Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 août 2007 4 23 /08 /août /2007 12:32
Au moment où la tension devient presque palpable entre les négociateurs de l'orange bleu, Jules Gheude m'envoie la traduction de l'édito : « Les Pays-Bas souhaitent la bienvenue à la Flandre » de Dirk Castrel dans « Gazet van Antwerpen »
 
Pour deux Néerlandais sur trois, une réunion des Pays-Bas et de la Flandre est une idée séduisante. Quatre sur cinq se prononcent en faveur d’une coopération plus intensive. C’est ce que révèle une enquête commandée par la chaîne néerlandaise commerciale RTL. C’est fort aimable de la part de nos voisins du Nord, mais 83% d’entre eux sont finalement convaincus que la Belgique ne va pas se scinder et qu’elle restera un Etat indépendant.
 
Dans un sondage internet organisé hier par ce journal, 45% des participants, soit moins de la moitié, sont toutefois partisans d’une fusion de la Flandre avec les Pays-Bas. Une large majorité voudrait que la Wallonie aille à la France. Presque 60% pensent que les fusions seraient positives tant pour la Flandre que pour la Wallonie. Un sondage vaut ce qu’il vaut, mais il confirme généralement une tendance.
 
En Wallonie, un mouvement rattachiste existe dejà depuis plusieurs années et il mène campagne pour l’annexion à la France. Les rattachistes ont même créé un parti politique, qui s’est déjà présenté quelques fois aux élections. Sans succès. Le taux des adeptes reste extrêmement minime. Le mouvement est un phénomène marginal sans influence, considéré comme une sorte d’association folklorique. Cela ne gêne nullement les rattachistes, convaincus qu’ils sont que les oppositions flamando-wallonnes finiront tôt ou tard par rendre impossible la formation d’un gouvernement fédéral. Il faudra alors discuter, entre gens raisonnables, du partage des biens. Ensuite, l’annexion de la Wallonie à la France s’avérera être le meilleur choix. Reste à savoir si une extension de territoire avec une région qui n’est pas tellement brillante sur le plan économique, suscite l’enthousiasme à Paris.
 
En 1945, un Congrès national wallon proclama témérairement l’indépendance de la Wallonie. Il s’agissait d’un congrès de circonstance et sa décision, qui fit grand bruit à l’époque, est restée lettre morte. Depuis lors, quelques ténors socialistes wallons ont fait remarquer, en périodes de haute tension communautaire, que la Flandre ferait bien de chanter un ton plus bas, sinon l’annexion à la France pourrait être davantage qu’un rêve. Cela n’a guère fait impression. (…)
 
Même sans avoir percé notre technologie de pointe institutionnelle, les Néerlandais auront en attendant bien compris que la Belgique est un pays complexe où, par exemple, la formation d’un gouvernement peut s'éterniser, comme c’est à nouveau le cas aujourd’hui. (…)
 
Aujourd’hui ou au plus tard demain, nous saurons si un accord est atteint sur le schéma de Leterme (…) On doit enfin connaître la couleur. 

Nous attendons maintenant un sondage semblable en France...

Partager cet article

Repost 0
Published by Jules Gheude & C. Thayse - dans Actualité
commenter cet article

commentaires

yoyo 24/08/2007 17:40

Moi, en tant que Français vivant à 200 mètres de la frontière belge  je serais plutôt pour un rattachement de la Wallonie à la France. Mon seul souci serait ne plus avoir cette spécificité d'habiter à la frontière :-) 

Jean 24/08/2007 00:26

Bonjour,Je suis Français et parfois je me dis moi aussi que la seule solution réaliste pour les wallons serait la France. Ici personne ne parle de ce sujet... et aucun homme politique ne l'a évoqué publiquement depuis bien longtemps. Clairement, le souvenir du "Vive le Québec libre" du Général doit hanter la classe politique.   La Belgique est un état souverain et le divorce entre Flamands et Wallons relève de ses affaires intérieures. Je pense que vous avez cependant intérêt à vous rapprocher des grandes formations politiques françaises et à leur expliquer votre position. Elles pourront alors s'exprimer un jour sur un éventuel rattachement, si le divorce en Belgique apparaît inéluctable. L'opinion publique français suivra.  Aujourd'hui un sondage montrerait un grand désintérêt des Français par manque d'information.Concernant Bruxelles maintenant, la classe politique française opterait sans doute pour la solution du district européen (cf Washington DC). Devant déjà soutenir le rôle européen de Strasbourg auquel les Français sont très attachés pour les raisons historiques que vous savez, il est peu probable que mon pays souhaite également "se charger" de la concurrente n°1!Soyez assurés tous que je voterais et ferais voter "oui" si un jour un référendum pour votre rattachement nous était proposé ici en France.Jean 44 ans originaire de Bretagne, habitant Paris et européen convaincu

Claude Thayse 24/08/2007 08:59

Merci Jean !Vos propos me vont droit au coeur!Il y a deux choses dans l'attitude de dirigeants français, 1. le "syndrome de waterloo" qui reste très présent dans les esprits et empêche de s'occuper de ce qui se passe en Belgique, mais làn, ça relève de l'inconscient collectif.2. La politique prudente et logique d'un point de vue diplomatique - que vous citez d'ailleurs  "de non ingérence mais non-indifférence".Mais croyez bien que l'ambassade de France à Bruxelles informe minute par minute le Quai d'Orsay de l'évolution de la situation.Pour Bruxelles, je pense que les Anglais ne sont absolument pas chauds pour reconnaître un statu juridique - et donc un terriotoire - à la Commission européenne. Je verrais plutôt un transfert-rééquilibrage des institutions européennes vers Berlin (tout un symbôle) et Bruxelles vidée des administrations flamandes une région de France... mais bon, ce ne sont que des conjectures. il y a encore un énorme travail de préparartion des esprits à faire.

francolâtre 23/08/2007 15:03

Concernant le manque de dynamisme du RWF, j'avais envoyé le commentaire précédent sans prendre connaissance de la carte blanche du baron Gendebien. Il n'est jamais trop tard pour bien faire. Au temps pour moi!

francolâtre 23/08/2007 15:00

Il faut bien dire que le mouvement rattachiste wallon ne brille pas par son activisme. Il suffit de voir son absence de réaction officielle en cette époque brûlante. Un intervenant l'avait déjà signalé voici peu. Et que l'on ne parle pas de l'éternel boycot des médias. Si le RWF prenait la peine de pondre un communiqué ou de contacter les bonnes personnes, il ferait vite parler de lui. En ce qui concerne la France, je ne doute pas un instant qu'en cas de référendum, il se détacherait une majorité écrasante pour valider l'adhésion (la première depuis la Savoie en 1860 si je ne m'abuse).Dommage que l'opinion francophone n'y sera guère préparée.

« Le courage. C'est de refuser la loi du mensonge triomphant, de chercher la vérité et de la dire »  (Jean Jaurès)
*
« (…) il n'existe aucun accommodement durable entre ceux qui cherchent, pèsent, dissèquent, et s'honorent d'être capables de penser demain autrement qu'aujourd'hui et ceux qui croient ou affirment de croire et obligent sous peine de mort leurs semblables a en faire autant. » (Marguerite Yourcenar)
*

« Ce qui nous intéresse ce n'est pas la prise de pouvoir mais la prise de conscience. » (Armand Gatti)

Les textes publiés ici sont évidemment libres de droits et peuvent être reproduits ou diffusés, en partie ou en entier... sans modération à condition d’en citer la source.

Recherche

Réunioniste

Pour la réunion à la France Mon action se base sur les Valeurs républicaines,
les déclarations des Droits de l'Homme et du Citoyen
1789 & 1793

La République indivisible, laïque, démocratique et sociale

Dans Le Rétro...

Pour y réfléchir

Vidéos

- Participation à Controverses (RTL) sur BHV…
- Message improvisé pour les législatives de 2007
- Interview sur TV-Com
- Chirac, une certaine idée de la France
- Mes pubs préférées sur le rugby
- Gendebien, un avis...
- L'identité wallonne est-elle incompatible avec l'identité française ?
- Religions, Neutralité ou laïcité de l'Etat
- "Bye bye Belgium"
- "Enregistrement, Evaluation et Autorisation des substances CHimiques" : Qu'en penser ?
- Attention à la publicité !
- Le Club du Net : Karl Zero et Dupont-Aignan
- Magnifique leçon de civisme d'Elisabeth Badinter.
- François Mitterrand

Textes

- Le vrai visage des Français
- Bicentenaire de la réunion de Mulhouse à la République
- La loi d'unanimité et de contagion
- L'heure décisive approche pour les Bruxellois
- Appel à la France, à tous les francophones :  pour une action mondiale pour le français et la Francophonie
- Les réformes des régimes de retraites - Comparons la Belgique et la France
- Un peu de tout... mais des infos utiles
- Du 24/10/62 au 24/10/63, pour comprendre les dessous d'une évolution institutionnelle (CRISP)
- Une histoire de la Wallonie (Institut Jules Destrée)
- Les pouvoirs en Wallonie et environs, mode d'emploi (Crisp)
- Wallons et Bruxellois francophones, pour en finir avec le syndrome de Stockholm !
- ISF - Impôt de solidarité sur la fortune, de quoi s’agit-il ?
 
- Aux origines de la frontière linguistique 
-
La Wallonie sauvera-t-elle l'Europe ? 

Autres sujets ?


Merci à
FreeFind !

Sur Le Feu...