Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 août 2007 4 30 /08 /août /2007 18:15

Il ne se passe pas un jour qu'un journaliste, un blogueur, un participant à un forum ou même un rattachiste par haine des Wallons (si, si, je vous jure, ça existe, j'en ai rencontré au moins trois ! C'est fou ça, hein ?) ne va, répétant que la Wallonie est dans une situation économique catastrophique.  

Soyons sérieux, si nous avons de réels problèmes (mais ça c'est un héritage de la Belgique et de sa particratie...) de « bonne gouvernance » (Ciel, un anglicisme, à vos souhaits !),  la Wallonie, ce n’est quand même pas le tiers monde !
Je l’ai déjà écrit, nous ne sommes « pauvres » qu’en comparaison avec la Flandre qui est elle, très riche. (Et encore faudrait-il expliquer un jour, comment la Flandre en est arrivée là en détournant beaucoup de moyens à son profit depuis 1945). 
Lisez plutôt :
« A l’échelle de la France, le PIB de la Wallonie la placerait au 8ème rang des 22 régions françaises, 5ème au niveau de sa population et… 3ème en matière d’exportations, juste derrière l’Ile-de-France et la région Rhône-Alpes. A l’inverse, et il faut le souligner, les Français sont les actionnaires étrangers les plus présents en Wallonie (plus de 30 %). En terme d’emplois, les groupes français occupent la 1ère place avec 34.000 postes, soit 32 % des 100 premières entreprises industrielles en Wallonie. Si la France est notre 1er client, elle est aussi notre premier fournisseur. En 2005, la Région wallonne a importé pour plus de 7,185 milliards d’euros, soit plus de 30,5 % de nos importations totales… La France est, de très loin, le 1er client de la Wallonie. Avec quasi 35 % du total des exportations wallonnes. 
On ne le dit pas assez. Notre intégration est du point de vue économique très avancée. » 

Est-ce là de la propagande, du délire de rattachiste ? Non, l’auteur de cette analyse qui date de 2006 est un certain… Di Rupo, alors ministre président de la Région wallonne… (http://gov.wallonie.be/code/fr/comm_detail.asp?Primary_Key=1742) et franchement peu suspect de « francolâtrie » ou même de « wallingantisme » (mais quel horrible terme !).  
 
Je reprend ici une réaction de lecteur à l'article de Romain Weis, anthropologue, publié dans Libération : « La Belgique, tour de Babel vacillante »  :
« Ce que personne ne semble capable de dire haut et fort, c'est que le soit-disant entretien de la Wallonie par la Flandre, sous forme de transferts de subsides, n'a rien de spécifiquement belge. Dans tous les pays, les régions les plus riches apportent plus au budget de l'état qu'elle ne reçoivent, et c'est l'inverse pour les régions les plus pauvres. C'est vrai en France, en Allemagne, au Royaume-Uni, c'est vrai partout. Ca s'appelle de l'aménagement du territoire et du rééquilibrage des disparités régionales. La grande escroquerie intellectuelle de la plus grande partie de la classe politique flamande est de remettre en cause ce principe fondamental de tout pays civilisé et, grâce à l'alibi de la langue et de la culture, d'en faire un objet de débat. Tout le XIXè siècle européen a été consacré à supprimer les chefferies locales, les principautés, les lois inégales pour fonder des nations où tous avaient les mêmes droits et devoirs. Aujourd'hui, de Barcelone à Anvers, des démagogues veulent revenir au règne des potentats locaux (sous couvert de gouverner "près des gens", quelle blague !) »
 
Voilà, c'était mon 500ème billet ! Merci à celles et ceux qui me lisent régulièrement !

Partager cet article

Repost 0
Published by Claude Thayse - dans Coup de gueule
commenter cet article

commentaires

Guillaume de Marneffe 28/09/2007 00:53

En réaction à M. Schreuer, je voudrai rajouter que son commentaire illustre bien le fait qu'on peut faire dire ce que l'on veut aux statistiques. En effet, s'il est vrai que les wallons sont en moyenne plus pauvres que les français (en terme de PIB par habitants), que veut dire "français". En effet, l'économie française est fortement centralisée en Ile-de-France où une grande partie de la richesse est crée. Le reste de la France se situe donc, pour la plupart des régions, en dessous de la moyenne. Je ne connais pas les chiffres mais je pense que la Wallonie ne figurerait en conséquence pas parmi les régions les plus pauvres de France ( comme la corse, le languedoc, le centre de la France,...). Malgré tout, je pense qu'il ne faut pas oublier que si le PIB n'est pas aussi catastrophiquement bas que les médias flamands le disent (on entend trop souvent Wallonie=Roumanie) c'est grâce au Brabant Wallon, véritable moteur économique wallon. Cette richesse relative provient de sa proximité avec Bruxelles et de l'UCL. En conséquence, un rattachement de la Wallonie à la France sans Bruxelles serait un mauvais calcul (pour Bruxelles, enfermée ou annexée par la Flandre) et pour la Wallonie qui deviendrait un nième région périphérique de la France. Comme l'économiste Jacques François Thisse le dit, c'est dans les métropoles ou à proximité de celles-ci que se crée la richesse. La Wallonie n'en a aucune, alors Bruxelles doit devenir la capitale économique de la Wallonie. Bruxellois et wallons ont tout à y gagner car inutile de rappeler que Bruxelles est encerclée par la Flandre ce qui hypothèque son développement futur. De plus, la population bruxelloise est en moyenne moins instruite que la population wallone (et flamande évidemment) et surtout que la population du brabant wallon voisin. Sans les navetteurs flamands, l'économie bruxelloise souffrirait d'un manque important de main d'oeuvre qualifiée. De plus, le territoire exigu de la région freine la croissance de ses régions. Alors pour moi la solution c'est: la communauté francaise comme état et deux "provinces" ou "régions" autonome dans certaines matières afin de préserver les spécificités wallones et bruxelloises.

Claude Thayse 28/09/2007 08:47

Allez plus loin ! Une communauté composée de deux régions... françaises !

François Schreuer 31/08/2007 22:25

Bonsoir, On peut faire dire ce qu'on veut aux statistiques. Permettez-moi, sans entrer dans le débat de fond, de faire les remarques suivantes : - La fait que la Wallonie, si elle était intégrée dans la France, devienne la cinquième région en termes population n'a absolument rien à voir avec sa pauvreté ou sa richesse. - Par contre ça a à voir avec son PIB. Le fait que la Wallonie serait, à en croire vos chiffres, la 8ème région selon le PIB, alors qu'elle est cinquième selon la population, laisse penser que le PIB par tête wallon est plus faible que la moyenne du PIB par tête français. C'est malheureusement cette valeur qui importe. La Wallons sont plus pauvre par habitant que les Français. - Quant aux exportations, avant de pavoiser, encore faut-il s'entendre sur ce qu'on définit par exportation. Si c'est le fait de vendre hors des frontières du pays, la comparaison n'a guère de sens dans la mesure où les petits pays sont mécaniquement avantagés : un Lillois qui commerce avec un Toulousain n'est pas exportateur, Un Tournaisien qui commerce avec un Lillois bien. On voit facilement le caractère extrêmement relatif de ce chiffre. Bref, je ne vois pas en quoi vous servez l'intérêt de la Wallonie en propageant des idées inexactes sur sa situation réelle.

Claude Thayse 01/09/2007 09:17

Votre lecture est également assez rapide. Ce ne sont pas mes chiffres comme je le fais remarquer et je ne partage pas non plus votre avis sur les statistiques. Sauf pour dire qu'on peut, en effet, s'en servir comme n'importe quel autre outil en fonction de ce qu'on veut démontrer. Et si on est malhonnête...Je n'ai pas voulu sorti des phrases de leur contexte en citant ce texte. Ce sont des faits, des chiffres bruts.Votregénaralisation à tous les Français ne se justifie pas non plus. Ce classement à la 8ème place ne tient pas compte du PIB par habitant. Mais bien du PIB régional. Ce qui est tout différent, vous en conviendrez. Un classsement intégrant les deux critères (mais aurait-il beaucoup plus d'intérêt ?) donnerait sans doute une place différente, mais pas énormément. Je ne vois vraiment pas en quoi les chiffres cités dans ce communiqué officiel, chiffres publiés par ailleurs et validés par des centres universitaires seraient inexacts. Ce sont des faits. Et je ne pavoise pas en les mettant en ligne. La situation économique, démographique et sociale de la Wallonie me préoccupe, c'est l'objet de mon combat. Je trouve également intéressant de constater que le volume d'échanges avec la France est le témoin d'une grande proximité. Je ne propage donc pas d'idées inexactes sur la situation réelle de la Wallonie, mais des faits précis. Et validés. Maintenant, je pourrais ajouter à la pensée unique et à la sinistrose ambiante en focalisant mes propos sur le chômage, par exemple,  et autres indices particulièrements négatifs. Je le fait par ailleurs. Un billet sur un blog n'est pas un traité ou une encyclopédie. C'est un message court dans un contexte donné.Mais merci de votre réaction. Je suis un lecteur régulier de votre blog perso.

francolâtre 31/08/2007 15:09

Me rendant assez souvent dans la Flandre profonde (Courtrai, Ypres, Ninove, Denderleeuw, Herentals), je n'ai pas effectivement l'impression de visiter la Californie. Le niveau de vie du Flamand moyen semble assez proche de celui du Wallon. La propreté des rues est peut-être supérieure (encore que...). Il y a en revanche moins de misère apparente qu'à Bruxelles (SDF), moins d'allochtones aussi. Au fait, si on débattait un jour du poids de l'immigration qui a surtout frappé Bruxelles et la Wallonie ces trente dernières années? Il y a peu d'Africains qui choisissent d'aller vivre en Flandre, sans doute pour une question de langue (les expatriés d'Afrique Centrale parlent le français à 99,9%).. Attention, je ne dis pas que l'immigration est  un phénomène négatif mais absorber tant de nouveaux venus, souvent peu qualifiés, n'est pas sans conséquence sur le plan économique et social...Les communes les plus pauvres de Bruxelles sont également celles qui comptent le plus d'allochtones.

didier 31/08/2007 10:45

Objectivement, à l'échelle européenne, la Flandre est (très) riche. Que ce soit en matière de PIB, de déclaration IPP moyenne, de revenus disponibles, d'exportation, de dette, etc.Elle se situe juste derrière les bassins de Londres, Paris et Milan. Supprimer les revenus du travail des naveteurs flamands à Bruxelles ne plongera pas la Flandre dans la pauvreté. Ca réduirait juste rien les "transferts nord-sud" tant décriés au nord.On ne peut que reconnaître à la Flandre cette "chance" de bien se porter économiquement.Ce qu'il faut faire aussi comme le suggère Claude, c'est de regarder de plus près comment cette richesse a été rendue possible. Et dénoncer les injustices flagrantes en matière d'investissement, de structures, etcCe qu'il faut rejeter en bloc aussi, c'est cette auto-flagellation wallonne: à force d'entendre les flamands nous traiter de boulet, on intègre leur message, ce qui est une erreur.Je pense qu'avec une politique plus stricte du chômage, de la mise au travail et de la chasse à la fraude sociale, la Wallonie couperait en deux son chômage en quelques années (tout le monde l'a fait sauf nous).

Thierry 30/08/2007 23:06

Quelle modernité aussi dans les equipements informatiques dernier cri des bureaux de la Region wallonne à Namur! J'aime ça.

« Le courage. C'est de refuser la loi du mensonge triomphant, de chercher la vérité et de la dire »  (Jean Jaurès)
*
« (…) il n'existe aucun accommodement durable entre ceux qui cherchent, pèsent, dissèquent, et s'honorent d'être capables de penser demain autrement qu'aujourd'hui et ceux qui croient ou affirment de croire et obligent sous peine de mort leurs semblables a en faire autant. » (Marguerite Yourcenar)
*

« Ce qui nous intéresse ce n'est pas la prise de pouvoir mais la prise de conscience. » (Armand Gatti)

Les textes publiés ici sont évidemment libres de droits et peuvent être reproduits ou diffusés, en partie ou en entier... sans modération à condition d’en citer la source.

Recherche

Réunioniste

Pour la réunion à la France Mon action se base sur les Valeurs républicaines,
les déclarations des Droits de l'Homme et du Citoyen
1789 & 1793

La République indivisible, laïque, démocratique et sociale

Dans Le Rétro...

Pour y réfléchir

Vidéos

- Participation à Controverses (RTL) sur BHV…
- Message improvisé pour les législatives de 2007
- Interview sur TV-Com
- Chirac, une certaine idée de la France
- Mes pubs préférées sur le rugby
- Gendebien, un avis...
- L'identité wallonne est-elle incompatible avec l'identité française ?
- Religions, Neutralité ou laïcité de l'Etat
- "Bye bye Belgium"
- "Enregistrement, Evaluation et Autorisation des substances CHimiques" : Qu'en penser ?
- Attention à la publicité !
- Le Club du Net : Karl Zero et Dupont-Aignan
- Magnifique leçon de civisme d'Elisabeth Badinter.
- François Mitterrand

Textes

- Le vrai visage des Français
- Bicentenaire de la réunion de Mulhouse à la République
- La loi d'unanimité et de contagion
- L'heure décisive approche pour les Bruxellois
- Appel à la France, à tous les francophones :  pour une action mondiale pour le français et la Francophonie
- Les réformes des régimes de retraites - Comparons la Belgique et la France
- Un peu de tout... mais des infos utiles
- Du 24/10/62 au 24/10/63, pour comprendre les dessous d'une évolution institutionnelle (CRISP)
- Une histoire de la Wallonie (Institut Jules Destrée)
- Les pouvoirs en Wallonie et environs, mode d'emploi (Crisp)
- Wallons et Bruxellois francophones, pour en finir avec le syndrome de Stockholm !
- ISF - Impôt de solidarité sur la fortune, de quoi s’agit-il ?
 
- Aux origines de la frontière linguistique 
-
La Wallonie sauvera-t-elle l'Europe ? 

Autres sujets ?


Merci à
FreeFind !

Sur Le Feu...