Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 août 2007 3 08 /08 /août /2007 12:30
Dans l’Echo de ce matin, José Happart estime que « Personne n'est prêt, ni du côté flamand, ni du côté francophone pour ce round communautaire », que « Du côté flamand parce que quoi qu'en dise Reynders, le discours de la N-VA n'est pas le fait d'une minorité au nord du pays. Du côté francophone parce que, si les libéraux ou les humanistes cèdent sur ce terrain, ils vont se faire massacrer aux régionales de juin 2009 » Etrange sollicitude de sa part. Il va même plus loin, appelant de ses vœux à un « gouvernement d'affaires courantes rassemblant tous les partis démocratiques du pays ».
Ballon d’essai de Di Rupo qui se tait en toutes les langues ? Tout en se préparant (réunions prévues en septembre) aux prochaines élections ou encore à un appel au secours en cas d’échec des négociations en cours ?
 
Ceci dit, je me pose des questions sur l’attitude des négociateurs francophones.
 
Sont-ils prêts à faire capoter les négociations en cours ? Si oui, quel est leur objectif ? Veulent-ils tout tenter pour empêcher Mr Leterme (on sait que les « MR » sont plutôt partisans d’un maintien de Verhofstadt) de prendre les rênes du pays ? Veulent-ils par-là pousser les négociateurs flamands dans leurs derniers retranchements et, par là, avoir plus de poids sur eux pour leur faire admettre des changements réputés inadmissibles (élargissement de Bruxelles ?) Ou, en comptant sur la soif de pouvoir des négociateurs présents pour les forcer à accepter un programme de gouvernement institutionnellement neutre?
Veulent-ils pousser les négociateurs flamands jusqu'au bout de leurs revendications pour les pousser à dévoiler leur jeu ? Voire quelle est la détermination des négociateurs? Les forcer à proclamer l'indépendance de la Flandre...
 
Nous sommes en droit de supposer, que « nos » représentants francophones, quelle que soit leur origine politique, ne sont pas les derniers des crétins. Ils savent bien quelle est la situation réelle en Flandre. Ils connaissent le poids du nationalisme flamand. Ils sont aussi prisonniers de leurs mensonges (c’est une minorité qui, en Flandre…) et de leurs prises de position (demandeurs de rien…). Alors, en faisant durer, ne cherchent ils pas à contribuer - avec l’aide de la presse subsidiée – à la prise de conscience dans la population wallonne et bruxelloise francophone à l’inéluctabilité de la fin de l’Etat ? Prise de conscience qui avance à grand pas si j’en crois les courriers des lecteurs et les interventions sur les forums (fora ?) politiques. Sans compter le point de vue du très unitariste Jean-Pierre Stroobant dans "
lemonde.fr" de ce jour (*).
Ou tout simplement, ne ménagent-ils pas l’avenir en cherchant à apparaître ainsi aux yeux de leurs mandants comme « les bons », ceux qui ont tout fait pour sauver la Belgique ? 
 
Intéressante et éclairante l'émission ce matin sur la RTB(f) : l'invité était
Pierre Verjans de l'Université de Liège.
L'interview d' Anne-Michelle CREMER 
Les questions du public
 
(*) Sa conclusion :
Près de deux mois après les élections, le "formateur" et premier ministre présumé, le chrétien démocrate flamand Yves Leterme, piétine. Certains misent désormais sur son échec et n'hésitent plus à envisager un scénario "tchécoslovaque" : les partis francophones seraient obligés de suspendre les négociations et des Flamands déclareraient que le pays étant devenu ingouvernable, "il faudrait le liquider", selon une formule du politologue Vincent De Coorebyter.

Partager cet article

Repost 0
Published by Claude Thayse - dans Actualité
commenter cet article

commentaires

Antoine 11/08/2007 00:19

Bonjour, j'ai l'impression que vous êtes un peu entre le marteau et l'enclume chers amis Wallons.Les Flamands ont peur de la France et je pense qu'il n'abandonneront pas la Wallonie. Ils sont assez drôles finalement.Quelque part vous les tenez aussi et les négociateurs francophones devraient agiter la perspective d'un rattachement pour refroidir leurs vis-à-vis et éviter un accord pénalisant pour les francophones.

Claude Thayse 11/08/2007 11:04

Tout dépendra de l'objectif des négociateurs... francophones !

BORRIELLO Benoit 10/08/2007 13:30

A mon humble avis, les négotiateurs francophones tentent un ultime coup de poker pathétique et désesperé, espèrant benoitement que "onze beste vrienden "mettent de l'eau dans leur vin pour ne pas endosser seuls la responsabilité de la fin de l' Etat belgique.J'espère vivre assez vieux pour voire notre région se rattacherer à la mère patrie , ce qui obligera la majorité de ces grands hommes et femmes d'état à changer d'orientation professionnelle.Il n'ya en effet aucune raison pour que la vie politique soit le seul secteur ou l'on garde un emploi bien rémuneré quand on ne sert strictement à rien.Borriello Benoit. 

benoit 10/08/2007 11:23

Ils disent que les wallons ne voudront jamais retourner à la France...Hmmm  c'est la méthode Coué ça; je connais nombre de gens qui "ne font pas de politique", bref que ça n'intéresse pas, et qui me disent "qu'ils ne sont pas du tout contre l'idée, après tout". Le problème c'est que nos politiciens wallons sont très nombreux, bien payés et qu'aller à la France signifierait pour nombre d'entre eux une fin de carrière peu glorieuse (60 ministres en Belgique, proportionnellement il devrait y en avoir 360 en France - il y en a 15...Sans parler des députés...etc). Je crois qu'on risque d'aller revoter; et là, je me demande ce que ça donnera en Flandre...

Claude Thayse 10/08/2007 12:18

Si on re-vote, les indépendantistes devraient progresser. Mais je pense qu'on n'en arrivera pas là (tout de suite...). Je pense plurtôt qu'on va essayer de mouiller le PS... Qui ne demande que ça !

Demarcq 09/08/2007 20:28

Benoît,
sur politics.be la tonalité sous-jacente sur les topiques communautaires est que la Flandre tient le bon bout, qu'elle gardera le contrôle sur Bxl, que les Wallons ne voudront jamais rejoindre la France et qu'en cas de séparation leurs leaders s'accrocheront pour pouvoir encore satisfaire leurs clientèles en leur faisant sucer quelques gouttes au pis de la vache à lait flamande.

Bref, ils entrevoient la Wallonie du futur comme un sous-Etat dépendant. Qui serait avec la Flandre dans le même rapport que Porto-Rico avec les USA.

Je caricature à peine.

Claude Thayse 10/08/2007 08:05

C'est dans la droite ligne du Manifeste de la Warande... Je me suis déjà longuement exprimé sur celui-ci. Tapez "Warande" ou "Platels" dans le moteur de recherche.

benoit 09/08/2007 14:30

Petit commentaire qui est aussi une interrogation (voire un reproche...): en ces temps "diffciles" où diable est le RWF ???Il devrait sauter sur l'occasion !

Claude Thayse 09/08/2007 17:17

Je vous avoue que je me pose la même question !  Et sans réponse... Puisque j'ai été "démissionné" sans l'avoir demandé des instances dirigeantes après les dernières élections.Alors, je continue le combat en solitaire. Merci de passer de temps en temps !

« Le courage. C'est de refuser la loi du mensonge triomphant, de chercher la vérité et de la dire »  (Jean Jaurès)
*
« (…) il n'existe aucun accommodement durable entre ceux qui cherchent, pèsent, dissèquent, et s'honorent d'être capables de penser demain autrement qu'aujourd'hui et ceux qui croient ou affirment de croire et obligent sous peine de mort leurs semblables a en faire autant. » (Marguerite Yourcenar)
*

« Ce qui nous intéresse ce n'est pas la prise de pouvoir mais la prise de conscience. » (Armand Gatti)

Les textes publiés ici sont évidemment libres de droits et peuvent être reproduits ou diffusés, en partie ou en entier... sans modération à condition d’en citer la source.

Recherche

Réunioniste

Pour la réunion à la France Mon action se base sur les Valeurs républicaines,
les déclarations des Droits de l'Homme et du Citoyen
1789 & 1793

La République indivisible, laïque, démocratique et sociale

Dans Le Rétro...

Pour y réfléchir

Vidéos

- Participation à Controverses (RTL) sur BHV…
- Message improvisé pour les législatives de 2007
- Interview sur TV-Com
- Chirac, une certaine idée de la France
- Mes pubs préférées sur le rugby
- Gendebien, un avis...
- L'identité wallonne est-elle incompatible avec l'identité française ?
- Religions, Neutralité ou laïcité de l'Etat
- "Bye bye Belgium"
- "Enregistrement, Evaluation et Autorisation des substances CHimiques" : Qu'en penser ?
- Attention à la publicité !
- Le Club du Net : Karl Zero et Dupont-Aignan
- Magnifique leçon de civisme d'Elisabeth Badinter.
- François Mitterrand

Textes

- Le vrai visage des Français
- Bicentenaire de la réunion de Mulhouse à la République
- La loi d'unanimité et de contagion
- L'heure décisive approche pour les Bruxellois
- Appel à la France, à tous les francophones :  pour une action mondiale pour le français et la Francophonie
- Les réformes des régimes de retraites - Comparons la Belgique et la France
- Un peu de tout... mais des infos utiles
- Du 24/10/62 au 24/10/63, pour comprendre les dessous d'une évolution institutionnelle (CRISP)
- Une histoire de la Wallonie (Institut Jules Destrée)
- Les pouvoirs en Wallonie et environs, mode d'emploi (Crisp)
- Wallons et Bruxellois francophones, pour en finir avec le syndrome de Stockholm !
- ISF - Impôt de solidarité sur la fortune, de quoi s’agit-il ?
 
- Aux origines de la frontière linguistique 
-
La Wallonie sauvera-t-elle l'Europe ? 

Autres sujets ?


Merci à
FreeFind !

Sur Le Feu...