Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 août 2007 1 27 /08 /août /2007 12:30

Comme toujours en période d’incertitude politique, nous sommes bombardés de sondages contradictoires quand ils ne sont pas orientés ou prédictifs. Une spécialité en Communauté française de Belgique.
 
Quels sont réellement les effets des sondages ? Peut-être serait-il intéressant de se rappeler la « théorie de la spirale » (*) du silence d’Elisabeth Noelle-Neumann…
 
J'en ai déjà parlé, la théorie de la spirale du silence proposée en 1974 par Elisabeth Noelle-Neumann se présente comme une analyse du processus de formation de l’opinion publique. Ce modèle repose sur plusieurs hypothèses :

1. Les individus craignent l’isolement, ce qui les conduit en permanence à évaluer dans leur environnement social quelles sont les opinions qui ne les placeront pas dans des situations d’isolement.
2. Les individus se forgent une représentation de la répartition et du succès des opinions au sein de leur environnement social. Ils observent les points de vue qui acquièrent de la force et ceux qui sont en déclin. Ils évaluent ainsi le climat d’opinions.
3. La disposition d’un individu à exposer publiquement son point de vue est d’autant plus grande qu’il pense que son point de vue est ou sera dominant. Une minorité convaincue de sa domination future et donc disposée à s’exprimer, verra son opinion devenir dominante si elle est confrontée à une majorité doutant que ses vues prévalent encore dans le futur et par conséquent moins disposée à les défendre en public. On assiste alors à un phénomène de spirale qui installe graduellement une opinion dominante. L’opinion publique est donc définie comme l’opinion qui peut être exprimée en public sans risque de sanction, celle-ci étant l’isolement.
 
Ces hypothèses partaient d’un double constat à propos des élections fédérales allemandes de 1965 : le premier était qu’il existait un décalage empiriquement vérifiable entre la répartition effective d’une opinion et son expression en public. La prévision d’une victoire des démocrates chrétiens qui s’était renforcée dans les sondages au cours de la campagne (alors qu’au départ les sociaux démocrates partaient à égalité dans les intentions de vote), avait progressivement entraîné un changement dans les intentions de vote et s’était soldée par une victoire effective des démocrates chrétiens. D’où un deuxième constat : la pression pour se conformer à l’opinion perçue comme majoritaire entraîne un changement de comportement en faveur de cette opinion. C’est en affirmant publiquement sa prétendue supériorité numérique qu’un des camps politiques était parvenu à l’imposer dans les faits… 
 
Propos à méditer, particulièrement par les réunionistes qui recueillent spontanément de 36 à 40 % d’opinions favorables à leurs thèses à la condition d’implosion de l’Etat et qui n’en font pas grand-chose à mon grand dam… Peut-être devrions-nous penser à une refondation du mouvement. Ou en tous cas de sa communication.
 
Cette théorie permet non seulement de comprendre pourquoi les sondages ne reflètent pas entièrement la réalité, mais également de réfléchir sur leur influence... Et donc des raisons de leur utilisation
 
(*) 1974 "The spiral of silence: a theory of public opinion." Journal of Communication 24 (2):43-51

Partager cet article

Repost 0
Published by Claude Thayse - dans Réflexions
commenter cet article

commentaires

Yaya 29/08/2007 13:26

Je sais cher benoit, d'unitariste je suis passé à réunioniste convaincu. Je peux vous dire que j'ai dû subir l'hîre de ma famille (désolé pour l'orthographe de l'ire).Mais pourtant, je suis convaincu que c'est la seule solution viable pour les wallons et qu'à long terme c'est ce qui nous attend. L'ambiance familiale n'est pas au beau fixe tous les jours pour moi non plus.Amitiés Yaya

BORRIELLO Benoit 29/08/2007 11:05

Ne faisant pas mystère de mes opinions rattachistes depuis plus de 15 ans , je peut vous dire que les beuglements sarcastiques que j' ai du me farcir dans mon environnement social et familial, ne se font étrangement pas entendre, vu l' actualité du moment.il faut garder courage, ca ne fait que commencer...Borriello Benoit.

Claude Thayse 29/08/2007 11:42

C'est assez général...

Yannick 28/08/2007 21:40

Très cher claude, je vous avais fait part d'une ébauche de programme qui aurait été possible d'inclure pour refonder le parti. Il serait bon que les instances dirigeantes du Parti, tiennent compte aussi des problèmes socio-économique de la belgique francophone. Il serait très judicieux d'appliquer certains principes républicains à la belgique résiduel (étape intermédiaire à notre réunion à la france) car, comme je l'ai déjà dit, cette transition reste et est somme toute nécessaire. Bien à vousYaya

Claude Thayse 28/08/2007 22:40

Certes. Mais, je n'ai plus aucune fonction au sein du parti. ..Je vous conseille de vous adresser directement au Chargé de Communication qui a l'oreille du président en fonction et qui est son conseiller le plus écouté.

Michel Gergeay 27/08/2007 15:50

En effet, à la prise de conscience doit s'ajouter une certaine prise de risque : parlons ouvertement de notre espoir réunioniste. Les sarcasmes et insultes traduisent l'absence d'argumentation chez ceux qui refusent d'entendre la nôtre. Mais on ne défendra ni la démocratie ni notre culture en abandonnant la parole à des médias sous contrôle financier et politique.Une refondation du mouvement ? Oui, sûrement ! Et percer dans les médias belges avec nos arguments économiques (plus forts que la mythologie belgicaine ou même "rattachiste")...

« Le courage. C'est de refuser la loi du mensonge triomphant, de chercher la vérité et de la dire »  (Jean Jaurès)
*
« (…) il n'existe aucun accommodement durable entre ceux qui cherchent, pèsent, dissèquent, et s'honorent d'être capables de penser demain autrement qu'aujourd'hui et ceux qui croient ou affirment de croire et obligent sous peine de mort leurs semblables a en faire autant. » (Marguerite Yourcenar)
*

« Ce qui nous intéresse ce n'est pas la prise de pouvoir mais la prise de conscience. » (Armand Gatti)

Les textes publiés ici sont évidemment libres de droits et peuvent être reproduits ou diffusés, en partie ou en entier... sans modération à condition d’en citer la source.

Recherche

Réunioniste

Pour la réunion à la France Mon action se base sur les Valeurs républicaines,
les déclarations des Droits de l'Homme et du Citoyen
1789 & 1793

La République indivisible, laïque, démocratique et sociale

Dans Le Rétro...

Pour y réfléchir

Vidéos

- Participation à Controverses (RTL) sur BHV…
- Message improvisé pour les législatives de 2007
- Interview sur TV-Com
- Chirac, une certaine idée de la France
- Mes pubs préférées sur le rugby
- Gendebien, un avis...
- L'identité wallonne est-elle incompatible avec l'identité française ?
- Religions, Neutralité ou laïcité de l'Etat
- "Bye bye Belgium"
- "Enregistrement, Evaluation et Autorisation des substances CHimiques" : Qu'en penser ?
- Attention à la publicité !
- Le Club du Net : Karl Zero et Dupont-Aignan
- Magnifique leçon de civisme d'Elisabeth Badinter.
- François Mitterrand

Textes

- Le vrai visage des Français
- Bicentenaire de la réunion de Mulhouse à la République
- La loi d'unanimité et de contagion
- L'heure décisive approche pour les Bruxellois
- Appel à la France, à tous les francophones :  pour une action mondiale pour le français et la Francophonie
- Les réformes des régimes de retraites - Comparons la Belgique et la France
- Un peu de tout... mais des infos utiles
- Du 24/10/62 au 24/10/63, pour comprendre les dessous d'une évolution institutionnelle (CRISP)
- Une histoire de la Wallonie (Institut Jules Destrée)
- Les pouvoirs en Wallonie et environs, mode d'emploi (Crisp)
- Wallons et Bruxellois francophones, pour en finir avec le syndrome de Stockholm !
- ISF - Impôt de solidarité sur la fortune, de quoi s’agit-il ?
 
- Aux origines de la frontière linguistique 
-
La Wallonie sauvera-t-elle l'Europe ? 

Autres sujets ?


Merci à
FreeFind !

Sur Le Feu...