à voir les trognes rougies et décomposées de nos grands hommes d' état quand il s' est mis à parler)Je crois que par conséquent , la rtb(f) ne le réinvitera pas de sitot.Ce qu' on est en train de nous concoqueter, c' est une république bananière de wallonie, peu associée à un bruxellistan multiculturalisé ou le francais sera devenu un patois parmi les autres. En d'autres termes, le beurre, l' argent du beurre et le sourire de la cremière pour les flamands...Et les francophones,trop occupés à tergiverser, à geindre , à s' aveugler et à compter les places à rester  achetent sans sourciller.Meme un ferailleur ne voudrais pas d' une camelotte pareille.Je vais régulierement sur le forum du soir pour convaincre le plus de monde possible mais j'ai la désagréable impression que mes messages sont régulièrement filtrés...Ce sale petit pays minable me dégoute de plus en plus....Il ne faut pas croire que le discours rattachiste ne passe pas; il est peu audible parce qu'on l' étouffe , tout simplement...Mais la flamme ne s' éteindra pas et tot ou tard, il y' aura un appel d' air...Point positif: La presse internationale et surtout francaise commence à s' interesser à la question. Je crois que la position francaise devrait passer de la non ingérence-non indifférence à une ingérence discrete et progressive...voire à un coup de geule si la situation des francophones se déteriore trop.Bien à vous chers amis...Borriello Benoit.

Claude Thayse 25/09/2007 13:08

Comme je l'ai écrit, je n'ai pas vu l'émission. Vous pouvez en retrouver l'extrait où Gendebien s'exprime sur http://www.rwf-bw.be.Pour le reste, je vous invite à lire l'analyse " Réunir politiques et société civile en vue de définir un projet francophone dans une Commission mixte « Wallonie-Bruxelles 2009 » ? "Enfin, la France ne peut pas se départir de son attitude diplomatique. Mais quand le moment sera venu...

benoit 24/09/2007 21:34

Faute de grives on mange des merles; c'est toujours mieux que rien...Les idées du RWF semblent ne pas passer la rampe, il ne faut pas se fier aux seuls résultats électoraux parce que les gens votent ou croient voter 'utile' c'est à dire pas pour un parti qui fait 1%. Aussi et puisque la francophobie ambiante n'est pas près de se tasser dans les media, je crois que le salut viendra des flamands qui nous largueront sans crier gare (du moins je l'espère); sans ça...

Claude Thayse 25/09/2007 12:51

Je partage votre point de vue à propos des résultats électoraux.  J'ai écrit, il y a peu, un billet sur ce sujet : Pourquoi le réunionisme ne perce-t-il pas électoralement ? Pour la "francophobie ambiante", on n'efface pas 177 ans de propagande en quelques minutes. N'oubliez pas que la seule raison d'existence de la Belgique a été d'être le rempart de l'Europe contre la France...  

François 24/09/2007 10:47

"Au moins on a vu Gendebien" dit Benoît. Bon très bien ! Et puis ? Quand on est au café du commerce, on ne fait pas la leçon aux ivrognes, on discute le coup avec eux.C'est bien le message du RWF qui ne passe pas la rampe. Ce n'est pas en se rangeant derrière les folles idées de Madame  Arena que nous attirerons les foules.

« Le courage. C'est de refuser la loi du mensonge triomphant, de chercher la vérité et de la dire »  (Jean Jaurès)
*
« (…) il n'existe aucun accommodement durable entre ceux qui cherchent, pèsent, dissèquent, et s'honorent d'être capables de penser demain autrement qu'aujourd'hui et ceux qui croient ou affirment de croire et obligent sous peine de mort leurs semblables a en faire autant. » (Marguerite Yourcenar)
*

« Ce qui nous intéresse ce n'est pas la prise de pouvoir mais la prise de conscience. » (Armand Gatti)

Les textes publiés ici sont évidemment libres de droits et peuvent être reproduits ou diffusés, en partie ou en entier... sans modération à condition d’en citer la source.

Recherche

Réunioniste

Pour la réunion à la France Mon action se base sur les Valeurs républicaines,
les déclarations des Droits de l'Homme et du Citoyen
1789 & 1793

La République indivisible, laïque, démocratique et sociale

Dans Le Rétro...

Pour y réfléchir

Vidéos

- Participation à Controverses (RTL) sur BHV…
- Message improvisé pour les législatives de 2007
- Interview sur TV-Com
- Chirac, une certaine idée de la France
- Mes pubs préférées sur le rugby
- Gendebien, un avis...
- L'identité wallonne est-elle incompatible avec l'identité française ?
- Religions, Neutralité ou laïcité de l'Etat
- "Bye bye Belgium"
- "Enregistrement, Evaluation et Autorisation des substances CHimiques" : Qu'en penser ?
- Attention à la publicité !
- Le Club du Net : Karl Zero et Dupont-Aignan
- Magnifique leçon de civisme d'Elisabeth Badinter.
- François Mitterrand

Textes

- Le vrai visage des Français
- Bicentenaire de la réunion de Mulhouse à la République
- La loi d'unanimité et de contagion
- L'heure décisive approche pour les Bruxellois
- Appel à la France, à tous les francophones :  pour une action mondiale pour le français et la Francophonie
- Les réformes des régimes de retraites - Comparons la Belgique et la France
- Un peu de tout... mais des infos utiles
- Du 24/10/62 au 24/10/63, pour comprendre les dessous d'une évolution institutionnelle (CRISP)
- Une histoire de la Wallonie (Institut Jules Destrée)
- Les pouvoirs en Wallonie et environs, mode d'emploi (Crisp)
- Wallons et Bruxellois francophones, pour en finir avec le syndrome de Stockholm !
- ISF - Impôt de solidarité sur la fortune, de quoi s’agit-il ?
 
- Aux origines de la frontière linguistique 
-
La Wallonie sauvera-t-elle l'Europe ? 

Autres sujets ?


Merci à
FreeFind !

Sur Le Feu...