Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 septembre 2007 3 05 /09 /septembre /2007 19:06

Votre dossier sur les coûts de la séparation, s’il fait œuvre utile, aurait du s’intituler : « Dévoiler les coûts hypothétiques d’une séparation ». Les scénarii présentés supposent une future ex-Belgique isolée du reste du monde. Dans ce cadre, votre hypothèse des deux ou trois Etats distincts tient certes la route, mais est limitante. 
D’autres choix possibles existent. A commencer par la réunion volontaire d’une ou des deux régions « francophones » à la France.  Le débat sur notre avenir risque en effet très vite se poser sous forme de l’alternative : mini-Belgique continuée ou réunion à la France. 
Soyons objectifs, la Wallonie n’est pas le tiers monde. Si nous avons surtout un problème de gouvernance et de manque de solidarité nationale unique au monde. Nous
ne sommes « pauvres » qu’en comparaison avec la Flandre qui est elle, très riche. « A l’échelle de la France, le PIB de la Wallonie la placerait au 8ème rang des 22 régions françaises et au 3ème en matière d’exportations, juste derrière l’Ile-de-France et la région Rhône-Alpes. En terme d’emplois, les groupes français occupent la 1ère place avec 32 % des 100 premières entreprises industrielles en Wallonie. La France est, de très loin notre1er client. Avec quasi 35 % du total des exportations wallonnes.. Notre intégration est du point de vue économique est très avancée...» Sont-ce là des propos de réunioniste ? Non, le responsable de ce texte qui date de 2006 est un certain… Di Rupo, alors ministre président de la Région
 
Enfin, en matière de solidarité économique, prenons l’exemple Corse, il est parlant.   Un des derniers plans de développement économique lancé en 2002, s'élève à deux milliards d'euros - soit deux fois le plan Marshall - pour une population de… 280000 personnes. Ce serait un investissement bien placé: avec les équipements, les talents et la situation stratégique dont elle dispose, la Wallonie a tous les atouts pour être une des plus performantes régions d'Europe. Son extraordinaire atonie économique actuelle n’étant qu'un effet du contexte dysfonctionnel belge.Certes, les Régions française ne disposent pas, actuellement, de compétence législative. Pour le reste, le degré d’autonomie régionale est très variable avec des statuts respectant les identités culturelles.  
On pourrait aussi craindre que faire entrer la Wallonie et Bruxelles au sein de la République, c’est ouvrir la boîte de Pandore d’un fédéralisme centrifuge pour les régions des marches de France. Mais ce risque est-il vraiment si important ou ne serait-ce qu’un chiffon rouge ? Nul doute que le risque, négligeable pour qui est informé, a été évalué. Les marques d’intérêt « officieuses » affichées par les voltigeurs des médias proches du pouvoir (France 24 et Le Figaro) au moment de la démission d’Yves Leterme de ses fonctions de formateur ressembleraient plutôt à des signaux. Les dirigeants français sortiraient-ils enfin du syndrome de Waterloo qui les a empêchés de s’intéresser à ce qui se passe à un peu plus de 200 km de Paris ?
 
Concrètement, la Constitution française prévoir une procédure de double referendum. Les ressources et la créativité institutionnelle permettrait d'accorder un statut qui satisfera les deux (ou trois, n'oublions pas Bruxelles !) partenaires. Association, absorption, association avec intégration progressive, etc... Beaucoup de choses sont possibles en conservant toute l'armature administrative et réglementaire qui conditionne notre quotidien.
 
Il est grand temps que chez-nous, des médias et des politiques responsables portent ce message.


En complément, j'ajoute ce lien vers une interview de Miche Quévit dans l'Echo du 30 août : « Casser le mythe d'une Wallonie pauvre » 

La partie en gras à été publiée dans le forum des lecteurs ce 7 septembre.

Partager cet article

Repost 0
Published by Claude Thayse - dans Actualité
commenter cet article

commentaires

Demarcq 05/09/2007 20:10

La Wallonie pauvre n'est pas entièrement un mythe. Les derniers chiffres (en termes de PIB/hab.) la classent à un niveau effarant, anormal, entre la Corse et la Sardaigne.
Ce n'est pas un mythe, mais c'est une illusion d'optique. Car ces chiffres ne prennent pas en compte le centre directionnel de Bruxelles. Même en ne lui attribuant qu'une part volontairement très sous-estimée de business proprement francophone (disons 33%) l'ensemble Wallo-Bxl retrouve un classement décent. Un classement pas extraordinaire, pas à la hauteur de ce à quoi que la communauté française pourrait prétendre au vu de son potentiel (positionnement géo, équipements, compétences), mais décent.

"On pourrait aussi craindre que faire entrer la Wallonie et Bruxelles au sein de la République, c’est ouvrir la boîte de Pandore d’un fédéralisme centrifuge pour les régions des marches de France": vaste blague. L'image d'une France opprimant avec brutalité des provinces qui rêvent d'indépendance et les oblige à parler français sous la menace du canon est un vieux cliché propagé par le mouvement flamand ("de onvolkse jacobijnse franse staat" etc.) mais qui a contaminé une part étrangement large de l'opinion francophone.
La vérité est que les sectes indépendantistes bretonnes ne réussissent pas à trouver assez d'adhérents pour présenter des candidats sur toutes les circonscriptions. C'est ainsi.

On peut critiquer le système français, mais jusqu'à plus ample informé ceux qui y vivent le trouvent confortable et n'ont pas idée de le quitter.

Ce n'est pas en France qu'on lirait aujourd'hui un art. comme celui très étrange du prof. Michel Paques dans La Libre, où sont très doctement examinées, en termes de plomberie juridique et constitutionnelle, les conséquences d'une sécession flamande. On vit un temps pas ordinaire!

Claude Thayse 06/09/2007 08:43

Evidemment ! Je partage tout à fait cet avis.

« Le courage. C'est de refuser la loi du mensonge triomphant, de chercher la vérité et de la dire »  (Jean Jaurès)
*
« (…) il n'existe aucun accommodement durable entre ceux qui cherchent, pèsent, dissèquent, et s'honorent d'être capables de penser demain autrement qu'aujourd'hui et ceux qui croient ou affirment de croire et obligent sous peine de mort leurs semblables a en faire autant. » (Marguerite Yourcenar)
*

« Ce qui nous intéresse ce n'est pas la prise de pouvoir mais la prise de conscience. » (Armand Gatti)

Les textes publiés ici sont évidemment libres de droits et peuvent être reproduits ou diffusés, en partie ou en entier... sans modération à condition d’en citer la source.

Recherche

Réunioniste

Pour la réunion à la France Mon action se base sur les Valeurs républicaines,
les déclarations des Droits de l'Homme et du Citoyen
1789 & 1793

La République indivisible, laïque, démocratique et sociale

Dans Le Rétro...

Pour y réfléchir

Vidéos

- Participation à Controverses (RTL) sur BHV…
- Message improvisé pour les législatives de 2007
- Interview sur TV-Com
- Chirac, une certaine idée de la France
- Mes pubs préférées sur le rugby
- Gendebien, un avis...
- L'identité wallonne est-elle incompatible avec l'identité française ?
- Religions, Neutralité ou laïcité de l'Etat
- "Bye bye Belgium"
- "Enregistrement, Evaluation et Autorisation des substances CHimiques" : Qu'en penser ?
- Attention à la publicité !
- Le Club du Net : Karl Zero et Dupont-Aignan
- Magnifique leçon de civisme d'Elisabeth Badinter.
- François Mitterrand

Textes

- Le vrai visage des Français
- Bicentenaire de la réunion de Mulhouse à la République
- La loi d'unanimité et de contagion
- L'heure décisive approche pour les Bruxellois
- Appel à la France, à tous les francophones :  pour une action mondiale pour le français et la Francophonie
- Les réformes des régimes de retraites - Comparons la Belgique et la France
- Un peu de tout... mais des infos utiles
- Du 24/10/62 au 24/10/63, pour comprendre les dessous d'une évolution institutionnelle (CRISP)
- Une histoire de la Wallonie (Institut Jules Destrée)
- Les pouvoirs en Wallonie et environs, mode d'emploi (Crisp)
- Wallons et Bruxellois francophones, pour en finir avec le syndrome de Stockholm !
- ISF - Impôt de solidarité sur la fortune, de quoi s’agit-il ?
 
- Aux origines de la frontière linguistique 
-
La Wallonie sauvera-t-elle l'Europe ? 

Autres sujets ?


Merci à
FreeFind !

Sur Le Feu...