Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 septembre 2007 3 05 /09 /septembre /2007 18:57
Dans La Libre d’aujourd’hui, sous la plume de Francis Van de Woestyne, généralement mieux inspiré quant à ses interlocuteurs, on peut lire une interview d’un certain Damien Thiéry, FDF de Linkebeek, une des communes à facilités, qui propose d'étendre la Région bruxelloise, en y absorbant les provinces du Brabant wallon et du Brabant flamand !
 
J’ai déjà eu l’occasion de dire tout le mal des propositions qui visent à faire coïncider région sociologiques et hinterland (forcément économique), mais là, c’est fort. C’est d’ailleurs le journaliste lui-même qui insiste sur le fait que qu'il est indispensable de demander l'avis de la population. Sans obtenir de réponse.
Ce Damien Thierry fait fi du Droit des gens. Il y a visiblement pour lui différentes catégories de citoyens. De bon citoyens pour qui il faut faire le maximum et qu'il faut consulter sur leur avenir (les habitants francophones de la périphérie). Et d'autres, quantités négligeables, des Wallons et des Flamands à qui il ne faut certainement pas demander leur avis et qu'on peut annexer sans états d'âmes... Des sous-hommes ?
 
Le FDF qui a eu son utilité en contribuant à populariser à Bruxelles l’idée du fédéralisme montre là son véritable fond. Le "D" ne veut certainement pas dire démocratique. Ou alors au sens où il est utilisé dans la dénomination des pays totalitaires.

Partager cet article

Repost 0
Published by Claude Thayse - dans Brabant wallon
commenter cet article

commentaires

Raymond Watrice 12/09/2007 14:12

Convient-il dans les circonstances actuelles d'opposer les francophones entre eux ? Les Wallons et les Bruxellois francophones doivent former un front commun, sans aucune faille, pour la défense de leur langue et de leur culture françaises contre l'agression flamande. Vous savez que l'objectif final de la Flandre est de reconstituer les Pays-Bas belges et d'y imposer l'unilinguisme flamand. Nous sommes bien loin d'un rattachement à la France des deux entités françaises de Belgique

Claude Thayse 12/09/2007 14:36

" Les Wallons et les Bruxellois francophones doivent former un front commun, sans aucune faille, pour la défense de leur langue et de leur culture françaises ". D'accord, mais rien ne s'oppose à ce que ce soit dans le respect de leurs différences. C'est en niant ces différences qu'on risque au contraire de les entretenir, de les opposer et de les exaspérer. Veut-on faire demain un "Francophone" indifférencié comme on a fait un "Belge" indifférencié avec le résultat que l'on sait ? Oui pour la solidarité, non à une dissolution des personnalités.Ma réponse est donc clairement "non" ! Il ne faut pas opposer les habitants francophones entre-eux. Mais au contraire respecter le principe d'égalité de droits et de devoirs. Cette opinion est valable également pour les Flamands. Tous les hommes on la même valeur. Pour la réunion à la France, c'est mon combat et je m'opposerai à une Belgique résiduelle, même peuplée uniquement d'habitants francophones. Quel en serait l'intérêt ?

hippolyte 06/09/2007 12:16

Dans une toute autre direction un avis très clair et plein de bon sens sur l'enjeu réel de BHV dans la Libre : http://www.lalibre.be/article.phtml?id=9&subid=82&art_id=368481 .Il me semble quand même que la prise de conscience de l'importance de cette question côté francophone et de ses conséquences prend de l'ampleur.

Claude Thayse 06/09/2007 12:40

Il y a, en effet, une déstabilisation certaine des certitudes. Vous avez raison, la prise de conscience des enjeux avance...Amusant, deux extraits qui sont quasiment du "copié-collé", parfois mot à mot, de ma carte blanche au SOIR du 15/02/2005 ! :  "L'heure décisive approche pour les Bruxellois" : http://www.claude-thayse.net/article-1742811.htmlComme quoi !"Cet enjeu c'est la possibilité, s'il y avait scission de BHV sur base des demandes flamandes, pour la Flandre de commettre un véritable hold-up sur la périphérie bruxelloise en cas de partition du pays, partition qui, aujourd'hui, n'est plus une fiction (sauf pour ceux qui refusent de voir la réalité en face) mais bien le but avoué d'un nombre significatif de parlementaires flamands... et le but inavoué d'un nombre plus important encore. Il faut, en effet, savoir que suivant la tendance actuelle du droit international, en cas de partition d'un Etat (comme en tout autre cas d'établissement d'un nouvel Etat ou de modification du territoire national), c'est le principe "uti possidetis ita possideatis" ("comme vous possédiez, ainsi vous posséderez") qui s'appliquerait vraisemblablement, principe selon lequel les limites administratives internes acquièrent le caractère de frontières d'Etat protégées par le droit international. "et "Les limites en question ne sont donc pas établies de manière définitive et univoque. Elles chevauchent et donc contredisent celles des trois régions."

« Le courage. C'est de refuser la loi du mensonge triomphant, de chercher la vérité et de la dire »  (Jean Jaurès)
*
« (…) il n'existe aucun accommodement durable entre ceux qui cherchent, pèsent, dissèquent, et s'honorent d'être capables de penser demain autrement qu'aujourd'hui et ceux qui croient ou affirment de croire et obligent sous peine de mort leurs semblables a en faire autant. » (Marguerite Yourcenar)
*

« Ce qui nous intéresse ce n'est pas la prise de pouvoir mais la prise de conscience. » (Armand Gatti)

Les textes publiés ici sont évidemment libres de droits et peuvent être reproduits ou diffusés, en partie ou en entier... sans modération à condition d’en citer la source.

Recherche

Réunioniste

Pour la réunion à la France Mon action se base sur les Valeurs républicaines,
les déclarations des Droits de l'Homme et du Citoyen
1789 & 1793

La République indivisible, laïque, démocratique et sociale

Dans Le Rétro...

Pour y réfléchir

Vidéos

- Participation à Controverses (RTL) sur BHV…
- Message improvisé pour les législatives de 2007
- Interview sur TV-Com
- Chirac, une certaine idée de la France
- Mes pubs préférées sur le rugby
- Gendebien, un avis...
- L'identité wallonne est-elle incompatible avec l'identité française ?
- Religions, Neutralité ou laïcité de l'Etat
- "Bye bye Belgium"
- "Enregistrement, Evaluation et Autorisation des substances CHimiques" : Qu'en penser ?
- Attention à la publicité !
- Le Club du Net : Karl Zero et Dupont-Aignan
- Magnifique leçon de civisme d'Elisabeth Badinter.
- François Mitterrand

Textes

- Le vrai visage des Français
- Bicentenaire de la réunion de Mulhouse à la République
- La loi d'unanimité et de contagion
- L'heure décisive approche pour les Bruxellois
- Appel à la France, à tous les francophones :  pour une action mondiale pour le français et la Francophonie
- Les réformes des régimes de retraites - Comparons la Belgique et la France
- Un peu de tout... mais des infos utiles
- Du 24/10/62 au 24/10/63, pour comprendre les dessous d'une évolution institutionnelle (CRISP)
- Une histoire de la Wallonie (Institut Jules Destrée)
- Les pouvoirs en Wallonie et environs, mode d'emploi (Crisp)
- Wallons et Bruxellois francophones, pour en finir avec le syndrome de Stockholm !
- ISF - Impôt de solidarité sur la fortune, de quoi s’agit-il ?
 
- Aux origines de la frontière linguistique 
-
La Wallonie sauvera-t-elle l'Europe ? 

Autres sujets ?


Merci à
FreeFind !

Sur Le Feu...